Bilan du Mois #38 : Octobre 2018

   

Ma première lecture terminée du mois fut Terre de Brume tome 1 : Le sanctuaire des Dieux, le petit dernier de Cindy Van Wilder. J’ai beaucoup aimé, le contraire aurait été surprenant, et j’ai déjà hâte de pouvoir lire la suite ! Le premier dimanche du mois, j’ai bien lu. J’ai terminé le premier tome de L’Académie diplomatique d’Isuldain : Les ombres assassines d’Arthur Ténor que j’avais mis en pause pendant près de deux mois. Même si cette pause m’a fait du bien, je ne compte pas lire la suite. Puis j’ai enchaîné avec le tome deux du Journal intime de Cléopâtre Wellington : Autant en emporte la musaraigne de Maureen Wingrove que j’ai adoré ! Cette lecture m’a fait un bien fou ! Dans la continuité contemporain, j’ai enchainé avec À un cheveu de Lise Syven que j’ai beaucoup aimé, j’ai bien accroché à la plume de l’autrice et à l’histoire de Matthéo.

  

Puis je suis passée à une lecture un peu plus historique avec Louis XIV, un enfant-roi dans la tourmente de Béatrice Égémar que j’ai aussi bien apprécié, c’était juste ce qu’il fallait. J’ai ensuite lu Nox d’Eloise Tanghe, j’ai trouvé qu’il y avait de bonnes idées mais également quelques petits bémols. On continue dans les lectures courtes qui semblent rythmer mon mois d’octobre avec L’ombre de l’Ankou de Jean Vigne que j’ai trouvé très agréable à lire.

 

Du côté des BD, j’ai lu les deux premiers tomes du Loup en slip de Lupano, Itoïz et Cauuet. Ils se lisent assez rapidement, je ne m’attendais pas à cela en fait, ils sont plutôt pour les plus jeunes lecteurs mais ça se lit bien. C’est plutôt sympa avec une jolie morale à chaque tome mais j’en aurais même bien voulu un peu plus. J’ai aussi lu Le prince et la couturière de Jen Wang que j’ai trouvé très chouette. Il est assez épais, 278 pages environ et je l’ai trouvé très complet. J’ai beaucoup aimé.

Je suis en train de lire le premier tome de la trilogie Shades of Magic de V.E. Schwab. Je ne suis vraiment pas très loin dans ma lecture, j’ai lu le premier chapitre et c’est tout pour l’instant. Mais pas de doute que ça va me plaire, j’en suis certaine ! Dans le cas contraire, je serais assez dégoûtée je dois bien avouer ^^

Le mois d’octobre a été un peu dingue et je l’ai adoré ! Dès le premier jour, ma routine a été perturbée avec un petit souper entre amis improvisé. Avec mes horaires décalés, je fais rarement des soirées en semaine car soit je bosse, soit je suis crevée pour le lendemain, me levant assez tôt. Mais on ne vit qu’une fois et ces soirées improvisées sont des plus chouettes ! D’ailleurs j’en ai fait quelques unes sur le mois et ça fait du bien.

Puis, début du mois, il y avait les Halliennales à Lille ! Je n’ai pas fait de compte rendu n’ayant pas pris beaucoup de photos, je vous en parle ici. Les Halliennales, ça dure une journée, c’est court mais intense. On revient fatigué mais boosté à fond ! C’est déjà la deuxième fois que j’y vais et c’est toujours aussi bien. J’ai passé la journée en très bonne compagnie et j’ai eu l’occasion de papoter avec des auteurs adorables.

