All the bright places

Quand Violet et Finch se rencontrent, ils sont au bord du vide, en haut du clocher du lycée, décidés à en finir avec la vie. Finch est la « bête curieuse » de l’école. Il oscille entre les périodes d’accablement, dominées par des idées morbides et les phases « d’éveil » où il déborde d’énergie. De son côté, Violet avait tout pour elle. Mais neuf mois plus tôt, sa sœur adorée est morte dans un accident de voiture. La survivante a perdu pied, s’est isolée et s’est laissée submerger par la culpabilité. Pour Violet et Finch, c’est le début d’une histoire d’amour bouleversante: l’histoire d’une fille qui réapprend à vivre avec un garçon qui veut mourir.

En général, dès que je finis un livre, j’écris mon avis à chaud pour être certaine de ne rien oublier puis je le relis avant de le publier pour y ajouter deux-trois choses. Mais pour All the Bright Places ça n’a pas été facile car c’est un livre très beau, qui fait remonter beaucoup d’émotions, qui remue, et il m’a fallu un peu de temps pour remettre en place toutes mes idées… Et même là, au début de cette chronique, je ne sais pas encore comment je vais trouver les bons mots pour en parler et sans spoiler bien entendu ! C’est parti !

Dans cette histoire, la narration est partagée entre deux personnages principaux, Finch et Violet. J’ai tout de suite énormément apprécié Finch, sa personnalité décalée, sa façon de voir les choses et son humour qui ne gâche rien ! Finch n’a pas une vie facile, ça n’est pas terrible du côté familial ni à l’école, il en bave beaucoup et veut en finir avec la vie.

Puis Violet apparait dans sa vie. Violet qui est dévastée par la mort de sa soeur, qui culpabilise d’être la survivante et qui s’empêche d’être elle-même. Consciemment ou non, Finch va aider Violet à s’en sortir, à reprendre goût à la vie. J’ai énormément apprécié leur duo qui devient de plus en plus naturel et fusionnel plus on avance dans la lecture. J’ai retenu mon souffle de nombreuses fois.

Le sujet de l’histoire est assez délicat et j’avais quelques appréhensions avant de commencer ce livre. J’ai même pensé à arrêter ma lecture à un certain point pour ne pas savoir si l’autrice allait aller jusqu’au bout de son idée ou non. J’ai continué malgré tout et peu importe la fin, j’ai compris où Jennifer Niven voulait en venir, la réflexion derrière tout ça, et c’est le plus important selon moi. Une belle histoire qui fait réfléchir.

Bref, All the Bright Places n’est pas un coup de coeur pour moi même si j’ai passé une très bonne lecture en compagnie de deux personnages hauts en couleurs ! J’ai adoré Finch et Violet. Leur relation qui devient de plus en plus importante et leur façon de voir les choses qui évolue aussi beaucoup, qui nous fait nous poser des questions sur le thème de la vie et de la mort. Une histoire émouvante.


Auteur : Jennifer Niven
Date de sortie VO : 08 janvier 2015
Éditeur : Penguin (388 pages – 7,99£)
Titre VF : Tous nos jours parfaits
C’est un tome unique.


Capture d’écran 2016-04-13 à 18.08.01

Caraval (Caraval #1)

Bienvenue à Caraval ! Le spectacle le plus extraordinaire de tous les temps ! Vous y verrez plus de merveilles que le commun des mortels au cours de toute une vie. Mais avant que vous vous plongiez dans notre univers, gardez à l’esprit qu’il s’agit d’un jeu… Nous tenterons de vous convaincre que ce qui se passe au-delà de ce portail est réel, mais ce n’est qu’illusions. Alors prenez garde à ne pas trop vous laisser emporter. Car les rêves qui se réalisent peuvent être magnifiques, mais ils peuvent aussi se transformer en cauchemars si l’on ne se réveille pas…

Caraval est un livre qui me tentait beaucoup depuis sa sortie, les avis étant très positifs, je ne l’ai pas laissé trainer trop longtemps dans ma bibliothèque. Même si pour moi ce n’est pas un coup de coeur, j’ai réellement passé un très bon moment lecture aux côtés de Scarlett, Julian et Tella ! En plus, j’avais très envie de me remettre à l’anglais alors c’était la bonne occasion.

Dans ce premier tome, on fait la connaissance de deux soeurs qui vivent sur une petite île, Scarlett et Donatella. Deux soeurs bien différentes tant physiquement qu’au niveau du caractère. Scarlett, qui est le protagoniste principal, est plus réservée et plus prudente, Tella est quant à elle plus extravertie et moins mature. Mais Caraval va les révéler tout autre ! Aussi, j’ai directement détesté leur père, quel monstre, ça m’a révoltée ! Par contre pour ce qui est de Julian, je l’ai tout de suite apprécié même s’il cache de nombreuses choses, c’est un personnage que j’ai beaucoup aimé.

