La Marque Rouge (L’Aura Noire #2)

Comment échapper à la Mort quand elle vous traque ? Que ses longs doigts osseux traversent votre lumen de sorcière ? Qu’il vous reste tant à apprendre pour devenir une parfaite guérisseuse au service de la Nature ?
Une nouvelle année scolaire commence pour Louyse et ses treize amies apprenties-sorcières. Louyse pourrait espérer gagner ses galons, mais c’est compter sans la Mort… Louyse parviendra-t-elle à maîtriser les forces élémentaires de la Nature pour sauver les siens ? Et défendre celui qu’elle aime d’un amour interdit ?

Attention, risque de spoiler sur le tome précédent !

Ce deuxième tome je l’attendais avec impatience ! J’avais adoré L’Aura Noire et à la fin du livre, une suite n’était pas encore prévue et j’avais très envie que l’histoire continue, j’ai donc été très enthousiaste quand le tome deux a été annoncé. J’ai eu la surprise de découvrir mon exemplaire dédicacé par Ruberto Sanquer et la surprise ne s’arrête pas là, je vous en reparle un peu plus bas !

On retrouve Louyse parée de ses Ringtree qui font d’elle une sorcière guérisseuse, une Ringsey. Même si Louyse, ainsi que ses douze amies, a encore pas encore pas mal de choses à apprendre pour maitriser complètement ses Ringtree, elle s’en sort plutôt bien. Dans le résumé, on voit arriver un nouvel amour pour Louyse et j’avoue avoir été septique au début étant donné qu’il y avait Torik dans le premier tome. Mais une année entière s’écoule à travers cet opus, ce qui rend la relation qui s’établit petit à petit plutôt crédible et assez mignonne. Dame Maurey qui est dans le coma m’a beaucoup manquée et un autre personnage venu du Nord vient renforcer toute cette histoire de Sentinelle. J’ai malgré tout quelques réserves à ce sujet, il ne faudrait pas que l’autrice en fasse trop.

Finies les maltraitance dues à la malédiction, ce qui fait un bien fou, Louyse n’est plus oppressée par les siens, elle peut respirer et être elle-même. Mais ce répit n’est que de courte durée car la Mort en personne la pourchasse pour se venger d’avoir mis fin à l’Aura Noire. Cette lecture m’a tenu en haleine du début à la fin ! Les nombreux retournements de situations et autres péripéties viennent parsemer l’histoire. J’ai adoré ça et j’aime également le fait que Ruberto Sanquer ne mette pas de gants lorsqu’elle écrit.

J’ai dévoré ce livre, je n’avais pas envie de quitter Louyse. Plus j’avançais, moins je trouvais qu’il y restait de pages pour faire une conclusion à cette histoire. Y aurait-il un troisième tome de prévu ? Pour mon plus grand bonheur, oui ! Vu la fin de ce deuxième livre, impossible qu’il n’y ait pas de suite. Je suis joie ! Je l’attends avec encore plus d’impatience que je n’ai attendu celui-ci.

Bref, La Marque Rouge de Ruberto Sanquer est une lecture qui m’a passionnée ! Le monde de Louyse et ses amies est à nouveau chamboulé et vire au cauchemar. J’ai adoré ma lecture qui m’a fait voyager du côté de la cité d’Isafjur que je n’avais pas envie de quitter. Je conseille cette série qui nous réserve encore bien des surprises.


Autrice : Ruberto Sanquer . Date de sortie : 08 février 2018


Mes autres chroniques de la série
Tome 1


Publicités

Les Royaumes du Nord (À la croisée des mondes #1)

Ce n’était pas une vie ordinaire pour une jeune fille de onze ans : Lyra vivait, en compagnie de son daemon Pantalaimon, parmi les Érudits de Jordan Collège, passant ses journées à courir dans les rues d’Oxford à la recherche éperdue d’aventures. Mais sa vie bascule le jour où elle entend parler d’une extraordinaire particule. D’une taille microscopique, la Poussière que l’on trouve uniquement dans les vastes étendues glacées des Royaumes du Nord – est censée posséder le pouvoir de briser les frontières entre les mondes, un pouvoir qui suscite effroi et convoitises… Jetée au coeur d’un terrible conflit, Lyra sera forcée d’accorder sa confiance aux gitans et à de terribles ours en armure. Et, lors de son périlleux voyage vers le Nord, elle devra découvrir pourquoi son propre destin semble étroitement lié à cette bataille sans merci où s’opposent des forces que nul ne l’avait préparée à affronter.