Passage obligé chez Cindy Van Wilder pour signer mon exemplaire de Terre de Brume, puis non loin de Cindy, j’ai rencontré Nadia Coste et revu Lise Syven. J’ai également pu faire dédicacer mes livres à Ariel Holzl accompagné de Monsieur Nyx, à Ruberto Sanquer qui m’a tout de suite reconnue, puis à Aurélie Wellenstein, à Jean-Baptiste de Panafieu, à Pascaline Nolot et à Jean Vigne ! Le bilan de la journée : 6 livres en plus. J’ai été assez raisonnable je trouve ^^

Cela fait déjà deux mois que le Pumpkin Autumn Challenge a été lancé. Ma liste de livres n’a pas arrêté de changer mais je crois que j’ai réussi le challenge avec un livre par menu jusqu’à présent ! A voir si j’arrive à faire plus durant le dernier mois mais je me suis tellement éparpillée dans tous les sens que je ne suis pas certaine d’y arriver. We’ll see.

Ensuite, j’ai eu l’occasion de passer un week-end entre amis à la côte belge, à Ostende plus précisément, j’ai fait quelques photos et j’ai aussi été faire un tour à l’Abbaye de Villers-la-ville en amoureux. J’attends de retoucher un peu les photos avant de faire les articles mais ma sélection est déjà prête ! Hâte de vous montrer tout ça !

Voilà pour ce mois d’octobre ! Novembre s’annonce tout aussi bien, rendez-vous dans un mois pour que je vous raconte tout ça ;)

Publicités

À un cheveu

L’amour et la popularité, ça ne tient parfois qu’à un cheveu…
En terminale dans un lycée parisien, Matthéo était un garçon tout à fait ordinaire… jusqu’à ce que la calvitie s’installe. Depuis, sa vie est un enfer. En plus d’être le souffre-douleur du lycée, Matthéo a perdu tout espoir d’attirer l’attention de la belle Suraya. Résolue à l’aider, sa cousine le force à essayer un postiche, et, là, c’est la transformation : il est carrément craquant ! Pourtant, pas question de porter ses nouveaux cheveux au lycée : en attendant d’être à la fac, dans une ville où on ne le connaît pas, il en profitera pendant le week-end. C’est décidé : il se fait passer pour Paul, le cousin de Matthéo le loser. Peut-être que lui saura plaire à Suraya…

À un cheveu est le petit dernier de Lise Syven et il était number one dans ma wishlist. J’en ai profité pour l’acheter aux Halliennales il y a deux semaines et n’y tenant plus, je l’ai aussitôt commencé et j’ai beaucoup aimé ! Dans le genre contemporain, ici pas de Mirza ou de plumes noires, l’autrice nous offre une histoire tirée par les cheveux tout en abordant des thèmes sensibles et bien d’actualité.

Matthéo est chauve depuis peu et il le vit très mal. Comment le vivre bien alors que l’on est devenu du jour au lendemain le vilain petit canard du lycée et qu’une grosse brute passe son temps à vous le rappeler et vous persécuter ? C’est grâce à Andréa, sa cousine qui vient habiter chez lui, qu’il trouve une issue de secours : une moumoute ! Il se sent mieux mais ne la porte que les week-ends où il devient Paul, un mec cool et sûr de lui, et il se rendra compte qu’il ne laisse pas indifférent…

Pour garder son identité secrète, Matthéo invente tout un mensonge mais le soucis avec le mensonge, c’est que ça finit toujours par vous éclater à la figure. Et plus le mensonge devient grand, plus ça fait mal quand la vérité finit par sortir. J’ai aimé suivre Matthéo dans ses aventures mais je redoutais le moment où ça allait capoter car c’était inévitable.

En plus de glisser de nombreuses expressions chevelues, Lise Syven aborde différents thèmes qui ne peuvent que nous parler, du harcèlement scolaire à l’image de soi par rapport aux autres en passant par l’orientation sexuelle, etc. J’ai été plusieurs fois surprise (mais dans le bon sens) par certaines directions prises par l’histoire, par certaines réactions des personnages. Notamment en ce qui concerne la fin, j’ai été déçue par un des personnages mais en y réfléchissant bien, ça se passerait comme ça dans la vie de tous les jours (et c’est ça qui est bien dommage).

