Zalim #2

Au cœur des paysages hostiles et sublimes d’une Scandinavie rêvée, le combat d’une femme contre le monstre en elle, pour les siens et pour son royaume. Elyana a fui son royaume dans l’espoir de le sauver. Accompagnée de Jad, elle s’éloigne vers le nord inhabité. Mais malgré les efforts de chacun, la guerre prend de l’ampleur à Arensdaal. Alors qu’Ederinn, Kaia et Agda cherchent une solution pour repousser les troupes de Rakeshin qui se font plus dangereuses chaque jour, la jeune femme apprend à connaître ses deux compagnons de voyage. Plusieurs menaces planent au-dessus d’elle… Son ennemi est-il vraiment celui qu’elle croit ?

Attention, risque de spoiler sur le tome précédent !

La suite et fin de Zalim est une histoire que j’ai ADORÉE ! J’aime beaucoup la plume de Carina Rozenfeld que j’ai déjà eu l’occasion de découvrir avec La Symphonie des Abysses ou encore Phaenix, la duologie Zalim est celle que j’ai préférée. J’ai englouti les pages pour connaître le dénouement final. C’est le genre de lecture que l’on ne veut pas quitter de sitôt mais dont on ne peut s’empêcher de tourner les pages pour savoir comment cela va se terminer.

La trame de l’histoire est séparée en deux. D’un côté, il y a Elyana possédée par le démon Zalim qui est partie vers le nord afin de s’éloigner de toute civilisation pour éviter un massacre. Elle ne fait pas le voyage seule car Jad l’accompagne, soldat ennemi qui a juré de tuer le démon et pour cela, tuer son hôte si nécessaire malgré ses sentiments. Une bataille se déroule aussi dans l’esprit du soldat. Cette partie est un peu plus lente, on s’éloigne du combat et on se demande un peu où tout ça va nous mener. Si Ely va revenir un jour et si elle va trouver une solution pour détruire Zalim. J’ai adoré voir un lien complexe se tisser entre eux, je me suis attachée à ce démon qui n’a jamais rien connu d’autre que la haine et la peur à son égard.

L’autre partie de l’histoire que l’on suit en parallèle se déroule à Arensdaal où la guerre fait toujours rage. Il y a plus d’action, c’est bien dosé. On y retrouve Ederinn, Kaia et Agda qui ne sont pas dans une bonne situation car l’armée ennemie a plus d’un tour dans son sac et la menace de la défaite devient de plus en plus grande. Ils vont devoir ruser et riposter.

Comme je l’ai déjà dit au début de ma chronique, la plume de Carina Rozenfeld m’a encore séduite et je n’ai eu aucune difficulté à imaginer les différentes scènes, les différents paysages magnifiques de la Scandinavie, j’avais envie d’y être malgré le froid ! J’ai adoré ma lecture et j’ai été séduite par la fin qui nous donne une vraie conclusion.

Bref, Zalim de Carina Rozenfeld est une lecture en deux tomes que je conseille sans hésitation ! C’est une histoire originale avec des personnages qui vont devoir se battre pour vaincre leurs ennemis et protéger ceux qu’ils aiment. Je me suis attachée à chacun d’eux et surtout à Zalim, ce démon impitoyable ! N’attendez plus pour découvrir cette aventure que j’ai adorée !


Auteur : Carina Rozenfeld . Date de sortie : 16 novembre 2017


Mes autres chroniques de la série
Tome 1

Du même auteur
Phaenix . La Symphonie des Abysses


Publicités

Spice & Wolf #5

Bloqué à Kerube à la suite de la capture du narval qui exacerbe l’hostilité entre les deux quartiers de la ville, Lawrence décide d’essayer de devenir un joueur et non plus un simple pion à la merci des manœuvres de Keeman et Ève. Malheureusement, d’autres forces s’agitent dans l’ombre et risquent de tout faire échouer. Et ce, alors même que la rumeur d’un mystérieux mouton d’or parvient aux oreilles de Lawrence et Holo. Une nouvelle piste qui pourrait éventuellement les mener aux reliques du dieu-loup…

Attention, risque de spoiler sur les tomes précédents !