En plus de ses personnages très vrais et approfondis, Caraval a une histoire excellente et inattendue ! Durant toute ma lecture, je ne savais plus où donner de la tête, je ne savais plus à qui je pouvais réellement faire confiance. Caraval est un monde, une ambiance à part. Il y a la magie et le rêve, l’intrigue principale donne un très bon rythme à la lecture. C’était très intense et j’ai douté de tout jusqu’à la toute fin. Justement, concernant cette fin, elle m’a rendue très curieuse et je ne louperais sous aucun prétexte la sortie du deuxième et dernier tome !

je l’ai lu en anglais et je l’ai trouvé très abordable et facile à lire. L’écriture de Stephanie Garber est fluide, agréable et très efficace. J’ai été tellement curieuse de découvrir le fin mot de cette histoire que je n’ai pas vu les pages défiler, moi qui pourtant lit plus lentement en anglais !

Bref, j’ai énormément apprécié le premier tome de Caraval de Stephanie Garber. Je comprends pourquoi il a eu autant de succès auprès des lecteurs. Les personnages comme Scarlett, Tella et Julian ont su conquérir mon coeur, je les ai adorés et ils m’ont énormément surprise. L’histoire est vraiment bien ficelée, on n’apprend que la vérité à la toute fin et honnêtement je ne m’attendais pas à cela. J’ai hâte de découvrir la suite et je ne peux que vous encourager à lire Caraval à votre tour !


Auteur : Stephanie Garber
Date de sortie VO : 31 janvier 2017
Éditeur : Flatiron Books (407 pages – 18,99$)
Titre VF : Caraval
Nombre de tomes prévus : 2


Capture d’écran 2016-04-13 à 18.08.01

Harry Potter and the Cursed Child

img_2700

Etre Harry Potter n’a jamais été facile et ne l’est pas davantage depuis qu’il est un employé surmené du ministère de la Magie, marié et père de trois enfants. Tandis que Harry se débat avec un passé qui refuse de le laisser en paix, son plus jeune fils, Albus Severus, doit lutter avec le poids d’un héritage familial dont il n’a jamais voulu. Le destin vient fusionner passé et présent. Père et fils se retrouvent face à une dure vérité : parfois, les ténèbres surviennent des endroits les plus inattendus.

Ne jamais dire jamais ! Moi qui avait dit que je ne lirais jamais Harry Potter and the Cursed Child car les échos que j’avais entendus ne me donnaient pas du tout envie de le découvrir, sauf qu’il n’y a que les imbéciles qui ne changent pas d’avis et je l’ai enfin lu et je suis assez partagée.

Harry Potter and the Cursed Child est un livre étrange ! Malgré les différentes aberrations et incohérences qu’il y a dans ce récit et qui font saigner mon petit coeur de fan, je dois bien avouer que c’est un livre qui se laisse lire. Il s’agit du script de la pièce, les chapitres sont courts et on avance très vite dans notre lecture, les pages défilent et on arrive vite à la conclusion de cette aventure sans dessus dessous.

J’ai réellement du mal à comprendre comment J.K. Rowling a pu cautionner tout ça. J’ai levé les yeux au ciel beaucoup fois, il y avait de nombreuses choses que je ne supportais pas comme le fait que Hermione réussisse ou non dans sa vie dépend de son mariage. Ou encore le personnage de Delphi qui apparait toujours où on s’y attend le moins (pour ne citer que ça…), tous les retours dans le passé avec le retourneur de temps, les trois premières années d’Albus qui sont emballées et pesées en deux pages (pif paf pouf et c’est bon !), etc.

Du côté des personnages, Je ne me suis pas attachée à Albus. À l’entendre, il est le vilain petit canard aux yeux du monde entier et personne ne l’aime et c’est agaçant ! J’ai aimé Scorpius par contre, bien plus mature que son meilleur ami.  L’attitude de Rose m’a aussi bien agacée, je ne m’imaginais pas la fille de Ron et d’Hermione réagir comme ça… J’avais aussi du mal à imaginer notre trio adoré être parent, ça ne collait pas avec l’image que j’avais gardé d’eux.

