Les derniers avis

     

 

Publicités

La Fraternité de l’Anneau (Le Seigneur des Anneaux #1)

C’est un dangereux héritage que Bilbo Bessac cède à son neveu avant de disparaître : l’anneau de pouvoir forgé par Sauron et dérobé jadis à Gollum. Le mage noir n’aspire qu’à retrouver son arme et sa puissance, et déjà ses cavaliers font route vers le Comté… Pour leur échapper et détruire la menace que représente cet anneau, le jeune Hobbit, Frodo, et ses compagnons commencent la périlleuse traversée de la Terre du Milieu, dans l’espoir d’atteindre la Faille du Destin, au coeur du Mordor.

Le Seigneur des Anneaux de J.R.R. Tolkien est une oeuvre que l’on ne présente plus ! J’adore les films et je ne me lasse pas de les regarder. Pourtant, je n’ai jamais lu les livres. Je dois bien avouer que ceux-ci me font un peu peur et je n’ai jamais sauté le pas. Puis, j’ai lu l’article d’Allisonline qui parlait de l’audiobook, suivi de la promotion chez Audible, il ne m’en a pas fallu plus pour me lancer dans l’aventure et écouter ce premier tome.

Et j’ai énormément aimé ! Les longues descriptions ne sont pas un problème, c’est même plutôt très agréable à écouter et c’est très intéressant. J’ai aimé en apprendre encore plus sur l’histoire, sur cet univers si riche. Même si Frodo prend carrément son temps pour quitter sa Comté, 5 heures sur les 20 de l’audiobook quand même, j’ai aimé découvrir les aventures de la Fraternité. Je sais enfin qui est Tom Bombadil et j’ai adoré les différentes histoires racontées lors du conseil d’Elrond et tout le reste. Je ne me suis pas ennuyée une seule fois !

Depuis un moment, je m’intéressais aux livres audio et j’ai trouvé ça bien pratique. Je peux écouter l’histoire quand bon me semble, en voiture, quand je cuisine, quand je prends ma douche, etc. Et c’est toujours avec autant de bonheur que je me replonge dedans.

J’ai trouvé la voix de Thierry Janssen très chouette et posée. C’est un point très important dans un audiobook (j’avais essayé d’écouter Harry Potter et non ça ne l’a pas fait). Chaque personnage a sa propre voix et je les ai trouvées assez proche des voix françaises du film, surtout pour les Hobbits, ce n’est pas déroutant, on s’y retrouve facilement.

Bref, l’audiobook La Fraternité de l’Anneau de J.R.R. Tolkien raconté par Thierry Janssen est un très bon compromis si, comme moi, les livres vous impressionnent et que vous avez peur de stagner lors de leur lecture. J’ai énormément apprécié découvrir cette histoire telle que l’a écrite son auteur, avec plein de détails et de façon si pratique en audio. Je ne regrette pas cette expérience et je compte me procurer la suite en audio également !


Auteur : J.R.R. Tolkien . Lecteur : Thierry Janssen . Date de sortie : 14 février 2018
Titre VO : The Fellowship of the Ring


Rouille

Paris, 1897. De nouveau matériaux découverts sur la Lune ont permis des avances scientifiques extraordinaires. Mais tout le monde n’en profite pas ! En dehors du Dôme qui protège le centre urbain riche et sophistiqué, le petit peuple survit tant bien que mal. C’est dans une maison close sur l’un des faubourgs malfamés qu’a échoué Violante, prostituée sans mémoire. Alors qu’elle se démène pour retrouver son identité dans un monde dominé par les hommes et les puissants, sa meilleure amie disparaît dans d’atroces circonstances. Contre la raison, la jeune femme décide de prendre part aux investigations…

Comme beaucoup j’attendais Rouille de Floriane Soulas avec impatience et je dois avouer être assez impressionnée par la qualité de l’histoire sachant qu’il s’agit du tout premier roman publié de l’autrice. J’ai vraiment beaucoup aimé.

La protagoniste principale est Violante, une prostituée amnésique en quête de son passé. Je me suis beaucoup attachée à elle. J’ai aimé son caractère fort, qui ne se laisse pas démonter ni impressionner. Elle sait ce qu’elle veut. Par la suite, on rencontrera une multitude de personnages, amenés petit à petit pour que l’on saisisse bien qui est qui. Je n’ai eu aucun mal à m’y retrouver et curieusement, je me suis prise d’affection pour certains, alors que ce n’était pas gagné au début, je pense notamment à Léon et à Jules. En fait, ce qu’il y avec les personnages, c’est qu’ils sont approfondis, on peut aisément les comprendre, comprendre leurs actions même si je ne les cautionne pas toutes. J’aime beaucoup cette complexité qui les rend si crédibles.

