Dolorine à l’École (Les Soeurs Carmines #3)

L’école de la vie n’a point de vacances. Même quand on y meurt. Pour Dolorine Carmine, la rentrée des classes est une bonne occasion de se faire de nouveaux ennemis camarades. Cependant, la fillette n’a pas trop l’habitude de parler avec les vivants. Les fantômes, en revanche… Dans le pensionnat bizarre tout à fait normal où elle atterri, les spectres manquent pourtant à l’appel. Ont-ils été chassés par les horreurs mignonnes petites bestioles des environs ? À moins qu’ils ne travaillent au laboratoire de Miss Elizabeth, la nouvelle institutrice ? Personne ne semble avoir la réponses. Monsieur Nyx veut tout brûler. Mais Dolorine reste optimiste : en fouinant partout, elle finira bien par les retrouver ! Un peu de curiosité n’a jamais tué personne… Si ?

Attention, risque de spoiler sur les tomes précédents !

Toutes les bonnes choses ont une fin et malheureusement pour les lecteurs, la trilogie des Soeurs Carmines aussi ! C’est une saga que j’ai découverte en peu de temps, les deux premiers tomes ayant été engloutis lus en mars et je ne voulais pas du tout quitter Grisaille mais je n’ai pas pu résister bien longtemps avant de lire ce dernier opus.

Ce que je trouve très original dans la plume d’Ariel Holzl c’est que chaque tome n’est pas seulement raconté d’un point de vue d’une des trois soeurs, Merry, Tristabelle et Dolorine, mais qu’il est construit d’une façon qui leur est propre à chacune. Chaque tome a du style, du punch, de l’humour (noir certes, mais c’est terriblement bien) et est adapté en fonction de la soeur que l’on suit. Ca sort de l’ordinaire et j’attendais avec impatience ce dernier tome sur Dolorine qui va vivre de nouvelles aventures à l’école.

Comme on a pu le découvrir avant, Dolorine est d’une naïveté touchante, parfois un peu ridicule mais c’est ce qui fait tout son charme d’enfant. Sans être aussi malchanceuse que Merry, Dolorine arrive à se fourrer dans des coups pas possibles, qu’ils soient volontaires ou non, tout en arrivant à s’en sortir on ne sait trop comment.

Ce que j’ai également beaucoup apprécié dans cette trilogie, c’est le fait que, au premier abord, le récit peut paraître un peu sans queue ni tête mais au fur et à mesure que l’on avance, les pièces du puzzle finissent par se mettre en place et on comprend mieux les événements. Si les révélations n’ont pas été aussi nombreuses que dans le deuxième tome, on en apprend un peu plus sur Monsieur Nyx et ça, ce n’est pas négligeable !

Bref, Dolorine à l’École d’Ariel Holzl ne manque pas de cette petite touche que j’ai tant appréciée dans les deux premiers tomes, même si Belle de Gris reste mon préféré. C’est avec un petit pincement au coeur que je quitte déjà l’univers de Grisaille et ses personnages (on est sûr qu’il n’y aura pas de suite ? *yeux de petits chats larmoyants* non j’aurais trop peur de subir le sort que réserve Tristabelle aux chatons et aux maris). Ce qui est certain, c’est que je suivrais de très près les nouvelles publications de l’auteur. Je suis curieuse de ce qu’il peut encore nous faire découvrir !


