Le Faiseur de Rêves (Strange the Dreamer #1)

C’est le rêve qui choisit le rêveur, et non l’inverse…
Il est une ville, au centre du désert, où nul n’a le droit de se rendre sous peine de mort. De ses entrailles sortaient autrefois d’interminables caravanes chargées de trésors mais, depuis deux cents ans, la cité est coupée du reste du monde… Pire encore, un soir d’hiver, le nom de ce lieu de légende s’évanouit en un clin d’œil de la mémoire de tous – Lazlo Lestrange, orphelin de cinq ans à peine, ne fait pas exception à la règle. Frappé au cœur, le petit garçon restera irrémédiablement fasciné par cette énigme.

Le Faiseur de Rêves est une des sorties qui me tentaient le plus et pourtant, une fois reçu, j’ai mis du temps à le lire. Il faut dire que c’est un gros pavé, 660 pages environ et ça me faisait un peu peur je l’avoue. Mais une fois commencé, je n’ai pas voulu le terminer trop vite, j’ai pris mon temps et je me suis régalée. J’ai aimé tout dans cette histoire.

Je n’ai pas envie de vous révéler grand chose sur ce livre. Je n’avais même pas lu le résumé avant de commencer cette lecture et la découverte fut totale et j’aimerais que ce soit pareil pour les futurs lecteurs. Je peux juste vous dire que l’on rencontre deux personnages principaux. D’abord Lazlo et puis Sarai. Si loin et si proches à la fois ♥ Pour le reste de l’histoire, je n’ose en dire plus. Motus et bouche cousue. Ce sera à vous de découvrir tout ça.

J’ai été conquise par la plume de Laini Taylor. J’ai aimé sa façon de raconter les choses et de créer un univers complexe et des personnages qui sont nuancés, approfondis et crédibles. On comprend pourquoi ils ont agi de telle ou telle façon, tantôt victimes, tantôt bourreaux. Cette lecture était à la fois grandiose, magnifique, magique et onirique. J’avais l’impression d’être dans un conte, dans un rêve et je n’avais pas du tout envie de me réveiller.

Et la fin, on en parle ? Je ne suis pas du tout d’accord de m’arrêter là. C’est frustrant au plus haut point mais la suite s’annonce terrible et je serais au rendez-vous !

Bref, Le Faiseur de Rêves de Laini Taylor est selon moi un premier tome sans défaut. C’était très beau, j’ai été conquise dès le début par le style d’écriture de l’autrice, par les personnages et l’univers qu’elle a créés, faisant durer encore un peu plus longtemps ma lecture pour ne pas la terminer trop vite. J’attends la suite avec une très grande impatience et en attendant, je ne veux que vous conseiller ce livre. Ne passez pas à côté de cette histoire.


Autrice : Laini Taylor . Date de sortie : 12 avril 2018 . Titre VO : Strange the Dreamer


Publicités

Nocturna (Gardiens des Cités Perdues #6)

Nocturna… Dans l’esprit de Sophie, embrumé par le chagrin et le deuil, ce nom brille comme un astre. À lui seul, il incarne tous les espoirs et toutes les craintes de la jeune fille. Car c’est là que se trouve sans doute sa famille humaine, enlevée par les Invisibles, là que l’attendent les réponses à toutes ses questions. Mais s’y rendre relève du tour de force – Sophie et ses amis sont donc bientôt contraints de revoir leur stratégie, quitte à pactiser avec plusieurs de leurs ennemis.

Attention, risque de spoiler sur les tomes précédents !

La série Gardiens des Cités Perdues de Shannon Messenger est sans conteste l’une de mes préférées ! Ce sixième tome est tellement riche en tout, que ce soit au niveau des personnages qui ont bien évolués et qui continuent sur leur lancée, ou bien au niveau de l’intrigue et des révélations. Ce tome, je l’ai savouré ! J’aurais même voulu le faire durer un peu plus longtemps mais avec l’écriture de Shannon Messenger, impossible de trainer trop. J’ai adoré ♥

Ces personnages, je les adore ! Ils sont plutôt nombreux mais forment un groupe très soudé où chacun a sa place, son rôle. Dans ce tome, le moral de Sophie n’est pas toujours au beau fixe avec l’enlèvement de ses parents humains, mais elle n’est pas seule et sait retrouver sa détermination lorsqu’il le faut. J’ai beaucoup aimé la soeur de Sophie, Amy, qui a réussi à m’arracher quelques larmes à la fin. Leur relation entre soeurs n’a pas toujours été la meilleure lorsqu’elles vivaient ensemble, une nouvelle chance leur est donnée, un beau lien se tisse. Et puis LE personnage que j’ai adoré retrouver dès les premières lignes car il m’avait énormément manqué dans le tome précédent, c’est Keefe ! Je l’adore tellement !