Mais le point positif de cette lecture est qu’on se retrouve dans l’ambiance Harry Potter, retour à Poudlard (où on entre apparement comme dans un moulin maintenant). On retrouve certains personnages qu’on ne pensait plus jamais voir et on peut constater qu’ils sont restés plus ou moins fidèles à eux-même par moment, notamment lorsqu’il faut se sacrifier pour le bien. C’est cette partie là qui fait gagner beaucoup de points à ce livre et qui me rend toute confuse avec ma lecture !

Bref, Harry Potter and the Cursed Child est un livre qui se lit bien et qui nous offre la possibilité de retrouver un peu la magie de la saga d’origine mais qui est rempli d’incohérences qui m’ont fait hérisser le poil à plusieurs reprises ! C’est un livre qui se laisse lire mais qui n’est pas le plus fidèle à l’univers de Harry Potter et à ses personnages que j’aime tant.

3:5


harry_potter_and_the_cursed_child_special_rehearsal_edition_book_coverAuteurs : John Tiffany, Jack Thorne et J.K. Rowling
Date de sortie VO : 31 juillet 2016
Éditeur : Little, Brown
Titre VF : Harry Potter et l’Enfant Maudit
C’est un tome unique.


Capture d’écran 2016-04-13 à 18.08.01

Scarlet (The Lunar Chronicles #2)

Scarlet_Cover

Bien loin de l’Asie et du royaume du Prince Kai, la grand-mère de Scarlet Benoit est portée disparue. Scarlet réalise alors qu’elle n’a jamais su qui était vraiment son aînée et quels dangers pouvaient bien la menacer. Quand elle rencontre Wolf, un mystérieux street-fighter qui semble savoir où est sa grand-mère, elle n’a d’autre choix que de lui faire confiance. C’est en menant leur enquête que Scarlet et Wolf croisent la route de Cinder. Ensemble ils se ligueront contre Levana, la vicieuse Reine lunaire prête à tout pour asservir les Terriens et épouser le Prince Kai.

Attention, risque de spoiler sur le tome précédent !

J’ai lu en anglais ce deuxième tome de The Lunar Chronicles, Scarlet, de Marissa Meyer à la vitesse d’un escargot, mais j’ai beaucoup aimé ma lecture ! Je l’ai trouvée plus dynamique que le premier opus, Cinder. J’ai apprécié les nouveaux personnages et cette saga me plait de plus en plus.

Dans ce tome, on retrouve Cinder juste après son arrestation et son séjour en prison où elle apprend sa véritable identité. Cinder devient de plus en plus forte même si elle ne veut pas encore faire face à ses nouvelles responsabilités. Accompagnée du Capitaine Thorne, elle part à la recherche de ses origines, en France. J’ai beaucoup aimé Throne, même si au début il est un peu étrange, on se fait vite à son caractère un peu précieux. Il m’a d’ailleurs beaucoup fait rire. J’espère en apprendre plus sur lui par la suite. On retrouve aussi Iko, un peu différente certes mais ça c’est un réel plaisir !

Comme je l’ai déjà dit plus haut, une certaine dynamique s’installe, car on ne suit pas seulement Cinder et Thorne mais aussi Scarlet et Wolf, deux autres nouveaux personnages. On alterne les points de vue pour ne rien louper. J’ai également beaucoup apprécié le duo Scarlet/Wolf, je me suis rapidement attachée à ces deux-là. Scarlet recherche sa grand-mère qui a disparu depuis quelques semaines et pour la retrouver, elle aura besoin de l’aide de Wolf, un combattant violent et sans peur, qui s’est attaché à elle. L’alchimie se fait directement entre eux, peut-être un peu trop vite, mais ça passe plutôt bien. Wolf m’a énormément attendrie.

L’histoire gagne en intensité. Les différentes alliances qui se forment évoluent chacune de leur côté pour finalement se retrouver à la fin. On apprend beaucoup de choses et le récit devient de plus en plus addictif. J’ai hâte de découvrir la suite, de voir comment ce nouveau petit groupe va se dresser ensemble face à Levana, qui elle prend de plus en plus de pouvoirs. J’aime beaucoup les réécritures de contes et c’est avec plaisir que j’ai retrouvé quelques détails du conte original du Petit Chaperon Rouge, bien que différents mais les clins d’oeil sont très nombreux et facilement identifiables. J’ai apprécié encore plus ma lecture grâce à cela !

Bref, Scarlet est un second tome qui m’a beaucoup plu ! L’histoire prend de plus en plus d’ampleur et de complexité. De nouveaux personnages hauts en couleurs s’additionnent aux anciens, auxquels on était déjà bien attachés, pour donner une réécriture de contes fascinante et gérée d’une main de maître par Marissa Meyer ! J’ai beaucoup aimé et je ne vais pas tarder avant de lire la suite !