Auteur : Ariel Holzl . Date de sortie : 24 mai 2018


 Mes autres chroniques de la série
Tome 1 . Tome 2


Publicités

Les sorties qui me tentent : Mai 2018


Les nouveautés VF


D’encre, de verre et d’acier de Gwendolyn Clare (03 mai 2018)
Qui n’a jamais rêvé d’arranger la réalité d’un trait de plume ? Pour tout scriptologue qui se respecte, ce miracle fait désormais partie du quotidien. Car de sous les doigts de ces scientifiques armés d’encre et de papier naissent des univers entiers… Et même, parfois, des êtres humains. Jumi et sa fille, Elsa, sont de ceux-là : elles vivent dans un monde fabriqué de toutes pièces, aux allures de paradis perdu. Elles ont repris le contrôle de leur univers à leur créateur, et veillent à présent au bien-être de leur peuple, une plume à la main. Mais le jour où Elsa voit sa mère se faire enlever sous ses yeux, sa vie vole en éclats. Parachutée dans le monde réel sans en connaître les codes, la jeune fille trouve refuge à Pise, dans un « asile de fous » – où scriptologues, alchimistes et mécaniciens travaillent à l’abri des persécutions. Les élèves de ce pensionnat, au premier rang desquels Leo, mécanicien de génie, ne seront pas de trop pour l’aider à lever le voile sur la disparition de sa mère, qui cachait, semble-t-il, un noir secret…

Rouille de Floriane Soulas (16 mai 2018)
Paris, 1897. Les plus grandes puissances européennes se sont lancées à l’assaut de la Lune et de nouveaux matériaux découverts sur le satellite envahissent peu à peu la Terre. Ces grandes avancées scientifiques révolutionnent l’industrie et la médecine, mais pas pour tout le monde. Et dans les faubourgs, loin de l’hyper-centre protégé par le dôme sous lequel vivent les puissants, le petit peuple de Paris survit tant bien que mal. Violante est une prostituée sans mémoire, ignorant jusqu’à son âge réel. Dans un monde où son désir de vérité passe après celui de ses clients et de ses patrons, la jeune fille tente de retrouver la trace de ses origines perdues. Alors qu’une vague de meurtres particulièrement horribles ensanglante la capitale, Satine, son amie et seul soutien, disparaît dans d’étranges circonstances. Violante, elle, se voit offrir une porte de sortie à ce demi-monde violent qui la retient prisonnière, mais décide malgré tout de prendre part aux investigations.


Les nouveautés VO


The Beast’s Heart de Leife Shallcross (03 mai 2018)
I am neither monster nor man—yet I am both. I am the Beast. The day I was cursed to this wretched existence was the day I was saved—although it did not feel so at the time. My redemption sprung from contemptible roots; I am not proud of what I did the day her father happened upon my crumbling, isolated chateau. But if loneliness breeds desperation then I was desperate indeed, and I did what I felt I must. My shameful behaviour was unjustly rewarded. My Isabeau. She opened my eyes, my mind and my heart; she taught me how to be human again. And now I might lose her forever.

The Surface Breaks de Louise O’Neil (03 mai 2018)
Deep beneath the sea, off the cold Irish coast, Gaia is a young mermaid who dreams of freedom from her controlling father. On her first swim to the surface, she is drawn towards a human boy. She longs to join his carefree world, but how much will she have to sacrifice? What will it take for the little mermaid to find her voice? Hans Christian Andersen’s original fairy tale is reimagined through a searing feminist lens, with the stunning, scalpel-sharp writing and world building that has won Louise her legions of devoted fans. A book with the darkest of undercurrents, full of rage and rallying cries: storytelling at its most spellbinding.

Empirium #1 : Furyborn de Claire Legrand (22 mai 2018)
When assassins ambush her best friend, the crown prince, Rielle Dardenne risks everything to save him, exposing her ability to perform all seven kinds of elemental magic. The only people who should possess this extraordinary power are a pair of prophesied queens: a queen of light and salvation and a queen of blood and destruction. To prove she is the Sun Queen, Rielle must endure seven trials to test her magic. If she fails, she will be executed…unless the trials kill her first. A thousand years later, the legend of Queen Rielle is a mere fairy tale to bounty hunter Eliana Ferracora. When the Undying Empire conquered her kingdom, she embraced violence to keep her family alive. Now, she believes herself untouchable–until her mother vanishes without a trace, along with countless other women in their city. To find her, Eliana joins a rebel captain on a dangerous mission and discovers that the evil at the heart of the empire is more terrible than she ever imagined.