Ce cinquième tome de Spice & Wolf est en deux parties. La première qui conclut l’histoire à Kerube, commencée dans le tome quatre, et la deuxième se déroule plus dans le nord, où existerait un mystérieux mouton d’or. J’ai beaucoup aimé ce tome même si quelques éléments marchands m’ont probablement échappés. Malgré ses 500 pages, c’est un tome qui se lit très bien, on est vite emporté.

Pour cette première histoire, j’ai dû me concentrer assez fort pour être certaine de bien comprendre tous les enjeux entre les différentes parties de la ville de Kerube. Ce n’était pas si facile et je crois que je n’ai pas toujours tout saisi, heureusement un petit résumé du tome précédent est disponible et est bien nécessaire ! Heureusement, tout est bien qui finit bien même si on n’a pas eu toutes les réponses à nos questions.

Pour la deuxième histoire, j’ai adoré l’ambiance du nord, la neige qui recouvre tout de son manteau blanc. Je n’ai eu aucun mal à m’imaginer l’ambiance, j’ai d’ailleurs savouré cette lecture sous un bon plaid ! Avec toute cette histoire avec Ève et Keeman à Kerube, j’ai eu du mal à faire confiance aux nouveaux personnages que l’on croise dans cette seconde partie, tels que Piasky et Huskins. J’avais deviné certains points, notamment pour ce fameux mouton d’or. J’ai bien apprécié d’en savoir plus sur ça !

Concernant les personnages, si j’ai trouvé Holo assez effacée dans la première histoire, j’ai aimé le fait qu’elle prenne plus de place dans la deuxième. La relation entre elle et Lawrence est touchante et j’avoue avoir un peu peur qu’ils se quittent dans le futur, pensant que c’est pour leur bien à tous les deux. J’apprécie de plus en plus Kohl qui brille par son intelligence et sa perspicacité pour son jeune âge.

Bref, Spice & Wolf tome cinq fut une chouette lecture. On a enfin eu la conclusion à l’histoire de Kerube dans la première partie et dans la seconde, on a été plongé dans le mythe du mouton d’or qui m’a plutôt bien plue. J’ai hâte de découvrir la suite des aventures de ces trois compagnons !


Auteur : Isuna Hasekura . Date de sortie 06 juillet 2017 . Titre VO : Spice & Wolf V


Mes autres chroniques de la saga
Tome 1 . Tome 2 . Tome 3 . Tome 4


Re:Zero #2

Après avoir réchappé au cycle de morts de la capitale, Subaru fut transporté dans le manoir du marquis Roswaal, le protecteur d’Émilia. Il y rencontra alors Ram et Rem, des soubrettes jumelles, et Béatrice, la bibliothécaire gardant l’Étude interdite de cette riche demeure. Alors qu’il pensait enfin vivre tranquillement et découvrir ce nouveau monde, cet espoir fut brisé et la belle résidence devint le théâtre d’un nouveau cycle mortel…

Attention, risque de spoiler sur le tome précédent !

J’avais eu un peu de mal avec le premier tome de Re:Zero, surtout avec son personnage principal Subaru qui est assez complexe à cerner. L’histoire m’avait malgré tout convaincue de lui donner sa chance en poursuivant ma lecture avec ce second tome. Malheureusement, même si l’histoire a un bon potentiel, j’ai eu beaucoup de mal avec les personnages.

Dans ce second tome, on retrouve Subaru très peu de temps après les événements du premier opus. Si j’avais eu des difficultés à comprendre ce personnage, ça ne s’est pas du tout amélioré. Dès que Subaru ouvre la bouche pour dire quelque chose, je suis perdue et je ne comprends plus rien. Par exemple, il donne des petits surnoms aux autres personnages alors qu’il vient de les rencontrer. Une familiarité qui n’a rien de naturel et qui m’a dérangée.

