[Cinéma] Bohemian Rhapsody

Bohemian Rhapsody retrace le destin extraordinaire du groupe Queen et de leur chanteur emblématique Freddie Mercury, qui a défié les stéréotypes, brisé les conventions et révolutionné la musique. Du succès fulgurant de Freddie Mercury à ses excès, risquant la quasi-implosion du groupe, jusqu’à son retour triomphal sur scène lors du concert Live Aid, alors qu’il était frappé par la maladie, découvrez la vie exceptionnelle d’un homme qui continue d’inspirer les outsiders, les rêveurs et tous ceux qui aiment la musique.

J’ai ENFIN été voir Bohemian Rhapsody ! Depuis le temps qu’il était sorti, j’avais presque peur qu’il ne soit plus dans les salles. J’ai été le voir en VO avec mon chéri et ma maman qui est fan. On a tous beaucoup aimé. Quel film et quelle personnalité c’était Freddie Mercury !

Le film commence à la création de Queen et raconte l’histoire du groupe et la vie du célèbre et fantasque chanteur. À part les chansons et le nom de Freddie Mercury, j’avoue que je ne connaissais pas grand chose d’autre avant d’avoir vu ce film. Honte à moi et merci au film de m’avoir appris plein de choses, à commencer par les autres membres du groupe qui ne sont pas en reste, bien que plus discrets, et qui sont également très talentueux et très courageux de supporter Freddie Mercury qui pouvait être un personnage exécrable la plupart du temps.

Queen, ce n’est pas rien et pourtant les acteurs ont réussi à rendre justice à ce groupe et à leurs chansons. Remi Malek interprète un Freddie Mercury parfait ! Quand on regarde la comparaison du Live Aid de 1985 et de 2018, je trouve qu’ils ont fait un boulot incroyable de reconstitution. Ca devait vraiment être quelque chose d’assister à un de leurs concerts, toute cette énergie communicative dans leurs chansons. La scène de fin avec le concert Live Aid était tout simplement magnifique. Du pur bonheur.

Bref, si vous aimez Queen de près ou de loin, Bohemian Rhapsody est un film à ne pas manquer. J’ai passé un moment incroyable, j’en ai appris beaucoup sur le groupe et les artistes le composant, surtout Freddie Mercury qui occupe une bonne partie de l’histoire mais c’est avant tout la vie du groupe en lui-même qui est mis en avant. J’ai adoré, je suis rentrée chez moi des étoiles plein les yeux et des chansons plein la tête. 

Publicités

Encore un peu nostalgique de l’ambiance de Noël ?

Les films romantiques de Noël, c’est toujours un peu le même schéma scénaristique. Le personnage principal, bien souvent une femme, change ses petites habitudes, cache bien souvent un secret, tombe amoureux, blesse la personne aimée qui découvre son secret, s’éloigne et puis bim bam boum, tout s’arrange ! Mais il faut bien se l’avouer, c’est ce qui fait le charme de ce genre de film.

Cette année, Noël fut un peu particulier pour moi mais sans trop savoir pourquoi exactement. J’avais juste hâte d’être enfin aux fêtes de fin d’année, hâte de pouvoir profiter de mes congés, de cocooner sous un plaid bien chaud (Dinah sur les genoux, of course !), de lire de chouettes bouquins, boire des chocolats chauds ou du thé, etc. Et j’avais surtout envie de me mettre dans cette ambiance en regardant des films de Noël (on remercie Netflix). C’est ce que j’ai fait et je vous en parle ici car vous avez été assez enthousiaste lorsque j’ai demandé sur Instagram si ça vous intéresserait un article sur les films que j’ai visionnés. C’est parti !


Je vais faire un petit aparté sur les films de Noël que j’ai vus mais que je n’ai pas aimé et je vous explique brièvement pourquoi.

 

A Christmas Prince et The Royal Wedding : Je dois dire que j’ai été un peu déçue. L’histoire est sympa, assez prévisible, mais je me suis quelque peu ennuyée, je l’ai trouvé assez plat, sans petite dose de peps. Le deuxième film n’a pas relevé mon enthousiasme malheureusement. J’ai trouvé qu’il manquait un peu de magie entre Amber et Richard pour que leur relation soit crédible. Je crois qu’il y a plus d’alchimie entre le chien de la voisine et mon chat qu’entre ces deux-là.