Les suites


Les soeurs Carmines #3 : Dolorine à l’école d’Ariel Holzl (mai 2018)
L’école de la vie n’a point de vacances. Même quand on y meurt. Pour Dolorine Carmine, la rentrée des classes est une bonne occasion de se faire de nouveaux ennemis. Cependant, la fillette n’a pas trop l’habitude de parler avec les vivants. Les fantômes, en revanche… Dans le pensionnat bizarre où elle a atterri, les spectres manquent pourtant à l’appel. Ont-ils été chassés par les horreurs des environs ? À moins qu’ils ne travaillent au laboratoire de Miss Elizabeth, la nouvelle institutrice ? Personne ne semble avoir la réponse. Monsieur Nyx veut tout brûler. Mais Dolorine reste optimiste : en fouinant partout, elle finira bien par les retrouver ! Un peu de curiosité n’a jamais tué personne… si ?

Le Pays des Contes #6 : Lea Collision des Mondes de Chris Colfer (24 mai 2018)
Dans la conclusion très attendue de la série Le Pays des Contes, Conner et Alex doivent braver l’impossible. Tous les personnages de conte de fées du Pays des Contes – héros et méchants – ne sont plus confinés dans leur monde! Avec le brassage de la Grande Pomme, Conner et Alex devront encore gagner leur plus grande bataille. Les jumeaux peuvent-ils rétablir l’ordre entre le monde humain et le conte de fées ? Une action rapide, mélangée à des moments de rire, rendra cette conclusion douce pour de nombreux fans!

Caraval #2 : Legendary de Stephanie Garber (29 mai 2018)
A heart to protect. A debt to repay. A game to win. After being swept up in the magical world of Caraval, Donatella Dragna has finally escaped her father and saved her sister Scarlett from a disastrous arranged marriage. The girls should be celebrating, but Tella isn’t yet free. She made a desperate bargain with a mysterious criminal, and what Tella owes him no one has ever been able to deliver: Caraval Master Legend’s true name. The only chance of uncovering Legend’s identity is to win Caraval, so Tella throws herself into the legendary competition once more—and into the path of the murderous heir to the throne, a doomed love story, and a web of secrets…including her sister’s. Caraval has always demanded bravery, cunning, and sacrifice. But now the game is asking for more. If Tella can’t fulfill her bargain and deliver Legend’s name, she’ll lose everything she cares about—maybe even her life. But if she wins, Legend and Caraval will be destroyed forever. Welcome, welcome to Caraval…the games have only just begun.


Quels sont les livres que vous attendez le plus en mai ? 🙂 


Bilan du Mois #31 : Mars 2018

  
 

Encore du Percy Jackson de Rick Riordan dans ce mois-ci ! J’ai bien aimé ce tome 3, je l’ai trouvé différent mais l’histoire est toujours aussi bonne ! The Vanishing Girl de Laura Thalassa fut ensuite une lecture plus laborieuse. J’ai été assez déçue de voir l’intrigue principale autant effacée par rapport à la romance. J’ai ensuite enchainé avec Les orphelins du sommeil de Pascaline Nolot qui fut une lecture agréable et pleine de surprises ! Puis j’ai lu les deux premiers tomes des Soeurs Carmines d’Ariel Holzl et j’ai adoré ! Une nouvelle série qui s’est fait sa place parmi mes séries chouchoutes ♥ Ma dernière lecture du mois est Le Dieu Oiseau d’Aurélie Wellenstein, très violent mais qui me réconcilie avec les écrits de l’autrice !

Depuis un moment, j’avais envie de vous parler de la BD Alisik que j’aime beaucoup. J’ai profité d’une soirée pour relire les quatre tomes et écrire mon avis dans la foulée. Une BD très jolie et très bien construire.

Je n’ai pas encore commencé mais ma prochaine lecture sera sans aucun doute Le Dernier Royaume #5 : L’Ouragan de Cristal de Morgan Rhodes que je pensais ne jamais avoir un jour en main en français ! Donc super surprise et j’ai hâte de retrouver l’univers.

