Les Cendres de l’Oubli (Phænix #1)

9102_aj_m_6394

Elle a 18 ans, il en a 20. À eux deux ils forment le Phænix, l’oiseau mythique qui renaît de ses cendres. Mais avant de le devenir, ils devront se retrouver et s’unir dans un amour pur et éternel…
Depuis l’origine du monde, le Phænix meurt et renaît perpétuellement de ses cendres. L’être fabuleux est constitué de deux âmes soeurs. À chacune de ses résurrections, ses deux moitiés doivent se retrouver et s’aimer pour reformer l’oiseau légendaire. Car lui seul a le pouvoir d’éloigner les menaces qui pèsent sur l’humanité. Malheureusement, les deux amants ont été séparés et l’oubli de leurs vies antérieures les empêche d’être réunis…

Je viens tout juste de finir Phænix : les cendres de l’oubli ! Et…ouaw ! J’ai totalement adoré et adhéré à l’histoire ! C’était magique  🙂

Je l’ai acheté à mon premier salon du livre de Paris en mars 2013 et je l’ai fait dédicacer par Carina Rozenfeld. Voici ce qu’elle m’a écrit : « Voici une histoire de rêves et de mythes… Voici une histoire d’amour et de musique… Voici l’histoire du Phænix qui doit jaillir des cendres de l’oubli… » C’est une très très bonne description de ma lecture (ben oui forcément ^^)

Une histoire de rêves et de mythes… On suit Anaïa qui vient d’emménager en Provence dans la maison de ses grand-parents et qui fait sa rentrée dans une nouvelle école. La nuit, elle fait des rêves étranges concernant une tour, un homme mystérieux qu’elle connaît mais dont elle ne se souvient pas. La lecture est assez fluide et on alterne entre rêves (?) et réalité. Entre les chapitres, il y a aussi des passages de conversation facebook, msn, … c’est très sympa 🙂

Une histoire d’amour et de musique… Ca c’est sûr ! Tout d’abord la musique est partout, que ce soit du classique ou du rock. J’ai adoré cela tout au long du roman, et il y a même la playlist à la fin et j’ai déjà tout écouté ^^ Je trouve que ça donne un bonus à l’histoire, ça la fait vivre. Anaïa joue du violoncelle, je trouve le son produit par cet instrument intense et magnifique. Elle intègre un groupe de rock, et là j’avais vraiment envie d’entendre les différents morceaux repris par le groupe, de les entendre jouer eux ^^

Ensuite une histoire d’amour ! En effet, il y a Eidan et Enry dans cette histoire, Anaïa ne sait plus où donner de la tête avec ces deux là ! Ils attendent qu’elle se souvienne, mais lequel complétera le Phænix avec elle ? Personnellement, j’ai toujours eu un petit faible pour Eidan et j’ai eu beaucoup de mal avec Enry, je n’ai pas réussi à l’apprécier ^^

L’histoire du Phænix qui doit jaillir des cendres de l’oubli… On remarque facilement le æ dans Phænix, les deux lettres sont liées, e dans l’a. Le a est forcément pour Anaïa, mais le e ? On le sait tout à la fin, et justement cette fin m’attriste complètement ! On n’a pas toutes les réponses à nos questions. Je veux lire la suite 😀

 Bref, Phænix : les cendres de l’oubli est une lecture m’a conquise et je vous la recommande chaudement ^^

5:5


9102_aj_m_6394Auteur : Carina Rozenfeld
Date de sortie VF : 6 septembre 2012
Éditeur : Collection R (17,90€)
Nombres de tomes prévus : 2 et 1 nouvelle
Le tome suivant : Le brasier des souvenirs (18 avril 2013)
Mes autres chroniques de la série : Tome 0,5
Du même auteur : La Symphonie des Abysses

Advertisements

2 réflexions sur “Les Cendres de l’Oubli (Phænix #1)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s