Caraval (Caraval #1)

Bienvenue à Caraval ! Le spectacle le plus extraordinaire de tous les temps ! Vous y verrez plus de merveilles que le commun des mortels au cours de toute une vie. Mais avant que vous vous plongiez dans notre univers, gardez à l’esprit qu’il s’agit d’un jeu… Nous tenterons de vous convaincre que ce qui se passe au-delà de ce portail est réel, mais ce n’est qu’illusions. Alors prenez garde à ne pas trop vous laisser emporter. Car les rêves qui se réalisent peuvent être magnifiques, mais ils peuvent aussi se transformer en cauchemars si l’on ne se réveille pas…

Caraval est un livre qui me tentait beaucoup depuis sa sortie, les avis étant très positifs, je ne l’ai pas laissé trainer trop longtemps dans ma bibliothèque. Même si pour moi ce n’est pas un coup de coeur, j’ai réellement passé un très bon moment lecture aux côtés de Scarlett, Julian et Tella ! En plus, j’avais très envie de me remettre à l’anglais alors c’était la bonne occasion.

Dans ce premier tome, on fait la connaissance de deux soeurs qui vivent sur une petite île, Scarlett et Donatella. Deux soeurs bien différentes tant physiquement qu’au niveau du caractère. Scarlett, qui est le protagoniste principal, est plus réservée et plus prudente, Tella est quant à elle plus extravertie et moins mature. Mais Caraval va les révéler tout autre ! Aussi, j’ai directement détesté leur père, quel monstre, ça m’a révoltée ! Par contre pour ce qui est de Julian, je l’ai tout de suite apprécié même s’il cache de nombreuses choses, c’est un personnage que j’ai beaucoup aimé.

En plus de ses personnages très vrais et approfondis, Caraval a une histoire excellente et inattendue ! Durant toute ma lecture, je ne savais plus où donner de la tête, je ne savais plus à qui je pouvais réellement faire confiance. Caraval est un monde, une ambiance à part. Il y a la magie et le rêve, l’intrigue principale donne un très bon rythme à la lecture. C’était très intense et j’ai douté de tout jusqu’à la toute fin. Justement, concernant cette fin, elle m’a rendue très curieuse et je ne louperais sous aucun prétexte la sortie du deuxième et dernier tome !

je l’ai lu en anglais et je l’ai trouvé très abordable et facile à lire. L’écriture de Stephanie Garber est fluide, agréable et très efficace. J’ai été tellement curieuse de découvrir le fin mot de cette histoire que je n’ai pas vu les pages défiler, moi qui pourtant lit plus lentement en anglais !

Bref, j’ai énormément apprécié le premier tome de Caraval de Stephanie Garber. Je comprends pourquoi il a eu autant de succès auprès des lecteurs. Les personnages comme Scarlett, Tella et Julian ont su conquérir mon coeur, je les ai adorés et ils m’ont énormément surprise. L’histoire est vraiment bien ficelée, on n’apprend que la vérité à la toute fin et honnêtement je ne m’attendais pas à cela. J’ai hâte de découvrir la suite et je ne peux que vous encourager à lire Caraval à votre tour !


Auteur : Stephanie Garber
Date de sortie VO : 31 janvier 2017
Éditeur : Flatiron Books (407 pages – 18,99$)
Titre VF : Caraval
Nombre de tomes prévus : 2


Capture d’écran 2016-04-13 à 18.08.01

In My Mailbox #87

Diapositive1

In My Mailbox est un moyen de partager les livres reçus dans notre boîte aux lettres ainsi que les livres achetés ou empruntés à la bibliothèque. Rendez-vous repris par Lire Ou Mourir. Je ne ferai pas de IMM chaque semaine, juste les semaines où j’ai quelque chose à vous montrer. (source de l’image)

Coucou 🙂 Cette semaine, j’ai reçu Quelques pas de plus d’Agnès Marot que j’ai hâte de découvrir, j’en ferai ma prochaine lecture après Caraval. Il est très beau ! Puis Daughter of the Pirate King de Tricia Levenseller que j’ai reçu dans la box Owlcrate de mars.

Et vous ? 🙂

Owlcrate – Mars 2017 : Sailors, Ships & Seas

Coucou ! On se retrouve pour ma 6ème et dernière box OwlCrate ! Le thème de ce mois-ci était Sailors, Ships & Seas. En ouvrant la box, on a comme d’habitude la carte explicative, au verso c’est présenté sous forme de carte au trésor. Mon item préféré est le collier boussole dont le design a été imaginé par OwlCrate et produit par The Geeky Cauldron. Je le trouve vraiment sympa.