Christmas with a view : Je pense que le « Based on a Harlequin novel » aurait déjà dû me mettre la puce à l’oreille. Je n’ai pas du tout retrouvé l’ambiance de Noël dans celui-ci, il aurait bien pu se dérouler en été que ça n’aurait rien changé. J’ai levé les yeux au ciel plus d’une fois, l’héroïne jure de ne pas s’intéresser au très (trop) sexy nouveau chef du restaurant alors que son menton dégouline de bave (Eurk). C’était très chiant aussi et encore moins crédible. En plus on a plusieurs fois les mêmes plans ou scènes, par exemple on peut retrouver les légumes sautés à la poêle trois fois en une demi heure. Petit budget ? ça se voit ;)


Dans Les chroniques de Noël, pas d’histoire romantique mais une histoire entre frère et soeur. Dans la famille Pierce, Noël est toute une affaire depuis que Teddy et Kate sont petits. Mais avec le décès de leur père durant l’année, Teddy se renferme sur lui-même et ne part pas sur le bon chemin, tandis que Kate se retrouve bien souvent seule. Leur mère étant obligée de travailler la nuit du réveillon, Kate, armée de sa caméra, décide de surprendre le Père Noël en plein ouvrage et fait du chantage à son frère pour qu’il l’aide. Ca marche mais pas de chance pour le Père Noël qui voit ses rennes s’envoler ailleurs, son chariot être détruit et son sac de cadeaux se perdre dans la nature. Pas de bol pour lui, les deux enfants qui ont causé tout ça sont les seuls à vouloir l’aider !

J’ai trouvé ce film assez original, l’histoire entre frère et soeur qui réapprennent à passer du temps ensemble, comblant le vide qu’à laissé leur père en chacun d’eux. Kate est la jeune soeur un peu énervante que tout le monde rêverait d’avoir. L’acteur Kurt Russel fait un excellent Père Noël qui s’éloigne des clichés. On a des scènes assez cocasses que l’on pensait ne jamais avoir dans un film de Noël ;)

J’ai ensuite regardé La Princesse de Chicago avec Vanessa Hudgens qui interprète deux rôles, celui de Stacy une talentueuse et ambitieuse pâtissière qui participe avec son ami Kevin à un concours de pâtisserie en Belgravia, et celui de la duchesse Margaret qui doit épouser prochainement le prince Edward. Remarquant leur ressemblance troublante, les deux femmes échangent leur rôle pendant deux jours à la demande de Margaret qui souhaite en apprendre plus sur le pays et ses habitants. Et ce qui devait arriver arriva ! Stacy tombe sous le charme du prince et Margaret devient amoureuse de Kevin.

Prévisible vous direz ? Pourtant j’ai passé un excellent moment avec ce film ! Les acteurs donnent un bon rythme au film, c’est très agréable à regarder, j’ai largement préféré celui-ci à A Christmas Prince. On retrouve également le personnage type qui est toujours là où il faut quand il faut pour donner la bonne impulsion aux personnages, donner aux événements juste ce qu’il manquait pour que tout se mette en place, un peu comme Rowan Atkinson (Mr Bean) dans Love Actually, vous voyez ?

Un autre film de Noël qui m’a bien plu est Noël à Snow Falls qui raconte l’histoire d’Ellen Langford, une riche héritière envoyée anonymement par son père dans une petite ville où à démarré l’idée de leur entreprise de jouets. Le pitch est tout simple et pourtant le film nous réserve quelques surprises.

J’aime beaucoup l’actrice Eliza Taylor (Clarke dans The 100) même si j’ai pris du temps à retrouver où je l’avais déjà vue avant. Afin de voir si elle est digne d’hériter de l’entreprise familliale, Ellen est envoyée dans la ville natale de son père pour y apprendre la valeur du travail et le sens des autres. J’ai aimé le fait qu’Ellen ne soit pas juste pourrie gâtée, elle est riche certes mais elle veut bien faire, elle n’est pas de mauvaise volonté. Une fois qu’elle apprend les choses simples qu’elle n’a pas l’habitude de faire, telles que cuisiner des cookies de Noël, aider les autres, le travail manuel, elle y met tout son coeur. On ne peut que lui souhaiter plein de bonheur et elle le trouvera à Snow Falls. J’ai beaucoup aimé le principe des lettres de Noël aussi !