Au niveau de l’histoire, j’ai également beaucoup apprécié. Au début, on découvre de quoi est fait le quotidien de Violante, elle recherche sa mémoire perdue, le récit se met doucement en place. Et puis viennent les meurtres. Sanglants, atroces, horrifiants. Et ce n’est même pas ce qui m’a le plus choquée.

Le suspense et l’action rythment la lecture. J’ai fait plein de suppositions, me rapprochant petit à petit de la vérité, mais il me manquait toujours quelque chose pour faire le lien dans tout ce que l’on apprend. Et ce n’est révélé que dans les derniers chapitres. Le dénouement final, la tension était à son comble et c’était bien, bien, bien.

Bref, Rouille de Floriane Soulas m’a très agréablement surprise. Bien sûr, je m’attendais à apprécier vu tout le bien que l’on en disait mais je pensais pas accrocher autant. Des personnages travaillés, complexes et une histoire pleine de suspense, un petit côté thriller. J’ai beaucoup aimé. Un premier roman sans défaut selon moi. Je suivrais avec attention les prochaines publications de l’autrice, j’ai déjà hâte !


Autrice : Floriane Soulas . Date de sortie : 16 mai 2018


Dolorine à l’École (Les Soeurs Carmines #3)

L’école de la vie n’a point de vacances. Même quand on y meurt. Pour Dolorine Carmine, la rentrée des classes est une bonne occasion de se faire de nouveaux ennemis camarades. Cependant, la fillette n’a pas trop l’habitude de parler avec les vivants. Les fantômes, en revanche… Dans le pensionnat bizarre tout à fait normal où elle atterri, les spectres manquent pourtant à l’appel. Ont-ils été chassés par les horreurs mignonnes petites bestioles des environs ? À moins qu’ils ne travaillent au laboratoire de Miss Elizabeth, la nouvelle institutrice ? Personne ne semble avoir la réponses. Monsieur Nyx veut tout brûler. Mais Dolorine reste optimiste : en fouinant partout, elle finira bien par les retrouver ! Un peu de curiosité n’a jamais tué personne… Si ?

Attention, risque de spoiler sur les tomes précédents !

Toutes les bonnes choses ont une fin et malheureusement pour les lecteurs, la trilogie des Soeurs Carmines aussi ! C’est une saga que j’ai découverte en peu de temps, les deux premiers tomes ayant été engloutis lus en mars et je ne voulais pas du tout quitter Grisaille mais je n’ai pas pu résister bien longtemps avant de lire ce dernier opus.

Ce que je trouve très original dans la plume d’Ariel Holzl c’est que chaque tome n’est pas seulement raconté d’un point de vue d’une des trois soeurs, Merry, Tristabelle et Dolorine, mais qu’il est construit d’une façon qui leur est propre à chacune. Chaque tome a du style, du punch, de l’humour (noir certes, mais c’est terriblement bien) et est adapté en fonction de la soeur que l’on suit. Ca sort de l’ordinaire et j’attendais avec impatience ce dernier tome sur Dolorine qui va vivre de nouvelles aventures à l’école.

Comme on a pu le découvrir avant, Dolorine est d’une naïveté touchante, parfois un peu ridicule mais c’est ce qui fait tout son charme d’enfant. Sans être aussi malchanceuse que Merry, Dolorine arrive à se fourrer dans des coups pas possibles, qu’ils soient volontaires ou non, tout en arrivant à s’en sortir on ne sait trop comment.

Ce que j’ai également beaucoup apprécié dans cette trilogie, c’est le fait que, au premier abord, le récit peut paraître un peu sans queue ni tête mais au fur et à mesure que l’on avance, les pièces du puzzle finissent par se mettre en place et on comprend mieux les événements. Si les révélations n’ont pas été aussi nombreuses que dans le deuxième tome, on en apprend un peu plus sur Monsieur Nyx et ça, ce n’est pas négligeable !

Bref, Dolorine à l’École d’Ariel Holzl ne manque pas de cette petite touche que j’ai tant appréciée dans les deux premiers tomes, même si Belle de Gris reste mon préféré. C’est avec un petit pincement au coeur que je quitte déjà l’univers de Grisaille et ses personnages (on est sûr qu’il n’y aura pas de suite ? *yeux de petits chats larmoyants* non j’aurais trop peur de subir le sort que réserve Tristabelle aux chatons et aux maris). Ce qui est certain, c’est que je suivrais de très près les nouvelles publications de l’auteur. Je suis curieuse de ce qu’il peut encore nous faire découvrir !