J’aurais pu être exaspérée par toutes les petites histoires de coeur qui sont assez fréquentes mais j’étais tellement contente de voir comment tout ça évoluait. Ca apportait une petite touche tantôt drôle et tantôt touchante. Mon petit coeur à moi a fondu quelques fois. Je suis team Foster-Keefe à 100%, peu importe qui gagnera le coeur de Sophie à la toute fin ♥

Au niveau de l’intrigue, je n »étais même pas encore à la moitié du livre qu’il s’était déjà passé plein de choses ! Des révélations sont faites, certaines amenant encore plus de questions, faisant fonctionner mon cerveau à du mille à l’heure. Ca envoie du lourd ! Shannon Messenger sait où elle veut nous mener et elle le fait à la perfection. À chaque fin de chapitre, on ne peut que continuer à lire la suite. Le rythme est très bon, l’écriture est fluide et agréable. J’ai hâte d’avoir la suite même si ce sera le dernier tome, ce qui me rend assez triste, mais je les relirais tous un jour, c’est certain !

Bref, Nocturna, le sixième tome des Gardiens des Cités Perdues de Shannon Messenger est un tome que j’ai trouvé parfait ! Rien n’est laissé de côté. Ni les personnages, auxquels je tiens encore plus qu’avant, qui m’ont tous énormément touchées. Ni l’histoire qui prend un sacré tournant avec les nouvelles révélations ! J’ai adoré et j’en redemande encore ♥


Autrice : Shannon Messenger . Date de sortie : 17 novembre 2017 . Titre VO : Nightfall


Mes autres chroniques de la saga
Tome 1Tome 2 . Tome 3 . Tome 4 . Tome 5

De la même autrice
Sky Fall


La lune est à nous

« Montrons-leur. Montrons-leur même si ce sera toujours plus difficile pour nous. Nous, les grandes tailles, les hors-normes, les tronches qui se dissimulent au dernier rang de la photo de classe. Nous, les abonnés des coulisses, les absents des happy ends. Montrons-leur qu’ensemble nous seront capables de tout. Même de décrocher la lune ! »

Un nouveau livre écrit par Cindy Van Wilder ! Il ne m’en fallait pas plus pour me donner très envie de le découvrir. Aussitôt reçu, aussitôt lu. Je ne pouvais pas attendre plus longtemps avant de retrouver cette plume qui me plait tant. La lune est à nous est un livre qui m’a terriblement touchée, remuée. Pas de doute, ce livre s’est faufilé droit jusqu’à mon coeur.

L’histoire de Max et Olivia m’a bouleversée ! Je suis passée par tout un tas d’émotions allant de la colère, à la révolte, à la peine, et pour finir à la joie de les voir s’affirmer, se relever, de dire « fuck les trolls ». Car après avoir touché le fond, on ne peut que remonter pas vrai ?

Olivia est un personnage que j’admire. Dès le début, elle est forte et sûre d’elle. Mais elle se laisse atteindre par les gens toxiques et leurs paroles. Néanmoins, elle n’a pas dit son dernier mot et remonte la pente avec panache ! Difficile de ne pas s’attacher, de ne pas s’identifier à Max et à Olivia. Même si ce n’est pas dans le même contexte, j’ai déjà subi un jour le jugement d’autrui et oui, je l’ai laissé m’atteindre. Ces deux personnages sont devenus des exemples pour moi. J’en reviens à regretter que le compte Instagram Curvy Grace n’existe pas, je l’aurais suivi avec grand plaisir !

Cindy Van Wilder exprime avec justesse toutes ces injustices du quotidien. J’ai été très en colère, j’avais envie d’entrer dans le récit pour m’interposer, pour protéger ces personnages auxquels je me suis attachée. Très en colère et révoltée parce que je sais que cela se passe réellement et que personne ne devrait subir ça.

J’aimerais que l’on fasse lire ce livre à tous les adolescents. Pour qu’ils se rendent compte que les mots ont du pouvoir, qu’ils peuvent blesser et détruire. Pour que d’autres prennent conscience aussi qu’il est possible de s’en sortir, que ce n’est pas une honte et surtout qu’ils ne sont pas seuls. L’autrice met également le doigt sur l’influence des réseaux sociaux, leurs bons comme leurs mauvais côtés. Et on sait tous que ça peut très vite s’emballer. J’aimerais tellement en dire d’avantage, mais ce serait vous gâcher le plaisir de découvrir ce roman.

