Autant en emporte la musaraigne (Le journal intime de Cléopâtre Wellington #2)

Alors que l’esprit de Noël prend doucement possession de Cléopâtre, les catastrophes s’enchaînent. Entre son premier chagrin d’amour, la trahison de sa mère et son tout nouvel appareil dentaire, la vie de Cléo n’est plus que douleur et injustice intersidérales. Une seule solution : concentrer son énergie sur l’arrivée de sa grande et déjantée famille pour célébrer les fêtes à coups de cristaux magiques et de couscous géant. En attendant, elle peut interroger l’univers sur son avenir grâce aux cartes. Mais les astres sauront-ils la préparer au coup de Trafalgar que lui réserve la fin de l’année ?

Attention, risque de spoiler sur le tome précédent !

Aaaah que ça fait du bien de retrouver Cléopâtre ! J’avais adoré le premier tome et j’attendais celui-ci avec grande impatience. Aussitôt reçu, aussitôt lu. Autant en emporte la musaraigne de Maureen Wingrove n’a pas fait long feu entre mes mains. Avec ce livre, j’ai passé un dimanche cocooning comme les aime Cléo.

On retrouve Cléo le lendemain de la fête d’Halloween où elle a embrassé Toni, le plus beau mec de l’école, son premier baiser ! Comme dans le premier tome, je redeviens l’adolescente que j’étais aux côtés de Cléo et ses amies, Chloé, Jo, et Maria, comme si je ne les avais pas quittées à la fin de l’opus précédent. C’est une sensation super, comme celle de retrouver des copines.

On retrouve également la famille totalement décalée de Cléo. Sa petite soeur un brin creepy, sa mère un peu trop lourde mais qui ne cherche qu’à la protéger, son beau-père complément fêlé, son père qui ne fait pas les meilleures blagues et tout le reste de sa grande famille qui se réunit pour Noël.

Ce livre se déroule sur deux mois, novembre et décembre, la fin de l’automne et l’arrivée de l’hiver avec les fêtes de Noël. J’ai beaucoup aimé cette ambiance. J’y étais complètement, me souvenant avec une pointe de nostalgie ce que c’était de profiter des congés de Noël avec insouciance. J’avoue avoir envié Cléo plus d’une fois et j’ai déjà envie d’être à Noël !

J’ai beaucoup ri en lisant ce livre ! L’écriture de Maureen Wingrove est tellement facile et agréable à suivre, sans prise de tête, avec beaucoup d’humour et de réflexions cocasses. J’aime j’aime j’aime ! J’en aurais bien repris encore un peu (beaucoup).

Bref, le second tome du Journal intime de Cléopâtre Wellington de Maureen Wingrove, Autant en emporte la musaraigne est une lecture que j’ai adorée ! Le moment cocooning et feel good par excellence aux côtés de Cléo, sa famille et ses amies. À nouveau, j’ai beaucoup ri et j’ai adoré ! Vivement la suite !


Autrice : Maureen Wingrove . Date de sortie : 11 octobre 2018


De la même série
Tome 1


Publicités

Mémoires d’une jeune guenon dérangée (Le journal intime de Cléopâtre Wellington #1)

Cléopâtre a 13 ans, trois chats, des parents divorcés, une petite sœur givrée fan de phoques, une pilosité plus proche de celle du singe que de l’être humain, et doit supporter quotidiennement maintes humiliations et insultes assénées par Clément, le plus sadique mais néanmoins plus beau mec du collège. Heureusement, elle peut compter sur sa BFF Chloé pour lui faire oublier ses drames existentiels à grand renfort de missions d’espionnage nocturnes et de tournage de film d’horreur amateur. Mais cette année, deux nouveaux font leur apparition en classe de quatrième… Et il se peut qu’ils changent considérablement le quotidien de Cléo.

J’ai treize ans à nouveau, j’ai regardé pour la première fois le clip de Bad Romance de Lady Gaga et j’ai adoré ce premier tome du Journal intime de Cléopâtre Wellington ! Un excellent moment lecture, drôle et plein de souvenirs de l’adolescente que j’ai été aussi.

Je pense que j’aurais été très copine avec Cléopâtre. Elle a un petit côté décalé et dérangé qui me plait beaucoup, qui m’a beaucoup fait rire tout au long de ma lecture. Cléo est une jeune ado qui se trouve banale alors qu’elle ne l’est pas du tout, elle se laisse rabaisser par quelques garçons idiots et finit par croire ce qu’ils disent. Mais heureusement, sa meilleure amie Chloé et ses autres copines, ainsi que sa petite soeur, lui font bien comprendre qu’elles l’adorent pour ce qu’elle est. Un chouette groupe de copines. J’ai été charmée par Athéna, sa petite soeur fan de phoques.

Une nouvelle année commence et deux nouveaux garçons, Museau et Clyde, font leur apparition dans le collège de Cléo. Nouveau crush, nouvelle amitié en devenir. J’ai déjà ma petite idée sur ce que nous réserve la suite, on verra si j’ai raison ! J’ai été emportée par le quotidien de Cléopâtre, jusqu’à la fin du mois d’octobre dans ce premier tome, jusqu’à la soirée d’Halloween. Plein de souvenirs sont remontés et ça c’était super chouette aussi, se rappeler que l’on a été aussi excitée par une soirée, un premier baiser (même si le mien n’était pas franchement exceptionnel pour tout vous dire ^^).

En plus d’être une chouette lecture, c’est aussi la première série de Diglee que j’aime déjà beaucoup pour son travail et ses bandes dessinées. Il faudrait d’ailleurs que je vous parle un jour de Forever Bitch !

Bref, Mémoires d’une jeune guenon dérangée de Maureen Wingrove m’a fait passer un très bon moment. J’ai adoré suivre Cléopâtre dans sa vie, découvrir ses copines, sa famille, son collège. Une lecture très drôle qui m’a beaucoup plu, j’ai hâte d’avoir la suite entre les mains !


Autrice : Maureen Wingrove . Date de sortie : 12 octobre 2017


De la même série
Tome 2