Bref, À un cheveu de Lise Syven est une lecture qui m’a beaucoup plue ! J’ai été sensible à ce qu’a voulu mettre en avant l’autrice avec l’histoire de Matthéo, tout en mettant beaucoup d’humour. Je me suis régalée avec cette lecture et j’avais hâte de m’y replonger le soir en rentrant chez moi. J’avais envie que Matthéo apprenne enfin à s’aimer pour qui il est vraiment. Un livre à ne pas louper !


Autrice : Lise Syven . Date de sortie : 19 septembre 2018


De la même autrice
La Balance Brisée . Saving Paradise


Pumpkin Autumn Challenge 2018 – Session Magies et Sorcières

Coucou ! Après plusieurs hésitations, je me lance finalement dans le Pumpkin Autumn Challenge et je m’imagine déjà sous la couette bien au chaud en train de lire ma sélection de livres dans ce thème, avec la pluie au dehors, une petite bougie. Vous visualisez ? Moi, tout à fait !

Ce challenge est l’idée de Gimause et je vous invite à consulter son article où tout est bien expliqué. Le challenge se déroule du 01 septembre au 30 novembre. C’est ma toute première participation alors je ne vais pas viser trop haut, histoire de pouvoir faire ça à mon aise, j’ai choisi l’option 2 avec une faim de Loup-garou qui consiste à lire une sous-catégorie par menu, donc 4 livres pour m’accompagner dans ce challenge. Edit : Ouuuuups aurai-je ajouté des livres en plus ? Evidemment ^^

 

J’ai choisi le premier tome de Dollhouse d’Anya Allyn pour le sous menu Le cri de la Banshee. Il me parait parfait pour la partie angoisse et horreur, loin d’être du Stephen King mais bien assez pour me faire peur. Puis je tape dans la bande dessinée avec Blindsprings (chronique) que j’avais envie de relire pour pouvoir le chroniquer sur le blog, il entre dans Le fantôme de l’opéra avec les esprits qui sont dans l’histoire. Espérer le soleil de Nelly Chadour pour Vous prendrez bien un verre de True Blood ?

  

Je triche un peu avec Always and forever, Lara Jean de Jenny Han (chronique) que j’ai commencé un peu avant que le challenge ne commence mais il est tellement parfait pour le sous menu Pomme au four, tasse de thé et bougie que je n’ai pas pu résister à le choisir. Dans cette même catégorie, j’ajoute aussi Autant en emporte la musaraigne de Maureen Wigrove (chronique) qui se déroule fin de l’automne et début de l’hiver. À un cheveu (chronique) de Lise Syven pour La feuille d’automne emportée par le vent, en rondes monotones, tombant, tourbillonnant avec sa couverture rouge et en plus il va très bien avec les deux autres livres de ce menu !

  

On retrouve la BD Sorceline (chronique) pour la même raison que Blindsprings, j’avais envie de la relire et elle va bien avec Witches Brew mais aurait pu convenir à plusieurs thèmes car il y a un peu de tout dans cette BD toute mignonne. Oh coucou nouveau livre ajouté ! Je me suis dis que Terre de Brume de Cindy Van Wilder (chronique) irait parfaitement bien dans la catégorie Witches Brew aussi alors je l’ajoute. Puis Nox d’Eloise Tanghe (chronique) pour Cristaux, tarot et encens qui m’a l’air d’avoir une bonne part de mystère. J’ai hâte de le découvrir !

 

Le roi des fauves d’Aurélie Wellenstein ne pouvait pas aller mieux dans la catégorie Les métamorphoses ! J’espère accrocher car c’est un peu quitte ou double avec les livres de cette autrice (on croise les doigts !). Puis La fée, la pie et le printemps l’automne (bah quoi ? Avouez que la couverture est plutôt automnale) d’Elisabeth Ebory me faisait très envie depuis un moment, il se retrouve donc dans le sous menu Clochette, grimoire et chandelle. Et pour finir, L’ombre de l’Ankou de Jean Vigne (chronique) pour la catégorie Au détour de Brocéliande pour la légende de l’Ankou qui se déroule en Bretagne !


