Mulberry Tree

« Le bonheur se conjugue par petites touches, il ne s’impose pas. Pas plus qu’il ne demeure pour toute la vie. »

Mulberry Tree est une nouvelle d’une centaine de pages écrite par ma chère Cindy Van Wilder dont le talent, le rire et la propension à me faire verser des larmes ne sont plus à présenter. Cette nouvelle est en téléchargement libre, c’est d’ailleurs par ici, et je l’avais sur mon ordinateur depuis un bon moment sans jamais la lire. Et puis, une campagne Ulule a vu le jour et j’ai sauté sur l’occasion pour participer à ce beau projet.

Cent pages sont suffisantes pour nous partager une journée très spéciale dans la vie d’un homme. Une seule journée mais une vie remplie de souvenirs et le chemin parcouru pour y arriver. De nouveaux éléments s’ajoutent au fil de la lecture et chamboulent tout ce que l’on c’était imaginé sur le personnage principal.

Ce que j’ai énormément aimé dans Mulberry Tree, c’est cette douceur, cette force et ce réconfort qui émanent de cette histoire. Je me visualisais très bien dans cet immeuble, boire mon thé chaud en admirant ce beau mûrier tout en écoutant les bruits venant des appartements alentours. J’avais moi aussi envie de participer aux jours de fêtes, aux barbecues, entourée de toutes ces personnes, de partager leur bonheur ainsi que leur peine.

D’un coté plutôt superficiel, je dois avouer que je suis conquise par le format et la qualité de ce livre. C’est un très beau travail. La couverture est douce, ce que j’adore, le papier est de bonne qualité et les dessins se marient parfaitement avec le récit.

Bref, Mulberry Tree de Cindy Van Wilder est une lecture courte mais intense ! Je remercie Anais qui a permis à cette histoire de voir le jour en format papier. Une histoire qui dénonce l’intolérance, le racisme, le rejet et l’étroitesse d’esprit, pour reprendre les mots de l’autrice, mais aussi une histoire qui parle d’espoir et de bonheur ! À lire sans hésitation.


Autrice : Cindy Van Wilder . Date de sortie : décembre 2017


De la même autrice
Les Outrepasseurs . Memorex . La lune est à nous


Publicités

What Light

La famille de Sierra possède une ferme de sapins de Noël en Oregon, c’est un endroit plutôt idyllique pour y grandir, sauf que chaque année ils rejoignent la Californie pour vendre leurs sapins pour la saison. Sierra vit donc deux vies : sa vie en Oregon et sa vie à Noël. En laisser une, entraîne toujours un manque. Jusqu’à ce Noël particulier où Sierra rencontre Caleb, et une vie commence à éclipser l’autre.

What Light est une lecture parfaite pour les fêtes de Noël ! Le récit se déroule durant cette période, la famille de Sierra possède une ferme de sapins et font chaque année le déplacement jusqu’en Californie pour les vendre pendant un mois. J’ai trouvé cette lecture toute douce, pleine de promesses et d’espoir.

Sierra est une jeune fille avec une personnalité qui m’a tout de suite beaucoup plue. J’ai apprécié découvrir ses deux vies et surtout la deuxième, en période de Noël en Californie, avec son amie Heather. Pendant un mois, on va suivre Sierra dans son quotidien pas comme les autres. Son amitié avec Heather est très solide malgré le fait qu’elles ne se voient qu’une seule fois par an, j’ai trouvé ça très touchant. Heather m’a beaucoup fait rire et son petit ami Devon aussi !

Comme elle ne reste qu’un temps limité, Sierra s’est toujours interdit de fréquenter les garçons en Californie, encore faut il qu’ils arrivent à faire face au père de Sierra qui la protège beaucoup, jusqu’à ce qu’elle rencontre Caleb et là tout change. C’est l’attraction directe. Mais on la met en garde, il y a une rumeur qui circule à son sujet. J’avais un peu peur de savoir de quoi il retournait exactement concernant cette rumeur, ayant visionné la série Netflix 13 Reasons Why dont Jay Asher est l’auteur. Ce livre est une histoire de pardon et de seconde chance, j’ai beaucoup aimé le message véhiculé.

La relation entre Sierra et Caleb est toute mignonne, pas si simple avec le départ de Sierra qui se rapproche de jour en jour et la rumeur concernant Caleb. Sierra veut se battre et donner une chance à leur histoire naissante. Caleb est un personnage adorable, ce qu’il fait avec les sapins est juste merveilleux. J’ai même versé ma petite larme à la fin.

Bref, What Light est un roman doudou qui a une saveur toute particulière à l’approche des fêtes. J’étais déjà dans l’ambiance, regrettant que l’on ne soit pas déjà à Noël. J’ai aimé en apprendre plus sur le quotidien de la vente de sapins, c’est une autre vie. J’ai beaucoup aimé Sierra et Caleb. C’est une lecture que j’ai beaucoup appréciée !


