Château Fort de Montaigle & Abbaye de Maredsous

Coucou ! J’avais hésité un moment à faire cet article en me disant que cela n’allait peut-être pas vous intéresser mais comme j’aime bien vous parler des quelques endroits où je me balade et que j’ai eu plusieurs encouragements à m’y mettre, le voici !

Chaque année avec mon groupe d’amis de secondaire (collègue et lycée pour la France si je ne me trompe pas, j’avoue que je n’y comprends rien ^^) on part toujours un long week-end tous ensemble. L’année passée, c’était dans la région de Liège dans un petite village perdu et cette année dans la province de Namur à Haut-le-Wastia. Notre logement était un Airbnb avec une vue vraiment magnifique.

Même quand il fait mauvais ! Il faut bien avouer que c’est canon avec la petite brume.

Durant ce week-end, on a eu l’occasion d’aller visiter les ruines du Château Fort de Montaigle et j’y ai fait quelques photos. Alors vu de haut, ça donne ça (la photo n’est pas de moi, je l’ai trouvée ici. J’aimerais bien pouvoir en faire des comme ça mais il faut des autorisations pour les drones à ce que j’ai entendu, donc on laisse tomber…) :

Juste avant une montée assez pentue mais pas trop longue pour arriver au château, on passe par l’accueil où on paye l’entrée (pas très chère) et on récupère la petite carte des différents endroits à voir, avec au verso un peu d’histoire. Le Château est pour l’instant en travaux afin de le consolider et l’aménager, il y a donc des endroits non sécurisés et il faut être prudent et regarder où on met les pieds.

Un peu d’histoire quand même : à la fin de l’époque romaine, ce château fut occupé par une petite garnison pour ensuite être abandonné durant quatre siècles. Au début du XIIe siècle, l’espace fortifié est réduit de moitié de ce qu’il était lors de l’occupation romaine et ayant perdu de son intérêt stratégique, le château ne fut pas reconstruit. Il fut également incendié par le roi de France, Henri II, lors de sa guerre contre Charles Quint (Bouuuuh pas sympa ça !).

Ce n’est qu’en 1854 que le château fut racheté afin de lui éviter l’anéantissement total. Les ruines sont classées monuments historiques et font partie du Patrimoine majeur de Wallonie depuis 1993.

IMG_5802

Jolie vue sur la vallée n’est-ce pas ?

Ensuite, on a été faire un petit tour à l’Abbaye de Maredsous boire une petite bière et manger du fromage pour certains et manger une glace pour d’autres (à votre avis, j’étais dans quelle catégorie ? ^^). Comme il était déjà assez tard, on a juste visité l’église et non l’Abbaye au complet, il faut prévoir plus de temps pour ça. Du coup, je n’ai pas grand chose à vous raconter sur l’histoire, je sais juste que l’Abbaye a été fondée en 1872 et que des moines bénédictins y vivent et y travaillent. Vous trouverez plus d’informations ici si ça vous intéresse. Voici quand même quelques photos :

Voilà pour cette petite escapade, j’espère que ça vous a plu !

Publicités

Chez Miss Miaouw

8 Rue des brasseurs, 5000 Namur – Chez Miss Miaouw

Il y a très exactement deux semaines, lors de mes vacances, je suis allée à Namur en train avec mon chéri et mon neveu de 2 ans qui n’avait jamais pris le train. Une grande première pour lui et je pense qu’il a bien aimé, la prochaine fois, ce sera le bus vu que ça avait l’air de l’intriguer aussi ! Le programme de la journée était d’aller faire un petit tour en ville mais surtout d’aller prendre le goûter dans un bar à chats, Chez Miss Miaouw. Après la traversée de la ville, nous y voilà enfin !

Le principe de Chez Miss Miaouw ? Déguster des pâtisseries et des boissons tout en faisant des câlins et des gratouilles à des chats abandonnés en attente d’une famille. Ce projet est en collaboration avec l’association Poils et Moustaches qui recueille et soigne des chats abandonnés. Si vous sympathisez avec un chat, il vous est possible de l’adopter après avoir rempli un questionnaire qui sera analysé par l’association. Sympa non ?

J’avais très envie de découvrir cet endroit et de goûter à un bon freakshake (ce truc vend du rêve, à partager bien entendu !) mais je n’en ai pas vu à la carte. Du coup, j’ai pu déguster un très bon milk-shake à la vanille, celui à la fraise que j’avais commandé pour moi fut réquisitionné par mon neveu. On s’est installé dans le petit salon au fond du bar et il y avait deux adorables boules de poils en pleine sieste. Je ne vous cacherais pas que j’ai eu du mal à résister, si on avait été dans notre maison, on aurait peut-être eu deux chatons en plus qui sait ? ^^

J’espère que ces deux chatons, et les autres chats bien entendu, trouveront une famille ♥


Alors, vous avez envie d’aller faire un petit tour Chez Miss Miaouw ?