Les autres personnages sont tous aussi compliqués à cerner. Je n’ai pas réussi à m’attacher à eux. Ce qui est bien dommage car ils ont l’air plutôt intéressants. J’ai enfin fait la connaissance des jumelles Ram et Rem, et même avec toute ma bonne volonté, il n’y a pas eu ce déclic qui fait que je m’attache à un personnage.

Je suis terriblement frustrée par tout ça car l’histoire a un potentiel énorme ! Subaru subit encore une nouvelle boucle mortelle et temporelle, il remonte la piste afin de comprendre ce qu’il s’est passé. Qui lui veut du mal et surtout, pourquoi ? Et même lorsque l’on pense avoir compris, une petite surprise à laquelle on ne s’attendait pas arrive pour tout chambouler. Malgré tout ça, ça ne passe pas avec Re:Zero et j’en suis la première désolée.

Bref, le tome deux de Re:Zero n’a pas comblé mes attentes. Je n’ai pas réussi à m’attacher aux nouveaux personnages autant que je l’aurais voulu. Subaru n’a fait que me perdre. Je reste persuadée que cette histoire est encore pleine de ressources mais ça n’est malheureusement pas suffisant pour que je continue l’aventure.


Auteur : Tappei Nagatsuki . Date de sortie : 21 septembre 2017


Mes autres chroniques de la série
Tome 1


L’Ombre de Luisen (Pérismer #2)

Alors que Pérismer se remet à peine de la guerre contre les noctères, une ombre s’étend sur l’empire fayeries et Luisen s’enfonce dans les ténèbres. Forcés de réagir, nos quatre héros se retrouvent de nouveau emportés dans la tourmente et plongés au coeur de révélations qui pourraient bien les briser.

Attention, risque de spoiler sur le tome précédent !

Ayant beaucoup apprécié le premier tome de Pérismer, c’est avec plaisir que je me suis plongée dans ce second volet. À nouveau, Franck Dive n’est pas tendre avec ses personnages. Ils subissent encore tout un tas d’épreuves, plus difficiles les unes que les autres mais ils arrivent néanmoins à se relever, ce qui fait leur force ! C’est un point important du livre et heureusement que les protagonistes étaient là sinon j’aurais fini toute patraque je crois.

On ne suit plus que quatre protagonistes principaux : Pharnis, Amonis, Erian et Farah. J’avais beaucoup apprécié cette dernière lors de ma lecture du premier opus, son courage et sa volonté de protéger son peuple meurtri n’a fait qu’augmenter mon attachement à elle ! Du côté des personnages masculins, Pharnis est remonté dans mon estime. Assez isolé dans la première partie, il ouvre enfin les yeux sur ce qui a de l’importance et s’accrochera à cela par la suite. Erian m’a énormément manqué ! Séparé des autres, il a été assez absent. Je préfère lorsqu’ils sont tous ensemble, s’encourageant et se rendant plus fort. Amonis reste fidèle à lui-même, il progresse et on en apprend un peu plus sur ses origines, ce qui apporte encore plus de questions par contre !

Du côté de l’histoire, le bois de Luisen se porte très mal, une ombre s’est étendue parmi les arbres et les pervertit. Malgré un rythme un peu lent au début, Franck Dive est le maitre du suspense ! J’ai tremblé pour les personnages ! Comme les points de vue sont partagés entre nos héros, on termine par exemple un chapitre sur une scène cruciale, on veut savoir ce qu’il se déroule ensuite mais le récit passe à autre chose. Et quand on finit par presque oublier cette scène, elle nous revient en pleine figure avec encore plus de mystères que l’on n’avait pas vus venir !

Par contre, certains événements se déroulent un peu trop vite, ne laissant pas le temps au lecteur de réaliser l’ampleur de ce qu’il vient de se passer. Ca m’a perdue quelques fois. Néanmoins, j’ai hâte de découvrir le dernier tome, hâte que ces personnages auxquels je me suis attachée parviennent à contrôler la bête qui sommeille en eux et libèrent tout leur pouvoir pour vaincre leurs ennemis !