Auteur : Jay Asher . Date de sortie : 12 octobre 2017 . Titre VO : What Light


Mémoires d’une jeune guenon dérangée (Le journal intime de Cléopâtre Wellington #1)

Cléopâtre a 13 ans, trois chats, des parents divorcés, une petite sœur givrée fan de phoques, une pilosité plus proche de celle du singe que de l’être humain, et doit supporter quotidiennement maintes humiliations et insultes assénées par Clément, le plus sadique mais néanmoins plus beau mec du collège. Heureusement, elle peut compter sur sa BFF Chloé pour lui faire oublier ses drames existentiels à grand renfort de missions d’espionnage nocturnes et de tournage de film d’horreur amateur. Mais cette année, deux nouveaux font leur apparition en classe de quatrième… Et il se peut qu’ils changent considérablement le quotidien de Cléo.

J’ai treize ans à nouveau, j’ai regardé pour la première fois le clip de Bad Romance de Lady Gaga et j’ai adoré ce premier tome du Journal intime de Cléopâtre Wellington ! Un excellent moment lecture, drôle et plein de souvenirs de l’adolescente que j’ai été aussi.

Je pense que j’aurais été très copine avec Cléopâtre. Elle a un petit côté décalé et dérangé qui me plait beaucoup, qui m’a beaucoup fait rire tout au long de ma lecture. Cléo est une jeune ado qui se trouve banale alors qu’elle ne l’est pas du tout, elle se laisse rabaisser par quelques garçons idiots et finit par croire ce qu’ils disent. Mais heureusement, sa meilleure amie Chloé et ses autres copines, ainsi que sa petite soeur, lui font bien comprendre qu’elles l’adorent pour ce qu’elle est. Un chouette groupe de copines. J’ai été charmée par Athéna, sa petite soeur fan de phoques.

Une nouvelle année commence et deux nouveaux garçons, Museau et Clyde, font leur apparition dans le collège de Cléo. Nouveau crush, nouvelle amitié en devenir. J’ai déjà ma petite idée sur ce que nous réserve la suite, on verra si j’ai raison ! J’ai été emportée par le quotidien de Cléopâtre, jusqu’à la fin du mois d’octobre dans ce premier tome, jusqu’à la soirée d’Halloween. Plein de souvenirs sont remontés et ça c’était super chouette aussi, se rappeler que l’on a été aussi excitée par une soirée, un premier baiser (même si le mien n’était pas franchement exceptionnel pour tout vous dire ^^).

En plus d’être une chouette lecture, c’est aussi la première série de Diglee que j’aime déjà beaucoup pour son travail et ses bandes dessinées. Il faudrait d’ailleurs que je vous parle un jour de Forever Bitch !

Bref, Mémoires d’une jeune guenon dérangée de Maureen Wingrove m’a fait passer un très bon moment. J’ai adoré suivre Cléopâtre dans sa vie, découvrir ses copines, sa famille, son collège. Une lecture très drôle qui m’a beaucoup plu, j’ai hâte d’avoir la suite entre les mains !


Auteur : Maureen Wingrove . Date de sortie : 12 octobre 2017


La lune est à nous

« Montrons-leur. Montrons-leur même si ce sera toujours plus difficile pour nous. Nous, les grandes tailles, les hors-normes, les tronches qui se dissimulent au dernier rand de la photo de classe. Nous, les abonnés des coulisses, les absents des happy ends. Montrons-leur qu’ensemble nous seront capables de tout. Même de décrocher la lune ! »

Un nouveau livre écrit par Cindy Van Wilder ! Il ne m’en fallait pas plus pour me donner très envie de le découvrir. Aussitôt reçu, aussitôt lu. Je ne pouvais pas attendre plus longtemps avant de retrouver cette plume qui me plait tant. La lune est à nous est un livre qui m’a terriblement touchée, remuée. Pas de doute, ce livre s’est faufilé droit jusqu’à mon coeur.

L’histoire de Max et Olivia m’a bouleversée ! Je suis passée par tout un tas d’émotions allant de la colère, à la révolte, à la peine, et pour finir à la joie de les voir s’affirmer, se relever, de dire « fuck les trolls ». Car après avoir touché le fond, on ne peut que remonter pas vrai ?

Olivia est un personnage que j’admire. Dès le début, elle est forte et sûre d’elle. Mais elle se laisse atteindre par les gens toxiques et leurs paroles. Néanmoins, elle n’a pas dit son dernier mot et remonte la pente avec panache ! Difficile de ne pas s’attacher, de ne pas s’identifier à Max et à Olivia. Même si ce n’est pas dans le même contexte, j’ai déjà subit un jour le jugement d’autrui et oui, je l’ai laissé m’atteindre. Ces deux personnages sont devenus des exemples pour moi. J’en reviens à regretter que le compte Instagram Curvy Grace n’existe pas, je l’aurais suivi avec grand plaisir !