Viens on s’aime

Coucou ! Me revoici avec un article un peu spécial dont j’avais très envie de vous parler même s’il ne concerne pas les livres. Je ne savais pas trop dans quelle catégorie le placer, alors je l’ai mis dans Mes petites escapades car après tout le mariage est une aventure comme une autre non ? (Quoi, elle est pas bien mon excuse bidon ?).

Lors d’une magnifique journée ensoleillée, il y a presque un mois, nous nous sommes dit oui ! Même si j’avais rêvé de cette journée de nombreuses fois, me disant que je ferais les choses de telles et telles manières, ce n’était pas le mariage que je m’étais imaginé. On n’a pas su faire un grand mariage, ni inviter toutes les personnes que l’on voulait, mais malgré tout cela, c’était une journée magique et je ne regrette rien ♥ La vie est surprenante n’est-ce pas ?


La robe

À la base, c’était un tout petit mariage, vraiment tout tout petit. Puis la liste des invités s’est agrandie un peu et nos amis proches nous rejoignant également au soir car nous ne pouvions pas passer le cap sans eux. J’avais trouvé une robe sur internet pour pas trop cher, doutant de trouver une jolie robe dans laquelle on rentrerait moi et mes nombreux kilos en trop.

Sauf que ça n’allait pas, quand je voyais des photos de mariées sur internet, je ne serais jamais aussi bien, aussi jolie qu’elles dans ma robe. Du coup, à la dernière minute (genre 4 jours avant, histoire de rajouter un peu de stress), j’ai été dans un magasin de robes et j’ai trouvé celle qui me convenait ! Je ne remercierais jamais assez les dames tenant ce magasin pour tout ce qu’elles ont fait en si peu de temps. S’il y a bien une robe qui est importante, c’est bien celle-là. Par contre, qu’est-ce qu’il y a comme couches, jupons et autres, on dirait pas comme ça ^^


La salle et la déco

Petit budget oblige, la cérémonie se déroulait dans une salle communale pas loin de chez nous. C’était le plus gros stress car on pouvait préparer la salle seulement le matin même et la rendre nickel chrome le lendemain matin. Heureusement, on a des amis en or qui ont magnifiquement bien décoré tout ça. Il y avait des lampions au plafond, des tables dressées façon champêtre. On voulait quelque chose de simple et pas trop casse-tête : une nappe blanche, des rondins de bois (coupés par mon papa !), un centre en toile de jute, des bocaux pour les bougies et les fleurs, et des nominettes papillon (là, on oublie le pas trop casse-tête, ça a bien occupé notre jeudi soir ainsi que celui de ma belle-soeur).


Le jour J

Hormis le stress dû à la préparation de la salle, tout se déroule très vite jusqu’à l’arrivée à la commune et je n’ai pas vraiment eu le temps de stresser encore en plus. Une fois que la journée démarre, c’est parti et on ne s’en fait plus pour les petits détails. Les mariés sont le centre d’attention lors d’une journée riche en émotions et en bonne humeur. La musique de sortie de la commune était The Return of the King de LOTR, et ça, c’était trop cool !


Activités pour les invités

On avait réservé quelques activités pour nos invités afin qu’ils nous laissent un petit souvenir. On avait prévu un petit coin livre d’or avec des photos Instax, des marqueurs, du tape, afin qu’ils nous laissent un mot. J’ai adoré relire tout ça le lendemain. Il y avait aussi un tableau afin qu’ils puissent mettre chacun leur empreinte. Ca ne donne pas aussi bien que ce que j’avais espéré mais ça fait quand même un joli souvenir. Pour occuper les enfants, on avait fait un défi photo où ils devaient jouer les reporters afin de photographier une jolie robe, une cravate, la plus belle grimace, etc. L’idée était très sympa et ils ont beaucoup aimé.

Mais ce que les invités ont sans doute préféré, c’était l’Instabox que l’on avait louée pour l’occasion. Le design était personnalisé par l’équipe de l’Instabox, ils ont été à l’écoute de ce que l’on voulait et c’était au top. Les invités pouvaient repartir avec leurs photos, c’était notre petit cadeau pour eux. Une licorne s’est incrustée à la fête et dans l’appareil photo donné aux enfants, je crois qu’elle y est plus que n’importe qui. La licorne a fait sa vie !