J’ai bien aimé The Holiday Calendar qui raconte l’histoire d’Abby, une jeune photographe qui rêve d’ouvrir son propre studio. Abby n’a pas le boulot de ses rêves c’est vrai mais elle a un bel appartement, une famille en or avec le grand-père qui est juste adorable, elle rencontre un mec charmant quoique un peu plat, son meilleur ami (au sourire ravageur) vient de revenir d’un tour du monde et on comprend bien que c’est pour elle. En plus de cela, Abby reçoit un magnifique calendrier de l’avent qui semble lui prédire son avenir…

C’est un des films de Noël que j’ai préféré car il m’a mise dans une chouette ambiance familiale et le petit côté magique avec le calendrier est bien sympathique. Ici il ne s’agit pas d’une histoire d’amour rapide au premier regard et je crois que c’est ça qui m’a beaucoup plu aussi. Comme Netflix a sorti pas mal de films de Noël, c’est assez comique de découvrir les petits clins d’oeil entre les différents films !


C’est tout pour cette sélection de films de Noël qui est sortie un peu en retard je l’avoue ^^ J’avais envie d’en regarder plus mais j’ai manqué de temps et maintenant que l’année 2019 commence, je ne suis plus dans le mood Noël avec la reprise du boulot et tout le reste.

Les films musicaux, j’aime bien ça !

Les films musicaux, j’ai toujours aimé ça depuis que j’ai vu Le Moulin Rouge. Grâce aux chansons ajoutées aux films, je trouve qu’il y a beaucoup d’émotions qui passent et ça me plait beaucoup. Et c’est aussi plutôt cool de voir des acteurs bien connus qui poussent la chansonnette. Il existe des cinémas où on peut chanter tout en regardant le film, mais genre toute la salle debout. Ca doit être génial ! Bon, sans plus attendre, je vous présente ici 4 films que j’ai beaucoup aimé, je ne doute pas que la plupart d’entre vous les connaissent mais pour les derniers chez qui ce n’est pas encore le cas, les voici :

Je commence par l’incontournable Mamma Mia ! Si vous ne connaissez pas encore ce film, il raconte le mariage de Sophie, une jeune femme élevée par sa mère Donna. Sophie ne connait pas son père et pour son mariage, invite les trois amours de jeunesse de sa mère, ce qui met un peu la pagaille. Alors, ce qui est génial dans ce film, c’est que cela se passe sur une île en Grèce, donc au programme : soleil, eau turquoise et jolies vues. Puis, les chansons sont des reprises du célèbre groupe Abba, autant vous dire que ça donne bien envie de se déhancher !

Mes chansons préférées sont Lay all your love on me, Money Money Money et forcément Mamma Mia ! Des musiques que je chante sous la douche. Amanda Seyfried, que l’on retrouve d’ailleurs dans d’autres films musicaux, et Meryl Streep sont deux actrices que j’aime beaucoup et je trouve leur duo mère/fille très crédible. Du côté des pères de Sophie, on retrouve des acteurs très connus : Pierce Brosnan, Colin Firth et Stellan Skarsgard. Les voir dans le générique de fin en tenue disco ça vaut de l’or !

Je n’ai pas encore été voir le deuxième film, je suis un chouia frustrée je vous l’avoue mais ça ne saurait tarder !

Les Misérables, mon dieu quelle beauté ce film ! Je n’ai jamais lu l’oeuvre de Victor Hugo mais à chaque fois que je vois ce film, je passe un temps dingue sur internet pour en apprendre plus sur cette histoire et cette époque. Ce film dure 2h30 et la première fois que je l’ai regardé, je l’ai regardé encore une fois à la suite. (Celui qui dit que c’est parce que j’avais pas compris l’histoire peut sortir :P). Un très très beau film !

