Le Seigneur des Anneaux : Le livre de la Trilogie (Partie 1)

le-seigneur-des-anneaux---le-livre-de-la-trilogie-107425

Ce livre est le guide officiel des personnages, sites et paysages de la Terre du Milieu de J.R.R Tolkien, tels que représentés dans la trilogie cinématographique du Seigneur des Anneaux. Remarquablement illustré par près de 300 photographies en couleur, dont de nouvelles images tirées de la version longue de La Communauté de l’Anneau et des Deux Tours, ainsi que de plans inédits du Retour du Roi, Le Livre de la trilogie raconte avec une étonnante richesse de détails toute la saga du Seigneur des Anneaux.

Comme ma chronique sur Le Hobbit, Un voyage inattendu : Le livre du film de Jude Fisher (chronique ici) vous avait bien plu, j’ai décidé de lire le livre du film sur la trilogie du Seigneur des Anneaux de Jude Fisher également. On peut aisément voir, rien qu’en le feuilletant, qu’il s’agit d’un très beau livre ! Et il est plein de découvertes, beaucoup de choses que je ne savais pas. Je vais couper ma chronique en 3 parties car sinon elle va être très/trop longue ^^

On commence par un bref rappel de l’histoire de la création de l’Anneau Unique dans la montagne du Destin et de la fin des jours sombres du Deuxième Age du Soleil, lorsque Sauron est vaincu par Isildur.

Ensuite, on passe aux Peuples libres de la Terre du Milieu, en commençant par les Hobbits ou « habitants des trous ». On nous explique leur habitudes, leur attitudes, les repas hobbits qui comprennent un petit déjeuner, un second petit déjeuner,  un en-cas à 11 heures, un déjeuner, un thé et un souper auxquels s’ajoutent plein de casse-croûtes ! On parle ensuite de Bilbo Sacquet qui est connu pour être un aventurier, ce qui est assez rare chez les Hobbits. Puis, vient Frodo Sacquet, un orphelin adopté par Bilbo, qui est passionné par les récits d’aventures de son oncle. Il a également appris la langue elfique, d’où le surnom « Elfellon » qui signifie « ami des elfes ». Puis un petit mot sur Sam Gamegie, compagnon loyal, courageux et dévoué, Meriadoc Brandebouc mieux connu sous le nom de Merry, issu de l’une des familles les plus importantes et les plus riches de la Comté et de son cousin Peregrin Touque ou Pippin, le plus jeune des 4 et aussi le plus naïf et le plus étourdi, qui n’hésitera pas à se servir de son épée pour défendre ses compagnons.

6170_0021[1]

On passe au peuple des Hommes. On explique que depuis la mort d’Isildur, les hommes se retrouvèrent sans souverain, ils s’affaiblirent et se divisèrent en factions et en tribus. Certains soutiennent même le Seigneur des Ténèbres. Aragorn, fils d’Arathorn, est le chef de Dunedain le dernier rameau humain du Nord, il est aussi l’héritier du royaume de Gondor. Il a été élevé dans la maison d’Elrond Semi-Elfe à Fondcombe, il aime Arwen depuis longtemps. Boromir est le fils aîné de Denethor, l’intendant du Gondor qui gouverne la capitale du royaume, Minas Tirith.

Aragorn-screencaps-viggo-mortensen-2256979-960-404

Les Elfes vivent dans la Terre du Milieu depuis la nuit des temps, ils sont immortels et éternellement jeunes. Certains vivent à Fondcombe, qui est un refuge protecteur, là où vit le Seigneur Elrond, qui porte l’Anneau de l’air, l’un des trois anneaux elfiques qui ont furent épargnés par le mal. Son nom, Semi-Elfe, car sa ligne généalogique remonte jusqu’à un Homme et une princesse elfique qui abandonna son immortalité pour vivre avec lui. Arwen, la Dame du Bois Doré, est la fille de Elrond et petite-fille de Galadriel. Elle aime Aragorn et porte un bijou elfique, Undomiel, qui symbolise sa beauté, sa bonté et sa longévité. Elle l’offrira à Aragorn. Legolas est le fils de Thranduil et son nom signifie « feuille verte », il a été envoyé à Fondcombe par les elfes de la grande Forêt Noire, qui est maintenant habitée par les ténèbres. Il connaît Aragorn depuis longtemps et il est très habile au maniement de l’arc. Galadriel habite Lothlorien, c’est une reine elfe qui possède une magie très puissante.

Lothl-rien-lothlorien-9548725-1181-526

Les Nains sont des êtres de petites tailles mais plus grand que les Hobbits. Ils vont partie des peuples les plus anciens et ayant la plus longue longévité de la Terre du Milieu. Ils sont réputés pour leur combativité et leur amour de l’or. Les Nains son têtus et fiers. Gimli vient d’Erebor, le mont Solitaire (qu’on ne présente plus ^^), c’est un très grand combattant qui doit prendre sur lui pour tolérer la présence d’un elfe dans la compagnie. La Moria est le royaume souterrain des Nains, pour y entrer il faut localiser et ouvrir des portes invisibles placées dans la roche. Si une personne connaissant le secret place ses mains sur la roche, des motifs argentés brilleront dans la lumière de la lune. Le Mithril aussi appelé « argent de la Moria » ou « véritable argent » est une substance précieuse. Les Nains en font un métal très dur et exceptionnellement léger.

moria

Les Istari signifie en langue elfique « fraternité de mages ». C’est mages sont des esprits qui précédèrent le Terre du Milieu, ils sont venus en secret, sous la forme d’humains avec des pouvoirs limités à ceux existant sur la planète. On peut les reconnaître grâce à leurs longues tuniques, leurs grands chapeaux et leurs bâtons de pouvoir. Chaque Istari a une couleur qui symbolise son pouvoir et son rang. Gandalf Le Gris, Mithrandir pour les Elfes, est connu des Hobbits pour ses feux d’artifices et ses ronds de fumée. Il possède un grand pouvoir magique et de grandes connaissances sur l’histoire de la Terre du Milieu et les savoirs de ses différents peuples. Saroumane Le Blanc, Seigneur d’Isengard, est le plus grand des Istari. Il a étudié pendant longtemps les Anneaux  et plus particulièrement l’Anneau Unique, il est persuadé que s’il tombait entre ses mains, il pourra l’utiliser contre le pouvoir du Seigneur Sauron. Il utilise une pierre d’exception, le palantir, une grande boule noire qui lui permet de surveiller ses alliés et ses ennemis où qu’ils se trouvent. Il y a un secret bien caché à Isengard, Saroumane crée une armée capable de rivaliser avec celle du Seigneur des Ténèbres…

gandalf

C’est ici que s’arrête la première partie de cette chronique, sinon ça aurait été trop long. J’espère que ça vous a plu ?! 🙂

La partie suivante sera sur les Puissances des Ténèbres, Gollum, La quête de l’Anneau, Le périple des Captifs, Le périple des Compagnons, Le choix d’Arwen, La bataille du Gouffre de Helm, ….


le-seigneur-des-anneaux---le-livre-de-la-trilogie-107425Date de sortie VF : 2004 chez Le Pré aux Clercs
Titre VO : The Complete Visual Companion
Du même auteur :  Le Hobbit, Un voyage inattendu : Le livre du film

Advertisements

2 réflexions sur “Le Seigneur des Anneaux : Le livre de la Trilogie (Partie 1)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s