La séance photo

Comme on avait un petit budget, on n’avait pas prévu de photographe et ça c’était mon petit regret. Mais c’était sans compter sur mes deux beaux-frères et mes belles-soeurs qui nous ont fait la surprise d’une séance photo à l’endroit où nous avions été pour un repérage photo. Un immense merci aux deux photographes et à mes beaux-frères et mes belles-soeurs. C’était un magnifique cadeau ♥ Les photos sont superbes et je n’arrête pas de les regarder.


Voilà pour cet article, j’espère qu’il vous a plu, après j’arrête de vous embêter avec ça :P

Escape Rush mission 1 : Submarine Bunker

Coucou ! Il y a quelques mois je vous parlais de trois escape rooms à découvrir à Bruxelles. Et aujourd’hui je vous en reparle avec la mission Submarine Bunker de chez Escape Rush ! Un petit résumé rapide sur ce que sont les escape rooms : il s’agit d’un jeu grandeur nature, souvent une pièce dont il faut s’échapper en moins d’une heure grâce à des énigmes et surtout leur résolution. Les escape rooms sont souvent construites autour d’un thème.

Ce week-end avec des amis, j’ai testé une nouvelle escape room à Bruxelles, chez Escape Rush, pour la mission 1 : Submarine Bunker. J’étais assez curieuse car sur leur site il est noté que c’est une des plus grandes escape room d’Europe avec 100m2 par mission, ce qui est plutôt pas mal comme espace. Et je n’ai pas été déçue !

Rue de l’automne 30, 1050 Ixelles – https://escaperush.com

À Bruxelles se trouve une petite échoppe de costumes, celle d’Hadrian Ravenswood, un remarquable scientifique et inventeur d’une machine à remonter le temps, mais cette boutique n’est qu’une façade pour une agence de renseignement internationale… Nous sommes les agents qui utiliseront cette machine qui nous permet de remonter jusqu’à sept jours en arrière pour un maximum d’une heure. Notre mission ? Remonter une heure dans le temps afin d’empêcher le lancement de trois missiles qui ont été lancés depuis le Submarine Bunker !

On était un groupe de six personnes dont une qui n’avait jamais fait d’escape room et on est arrivé dans un très joli cadre, hors du temps, hors de Bruxelles. Le salon d’attente avant la salle en mettait déjà plein la vue et on avait déjà hâte de commencer. Après une vidéo de présentation qui nous expliquait la mission et qui nous a bien mis dans l’ambiance, on se sentait vraiment comme des héros, on a remonté le temps pour arriver dans un bunker en Sibérie. Et on ne nous avait pas menti, c’était très grand ! J’ai été impressionnée par la place qu’il y avait, sans que cela paraisse trop grand non plus, le juste équilibre. Les décors étaient très bien réalisés, bien dans le thème, et les énigmes étaient innovantes. Franchement, rien à redire. On est sorti après 40 minutes environ, à 2 minutes près du record. Pas loin, un petit coup de pouce et ça aurait été bon !

Pour le niveau de difficulté, c’est indiqué 5/5 sur le site, mais en en ayant fait d’autres, je dirais plutôt 4/5, abordable pour des personnes qui n’en ont jamais fait. Les groupes vont de 2 à 6 personnes et les prix varient de 50€ à 27€/personne en fonction du nombre, plus on est de fous, moins on paye. Pour l’instant, chez Escape Rush, il n’y a que la mission 1 qui est disponible mais une seconde est en cours de création et sera basée sur la Maison Blanche. D’autres missions verront aussi le jour, toutes aussi grandes, et j’ai déjà hâte de découvrir ça !

Et la petite photo à la fin :


Avez-vous déjà testé cette escape room ? Qu’en avez-vous pensé ?

J’ai encore envie d’en refaire, c’est tellement chouette. Une très bonne idée pour une activité entre amis, collègues, pour une occasion spéciale ou juste comme ça parce que c’est trop bien !

Retrouvez toutes les Escape Rooms que j’ai faites ici.

Trois Escape Rooms à découvrir à Bruxelles

Coucou ! Depuis quelques temps avec des amis, j’ai eu l’occasion de découvrir 3 endroits à Bruxelles où on peut faire des Escape Rooms, j’aime beaucoup et j’ai eu envie de vous en parler et de vous faire découvrir ce jeu si vous ne le connaissez pas encore !

Escape Room, qu’est-ce que c’est ? C’est un jeu d’évasion grandeur nature qui consiste à s’échapper d’une pièce dans une durée limitée (généralement 1 heure). On peut y participer en groupe afin de chercher des indices dans la pièce et de les combiner entre eux pour avancer dans l’énigme et sortir de la pièce dans le temps imparti. Généralement, les escapes rooms sont construites autour d’une histoire, d’un thème. (Merci Wikipédia pour ton aide !).