Avancement du challenge : 8/12 livres lus. Un peu à la bourre ? Yep !

Les sorties qui me tentent : Septembre 2018


Les nouveautés VF


Rozenn #1 de Laëtitia Danae (04 septembre 2018 – Plume Blanche)
Rozenn Kaplang est une djinn. Durant de longues années, son peuple a souffert de la domination des dagnirs, mais si l’esclavage est officiellement aboli, la liberté, elle, garde un goût amer. Et si une union entre princes et princesses de ces différentes tribus permettait de tirer un trait sur un douloureux passé ?

Ash Princess #1 de Laura Sebastian (05 septembre 2018 – Albin Michel)
Theodosia avait six ans quand son pays a été attaqué, et quand sa mère, la reine du Feu, a été assassinée sous ses yeux. Dix ans ont passé. Dix ans à vivre sous le joug du Kaiser, ses tortures incessantes, son régime de terreur. Dix ans qu’elle n’a pas prononcé son véritable nom. Theodosia s’appelle maintenant Thora, princesse de Cendres. Le jour où le Kaiser la force à exécuter son dernier allié, celui qu’elle voit comme son unique chance de survie, Theodosia ne peut plus ignorer sa rage vengeresse. Elle se lance dans une intrigue où la séduction cache des crimes de sang, où les amitiés ne servent plus qu’à une chose : regagner son pouvoir. Incapable de déterminer à qui elle peut vraiment se fier, Theodosia va apprendre jusqu’où elle est prête à aller pour venger sa mère, regagner son peuple et reprendre son titre de reine.

Terre de Brume #1 : Le sanctuaire des Dieux de Cindy Van Wilder (12 septembre 2018 – Rageot)
Depuis le Bouleversement, cataclysme qui a recouvert son monde d’une brume toxique en ne laissant que de rares survivants, Héra vit à Taho dans le Sanctuaire des Prêtres de l’eau, où elle apprend à maîtriser la magie pour devenir guerrière. Au cours d’une mission, elle rencontre Intissar, une Sœur de Feu capable de communiquer avec les esprits. Intissar a bravé sa propre communauté pour venir avertir les habitants de Taho d’un terrible danger. Mais il est déjà trop tard : une vague de Brume, peuplée de créatures ni mortes ni vivantes, s’est levée… et frappe le Sanctuaire. Et elle frappera encore. Héra et Intissar s’allient afin d’empêcher leur monde de sombrer dans l’oubli.

Les Entremondes #1 : L’hôtel invisible de Sean Easley (13 septembre – Lumen)
De Grandes Maisons de magie, toutes invisibles, existent dans le monde. Deux d’entre elles s’affrontent depuis des siècles : l’une est un hôtel, l’autre un musée… Rivales acharnées pour la domination du monde magique, elles ont une particularité extraordinaire : n’importe laquelle de leurs portes peut être enchantée et s’ouvrir soudain sur n’importe quelle destination, à l’autre bout de la planète ! Le jeune Cameron découvre par hasard l’une des entrées cachées de l’hôtel grâce à une étrange pièce de bois que lui a confiée son père douze ans plus tôt, avant de disparaître. Comprenant qu’il tient un indice précieux pour retrouver ses parents, Cam prend la décision de s’aventurer dans la gueule du loup…

À un cheveu de Lise Syven (19 septembre 2018 – Castelmore)
L’amour et la popularité, ça ne tient parfois qu’à un cheveu… En terminale dans un lycée parisien, Matthéo était un garçon tout à fait ordinaire… jusqu’à ce que la calvitie s’installe et le transforme en sosie de Michel Blanc, la moustache en moins. Depuis, sa vie est un enfer. Non content d’être la bête noire du lycée, Matthéo a perdu tout espoir d’attirer l’attention de la belle Suraya. Résolue à l’aider, sa cousine le force à essayer un postiche, et, là, c’est la transformation : il est carrément craquant ! Pourtant, pas question de porter ses nouveaux cheveux au lycée : en attendant d’être à la fac, dans une ville où on ne le connaît pas, il en profitera pendant le weekend. C’est décidé : il se fait passer pour Paul, le cousin de Matthéo le loser. Peut-être que lui saura plaire à Suraya…


