L’Odyssée Imaginaire (Le Pays des Contes #5)

L’Homme masqué a réussi : le Pays des contes est tombé sous la coupe de sa terrible armée. Face à lui, les jumeaux Alex et Conner n’ont plus qu’une seule arme, peut-être la plus puissante : leur imagination. Tous deux se lancent alors à travers les histoires inventées par Conner en quête d’une armée de pirates, de cyborgs, de superhéros ou encore de momies, pour arrêter l’Homme masqué. Et même si l’adolescent est leur auteur, rien ne dit que ses personnages ne se rebifferont pas contre lui ! Mais un complot plus terrible encore se trame dans l’ombre. Un complot qui pourrait bien noircir la magie de tous les mondes à jamais…

Attention, risque de spoiler sur les tomes précédents !

Le Pays des Contes de Chris Colfer est une saga que j’apprécie énormément ! J’attends toujours la sortie de chaque tome avec impatience et c’est avec une joie non contenue que je me suis jetée sur ce cinquième tome lorsque je l’ai reçu. Je l’ai adoré et j’ai énormément apprécié me plonger dans les différentes histoires de Conner.

Ce tome cinq se concentre sur le recrutement des personnages inventés par Conner dans quatre histoires écrites par ce dernier, dans le but de construire une armée afin de vaincre l’armée de la Littérature qui a conquis le monde des contes de fées dans le tome précédent. On suit donc Alex et Conner dans de nouvelles aventures. Le lien entre les jumeaux se renforce encore plus. Au fil de ses histoires, Conner en apprend également plus sur lui-même. J’ai beaucoup aimé retrouver les personnages que l’on connait bien mais surtout en rencontrer de nouveaux ! On retrouve Rouge, Boucle d’Or qui est enceinte, Jack mais également Bree et Emmerich. J’ai aimé l’implication de Charlotte, la mère d’Alex et Conner.

Les histoires de Conner sont passionnantes et j’ai été complètement transportée, impossible de m’arrêter de lire. Il y a beaucoup d’humour, j’ai bien ri avec le poulet curé ! Il y a aussi un petit animal qui risque de vous faire craquer encore plus qu’un niffleur (si si je vous assure) ! En plus de ces nouvelles rencontres et ces nouveaux lieux, on suit différentes intrigues qui nous permettent d’avoir toutes les informations. L’Homme Masqué a un nouveau plan maléfique mais il n’est pas le seul, un autre complot plus affreux encore se met en place. Ce qui nous offre une fin en cliffhanger à laquelle je m’attendais beaucoup mais je ne suis pas inquiète pour autant, les jumeaux et leurs amis arriveront à surmonter les prochaines épreuves, j’en suis persuadée !

Concernant le style d’écriture de Chris Colfer, c’est toujours aussi addictif et drôle, j’aime beaucoup. Il ne faut pas oublier que c’est de la jeunesse et je l’ai assez fort ressenti lors du prologue. Le temps de me remettre dans le bain et ce n’était plus qu’un détail qui n’a en rien gâché ma lecture. Puis, du côté plus superficiel de la chose, je trouve la couverture française vraiment sublime ! C’est du très beau boulot et je la préfère à la version originale.

Bref, avec L’Odyssée Imaginaire, le cinquième tome du Pays des Contes, Chris Colfer nous offre de nouvelles histoires, celles de Conner que j’ai adorées découvrir ! Le lien entre les jumeaux devient de plus en plus fort, ils en apprennent beaucoup sur eux, surtout Conner car ses histoires sont une partie de lui. J’ai tout adoré dans ce tome et je conseille la saga à tout le monde si vous ne l’avez pas encore commencée !

banniere erelle FINI2

En lecture commune avec Les petites addictions de Cranberries

Je remercie les éditions Michel Lafon pour cette lecture !

