Nous les Menteurs

Une famille belle et distinguée. L’été. Une île privée. Le grand amour. Une ado brisée. Quatre adolescents à l’amitié indéfectible, les Menteurs.
Bienvenue dans la famille Sinclair. Tous sont beaux, riches, sportifs, intelligents, aucun n’a droit à l’échec. Ils passent leurs étés à Beechwood, leur île privée au large du cap Cod. Cadence est l’aînée des petits-enfants. Voici son histoire, et celle des Menteurs.

Nous les Menteurs est une lecture qui m’intéressait depuis très longtemps. Je n’avais eu que de bons échos sur ce livre et j’ai finalement craqué il y a quelques semaines lors d’une virée entre copines. Je ne pouvais plus attendre. Le genre de sensation où il faut absolument lire un livre car il vous intrigue tellement fort que vous y pensez tout le temps alors que vous ne l’avez pas encore entamé, vous voyez ? Je l’ai aussitôt commencé sous les encouragements de ma chère Cindy avec son « un conseil, accroche-toi à ton siège ! ».

Le résumé ne dévoile pas grand chose. Une ado brisée mais pourquoi ? Par quoi ? Ou par qui ? C’est là toute l’intrigue de l’histoire. Cadence, l’aînée des petits-enfants Sinclair souffre de fortes migraines et ne se souvient plus de l’accident qui a provoqué cet état deux ans plus tôt, lors de l’été quinze. Elle revient sur l’île à l’été dix-sept et retrouve toute sa famille et les Menteurs. Les Menteurs sont quatre : Cadence, Mirren, Johnny et Gat. Les trois premiers font partie de la riche et formidable famille Sinclair et Gat est l’outsider qui a (presque) trouvé sa place parmi eux.

La devise de ce livre devrait être « l’argent ne fait pas le bonheur ». La famille Sinclair est très riche, ses membres ne manquent de rien mais sont-ils heureux, épanouis et comblés pour autant ? L’histoire tourne autour de ce fameux été quinze où il s’est clairement passé quelque chose. Cadence en est certaine mais impossible de se rappeler quoi que ce soit. Elle a quatre semaines pour découvrir la vérité. Je ne vous en dirais pas plus car c’est à vous de découvrir tout ça, de rassembler les morceaux du puzzle.

Avant les trente dernières pages du livre, j’avoue que je ne comprenais pas pourquoi cette lecture avait bouleversé autant de lecteurs. Puis vient la vérité et je n’étais pas prête pour ça. Pas prête du tout. Ca m’est tombé dessus en un coup et ça m’a complètement prise de court, et c’est là que j’ai tout compris. Les petits détails qui m’avaient échappés, les petites questions laissées sans réponse auxquelles on ne fait pas vraiment attention… On se rend compte de tellement de choses après, et c’est bouleversant.

Bref, Nous les Menteurs est une lecture proche du coup de coeur qui m’a fait vivre tout un tas d’émotions sans que je m’y attende et surtout, sans que je sois prête pour ça. En lisant ce livre, on réfléchit et on se pose des questions. L’argent fait-il le bonheur ? Assurément pas. 


Auteur : E. Lockhart . Date de sortie : 04 mai 2015 . Titre VO : We were liars


Publicités