Fantastique·Livre

Le tour d’écrou

Une jeune fille se retrouve pour la première fois engagée comme gouvernante. Elle doit s’occuper de Miles et Flora, deux enfants étranges et magnifiques qui la déroutent tant ils se montrent distants et silencieux. Jour après jour, nuit après nuit, des visages apparaissent aux fenêtres poussiéreuses – des fantômes qui peu à peu se rapprochent. La jeune femme comprends alors l’horreur de la situation : ces créatures diaboliques s’intéressent aux enfants, souhaitant corrompre leur corps, leur esprit, leur âme… Mais le pire, c’est que Miles et Flora n’ont pas peur, au contraire ils semblent attirés par ces esprits malfaisants…

Je n’avais jamais lu Le tour d’écrou d’Henry James et c’est grâce à la réédition par les éditions du Chat Noir, illustrée par les beaux dessins de Mina M, que j’ai pu découvrir cette histoire qui m’intriguait depuis un moment. Lecture terminée, j’avoue ne pas trop savoir qu’en penser…

Le texte a été publié en 1898 pour la première fois, le style de l’auteur est assez narratif et faible en dialogue. Ce que j’ai plutôt bien apprécié, j’ai trouvé que cela donnait une certaine intensité à l’histoire.

Au niveau de l’intrigue en elle-même, j’ai directement pensé qu’il y avait très certainement quelque chose qui clochait chez Miles et Flora. Deux enfants trop sages, trop beaux, trop parfaits pour être vrai. Ça sentait le coup fourré à plein nez tout cela. L’institutrice qui débarque pour s’occuper d’eux est le personnage que l’on suit dans ses réflexions, c’est aussi elle qui a le don de voir les fantômes qui s’intéressent aux deux petits anges blonds.

Sur la fin, j’ai eu du mal à bien comprendre le délire de la narratrice par rapport à l’exclusion de Miles de son collègue, ce pourquoi il revient au début de l’histoire, par rapport à ce qu’il aurait fait de mal ou non. Ça m’a complètement retourné le cerveau et je ne savais plus qui croire. Les enfants sont-ils vraiment diaboliques ou est-elle juste folle ? Ou un peu des deux ? Et je pense que c’est ça le gros point fort de cette histoire, cette incertitude qui plane encore après avoir terminé le livre !

Bref, Le tour d’écrou d’Henry James a mis mes élucubrations sans dessus dessous, je ne savais plus que croire. L’effet fut réussi car après avoir terminé l’histoire et fait quelques recherches d’analyses dessus et je n’arrive toujours pas à me décider de quel côté je suis, si toutefois il y en a un…


Auteur : Henry James . Date de sortie : novembre 2019 . Titre VO : The Turn of the Screw


4 commentaires sur “Le tour d’écrou

  1. Pas certaine que je tente l’expérience. Ce n’est pas le genre de romans que j’affectionne. Par contre, la couverture et très jolie. Et tu m’as bien fait rire avec « Ça sentait le coup fourré à plein nez tout cela. » XD

    Aimé par 1 personne

    1. Haha mais c’est tellement vrai ^^ Dans les films d’horreur/post-apo zombie, genre Resident Evil ou autre, il ne faut JAMAIS s’approcher des enfants (ni des vieilles madames non plus haha), c’est d’office un piège que le héro va regretter !

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s