Puis j’ai reçu un bloc-notes avec une petite pieuvre tout mignonne dessiné par Boygirlparty et du washi tape par Simply Gilded que je pense donner ma belle-soeur, elle en aura plus l’utilité que moi. Ensuite, il y avait aussi un essuie de vaisselle de chez Kitch Studios pour nous inspirer de nouvelles aventures en cuisine et puis le pin de la box.

Et pour finir, le livre : Daughter of the Pirate King de Tricia Levenseller ! Je m’attendais à ce que ce soit celui-là car c’était aussi le livre du mois chez Fairyloot. Le livre est accompagné d’un petit mot de l’auteur, d’une signature et d’un tatouage !

Le contenu de la box au complet :

Mon abonnement de 6 mois est terminé ! J’ai énormément apprécié recevoir une box tous les mois, c’était très chouette, on fait de chouettes découvertes et j’y ai vraiment pris goût ! Je testerais bien d’autres box, comme Fairyloot par exemple ^^

Le thème du mois prochain est Head over Heels. Il me tente moins ^^


Retrouvez les autres box livresques ici !

Ferenusia (Les Outrepasseurs #4)

« Qui étaient ces êtres, si semblables et pourtant si différents des hommes ? On ne pouvait pas nier leur peau grise, qui se détachait délicatement de la structure de fer à laquelle ils s’accrochaient avec toute l’aisance d’alpinistes chevronnés. Soudain, la caméra bascula sur le buste de la statue de la Liberté. En lettre majuscules, vert sombre, s’étalait le mot : FERENUSIA. »
Privé de la magie presque disparue, l’empire des Outrepasseurs se disloque de toutes parts. Seul survivants dans cette débâcle, les Ferreux, des fés réduits à l’esclavage, s’échappent de leurs prisons. Soutenus par Ferenusia, un réseau clandestin, ils n’ont qu’un seul objectif : obtenir les mêmes droits que les humains, dans un monde qui ignore tout de leur existence. Mais leurs anciens maîtres sont prêts à tout pour protéger leurs secrets, quitte à éliminer le moindre témoin de leurs forfaits passés…

Attention, risque de spoilers si vous n’avez pas lu les tomes précédents !

Depuis que j’ai appris qu’il y avait une suite à la trilogie des Outrepasseurs qui est l’une de mes sagas chouchoutes, j’ai attendu Ferenusia avec grande impatience, bravant les nombreux teasings de Cindy Van Wilder ! Ce quatrième tome se trouvait en avant-première à la Foire du livre de Bruxelles et j’ai directement été m’acheter un exemplaire que j’ai dévoré en peu de temps. J’ai énormément aimé cette toute dernière plongée dans l’univers des Outrepasseurs !

J’avais imaginé ce tome autrement et surtout à une autre époque, par exemple cinquante ans après et on aurait retrouvé Peter et compagnie plus âgés, mais Ferenusia prend place peu après la fin du troisième tome. Je me demandais surtout si j’allais retrouver les personnages que j’ai appris à aimer et qui m’ont manqués lorsque j’ai tourné la dernière page de l’opus précédent. Pour garder la surprise intacte, je n’ai pas envie de vous dévoiler qui j’ai pu retrouver, je préfère que vous le découvriez par vous même !

Concernant les nouveaux personnages, j’ai beaucoup aimé S. dont je n’avais pas du tout découvert l’identité, c’est un personnage assez atypique et ça fait du bien ! J’ai également apprécié les Ferreux, leur histoire et leur origine qui nous est dévoilée sous forme de nouvelle à la fin du livre, un petit clin d’oeil que la fan de contes et de réécritures que je suis n’a pu qu’apprécier.

Concernant le récit, la plume de Cindy Van Wilder est toujours aussi agréable et les chapitres alternent deux intrigues distinctes. La première suit les Ferreux et d’autres personnages dans la libération de ce peuple opprimé, l’histoire de Ferenusia et du réseau qui l’entoure. La deuxième quant à elle nous replonge dans la suite des trois premiers tomes et, même si ce n’est pas la direction à laquelle je me serais attendue lors de ma lecture du premier tome, dans ce tome quatre, je n’en voyais pas d’autre. C’était logique, inné et attendu !

Bref, le quatrième tome des Outrepasseurs, Ferenusia, de Cindy Van Wilder m’a énormément plu ! J’ai tourné les pages, avide d’en apprendre plus et de retrouver certains personnages et d’en découvrir de nouveaux. Deux fils conducteurs, chacun tout aussi intéressant que l’autre même si j’ai ma petite préférence. Les Outrepasseurs ont eu leur fin, c’était au tour des Ferreux d’avoir la leur. Une très belle conclusion !