michellafon


Auteur : Chris Colfer
Date de sortie : 08 juin 2017
Éditeur : Michel Lafon (386 pages – 16,95€)
Titre VO : An Author’s Odyssey
Nombre de tomes prévus : 6
Le tome suivant : Worlds Collide
Mes autres chroniques : Tome 1, Tome 2, Tome 3, Tome 4


Diapositive1

Projet Polaris (Gardiens des Cités Perdues #5)

gardiens-des-cites-perdues-t5

Après un passage mouvementé par Exillium, l’école réservée aux bannis, Sophie et ses amis sont de retour à l’académie Foxfire, où la jeune Télépathe n’est pas la seule cette fois à bénéficier de la protection d’un garde du corps. Car certains masques sont tombés : les nouveaux membres du Cygne Noir, ainsi que leurs familles, sont plus que jamais en danger. D’autant que les Invisibles, ces rebelles qui menacent les Cités perdues, multiplient les attaques. Tandis que la tension monte avec les ogres, forçant les elfes à accepter des changements drastiques de leurs modes de vie, notre petite troupe tente d’en découvrir plus sur le plan de l’ennemi. Sophie ne dispose pourtant que de maigres indices : son nom de code est “Projet Polaris”, un étrange symbole semble en être la clé et il serait depuis le début lié à Keefe !

Attention, risque de spoiler sur les tomes précédents !

Ce cinquième tome de la saga Gardiens des Cités Perdues, Projet Polaris, de Shannon Messenger est un livre que j’attendais avec énormément d’impatience, surtout après la fin du tome quatre qui m’avait complètement dévastée ! Dès que je l’ai reçu, impossible d’attendre, je devais le lire et découvrir cette suite qui ne m’a pas déçue, que du contraire !

Dans ce tome-ci, Sophie et ses amis deviennent encore plus forts et plus soudés, même si Keefe n’était pas avec eux. On leur fait confiance pour démêler les différents événements qui se passent même si j’aurais aimé avoir plus d’interventions de la part des adultes pour que ce soit plus logique par moment. Keefe est mon personnage préféré et il m’a énormément manqué ! Il est loin des autres et du coup il n’apporte plus sa bonne humeur habituelle au groupe. Heureusement, Sophie communique encore avec lui et j’ai adoré ces petits instants de discussion à deux. J’ai trouvé que cela avait renforcé leur lien alors que la situation est très difficile pour tout le monde.

J’ai encore une fois été convaincue par cet univers ! Les personnages sont approfondis et je suis toujours très attachées à eux. L’écriture de Shannon Messenger est très efficace car les chapitres sont courts et à chaque fin de chapitre, on n’a qu’une seule envie, découvrir la suite. L’histoire s’intensifie et devient encore plus sombre, les Invisibles sont de plus en plus entreprenants et dangereux. J’ai pris le temps de savourer ce tome et j’étais totalement immergée dans le monde des Cités Perdues aux côtés de Sophie. Je ne voulais pas le quitter mais je voulais tant savoir la suite aussi. J’adore cet univers ♥

Pour ce qui est de la fin, celle du tome précédent m’avait énormément chamboulée,  j’avais eu le coeur brisé. Ici, j’ai bien entendu versé quelques larmes à la fin mais je m’y attendais un peu, même si ça ne rend pas les choses plus faciles pour autant… J’ai très hâte de découvrir la suite même si ce n’est pas pour tout de suite.

Bref, Projet Polaris est, comme les tomes précédents, un livre qui m’a fait passer un excellent moment lecture ! J’aime tout dans cette histoire. Les personnages, l’intrigue, les retournements de situation. J’apprécie tellement cette saga que j’aimerais la faire découvrir à tout le monde, je voudrais que tout le monde découvre l’histoire de Sophie et le talent que met l’auteur dedans. C’est toujours une de mes sagas chouchoutes et ce n’est pas près de changer !