Bref, L’Ombre de Luisen est un second tome agréable à suivre. L’histoire, quoiqu’un peu rapide par moment, est bien maîtrisée par Franck Dive. Cette lecture m’a complètement vidée tellement j’ai eu peur pour les personnages. Mais heureusement, ils ne se laissent pas faire, ils réagissent et deviennent plus forts. Leur répit n’est que de courte durée et tout va se jouer dans le troisième tome que j’attends avec impatience !


Auteur : Franck Dive . Date de sortie : 24 août 2017


Mes autres chroniques de la série
Tome 1


Zalim #1

Un royaume d’un autre monde, ressemblant fort à notre Norvège, est en proie à la guerre. Il invoque un démon pour l’aider à gagner, qui choisit alors un hôte humain inconnu. Cet hôte oublie son identité humaine à chaque fois que le démon se réveille et le possède, et n’a plus conscience de ses actes. Qui est l’hôte ? Dans quel camp est-il ? Va-t-il réussir à prendre le dessus sur le démon pour le maîtriser ?

Le premier tome de Zalim de Carina Rozenfeld est une lecture que j’ai adorée ! J’y ai découvert un tout nouveau monde de fantasy avec une histoire assez intéressante et des personnages que j’ai trouvés très bien approfondis, ce qui les rend encore plus concrets. C’est une des choses que j’ai le plus appréciée.

Dans Zalim, on fait la connaissance d’un grand nombre de personnages. Il y a Elyana, la princesse et future reine, qui est la narratrice que l’on suit le plus souvent. J’ai aimé sa force de caractère, son courage et sa façon de voir les choses. Puis Kaia, la soeur adoptive d’Elyana que j’ai bien appréciée aussi, son rôle va prendre de l’ampleur par la suite. Du côté masculin, il y a le premier ministre Ederinn qui amène de nombreuses informations au lecteur car il en sait beaucoup sur la malédiction du démon. Puis, il y a Jad, le soldat ennemi qui joue un double jeu bien malgré lui. Un personnage à surveiller mais qui promet de belles surprises, j’en suis persuadée.

Malgré le fait qu’il y ait beaucoup d’intervenants, je les ai trouvés tous très bien construits. Aucun n’est laissé pour compte et aucun n’est tout noir ou tout blanc. Chacun a ses forces et ses faiblesses. Je les ai trouvés tellement réalistes, tellement complets. J’ai adoré en apprendre plus sur eux.

Pour ce qui est de l’histoire, elle est bien recherchée aussi. Zalim est un démon redoutable qui prend possession d’un hôte une fois qu’il est appelé. Dans ce premier tome, le pays est en guerre et n’a d’autre choix que de faire appel à lui pour gagner le combat. Même si on a de grosses suspicions sur la personne qui sera possédée par le démon, on ne peut s’empêcher de douter par moment car ce n’est confirmé qu’à la toute fin et forcément, on ne veut pas que ça arrive et on se demande où cela va nous mener !

La plume de Carina Rozenfeld est toujours aussi efficace sur moi. C’est à nouveau un véritable plaisir de me plonger dans ses histoires. Les chapitres sont courts, le récit est rythmé par les différents points de vue, les informations arrivent de toutes parts pour permettre au lecteur de rassembler les pièces du puzzle. Je me suis laissée emportée dans cet univers sans la moindre difficulté.

Bref, Zalim est un très bon premier tome qui ne souffre d’aucun temps mort. Carina Rozenfeld nous captive et nous emmène dans son histoire menée avec talent. Je me suis laissée charmer par les personnages qui sont très bien développés, par l’histoire de Zalim et du royaume d’Arensdaal. J’ai hâte que le second tome sorte pour que je puisse continuer l’aventure auprès de la princesse Elyanna !


Auteur : Carina Rozenfeld . Date de sortie : 03 octobre 2016


Mes autres chroniques de la série
Tome 2

Du même auteur
Phaenix . La Symphonie des Abysses