Auteur : Cindy Van Wilder
Date de sortie VF : 04 mai 2017
Éditeur : Gulf Stream (382 pages – 18€)
Nombre de tomes prévus : 4. La saga est belle et bien terminée cette fois-ci.
Mes autres chroniques : Tome 1, Tome 2, Tome 3
Du même auteur : Memorex


Diapositive1 logofindeserie

La Symphonie des Abysses #2

Une nouvelle ville, de nouvelles lois, les mêmes interdits. Abrielle et ses compagnons croyaient s’être enfin affranchis du tyrannique Règlement Intérieur. Hélas, ils vont découvrir que les rêves qu’ils portent en eux ne pourront jamais s’exprimer dans l’enceinte du Mur. Mais leur rencontre avec Eyal, jeune homme assoiffé de vérité, va faire renaître l’espoir.
Aucun mur, aussi haut soit-il, ne peut étouffer les coeurs épris de liberté. Car un passage vers l’extérieur existe bel et bien. Pour y accéder, Abrielle et ses amis vont devoir vaincre les terribles gardiens qui le défendent farouchement… C’est en n’étant personne que l’on peut devenir quelqu’un.

Attention, risque de spoilers si vous n’avez pas lu le tome précédent !

J’ai lu le premier tome de La Symphonie des Abysses de Carina Rozenfeld il y a presque trois ans et je ne m’étais jamais décidé à terminer ce diptyque. C’est grâce au challenge Fin de série que je m’y suis enfin mise ! Il n’y a que deux tomes et le premier tome m’avait beaucoup plu alors pourquoi attendre encore ? Je me suis lancée, heureusement que j’ai une bonne mémoire, et j’ai beaucoup aimé !

Dans ce second tome, on fait la connaissance d’Eyal qui vit dans la ville de Portes, une autre ville qui compose l’Anneau. J’ai beaucoup aimé Eyal et sa soif de connaissance, il a un objectif : en apprendre plus sur l’Anneau et il va tout faire pour y arriver. C’est un personnage comme je les aime, Eyal est déterminé, doux et intelligent. J’ai aussi beaucoup aimé sa petite soeur Yael.

Puis, c’est la rencontre entre Eyal et les protagonistes du premier tome, Abrielle, Sand et Cahill que j’ai été très heureuse de retrouver. Ils seront tous obligé de fuir ensemble à un moment crucial. J’ai aimé le fait que la narration soit partagée, pas en chapitres distincts comme c’est souvent le cas, mais dans un même chapitre où on a les pensées de tout le monde et on ne s’y perd pas.

Dès les premières pages, je me suis laissée emporter par l’écriture fluide et efficace de Carina Rozenfeld ! On a nos réponses à nos questions, on sait enfin pourquoi dans la ville de Désex, où vivaient Sand et Cahill, on ne pouvait pas se toucher, pourquoi dans la ville de Portes les habitants sont séparés en fonction de leur couleur de peau, pourquoi le chant est interdit, etc. Je sais enfin ce qu’est La Symphonie des Abysses. Je m’en doutais un peu mais j’avoue que je ne m’attendais pas à cela malgré tout, même si j’ai trouvé ça un peu étrange, j’ai été bien surprise ! J’aurais aimé un petit épilogue car la fin reste un peu ouverte.

Cependant, même si j’ai beaucoup aimé, je n’ai pas ressenti les émotions qui m’avaient chamboulée en lisant le premier tome. Peut-être est-ce parce que je lis ce tome deux presque trois ans après le précédent ? Peut-être que je suis aussi devenue plus exigeante avec mes lectures ? Peut-être parce que la découverte de l’histoire de Sa et Ca m’avait vraiment bouleversée et qu’il n’y a plus de découverte ici, juste la suite de l’histoire ?

Bref, le deuxième tome de La Symphonie des Abysses est une très belle conclusion à cette histoire même si je n’ai pas été aussi bouleversée par cette suite ! Abrielle, Sand, Cahill, Eyal et Yael ont enfin trouvé ce qu’ils recherchaient depuis le début, une échappatoire à l’Anneau et à son Mur imposant. Une duologie à lire si ce n’est pas encore fait !


Auteur : Carina Rozenfeld
Date de sortie VF : 20 novembre 2014
Éditeur : Collection R (416 pages – 17,90€)
Nombre de tomes prévus : 2
Mes autres chroniques : Tome 1
Du même auteur : Phaenix