Et à nouveau, de grandes têtes à l’affiche ! On retrouve Amanda Seyfried dans le rôle de Cosette, qui a une voix magnifique je l’avais pas encore dit, aux côtés d’Anne Hathaway, Eddie Redmayne, Russel Crowe et Hugh Jackman qui m’a beaucoup marquée, c’est un acteur que j’adore et je ne l’avais jamais entendu chanter. Les « petits » rôles ne sont pas à prendre à la légère non plus, Samantha Barks qui joue Éponine qui n’a rien à envier à Cosette (à part Marius bien sûr haha) et Gavroche joué par Daniel Huttlestone, qui m’avait énervée dans le rôle de Jack dans Into the Woods d’ailleurs, mais qui est adorable ici.

(Je fais un mini aparté sur Into the Woods qui est aussi un film musical. Que je n’avais pas trop aimé lors de mon premier visionnage mais avec du recul et plusieurs visionnages, j’ai aimé. Les musiques tout ça tout ça, c’était plutôt sympa en fait).

Revenons aux Misérables, si vous ne connaissez pas l’histoire, ou même si vous la connaissez d’ailleurs, je vous encourage à le voir, même juste pour la chanson Do you ear the people sing qui me donne des frissons à chaque fois ! (Est-ce que je suis en train de l’écouter en écrivant l’article ? Tout à fait.) et le petit accent de Gavroche ♥

Je ne sais pas si vous avez remarqué mais je fais des liens entre ces différents films, dans le premier et le deuxième, c’était Amanda Seyfried. Et dans le deuxième, il y avait Hugh Jackman et hop on le retrouve ici aussi ! L’art de la transition, avouez que je fais bien ça ;)

The Greatest Showman est le dernier film musical que j’ai vu. Je n’ai pas eu l’occasion d’aller le voir au cinéma et je regrette bien car ça devait être fabuleux ! Ce film relate l’histoire de P.T. Barnum, joué par Hugh Jackman, visionnaire qui crée le premier cirque afin de susciter émerveillement et fascination. Ce film est magnifique visuellement et j’ai aussi beaucoup aimé l’histoire. C’est beau, pétillant et coloré.

On a aussi Zac Efron, Michelle Williams, Zendaya, Keala Settle et encore bien d’autres. Les chansons de ce film font bouger, elles ont un excellent rythme et j’aime beaucoup. Mes préférées sont This is Me qui envoie un message de tolérance mais surtout d’acceptation de soi, The Other Side est extra et The Greatest Show qui commence et clôture le film. Bref, je suis fan. Vous ne l’avez pas encore vu ? Mais qu’attendez-vous ?

Pas de lien ici, mais il y a Emma Stone dans ce film alors c’est pas grave. Comparé aux trois films précédents, La La Land est celui que j’ai été voir au cinéma. Dès la chanson d’entrée, Another Day of Sun, j’ai su que ce film allait me plaire ! C’est l’histoire de Mia, actrice en devenir, et Sebastian, passionné de jazz, qui se rencontrent. Une jolie romance poétique au coeur de Los Angeles et d’Hollywood.

J’ai aimé le fait que les deux acteurs principaux, Emma Stone (que j’adore) et Ryan Gosling (que j’aime plutôt bien aussi en fait) n’ont pas des voix parfaites, dans le sens chanteurs professionnels. Loin d’être gênant, cela donne un petit plus au récit, un petit côté plus authentique, plus brut. L’audition de Mia avec The Fools Who Dream est magnifique, j’ai eu des étoiles plein les yeux ! Au final, ce n’est pas mon préféré mais les chansons passent quand même plutôt bien.

(D’ailleurs, depuis un moment j’ai une idée d’article où je présente plusieurs films dans lesquels Emma Stone a joué. Ca vous intéresserait ?)


Bref, quatre films à voir et à revoir !
Vous en avez à me conseiller ?
(Parce que j’aime bien ça moi, il parait.)

[Cinéma] To all the boys I’ve loved before

La discrète Lara Jean menait une vie invisible au lycée, mais quand ses lettres d’amour secrètes sont envoyées sans son accord à chacun de ces cinq béguins, tout change…

J’ai toujours quelques réserves concernant les adaptations de livre en film, surtout s’il s’agit d’un livre que j’ai aimé. Et c’est le cas avec To all the boys I’ve loved before. J’avais adoré le premier tome, une vraie bulle de douceur, un petit bonbon sucré qui fait du bien. Les premiers avis sur le film étaient assez positifs alors je me suis lancée. Je me suis installée sous un bon plaid tout doux, une bonne tasse de thé à la main, (pas de bougie mais j’y ai pensé !), et j’ai fait poussé le bouton play.