Cindy Van Wilder exprime avec justesse toutes ces injustices du quotidien. J’ai été très en colère, j’avais envie d’entrer dans le récit pour m’interposer, pour protéger ces personnages auxquels je me suis attachée. Très en colère et révoltée parce que je sais que cela se passe réellement et que personne ne devrait subir ça.

J’aimerais que l’on fasse lire ce livre à tous les adolescents. Pour qu’ils se rendent compte que les mots ont du pouvoir, qu’ils peuvent blesser et détruire. Pour que d’autres prennent conscience aussi qu’il est possible de s’en sortir, que ce n’est pas une honte et surtout qu’ils ne sont pas seuls. L’autrice met également le doigt sur l’influence des réseaux sociaux, leurs bons comme leurs mauvais côtés. Et on sait tous que ça peut très vite s’emballer. J’aimerais tellement en dire d’avantage, mais ce serait vous gâcher le plaisir de découvrir ce roman.

Bref, La lune est à nous de Cindy Van Wilder est un livre à mettre dans toutes les mains ! L’histoire de deux personnages qui m’ont inspirée, qui m’ont donné un peu plus de confiance en moi. Une lecture qui fait du bien et qui interpelle à la fois, un très beau message à faire passer. C’est avec regret et plein d’émotions que j’ai tourné la dernière page, laissant Olivia et Max, mais je sais qu’ils ne seront jamais loin ♥


Auteur : Cindy Van Wilder . Date de sortie : 14 septembre 2017


Du même auteur
Les Outrepasseurs . Memorex . Mulberry Tree


Nous les Menteurs

Une famille belle et distinguée. L’été. Une île privée. Le grand amour. Une ado brisée. Quatre adolescents à l’amitié indéfectible, les Menteurs.
Bienvenue dans la famille Sinclair. Tous sont beaux, riches, sportifs, intelligents, aucun n’a droit à l’échec. Ils passent leurs étés à Beechwood, leur île privée au large du cap Cod. Cadence est l’aînée des petits-enfants. Voici son histoire, et celle des Menteurs.

Nous les Menteurs est une lecture qui m’intéressait depuis très longtemps. Je n’avais eu que de bons échos sur ce livre et j’ai finalement craqué il y a quelques semaines lors d’une virée entre copines. Je ne pouvais plus attendre. Le genre de sensation où il faut absolument lire un livre car il vous intrigue tellement fort que vous y pensez tout le temps alors que vous ne l’avez pas encore entamé, vous voyez ? Je l’ai aussitôt commencé sous les encouragements de ma chère Cindy avec son « un conseil, accroche-toi à ton siège ! ».

Le résumé ne dévoile pas grand chose. Une ado brisée mais pourquoi ? Par quoi ? Ou par qui ? C’est là toute l’intrigue de l’histoire. Cadence, l’aînée des petits-enfants Sinclair souffre de fortes migraines et ne se souvient plus de l’accident qui a provoqué cet état deux ans plus tôt, lors de l’été quinze. Elle revient sur l’île à l’été dix-sept et retrouve toute sa famille et les Menteurs. Les Menteurs sont quatre : Cadence, Mirren, Johnny et Gat. Les trois premiers font partie de la riche et formidable famille Sinclair et Gat est l’outsider qui a (presque) trouvé sa place parmi eux.

La devise de ce livre devrait être « l’argent ne fait pas le bonheur ». La famille Sinclair est très riche, ses membres ne manquent de rien mais sont-ils heureux, épanouis et comblés pour autant ? L’histoire tourne autour de ce fameux été quinze où il s’est clairement passé quelque chose. Cadence en est certaine mais impossible de se rappeler quoi que ce soit. Elle a quatre semaines pour découvrir la vérité. Je ne vous en dirais pas plus car c’est à vous de découvrir tout ça, de rassembler les morceaux du puzzle.

Avant les trente dernières pages du livre, j’avoue que je ne comprenais pas pourquoi cette lecture avait bouleversé autant de lecteurs. Puis vient la vérité et je n’étais pas prête pour ça. Pas prête du tout. Ca m’est tombé dessus en un coup et ça m’a complètement prise de court, et c’est là que j’ai tout compris. Les petits détails qui m’avaient échappés, les petites questions laissées sans réponse auxquelles on ne fait pas vraiment attention… On se rend compte de tellement de choses après, et c’est bouleversant.

Bref, Nous les Menteurs est une lecture proche du coup de coeur qui m’a fait vivre tout un tas d’émotions sans que je m’y attende et surtout, sans que je sois prête pour ça. En lisant ce livre, on réfléchit et on se pose des questions. L’argent fait-il le bonheur ? Assurément pas. 


Auteur : E. Lockhart . Date de sortie : 04 mai 2015 . Titre VO : We were liars