J’ai l’impression que le mois de mars a filé ! J’ai pas mal lu, ce qui est plutôt cool et j’en suis satisfaite. Ma belle découverte du mois est la plume d’Ariel Holzl avec Les Soeurs Carmines que je recommande sans hésiter. Mon amie Caladhiel est en train de le lire et elle adore, j’aime quand j’ai des retours comme ça sur les livres que j’ai donné envie de lire.

Sinon côté personnel, maison, mariage et tout le tralala, ça avance plutôt bien. Pour la maison, on a déposé les plans à la commune et on n’a plus qu’à attendre 135 jours pour voir si le projet est accepté. Et pour le mariage, ça approche, plus que 3 semaines ! On y sera vite et on a intérêt à être prêt, ce qui n’est pas encore le cas en ce moment ^^ Et puis, il y a mon EVJF qui arrive incessamment sous peu donc j’attends ça avec impatience aussi. J’ai dû relever quelques défis photos, c’était sympa à faire. J’espère que mes amies seront gentilles le jour J (oui hein ?).

Sinon, à part tout ça, j’ai eu l’occasion de faire quelques soirées très sympa entre amis. J’ai aussi fait quelques escape rooms dont une où j’en ai déjà parlé sur le blog et une autre où ce sera dans quelques temps. Voilà, c’est tout pour ce mois de mars bien rempli !

Et ce mois de mars de votre côté ? :)

Belle de Gris (Les Soeurs Carmines #2)

Trois semaines séparent Tristabelle Carmine du Grand Bal de la Reine. Trois semaines pour trouver la robe de ses rêves, un masque, une nouvelle paire d’escarpins… et aussi un moyen d’entrer au Palais. Car Tristabelle n’a pas été invitée. Mais ça, c’est un détail. Tout comme les voix dans sa tête ou cette minuscule série de meurtres qui semble lui coller aux talons. En tout cas, elle ne compte pas rater la fête. Quitte à écumer les bas-fonds surnaturels de Grisaille, frayer avec des criminels, travailler dans une morgue ou rejoindre un culte. S’il le faut, elle ira même jusqu’à tuer demander de l’aide à sa petite sœur. Car Tristabelle Carmine est une jeune femme débrouillarde, saine et équilibrée. Ne laissez pas ses rivales ou ses admirateurs éconduits vous convaincre du contraire. Ils sont juste jaloux. Surtout les morts.

Attention, risque de spoiler sur le tome précédent !

Aussitôt fini le premier tome des Soeurs Carmines, je ne pouvais que me jeter sur le deuxième, Belle de gris. Comment faire autrement ? Je voulais trop savoir ce qui arrive à Merry mais attention, c’est Tristabelle qui raconte l’histoire et qui se moque bien de notre inquiétude au sujet de sa cadette !

J’avais quelques réticences concernant Tristabelle qui est la narratrice principale dans ce second tome. Tristabelle est une vraie peste, une nombrilisme sans coeur et j’avais peur d’en avoir un peu marre à force de la lire, de faire vite le tour. Et je me suis bien trompée, mes craintes se sont vite envolées tellement j’ai ADORÉ suivre Tristabelle ♥ Elle est folle, loufoque mais c’est tellement drôle, je me suis régalée !

Concernant les autres soeurs, Merryvère et Dolorine, on les voit peu et elles m’ont quand même manquées. La fratrie Carmine est composée de trois soeurs bien différentes et j’ai beaucoup aimé en apprendre plus sur leurs origines. Je m’en doutais pour celles de Tristabelle, j’adore avoir raison, et l’auteur arrive à faire encore mieux que ce que je m’étais imaginé.

Concernant l’histoire, elle pourrait passer pour une banale préparation à un bal mais pas aux côtés de notre jolie rousse ! Tristabelle ne reculera devant rien pour obtenir son invitation et pour être la plus magnifique des invitées. Pour cela, elle nous emmène dans des histoires les plus abracadabrantes possibles, jusqu’à traumatiser une pauvre Vampire (j’ai beaucoup ri) ! En plus de cela, on ne s’ennuie pas car d’autres intrigues se mettent en place, des meurtres qui semblent conduire droit vers Tristabelle, le retour cinglé de Kat, etc.