5:5

Je remercie les éditions Lumen pour cette lecture !

lumen


gardiensdescitesperdues5Auteur : Shannon Messenger
Date de sortie : 16 février 2017
Éditeur : Lumen (665 pages – 15€)
Titre VO : Lodestar
Nombre de tomes prévus : 7
Le tome suivant : Nightfall (VO)
Mes autres chroniques : Tome 1Tome 2Tome 3, Tome 4
Du même auteur : Sky Fall

Au Pays de l’Ailleurs

au-pays-de-lailleurs

Avec sa peau pâle et ses cheveux de neige, Alice détonne à Ferenwood, ce monde éclatant où les couleurs sont révélatrices d’un don magique. L’incolore jeune fille de douze ans n’a donc apparemment aucun intérêt, et les habitants de ce lieu en ont fait une paria. Aussi, lorsque Oliver lui propose de l’aider à chercher son père, la seule personne qui a toujours cru en elle, Alice accepte. Même si le garçon est son ancien ennemi de classe et que son talent consiste à tromper son monde. Même si, pour retrouver celui qui a disparu trois ans plus tôt, ils devront explorer le dangereux pays de l’Ailleurs… Un endroit où rien n’est ce que l’on croit, et où les pièges pullulent. Un endroit où ils trouveront peut-être plus que ce qu’ils sont venus y chercher.

J’ai commencé Au Pays de l’Ailleurs de Tahereh Mafi avec quelques appréhensions car il y a eu beaucoup d’avis assez négatifs. J’avais peur de ne pas accrocher à l’histoire mais finalement, j’ai adoré cette lecture et j’en suis bien contente ! C’est un petit coup de coeur.

On m’avait dit que Alice, l’héroïne principale, était particulièrement difficile à supporter, imbuvable et capricieuse. On m’avait dit aussi qu’il s’agissait d’une réécriture d’Alice au Pays des Merveilles. Et sachant tout cela, j’ai su à quoi m’attendre et j’ai vraiment passé un bon moment. Alice est tout aussi capricieuse que la Alice de Carroll que je n’avais pas aimée lors de ma première lecture mais que j’ai finalement comprise et appréciée par la suite.

Alice est une petite fille seule et incolore dans un monde où la couleur est source de magie, pas facile à vivre pour une fille de douze ans ! Je l’ai tout de suite aimée, son caractère est très bien passé avec moi, je l’ai comprise. J’ai aussi beaucoup aimé Oliver, le garçon qui demande à Alice de l’accompagner en Ailleurs afin de retrouver le Père de celle-ci. J’ai apprécié leur duo et leur évolution, ils ont appris à se faire confiance et à devenir amis.

Du côté de l’histoire, j’ai tout aimé ! J’ai adoré cette façon si « Carrollesque » qu’a l’auteur de nous conter son récit. Je me suis laissée emporter Au Pays de l’Ailleurs sans soucis. J’ai aimé cette façon si poétique et mélancolique de décrire ce pays si atypique et mystérieux, un pays où on n’est jamais en sécurité malgré les apparences.

Les chapitres sont très courts ce qui m’a fait dévorer le livre en peu de temps, je devais me freiner pour ne pas le terminer trop vite, j’avais envie de faire durer ma lecture. J’ai néanmoins trouvé la fin un peu trop rapide mais j’ai beaucoup aimé la jolie morale de l’histoire, s’aimer soi-même, on ne le fait pas assez.

Bref, Au Pays de l’Ailleurs de Tahereh Mafi est un petit coup de coeur inattendu ! Je m’attendais à ne pas apprécier au vu des avis qui sont en général similaires aux miens, mais j’ai beaucoup aimé. Je l’ai trouvé très beau et j’ai été conquise par l’écriture particulière de l’auteur qui me rappelle celle de Lewis Carroll, pour cette histoire en tous cas. Si vous ne l’avez pas encore lu, n’hésitez pas, je croise les doigts pour que votre lecture soit aussi chouette que la mienne !

coup-de-coeur-trop-beau

Je remercie les éditions Michel Lafon pour cette lecture !

michellafon


AU PAYS DE L'AILLEURS_DVLP_140x220_DOS 29mm.inddAuteur : Tahereh Mafi
Date de sortie VF : 13 octobre 2016
Éditeur : Michel Lafon (16,95€)
Titre VO : Futhermore
C’est un tome unique.