Depuis un moment, j’avais très envie de découvrir la trilogie À la croisée des mondes de Philip Pullman. Avec l’intégrale qui a accompagné la sortie de La Belle Sauvage, le spin-off de la série, je me suis dit que c’était l’occasion ou jamais de découvrir cette histoire. J’ai décidé de lire et chroniquer un tome à la fois et, bien que j’aie pris du temps pour le lire, j’ai beaucoup aimé ma lecture !

Lyra est l’héroïne principale de cette histoire. Je ne vous cache pas qu’au tout début, j’ai eu un peu de mal avec elle. Lyra est hautaine, fière et mériterait quelques baffes de temps en temps. Mais elle évolue déjà beaucoup dans ce premier tome et j’ai fini par me prendre d’affection pour elle. Je l’apprécie d’ailleurs beaucoup maintenant. C’est une jeune fille très intelligente, courageuse et qui a de la suite dans les idées. J’ai beaucoup aimé Pan également, le daemon de Lyra.

Un autre personnage que j’ai tout de suite apprécié est Iorek Byrnison, l’ours déchu que rencontre Lyra. Lors de leur première rencontre, j’en ai eu des frissons car on sent, on sait, que c’est une rencontre capitale. D’emblée, j’ai détesté Mme Coulter, femme magnifique et redoutable, et son daemon singe à poil doré. Tous deux m’ont fait froid dans le dos.

Concernant l’histoire, c’est un peu là que ça se corse. J’ai aimé mais il a fallu le temps. Je ne dirais pas que le style de Philip Pullman est lourd, pas du tout d’ailleurs car une fois que l’on est bien plongé dans l’histoire c’est difficile de s’arrêter, mais il y a tellement de détails, de personnages et d’indices un peu partout que c’est plus complexe à lire. L’univers très intéressant, très riche et il y a des notions que j’étais assez surprise de retrouver, notamment la religion. Et la Poussière ! Ce mot est sur toutes les lèvres, souvent craint, mais je ne suis pas encore certaine d’avoir tout compris à son sujet et je pense que bien des éléments sont encore à découvrir. La plume de l’auteur m’a emmenée dans le nord. Je n’ai eu aucun soucis à m’imaginer les différents paysages et lieux dans lesquels évolue Lyra. Je me suis fait berner et je me suis surprise à retenir mon souffle plus d’une fois.

Bref, ma découverte de l’histoire aux côtés de Lyra dans Les Royaumes du Nord de Philip Pullman a été très sympathique. Même si j’ai eu un peu de mal au début, j’ai globalement bien aimé ma lecture et je comprends pourquoi cette trilogie est aussi appréciée. Lyra est une petite fille très courageuse et je sais qu’elle ira loin, elle a toute ma confiance. Une aventure se termine et une autre commence, j’ai hâte de suivre Lyra et Pan dans la suite !


Auteur : Philip Pullman . Date de sortie : 14 mars 2000 . Titre VO : The Golden Compass


En lecture commune avec Estelle Broceliande


DanMachi – La légende des Familias #5

Après avoir déterminé leur formation, Bell, Lili et Welf descendent pour la première fois dans les dangereuses strates intermédiaires. Malheureusement, les Donjon guette. Il épie la moindre erreur, la moindre faiblesse pour lancer ses créatures féroces à l’assaut. À cela s’ajoute la rencontre avec une équipe rivale qui rend la situation catastrophique. Piégés dans les profondeurs entre les troupeaux de monstres et les couloirs interminables, les trois camarades parviendront-ils à rentrer sains et sauf de cette expédition ?

Attention, risque de spoiler sur les tomes précédents !

OH. MON. DIEU. (c’est le cas de le dire !). Ce tome était parfait ! Intéressant, dynamique et carrément épique ! C’est le meilleur sur les cinq tomes que j’ai lu jusqu’à maintenant. J’ai adoré ma lecture qui m’a bien tenue en haleine !

Fujino Omori devait s’être levé du mauvais pied lorsqu’il a écrit ce cinquième tome ! Bell et son équipe, composée de Lili et Welf, en bavent vraiment beaucoup. Ils se retrouvent coincés dans les strates intermédiaires, au 13ème sous-sol. Ces strates sont dangereuses et tout ne se passe malheureusement pas comme prévu. Le groupe qui a déjà subit de nombreux dommages décide de rejoindre l’aire sécurisée du donjon mais il faut pour cela descendre bien plus bas encore !