Auteur : Ariel Holzl . Date de sortie : 24 mai 2018


 Mes autres chroniques de la série
Tome 1 . Tome 2


[Concours] 5 ans !

Coucou !! Cette année, le blog fête sa 5ème bougie. J’ai l’impression de dire ça chaque année mais le temps passe à une de ces vitesses. Je voulais vous remercier d’être toujours au rendez-vous, d’être aussi de plus en plus nombreux. Vous remerciez également des échanges autour des livres ou autre, vous êtes ma petite bouffée d’oxygène ♥

Et pour vous remerciez, un petit concours pour tenter de remporter Le Faiseur de Rêves de Laini Taylor que j’ai énormément apprécié, ma chronique est en ligne si vous voulez en savoir un peu plus.

Pour participer, c’est pas très compliqué, vous devez simplement compléter le formulaire ci-dessous ! Attention tout de même à quelques conditions (1 seul gagnant) :

    • Une seule participation par foyer (les doublons entraineront une annulation de la participation).
    • Etre abonné au blog via Facebook ou Instagram ou Twitter.
    • N’hésitez pas à partager le concours autour de vous sur les réseaux sociaux :)
    • Le concours est ouvert à la Belgique et la France Métropolitaine.
    • Concours ouvert du 05 au 20 juin inclus.
    • Les envois se feront par Amazon. Je ne suis pas responsable en cas de perte ou de dommage.

Bonne chance !

La Collision des Mondes (Le Pays des Contes #6)

Alex a disparu ! Pire, le sortilège de la sorcière Morina l’a transformée en enchanteresse maléfique. Cela ne pouvait tomber plus mal, car la brèche entre le Pays des contes et notre monde est désormais ouverte : héros comme vilains peuvent passer de l’un à l’autre selon leur bon vouloir. Alors que New York découvre avec stupeur l’existence de la magie, Conner, aidé de Rouge, Boucle d’or, Jack et de son armée littéraire, doit à tout prix libérer sa sœur. Car seuls les jumeaux peuvent affronter la plus grande menace qui ait jamais existé. Une menace qui plane de toute sa noirceur sur l’ensemble les mondes…

Attention, risque de spoiler sur les tomes précédents !

Ca fait toujours un petit quelque chose de terminer une saga où on s’est attaché tant à l’histoire qu’aux personnages. Cela fait un peu plus de quatre ans que j’ai fait la connaissance d’Alex et Conner et c’est avec émotion que j’ai refermé la dernière page du Pays des Contes.

J’avais plutôt envie de faire durer un peu le plaisir mais finalement, le livre a été lu en une journée. Dès le prologue, que j’ai trouvé fort original, on est intrigué et on veut savoir ce qu’il se passe. Les événements s’enchainent, on a plusieurs points de vue qui nous apportent des réponses ou bien encore plus de mystères. Cela nous fait tourner les pages pour savoir comment toute cette agitation va se résoudre. Les sorcières et l’Armée de la Littérature débarquent dans notre monde avec Alex de leur côté. Il n’y a que Conner et ses amis pour sauver le monde et sa soeur jumelle par la même occasion.

Les personnages n’ont pas changé, ils sont toujours fidèle à eux-mêmes. Jack et Boucle d’Or sont des parents intrépides et emmènent leur bébé dans leurs aventures, Rouge est toujours aussi égocentrique mais cela rajoute une bonne touche d’humour, Bree est une jeune fille espiègle et pleine de ressources et Conner ne manque pas d’imagination et de courage. Comme Alex doit être sauvée, elle n’est pas très présente une bonne partie du livre et elle m’a manqué.

Dans ce dernier tome, toutes les réponses sont apportées, les résolutions se font et Chris Colfer nous garde encore quelques surprises et quelques jolis messages de tolérance et d’acceptation. Comme d’habitude, j’ai été emportée par la plume de l’auteur, par son style et son humour. J’ai beaucoup aimé la fin que j’ai trouvé parfaitement équilibrée. Il n’en fallait pas plus, il n’en fallait pas moins.

Bref, La Collision des Mondes, le tome qui conclut la saga Le Pays des Contes de Chris Colfer, est un tome plein d’émotions car il faut dire au revoir à l’univers et aux personnages que l’on a côtoyés depuis quelques années déjà. Ils vont me manquer. Au fil des tomes, j’ai aimé suivre les aventures d’Alex et Conner et leurs amis dans le Pays des contes, dans les histoires de Conner, dans différents mondes de la littérature et dans notre monde. Une saga que je chéris beaucoup ♥


Auteur : Chris Colfer . Date de sortie : 24 mai 2018 . Titre VO : Worlds Collide


Mes autres chroniques de la saga
Tome 1 . Tome 2 . Tome 3 . Tome 4 . Tome 5