Diapositive1

La Malédiction de l’Épouvanteur (L’Épouvanteur #2)

lepouvanteur-t2

« Voilà six mois que tu es l’apprenti de M. Gregory, me dit maman. Tu as déjà été témoin de bien des événements. A présent, l’obscur t’a remarqué et va tenter de te neutraliser. Tu es en danger, Tom. Toutefois, rappelle-toi ceci lorsque tu seras un homme, mon fils, ce sera au tour de l’obscur d’avoir peur, car tu ne seras plus la proie, tu seras le chasseur. C’est pour cela que je t’ai donné la vie. »
L’Épouvanteur et son apprenti, Thomas Ward, se sont rendus à Priestown pour y achever un travail. Dans les profondeurs des catacombes de la cathédrale est tapie une créature que l’Épouvanteur n’a jamais réussi à vaincre. On l’appelle le Fléau. Tandis que Thomas et M. Gregory se préparent à mener la bataille de leur vie, il devient évident que le Fléau n’est pas leur seul ennemi, l’Inquisiteur est arrivé à Priestown. Il arpente le pays à la recherche de tous ceux qui ont affaire aux forces de l’obscur ! Thomas et son maître survivront-ils à l’horreur qui s’annonce ?

Attention, risque de spoiler sur le tome précédent !

On continue dans la suite de ma relecture de la saga de L’Épouvanteur de Joseph Delaney qui est une saga que j’aime beaucoup et qui ne m’a pas encore déçue ! Lors de ma toute première lecture il y a quelques années, j’avais moins apprécié ce deuxième tome, je le trouvais moins chouette que le premier opus. Et bien ici, avec cette relecture, je n’ai pas ressenti ça, au contraire, j’ai beaucoup aimé le redécouvrir et j’ai hâte de continuer la suite même si j’en connais déjà les grandes lignes.

On retrouve Tom six mois après le début de son apprentissage aux côtés de M. Gregory, L’Épouvanteur du Comté. Tom est jeune, il n’a que treize ans, il est encore naïf mais il apprend de ses erreurs. C’est ce que j’aime chez lui, il évolue petit à petit pour devenir le meilleur des Épouvanteurs de la région ! J’ai été contente de retrouver Alice également, qui ne suit pas toujours le bon chemin même si c’est pour de bonnes raisons. Alice est un personnage complexe ni totalement bon, ni totalement mauvais non plus. Je l’apprécie beaucoup et elle forme un beau duo avec Tom.

Du côté de l’histoire, il ne s’agit plus de sorcières dans ce tome-ci mais d’un danger encore plus grand : le Fléau. Tom et son maître vont risquer leur vie pour affronter cet ancien ennemi… Je ne me souvenais plus que l’on apprenait déjà si tôt une partie du passé de l’Épouvanteur, et surtout l’introduction du personnage de Meg, que j’aime beaucoup ayant déjà lu la suite. On en apprend également plus sur la mère de Tom et ça me fait très plaisir aussi, elle aura un rôle encore plus important par la suite même si elle est déjà présente pour son fils dans les deux premiers tomes.

Bref, j’ai apprécié cette relecture de La Malédiction de l’Épouvanteur. Je l’ai même plus appréciée que lors de ma première lecture ! Tom est encore jeune mais il a de plus en plus confiance en lui et en son instinct au fil des pages, il évolue bien et c’est agréable à lire. J’ai hâte de relire la suite car je sais que c’est meilleur à chaque tome ! Une saga à découvrir si ce n’est pas encore fait !

