Celle qui n’existait pas (Another #1)

another-roman-1-pika

Collège de Yomiyama-Nord, 1972. Lorsque Misaki, élève de 3e-3, trouve la mort, les autres élèves de la classe refusent de l’accepter, et font « comme si Misaki était toujours en vie ». Tant et si bien que leur camarade apparaît, pâle mais avec le sourire, sur la photo de classe de fin d’année ! Depuis, la « classe maudite » est le théâtre d’accidents en série, terrifiant élèves aussi bien que professeurs. Et si la 3e-3 était devenue l’antichambre de la mort… ?

J’ai acheté le premier tome d’Another, Celle qui n’existait pas, de Yukito Ayatsuji car sa couverture et l’ambiance du résumé me plaisait beaucoup. Mon seul regret ? Ne pas l’avoir sorti plus tôt de ma bibliothèque pour le lire ! J’ai adoré et je ne vais pas attendre longtemps avant de lire le deuxième et dernier tome !

Dans ce tome, on fait la rencontre de Kôichi qui vit depuis peu chez ses grand-parents et qui fait sa rentrée en 3e-3, « la classe maudite ». Dès le début, il sent qu’il se passe quelque chose de pas net, de mystérieux dans cette classe et il ne va pas en rester là. Il est le seul à parler à Misaki qui est « celle qui n’existe pas »…

Le gros plus de cette nouvelle série, composée de deux tomes, est son histoire particulière. Une ambiance de malédiction qui va nous faire tourner les pages afin d’en apprendre plus aux côtés de Kôichi. Je m’attendais à un récit qui allait me donner des frissons et me faire peur, pour ce point là, c’est réussi ! Mais je ne m’attendais pas à apprécier autant l’ambiance particulière, surtout celle qui règne dans l’atelier de poupées, légèrement glauque et très mystérieuse !

La classe 3e-3 est maudite depuis vingt-six années, les élèves, refusant d’accepter la mort de leur ami, ont fait comme s’il était toujours vivant… Depuis, chaque année les élèves de cette classe subissent la mort de près ou de loin, au moins une fois par mois. J’ai énormément apprécié démêler le vrai du faux, essayer de comprendre ce qu’il se passe vraiment dans cette classe. Cerner le personnage de Misaki aussi, cette jeune fille à qui personne ne parle excepté Kôichi.

J’ai fait plein de suppositions et aucune n’était juste ! J’adore me tromper dans mes lectures, les revirements de situations et les surprises n’en sont que plus agréables. J’ai énormément aimé ma lecture ! Les pages se sont tournées sans que je m’en rende compte, je l’avais commencé depuis peu qu’il ne me restait plus qu’une centaine de pages à lire avant la fin. J’ai vraiment hâte de lire le dernier tome pour savoir le fin mot de l’histoire et trouver qui est « le mort ».

Bref, Celle qui n’existait pas est un excellent premier tome ! Il n’y a pas énormément d’action mais le livre a un très bon rythme malgré tout, un vrai page turner. Une histoire de malédiction qui se transmet de génération en génération. Je suis très curieuse et impatiente de découvrir le dénouement final ! Si vous avez envie de frissonner un peu, ce livre est pour vous !

5:5


another-roman-1-pikaAuteur : Yukito Ayatsuji
Date de sortie VF : 13 avril 2016
Éditeur : Pika Roman (14,95€)
Titre VO : Another
Nombre de tomes prévus : 2
Le tome suivant : La fille à l’oeil de poupée (sortie VF : 08 juin 2016)
Mes autres chroniques : Tome 2

Publicités

6 réflexions sur “Celle qui n’existait pas (Another #1)

  1. Celle du tome deux est jolie aussi tu verras ! C’est presque la même mais bon, y a l’oeil de poupée 😉 Si ma chronique te donne déjà envie, celle du tome deux est encore plus élogieuse ^^

    J'aime

  2. Comme toi je me suis bien trompé au cours de cette lecture ! J’ai encore énormément de questions en tête et j’ai hâte de connaitre le dénouement.
    J’ai vraiment apprécié que les limites entre le réel et le paranormal soient si floues.

    Aimé par 1 personne

  3. J’ai bien aimé ta chronique mais je ne m’étais pas figurée que ça faisait peur xD
    Et je suis une grooosse trouillarde^^
    Si jamais je le vois, je lirais quelques pages avant de le prendre, voir si c’est supportable pour moi^^

    Aimé par 1 personne

    • Honnêtement, je suis une très grande froussarde aussi mais ce livre est tellement addictif que ce n’est pas la peur qu’on retient, pas comme avec Re/member paru chez Lumen qui lui m’a vraiment foutu les jetons 😀

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s