5sur5


Scarlet_CoverAuteur : Marissa Meyer
Date de sortie VO : 07 février 2013
Éditeur : Puffin Books (6,99£)
Titre VF : Scarlet
Nombre de tomes prévus : 4 et plusieurs hors-séries
Le tome suivant : Cress (sortie VO : 06 février 2014)
Mes autres chroniques : Tome 1


Diapositive1 Capture d’écran 2016-04-13 à 18.08.01

Cinder (The Lunar Chronicles #1)

CinderCoverArt-300x453

A New Beijing, Cinder est une cyborg. Autant dire une paria. Elle partage sa vie entre l’atelier où elle répare des robots et sa famille adoptive. A seize ans, la jeune fille a pour seul horizon les tâches plus ou moins dégradantes qu’elle doit accomplir pour ses sœurs et sa marâtre. Mais le jour où le prince Kai lui apporte son robot de compagnie, son seul ami, le destin de Cinder prend un tour inattendu. La forte attirance qu’éprouvent le beau prince et la jeune cyborg n’a aucune chance de s’épanouir, surtout que le royaume est menacé par la terrible reine de la Lune ! Débute alors pour Cinder une aventure incroyable, où elle découvrira que le sort de l’humanité est peut-être entre ses mains.

J’avais déjà lu Cinder, le premier tome des Lunar Chronicles de Marissa Meyer, en anglais un peu avant la création du blog. Je n’avais donc pas fait de chronique à ce moment là. Comme j’ai envie de découvrir la suite, c’était une bonne occasion de relire ce premier opus pour mieux me replonger dans l’univers !

Lors que je l’ai lu pour la première fois, je débutais en anglais et maintenant cette relecture a été très facile, j’ai beaucoup accroché à l’histoire et j’avoue que je ne me souvenais pas de tout, donc ça a été une sorte de nouvelle découverte !

Cinder Linh est le protagoniste principal de cette histoire. Elle est une cyborg qui vit chez sa méchante belle-mère, Adri, avec ses deux demi-soeurs, Peony et Pearl. J’ai beaucoup apprécié le personnage de Cinder, elle est intelligente, s’y connait en mécanique et elle est très forte même si elle garde souvent ce qu’elle pense pour elle. Les deux autres personnages féminins qui m’ont énormément plus sont Iko, l’androïde à la personnalité étonnante que j’ai hâte de retrouver, et Peony qui est à l’opposé d’une méchante demi-soeur !

Le prince Kai m’a aussi beaucoup plu, il a un faible pour Cinder et ne lui cache pas en l’invitant au bal à de nombreuses reprises. Ces deux-là sont vraiment très touchants ensemble mais tout ne se passe pas comme prévu car la reine Levana, la redoutable reine lunaire, entre en jeu et menace un monde déjà frappé par la maladie. J’ai détesté Levana, elle est juste horrible ! Elle n’hésite pas à utiliser ses pouvoirs pour manipuler chaque personne qui l’entoure pour obtenir ce qu’elle veut.

Du coté de l’histoire, j’ai vraiment bien apprécié le côté réécriture de conte, histoire de princesse disparue et de rébellion ! Le récit est très bien ficelé, même en anglais, je n’ai eu aucun mal à comprendre et à imaginer les différentes scènes. L’écriture est fluide et ce premier tome se laisse agréablement lire. Je suis très curieuse de découvrir la suite que je ne vais pas tarder à entamer ! J’ai déjà plusieurs théories qui se forment dans ma tête, j’ai hâte de découvrir si j’ai raison ou non, et aussi hâte de faire la connaissance des autres protagonistes, issus d’autres contes.

Bref, Cinder de Marissa Meyer est une relecture qui m’a plus qu’enchantée ! J’ai adoré redécouvrir l’histoire ainsi que les personnages dans une ambiance de conte et de magie. Je comprends aisément pourquoi cette saga est l’un des favorites chez les lecteurs, j’espère l’apprécier autant, et pour l’instant, c’est bien parti ! Si vous n’avez pas encore découvert cet univers, n’attendez plus !

5:5


CinderCoverArt-300x453Auteur : Marissa Meyer
Date de sortie VO : 03 janvier 2012
Éditeur : Puffin Books (6,99£)
Titre VF : Cinder
Nombre de tomes prévus : 4 et des hors-séries
Le tome suivant : Scarlet (sortie VO : 07 février 2013)
Mes autres chroniques : Tome 2


Diapositive1 Capture d’écran 2016-04-13 à 18.08.01