Devinant la situation désespérée dans laquelle se trouve l’unique membre de sa Familia, Hestia monte une équipe de secours pour descendre avec elle sauver Bell. De nouveaux personnages apparaissent comme Asphi ou encore Hermès, ce que j’aime beaucoup dans DanMachi, mais on en apprend surtout beaucoup sur Ryû, l’Elfe qui travaille avec Syl et qui est également dans le groupe de secours. Ce personnage m’intrigue depuis le tout début et j’ai adoré en apprendre plus sur elle ! Je ne m’attendais pas à de telles révélations d’ailleurs.

De nombreux aventuriers sont regroupés sur l’aire de repos du donjon et une sacrée mauvaise surprise les attend ! Ayant déjà eu bien peur pour Bell, Welf et Lili, mes nerfs ont été mis à rude épreuve par cette deuxième partie. Une bataille épique s’engage, tous les aventuriers, peu importe leur Familia, font front contre un ennemi commun et surtout très redoutable. C’était époustouflant !

Et si l’auteur nous livre un combat magistral, il ne s’arrête pas là. Non non non. Comme si tout ça n’avait pas suffit à nous épater, il nous révèle une information de dingue ! Une information qui pourrait tout changer ?!

Bref, ce cinquième tome de DanMachi de Fujino Omori était selon moi le meilleur de la série jusqu’à présent ! Il m’a complètement emportée et bluffée ! Si vous n’avez pas encore commencé la série, faites le, ne serait-ce que pour découvrir ce fabuleux tome cinq. Mais après ça sera dur de ne pas avoir envie de lire la suite, vous voilà prévenus !


Auteur : Fujino Omori . Date de sortie : 26 octobre 2017
Titre VO : Is it wrong to try to pick up girls in a dungeon ?


Mes autres chroniques de la saga
Tome 1 . Tome 2 . Tome 3 . Tome 4


Nocturna (Gardiens des Cités Perdues #6)

Nocturna… Dans l’esprit de Sophie, embrumé par le chagrin et le deuil, ce nom brille comme un astre. À lui seul, il incarne tous les espoirs et toutes les craintes de la jeune fille. Car c’est là que se trouve sans doute sa famille humaine, enlevée par les Invisibles, là que l’attendent les réponses à toutes ses questions. Mais s’y rendre relève du tour de force – Sophie et ses amis sont donc bientôt contraints de revoir leur stratégie, quitte à pactiser avec plusieurs de leurs ennemis.

Attention, risque de spoiler sur les tomes précédents !

La série Gardiens des Cités Perdues de Shannon Messenger est sans conteste l’une de mes préférées ! Ce sixième tome est tellement riche en tout, que ce soit au niveau des personnages qui ont bien évolués et qui continuent sur leur lancée, ou bien au niveau de l’intrigue et des révélations. Ce tome, je l’ai savouré ! J’aurais même voulu le faire durer un peu plus longtemps mais avec l’écriture de Shannon Messenger, impossible de trainer trop. J’ai adoré ♥

Ces personnages, je les adore ! Ils sont plutôt nombreux mais forment un groupe très soudé où chacun a sa place, son rôle. Dans ce tome, le moral de Sophie n’est pas toujours au beau fixe avec l’enlèvement de ses parents humains, mais elle n’est pas seule et sait retrouver sa détermination lorsqu’il le faut. J’ai beaucoup aimé la soeur de Sophie, Amy, qui a réussi à m’arracher quelques larmes à la fin. Leur relation entre soeurs n’a pas toujours été la meilleure lorsqu’elles vivaient ensemble, une nouvelle chance leur est donnée, un beau lien se tisse. Et puis LE personnage que j’ai adoré retrouver dès les premières lignes car il m’avait énormément manqué dans le tome précédent, c’est Keefe ! Je l’adore tellement !

J’aurais pu être exaspérée par toutes les petites histoires de coeur qui sont assez fréquentes mais j’étais tellement contente de voir comment tout ça évoluait. Ca apportait une petite touche tantôt drôle et tantôt touchante. Mon petit coeur à moi a fondu quelques fois. Je suis team Foster-Keefe à 100%, peu importe qui gagnera le coeur de Sophie à la toute fin ♥

Au niveau de l’intrigue, je n »étais même pas encore à la moitié du livre qu’il s’était déjà passé plein de choses ! Des révélations sont faites, certaines amenant encore plus de questions, faisant fonctionner mon cerveau à du mille à l’heure. Ca envoie du lourd ! Shannon Messenger sait où elle veut nous mener et elle le fait à la perfection. À chaque fin de chapitre, on ne peut que continuer à lire la suite. Le rythme est très bon, l’écriture est fluide et agréable. J’ai hâte d’avoir la suite même si ce sera le dernier tome, ce qui me rend assez triste, mais je les relirais tous un jour, c’est certain !