5:5

lespetitesaddictionsdecranberries 14753494_1221854327871177_1174075810892700509_o
En lecture commune avec Les petites addictions de Cranberries et Dans la Bulle de Caladhiel


lamalédictiondelépouvanteurAuteur : Joseph Delaney
Date de sortie VF : 30 juin 2005
Éditeur : Bayard Jeunesse (14,90€)
Titre VO : Curse of the Bane
Nombre de tomes prévus : 13
Le tome suivant : Le Secret de l’Épouvanteur (01 janvier 2007)
Mes autres chroniques : Tome 1, Tome 6.5

L’Apprenti Épouvanteur (L’Épouvanteur #1)

lepouvanteur-t1

« L’Epouvanteur a eu de nombreux apprentis, me dit maman. Mais peu ont achevé leur formation. Et ceux qui y sont parvenus sont loin d’être à la hauteur. Ils sont fragiles, veules ou lâches. Ils se font payer fort cher de bien maigres services. Il ne reste que toi, mon fils. Tu es notre dernière chance, notre dernier espoir. Il faut que quelqu’un le fasse. Il faut que quelqu’un se dresse contre les forces obscures. Tu es le seul qui en soit capable. »
Thomas Ward, le septième fils d’un septième fils, devient l’apprenti de l’Epouvanteur du comté. Son maître est très exigeant. Thomas doit apprendre à tenir les spectres à distance, à entraver les gobelins, à empêcher les sorcières de nuire… Cependant, il libère involontairement Mère Malkin, la sorcière la plus maléfique qui soit, et l’horreur commence…

La saga de L’Épouvanteur de Joseph Delaney est une saga que j’ai déjà lue jusqu’au septième tome. Un ami me les avait prêtés et je les ai lus avant de commencer le blog, il n’y a donc pas de chronique dessus et je trouvais ça assez dommage car j’aimerai vous faire découvrir cette saga que j’aime beaucoup ! Je compte donc tous les relire et les acheter moi-même.

Dès les premières pages, j’ai aimé retrouver l’ambiance si particulière qui m’avait plue. Tom est un personnage que j’apprécie beaucoup, il est jeune et devra faire preuve d’intelligence et de courage pour réussir son apprentissage auprès de L’Épouvanteur, M. Gregory. Alice est un personnage que j’aime beaucoup également même si on s’attachera à elle encore plus dans la suite car dans ce premier tome, on ne sait pas encore trop ce qu’il faut en penser…

Le métier d’Épouvanteur n’est pas de tout repos, dans ce premier tome, on apprend déjà beaucoup de choses sur les sorcières, les gobelins et les ombres. Ce qui me plait le plus dans cette histoire est le fait que les créatures maléfiques le sont réellement, ça change un peu des livres sur les vampires et autres que l’on a l’habitude de lire et ça fait du bien ! J’ai eu bien des frissons en relisant ce tome. La nuit que passe Tom dans la maison hantée, l’affreuse Mère Malkin, l’histoire de Billy, etc. J’ai adoré retrouver cette ambiance. J’ai savouré chaque page de cette relecture !

Bref, L’Apprenti Épouvanteur de Joseph Delaney est une relecture qui m’a fait le plus grand bien ! J’ai adoré retrouver les personnages que j’ai déjà eu l’occasion de suivre. L’ambiance du livre est toujours aussi stressante et c’est impossible de décrocher tellement c’est prenant. J’ai hâte de redécouvrir la suite car je sais que je ne vais pas être déçue !

5:5

14753494_1221854327871177_1174075810892700509_o

En lecture commune avec Dans la bulle de Caladhiel


9782747017107Auteur : Joseph Delaney
Date de sortie VF : 01 janvier 2004
Éditeur : Bayard Jeunesse (14,90€)
Titre VO : The Spook’s Apprentice
Nombre de tomes prévus : 13
Le tome suivant : La Malédiction de l’Épouvanteur (sortie VF : 30 juin 2005)
Mes autres chroniques : Tome 2Tome 6,5