Bref, je me suis régalée avec Belle de gris d’Ariel Holzl, le deuxième tome de la série Les soeurs Carmines ! Il n’y a rien que je n’ai pas aimé, c’est un sans faute. Tristabelle est complètement déjantée pour notre plus grand plaisir, l’histoire est au top du top et devient encore plus intense au fil des pages. J’ai adoré ! Je suis vraiment impatiente d’avoir le troisième tome entre les mains, surtout que ce sera au tour de Dolorine de nous raconter une histoire. Une série qui a fait sa place parmi mes préférées !


Auteur : Ariel Holzl . Date de sortie : 16 novembre 2017


 Mes autres chroniques de la série
Tome 1 . Tome 3

Le Complot des Corbeaux (Les Soeurs Carmines #1)

Merryvère Carmine est une monte-en-l’air, un oiseau de nuit qui court les toits et cambriole les manoirs pour gagner sa vie. Avec ses soeurs, Tristabelle et Dolorine, la jeune fille tente de survivre à Grisaille, une sinistre cité gothique où les moeurs sont plus que douteuses. On s’y trucide allègrement, surtout à l’heure du thé, et huit familles d’aristocrates aux dons surnaturels conspirent pour le trône. Après un vol désastreux, voilà que Merry se retrouve mêlée à l’un de ces complots ! Désormais traquées, les Carmines vont devoir redoubler d’efforts pour échapper aux nécromants, vampires, savants fous et autres assassins qui hantent les rues…

Ca faisait si longtemps que je voulais lire Les Soeurs Carmines d’Ariel Holzl que je n’ai pas hésité à acheter les deux premiers tomes lors de la foire du livre de Bruxelles (où j’ai bien dévalisé le stand des Indés de l’Imaginaire d’ailleurs). J’ai adoré ce premier tome qui m’a fait découvrir un univers très particulier et des personnages qui le sont tout autant !

Les trois soeurs Carmines sont Tristabelle, Merryvère et Dolorine, très différentes tant par leur physique que par leur personnalité. Une famille déjantée et peu commune que j’ai énormément appréciée. Tristabelle est énervante et égocentrique à souhait, Merry a carrément la poisse et Dolorine qui est d’une naïveté touchante et drôle, propre à son jeune âge. Monsieur Nyx m’a beaucoup fait rire, tout en m’effrayant un peu avec ses idées plus que malsaines, heureusement Dolorine refuse plus d’une fois de céder à ses caprices. Trois personnages originaux et attachants (même Tristabelle, si si !). Chaque tome est du point de vue d’une des trois soeurs, Merry commence avec cet opus, puis ce sera au tour de Tristabelle, qui va nous en faire voir de toutes les couleurs je parie, et Dolorine pour le troisième.

L’histoire n’est pas en reste ! J’ai adoré cette ambiance glauque, noire dans laquelle Ariel Holzl arrive à nous faire découvrir un univers très intéressant et très riche. J’ai beaucoup aimé sa plume que j’ai trouvée fluide et agréable. On se prend vite au jeu. J’ai été très curieuse, avide d’en apprendre plus sur les différentes familles mais aussi sur la famille Carmine. Et mon dieu, cette fin ! Je comprends pourquoi il faut avoir le second tome sous la main une fois le premier terminé.

Bref, ce qui ressort de ma lecture du premier tome des Soeurs Carmines, Le complot des corbeaux, d’Ariel Holzl, c’est beaucoup d’originalité, d’humour souvent noir mais parfaitement bien distillé, trois soeurs différentes que j’ai adorées et une intrigue prenante. Une très bonne lecture et comme je n’étais pas prête à quitter tout ça, je suis déjà en train de lire la suite !


Auteur : Ariel Holzl . Date de sortie : 16 mars 2017


 Mes autres chroniques de la série
Tome 2 . Tome 3