Bref, Nocturna, le sixième tome des Gardiens des Cités Perdues de Shannon Messenger est un tome que j’ai trouvé parfait ! Rien n’est laissé de côté. Ni les personnages, auxquels je tiens encore plus qu’avant, qui m’ont tous énormément touchées. Ni l’histoire qui prend un sacré tournant avec les nouvelles révélations ! J’ai adoré et j’en redemande encore ♥


Autrice : Shannon Messenger . Date de sortie : 17 novembre 2017 . Titre VO : Nightfall


Mes autres chroniques de la saga
Tome 1Tome 2 . Tome 3 . Tome 4 . Tome 5

De la même autrice
Sky Fall


Zalim #2

Au cœur des paysages hostiles et sublimes d’une Scandinavie rêvée, le combat d’une femme contre le monstre en elle, pour les siens et pour son royaume. Elyana a fui son royaume dans l’espoir de le sauver. Accompagnée de Jad, elle s’éloigne vers le nord inhabité. Mais malgré les efforts de chacun, la guerre prend de l’ampleur à Arensdaal. Alors qu’Ederinn, Kaia et Agda cherchent une solution pour repousser les troupes de Rakeshin qui se font plus dangereuses chaque jour, la jeune femme apprend à connaître ses deux compagnons de voyage. Plusieurs menaces planent au-dessus d’elle… Son ennemi est-il vraiment celui qu’elle croit ?

Attention, risque de spoiler sur le tome précédent !

La suite et fin de Zalim est une histoire que j’ai ADORÉE ! J’aime beaucoup la plume de Carina Rozenfeld que j’ai déjà eu l’occasion de découvrir avec La Symphonie des Abysses ou encore Phaenix, la duologie Zalim est celle que j’ai préférée. J’ai englouti les pages pour connaître le dénouement final. C’est le genre de lecture que l’on ne veut pas quitter de sitôt mais dont on ne peut s’empêcher de tourner les pages pour savoir comment cela va se terminer.

La trame de l’histoire est séparée en deux. D’un côté, il y a Elyana possédée par le démon Zalim qui est partie vers le nord afin de s’éloigner de toute civilisation pour éviter un massacre. Elle ne fait pas le voyage seule car Jad l’accompagne, soldat ennemi qui a juré de tuer le démon et pour cela, tuer son hôte si nécessaire malgré ses sentiments. Une bataille se déroule aussi dans l’esprit du soldat. Cette partie est un peu plus lente, on s’éloigne du combat et on se demande un peu où tout ça va nous mener. Si Ely va revenir un jour et si elle va trouver une solution pour détruire Zalim. J’ai adoré voir un lien complexe se tisser entre eux, je me suis attachée à ce démon qui n’a jamais rien connu d’autre que la haine et la peur à son égard.

L’autre partie de l’histoire que l’on suit en parallèle se déroule à Arensdaal où la guerre fait toujours rage. Il y a plus d’action, c’est bien dosé. On y retrouve Ederinn, Kaia et Agda qui ne sont pas dans une bonne situation car l’armée ennemie a plus d’un tour dans son sac et la menace de la défaite devient de plus en plus grande. Ils vont devoir ruser et riposter.

Comme je l’ai déjà dit au début de ma chronique, la plume de Carina Rozenfeld m’a encore séduite et je n’ai eu aucune difficulté à imaginer les différentes scènes, les différents paysages magnifiques de la Scandinavie, j’avais envie d’y être malgré le froid ! J’ai adoré ma lecture et j’ai été séduite par la fin qui nous donne une vraie conclusion.

Bref, Zalim de Carina Rozenfeld est une lecture en deux tomes que je conseille sans hésitation ! C’est une histoire originale avec des personnages qui vont devoir se battre pour vaincre leurs ennemis et protéger ceux qu’ils aiment. Je me suis attachée à chacun d’eux et surtout à Zalim, ce démon impitoyable ! N’attendez plus pour découvrir cette aventure que j’ai adorée !


Autrice : Carina Rozenfeld . Date de sortie : 16 novembre 2017


Mes autres chroniques de la série
Tome 1

De la même autrice
Phaenix . La Symphonie des Abysses