Bref, La lune est à nous de Cindy Van Wilder est un livre à mettre dans toutes les mains ! L’histoire de deux personnages qui m’ont inspirée, qui m’ont donné un peu plus de confiance en moi. Une lecture qui fait du bien et qui interpelle à la fois, un très beau message à faire passer. C’est avec regret et plein d’émotions que j’ai tourné la dernière page, laissant Olivia et Max, mais je sais qu’ils ne seront jamais loin ♥


Autrice : Cindy Van Wilder . Date de sortie : 14 septembre 2017


De la même autrice
Les Outrepasseurs . Memorex . Mulberry Tree


Déracinée

Patiente et intrépide, Agnieszka parvient toujours à glaner dans la forêt les baies les plus recherchées, mais chacun à Dvernik sait qu’il est impossible de rivaliser avec Kasia. Intelligente et pleine de grâce, son amie brille d’un éclat sans pareil. Malheureusement, la perfection peut servir de monnaie d’échange dans cette vallée menacée par la corruption. Car si les villageois demeurent dans la région, c’est uniquement grâce aux pouvoirs du « Dragon ». Jour après jour, ce sorcier protège la vallée des assauts du Bois, lieu sombre où rôdent créatures maléfiques et forces malfaisantes. En échange, tous les dix ans, le magicien choisit une jeune femme de dix-sept ans qui l’accompagne dans sa tour pour le servir. L’heure de la sélection approche et tout le monde s’est préparé au départ de la perle rare. Pourtant, quand le Dragon leur rend visite, rien ne se passe comme prévu…

Ah, ce livre ! Comment vais-je pouvoir vous en parler sans en dire de trop, tout en vous faisant comprendre que cette histoire est fascinante et de très grande qualité ? Il y a tellement de choses à dire, je vais faire de mon mieux en tout cas ! J’ai plus qu’adoré ma lecture, j’ai été emportée dans cette ambiance, dans cette Tour et dans ce Bois maléfique. Et c’était grisant. J’aimerais tout oublier pour pouvoir le relire encore et encore ♥

Dans ce tome unique, on rencontre de nombreux personnages mais qui ne sont pas bâclés. Naomi Novik nous présente des protagonistes approfondis, tellement vrais, tellement touchants – même ceux que l’on déteste – qu’ils sont terriblement intéressants. J’ai adoré le duo Agnieszka et le Dragon, qui pourtant ne s’est pas créé dans les meilleures conditions. Ils sont tellement différents l’un de l’autre mais ils finissent par trouver une certaine harmonie et j’attendais avec impatience de les retrouver à chaque page. Les autres personnages ne sont pas en reste. Il y a des personnages comme Kasia ou Marek que l’on pense juste croiser et qui finalement ont une très grande importance dans l’histoire.

Le livre ne s’arrête pas à ses personnages, oh non, l’histoire est bien plus construite et fantastique que ça ! Honnêtement, je ne m’attendais pas à lire quelque chose d’aussi intense. J’ai savouré ma lecture, j’ai pris le temps de la digérer, d’y penser. On y parle de sorcellerie mais on y parle surtout du Bois, cette entité maléfique et malfaisante qui est au coeur de cette histoire. J’ai été terrorisée mais je restais curieuse de découvrir l’origine de ce mal.

J’ai pris plaisir à tourner les pages pour découvrir cette histoire sombre et fantastique à la fois. L’écriture de l’autrice est fluide et agréable, je me suis facilement laissée emportée, le rythme devenant très soutenu à partir d’un moment. J’ai été complètement sous le charme de cet univers et j’ai trouvé très original le fait que le Bois ait une essence qui lui est propre et que toute l’histoire tourne autour.

On m’avait vendu ce livre comme étant une réécriture de La Belle et la Bête, mais c’est assez léger. Le Dragon qui enferme pendant dix ans une jeune fille dans sa tour, près d’un bois. Le rapport s’arrête là car l’histoire est bien plus développée que ça. Ceci dit, petit clin d’oeil à la tasse fêlée du conte (ou alors c’est juste moi qui ait vu un symbole où il n’y en avait pas).