Ce qu’il faut savoir : Vous allez être enfermé pendant une heure dans une ou plusieurs pièces mais qui ne sont pas très grandes, il y fait donc très chaud ! Prévoyez une tenue plus légère, pas de gros pull ni votre plus belle tenue d’hiver. Il ne sera pas possible de prendre dans la salle votre GSM, appareil photo, sac et autre. N’emportez que le minimum car il faudra déposer le reste à l’entrée ou dans des casiers s’il y en a. Souvent, les prix varient en fonction du nombre de joueurs, plus on est de fous, plus on rit et moins on paye. Si vous êtes bloqués, il y a toujours un moyen de contact avec l’extérieur pour vous aider. Il est préférable de réserver une séance en ligne.


13 Rue de Livourne, 1060 Bruxelles – http://brussels.escapehunt.com

Escape Hunt propose 3 salles différentes qui sont renouvelées régulièrement. Pour l’instant, ces 3 salles sont : Le vol du Manneken Pis, Mystère au bar du canal et Kidnapping à l’opéra. On est accueilli dans un joli salon aux allures de Sherlock Holmes. Si on est là un peu trop tôt, des casses-têtes sont mis à notre disposition pour nous faire patienter.

Mon amoureux a eu l’occasion de faire les 3 salles, les deux premières où ils étaient juste un groupe de mecs et d’après ce qu’il m’a raconté, c’est assez drôle de voir que les filles et les garçons ne pensent pas pareil pour résoudre certaines énigmes ! Pour la 3ème salle, Kidnapping à l’opéra, j’étais de la partie et on était 2 filles et 3 garçons. C’était ma toute première escape room et j’ai beaucoup aimé. Quand on est sorti de la salle, il nous restait 1 minute !

Les décors à Escape Hunt sont vraiment superbes, les énigmes sont bien trouvées. Il y a de tout, des cadenas de différents types, des effets magnétiques, etc. C’est très original. Pour le niveau de difficulté, c’est plutôt pas mal. Si je devais donner une note sur 5 pour comparer avec les autres endroits qui cotent leur niveau, je dirais 4/5. Les groupes vont de 2 à 5 personnes et les prix varient de 33€ à 22€ par personne en fonction du nombre de joueurs. Mais si vous voulez être à plus de 6 personnes, il est possible de faire deux équipes et de s’affronter, la première à sortir gagne !


3 Place de la liberté, 1000 Bruxelles – http://www.letmeout.be

Chez Let Me Out, il y a également 3 salles de disponibles : Spaceship, Alice au pays des merveilles et Prison. Le prix est de 60€ par groupe peu importe le nombre de personnes. Les groupes vont de deux à quatre personnes. On y est allé un dimanche après-midi avec un autre couple d’amis faire l’escape room Alice au pays des merveilles, ça ne pouvait que me ravir !

On est 4 à être descendus dans le trou du lapin, séparés par équipe de deux. Deux dans la salle et deux autres dans le couloir. On devait s’aider mutuellement pour que ceux restés dans le couloir puissent entrer dans la pièce principale. J’ai trouvé ça assez original. Les décors étaient superbes et très en accord avec le thème. Point de vue difficulté, il fallait débloquer différents cadenas mais il n’y avait pas de petits effets magnétiques. C’était aussi peut-être un peu trop simple car il y avait pas mal d’indices, je dirais 2/5 pour le niveau de difficulté.


69 Rue de l’étuve, 1000 Bruxelles – https://www.escapeprod.com

L’escape room que j’ai préférée pour l’instant se trouve chez Escape Prod ! Il y a deux aventures basées sur des bandes dessinées : The Dalton Escape et Blacksad. En étant un groupe de 6 personnes, on a fait celle des Dalton, déguisement obligatoire pour se mettre dans l’ambiance !

Les Dalton que nous sommes viennent de se faire capturer (encore et toujours) par Lucky Luke, nous sommes donc mis en prison et nous n’avons qu’un but, en sortir et récupérer notre argent avant la fin des 60 minutes ! J’ai préféré cette escape room parce qu’il y avait pas mal d’interactions avec les différentes salles auxquelles on a accès. Les énigmes sont variées et très bien trouvées, en accord avec le thème. Il y avait plein de choses à faire et c’était très chouette pour le grand groupe que l’on était. Pour la difficulté, sur leur site il est indiqué 3,5/5 pour les Dalton et 4,5/5 pour Blacksad que j’ai très envie de faire aussi ! Les groupes vont de deux à quatre joueurs et le prix varie entre 45€ et 20€ par personne.


Voilà pour ce article ! J’espère qu’il vous aura plus :)

Vous avez déjà testé une Escape Room ? Où ça ? :)

Retrouvez toutes les Escape Rooms que j’ai faites ici.