Et je remercie Netflix pour avoir produit un film qui fait du bien, un film feel good ! J’ai pu retrouver l’ambiance toute douce qui m’avait tant plue dans le livre. À quelques petits détails près, j’ai trouvé le film est assez fidèle à l’histoire et j’ai vraiment passé un bon moment.

On retrouve l’attachante famille Song, les trois soeurs, Margot, Lara Jean et Kitty, et leur père. Kitty est adorablement géniale, elle m’a beaucoup fait rire. Comme dans le livre, Margot est toujours un peu distante mais elle est présente lorsqu’il le faut. J’ai beaucoup aimé Lara Jean, elle est timide mais ose dire les choses comme elles le sont. L’actrice Lana Condor incarne son rôle à la perfection, je ne la voyais pas autrement.

Du côté des autres personnages, j’ai totalement craqué pour la bouille d’ange de Peter. Lorsque j’ai vu la bande annonce pour la première fois, j’avoue avoir été un chouïa déçue mais finalement, je ne l’ai pas été. Noah Centineo est parfait pour ce rôle. Chris la meilleure amie de Lara Jean me semble plus sympathique que dans le livre, un bon point. Josh est quant à lui un peu plus effacé.

J’ai beaucoup aimé voir la romance s’installer entre Lara Jean et Peter, ça m’a rappelé combien j’avais aimé le premier tome. Cela me donne très envie de lire le dernier tome de la trilogie malgré ma petite déception pour le second opus. J’espère retrouver les sensations positives que le premier tome et le film m’ont données !

Bref, vous l’aurez compris, le film To all the boys I’ve loved before, adapté du livre du même nom de Jenny Han, est une réussite pour moi ! Le film a tenu ses promesses : de la douceur, de l’amour, des moments doudous. Je pense que ce ne sera pas la seule fois où je le regarderais. J’ai beaucoup aimé !


Mon avis sur le livre


[Cinéma] Le Grand Méchant Renard et autres contes

Ceux qui pensent que la campagne est un lieu calme et paisible se trompent, on y trouve des animaux particulièrement agités, un Renard qui se prend pour une poule, un Lapin qui fait la cigogne et un Canard qui veut remplacer le Père Noël. Si vous voulez prendre des vacances, passez votre chemin…

Vendredi passé fin d’après-midi, j’ai été au cinéma avec mon neveu et ma nièce pour voir Le Grand Méchant Renard, un film qui ravira les petits comme les grands. J’ai plutôt bien aimé l’ambiance douce de ce film et j’ai surtout beaucoup ri ! Ce film est présenté comme une pièce de théâtre avec trois histoires qui mettent en scène les différents personnages de la ferme.

Dans la première histoire, c’est un cochon très raisonnable qui est accompagné par un canard et un lapin, tout deux très irresponsables, pour livrer un bébé, abandonné par sa cigogne, à bonne destination. La deuxième histoire est celle du Grand Méchant Renard qui capture des poussins pour les manger plus tard mais qui finit par s’y attacher. Je n’ai pas lu la bande dessinée qui est adaptée ici à l’écran mais ça m’a rendue très curieuse de la découvrir. Et pour finir la dernière histoire se déroule pendant les fêtes de Noël. Attention toutefois à ne pas y aller avec des enfants qui croient encore au Papa Noël pour cette troisième histoire, tout se termine bien son existence est souvent remise en question.

J’ai été très contente d’aller voir ce film. J’avoue qu’après avoir vu la bande annonce, j’étais très emballée car les dessins me plaisaient beaucoup. Un coup de crayon très doux et très joli. L’histoire m’intriguait aussi. Comme je l’ai dit plus tôt, j’ai beaucoup ri, énormément d’ailleurs ! Il y a peut-être des passages ou des phrases comiques qui peuvent échapper aux plus jeunes mais c’est un film qui peut très certainement plaire à tous. Et je suis carrément fan du petit poussin qui s’appelle Michel ♥

Bref, Le Grand Méchant Renard est un film pour les enfants que j’avais très envie de vous faire découvrir. J’y ai passé un excellent moment famille devant ces jolis dessins et ces chouettes petites histoires tout mignonnes. N’hésitez pas à le découvrir !