Bref, Déracinée de Naomi Novik est un livre que vous devez lire si vous aimez les histoires de magie, de sorcières, de mythes aux allures de conte. Ce livre nous dévoile un univers captivant avec des personnages recherchés auxquels je me suis beaucoup attachée pour certains. Même une fois terminé, je n’arrête pas d’y penser, je voudrais déjà m’y replonger ! Ne passez pas à côté de cette pépite ♥


Autrice : Naomi Novik . Date de sortie : 11 janvier 2017 . Titre VO : Uprooted


 

La Mémoire de Babel (La Passe-Miroir #3)

Deux ans et sept mois qu’Ophélie se morfond sur son arche d’Anima. Deux ans et sept mois que Thorn a disparu. Aujourd’hui, il faut agir, exploiter les indices glanés à la lecture du Livre de Farouk et les brides d’informations divulguées par Dieu. Ophélie décide de rejoindre l’arche de Babel, cosmopolite et joyau de modernité, également dépositaire des archives mémorielles du monde. Sous une fausse identité, elle intègre le Mémorial en tant qu’apprentie virtuose. Ses talents de liseuse suffiront-ils à déjouer les pièges d’adversaires toujours plus redoutables ? Ophélie a-t-elle une chance de retrouver la trace de Thorn ?

Attention, risque de spoiler sur les tomes précédents !

Le troisième tome de La Passe-Miroir est une suite que j’attendais avec énormément d’impatience, lorsque j’ai vu la couverture pour la première fois sur les réseaux sociaux, j’en ai presque oublié de respirer, tellement je voulais le lire. Mais lorsque j’ai reçu le livre, j’étais assez craintive de le commencer, très probablement à cause du fait que Thorn a disparu depuis presque trois ans, ce qui était énorme et ça me faisait assez peur. Mais je l’ai lu et comme pour les deux premiers tomes, malgré l’épaisseur du bouquin, je ne voulais pas le terminer, je voulais rester dans cet univers encore un petit peu ♥

Presque trois ans ont passé et on retrouve Ophélie qui a été obligée de retourner sur Anima, son arche d’origine. Ophélie est sous surveillance et dès qu’elle en a eu l’occasion, elle s’est enfuie sur l’arche de Babel où elle espère en apprendre plus sur Dieu et retrouver Thorn par la même occasion. Ophélie prend une fausse identité et devient Eulalie à qui on ne facilite pas la vie non plus. J’ai beaucoup aimé l’évolution d’Ophélie, elle devient de plus en plus forte et s’affranchit malgré tout ce qu’on lui fait subir ! Elle finit par retrouver Thorn là où elle l’attendait le moins. Ah ces deux-là ! Ils m’en ont fait voir de toutes les couleurs, mon petit coeur battant pour eux ! Thorn est un personnage auquel je me suis beaucoup attachée dans le second tome et ce n’est pas prêt de changer, je l’adore encore plus.

Pour ce qui est des autres personnages que l’on connait déjà comme Archibald, Tante Roseline, Berenilde, etc, ils sont assez absents et même s’ils m’ont manqué, de nouveaux personnages font leur entrée dans cette histoire et on ne s’ennuie pas non plus avec eux. J’ai détesté Mediana et ses cousins de tout mon être même si j’ai fini par avoir pitié d’elle. Octavio m’a énormément surprise dans le bon sens. Tous les personnages, les bons comme les mauvais, sont tellement bien approfondis que c’en est juste impressionnant !

Avec ce troisième tome, Christelle Dabos nous confirme encore son incroyable talent ! L’univers est maîtrisé à la perfection. C’est avec un immense bonheur que je me suis replongée dans cette histoire pas si simple et terriblement bien ficelée. J’ai été captivée par les révélations sur Dieu, sur l’Autre et sur Ophélie également. Je ne trouve pas les mots assez puissants pour exprimer ce que j’ai ressenti durant toute ma lecture et surtout à la fin de ce troisième tome. J’ai retenu mon souffle de nombreuses fois, le coeur battant la chamade, j’avais peur pour ces personnages que j’aime énormément et peur aussi à cause de ce qui nous est révélé.

Bref, La Mémoire de Babel est un troisième tome d’une excellente qualité ! J’ai adoré retrouver Ophélie et Thorn sur l’arche de Babel. Christelle Dabos a une imagination hors du commun et une maîtrise incroyable de son univers, qui est tellement riche et tellement passionnant. Si vous avez aimé les deux premiers tomes, celui-ci ne vous décevra pas, et si vous n’avez pas encore découvert La Passe-Miroir, n’hésitez plus, foncez !


Autrice : Christelle Dabos . Date de sortie : 01 juin 2017


Mes autres chroniques de la saga
Tome 1 . Tome 2