Les nouveautés VO


The Storm Runner #1 de J.C. Servantes (18 septembre 2018 – Disney Hyperion)
Zane has always enjoyed exploring the dormant volcano near his home in New Mexico, even though hiking it is challenging. He’d much rather hang out there with his dog, Rosie, than go to middle school, where kids call him Sir Limps a Lot, McGimpster, or Uno—for his one good leg. What Zane doesn’t know is that the volcano is a gateway to another world and he is at the center of a powerful prophecy. A new girl at school, Brooks, informs him that he’s destined to release an evil god from the ancient Maya relic he is imprisoned in—unless she can find and remove it first. Together they return to the volcano, where all kinds of crazy happens. Brooks turns into a hawk, a demon attacks them in a cave, and Rosie gives her all while trying to protect Zane. When Zane decides to save his dog no matter the cost, he is thrust into an adventure full of surprising discoveries, dangerous secrets, and an all-out war between the gods, one of whom happens to be his father. To survive, Zane will have to become the Storm Runner. But how can he run when he can’t even walk well without a cane?


Les suites


Red Rising #4 : Iron Gold de Pierce Brown (12 septembre 2018 – Hachette Roman)
« Je ploie sous le fardeau du chaos que j’ai déchaîné. » Après dix années de guerre, Darrow ne croit plus à la paix. Le Système solaire reste, plus que jamais, déchiré ; les morts n’ont de cesse de s’empiler. Sa révolution, sa faute. C’est là que le destin du Faucheur croise celui de trois âmes meurtries. Une Rouge, pour qui la libération a été à double tranchant. Un Obsidien, endeuillé, prisonnier de son passé. Un Or, exilé, qui erre dans la galaxie… Ce sont désormais les chaînes du passé qu’il faudra parvenir à briser. Après la trilogie Red Rising, Darrow reprend les armes. Mais cette fois, trois nouvelles destinées viennent se heurter à la sienne.


Les bandes dessinées


Ekhö #8 : La sirène de Manhattan (03 septembre 2018 – Soleil)
Retour à la Grosse Pomme pour cette aventure qui voit la belle Fourmille habitée par l’esprit d’un sommelier assassiné. Une enquête qui se déroule dans les milieux du vin. Des très chics restaurants de Manhattan aux fantasmatiques égouts, repaires, comme chacun sait, de crocodiles terribles et de créatures d’outre-monde, Yuri et Fourmille affrontent un ennemi inattendu et redoutable..

Princesse Sara #11 : Je te retrouverai (19 septembre 2018 – Soleil)
Sara est contrainte de travailler à la conception d’automates dans le sous-marin de Larcan, le machiavélique membre du Club des automates. Elle ne peut voir son fiancé, James, que lors d’une partie d’échecs vespérale où Larcan le ridiculise systématiquement. Confinés dans un huis clos insupportable, les deux amoureux n’ont que peu de temps pour s’échapper, car la blessure de James semble empirer chaque jour…

Les filles de Salem (21 septembre 2018 – Dargaud)
Une plongée passionnante et terrifiante dans l’univers étriqué et oppressant de la colonie de Salem, en Nouvelle-Angleterre, au 17e siècle. Un village dont le nom restera tristement célèbre pour l’affaire dite des « Sorcières » qu’Abigail nous raconte, elle qui, à 17 ans, fut une des victimes de l’obscurantisme et du fanatisme religieux à l’oeuvre. Tout commence quand un jeune garçon lui offre un joli petit âne en bois sculpté…


Quelles sorties vous tentent le plus en septembre ?