Les sorties qui me tentent : Novembre 2018

Il y a beaucoup de nouvelles parutions bien sympa pour le mois de novembre ! Beaucoup de bandes dessinées aussi :)


Les nouveautés VF


Le magicien d’Oz de Sébastien Perez et Benjamin Lacombe (07 novembre 2018)
L’histoire du Magicien d’Oz est racontée ici par l’épouvantail donnant un ton naïf à cette quête où cheminent ensemble des personnages très disparates (Dorothy sans moyen de rentrer chez elle, l’épouvantail sans cerveau, l’homme de fer sans coeur, le lion sans courage et le chien Toto). Effrayés par le pouvoir d’Oz et des sorcières, obnubilés par le Palais d’ Émeraude, ils s’apercevront qu’ils portent en eux ce qu’ils cherchaient ailleurs. Le style est alerte, les dialogues sont légers.

Les loups-garous de Thiercelieux #1 : Lune rousse de Silène Edgar et Paul Beorn (07 novembre 2018)
L’une vit le jour, l’autre vit la nuit… 1846. Un soir d’automne, le ciel est rouge au-dessus du village de Thiercelieux. Lapsa et Lune ont grandi ensemble mais cette nuit-là, l’appel de la lune rousse va les séparer. Lapsa découvre qu’on lui a menti sur la mort de ses parents et se jure de découvrir la vérité. Lune se lance à la poursuite d’un loup noir, jusqu’à un coffre caché sous un rocher. À l’intérieur : des masques de loups, un poème oublié qui parle de vengeance… Un masque sur le visage, la jeune fille se sent soudain investie d’une force animale. Elle fait le serment de lutter contre les injustices qui frappent le village. Mais la malédiction des loups, surgie du passé, ne risque-t-elle pas de bouleverser Thiercelieux et de les dépasser toutes les deux ?

Snow #1 de Danielle Paige (07 novembre 2018)
Je m’appelle Snow. J’ai 17 ans, et je suis internée dans un hôpital psychiatrique depuis 11 ans. Je suis amoureuse de Bale. J’ai des colères… glaçantes, littéralement glaçantes. Un fou vous dira toujours qu’il n’est pas fou, mais je vous promets que je ne délire pas. En voici la preuve…

Le Château des Brumes de Kerstin Gier (07 novembre 2018)
Un hôtel somptueux, caché dans les nuages. Des intrigues à tous les étages. Et au milieu de tout cela, Fanny, une jeune stagiaire de 17 ans. Comme le reste du personnel, elle a fort à faire pour offrir aux clients un séjour exceptionnel en cette fin d’année. Elle est loin de se douter qu’elle va bientôt se retrouver au beau milieu d’une aventure périlleuse. Elle est loin de se douter qu’elle risque non seulement de perdre son emploi, mais aussi son cœur.


Les nouveautés VO


Girls of Paper and Fire de Natasha Ngan (06 novembre 2018)
Each year, eight beautiful girls are chosen as Paper Girls to serve the king. It’s the highest honor they could hope for…and the most cruel. But this year, there’s a ninth girl. And instead of paper, she’s made of fire. In this lush fantasy, Lei is a member of the Paper caste, the lowest and most oppressed class in Ikhara. She lives in a remote village with her father, where the decade-old trauma of watching her mother snatched by royal guards still haunts her. Now, the guards are back, and this time it’s Lei they’re after–the girl whose golden eyes have piqued the king’s interest. Over weeks of training in the opulent but stifling palace, Lei and eight other girls learn the skills and charm that befit being a king’s consort. But Lei isn’t content to watch her fate consume her. Instead, she does the unthinkable–she falls in love. Her forbidden romance becomes enmeshed with an explosive plot that threatens the very foundation of Ikhara, and Lei, still the wide-eyed country girl at heart, must decide just how far she’s willing to go for justice and revenge.
TW: violence and sexual abuse.


Les suites


Gardiens des Cités Perdues #7 : Réminiscences de Shannon Messenger (15 novembre 2018)
Sophie a dû apprendre à maîtriser ses pouvoirs et à se battre : face aux invisibles, ce groupe de renégats qui mettent en péril la société elfe toute entière, seuls l’adolescente et ses amis semblent être en mesure de riposter. Ils ont peut-être remporté la dernière bataille… Mais pas la guerre, et quand Sophie et Fitz manquent de justesse de se faire enlever, le petit groupe atteint un point de non-retour. Le combat monte alors d’un cran: Sophie va devoir apprendre à rendre coup sur coup. Arriveront-ils pour autant à triompher des Invisibles ?

Une braise sous la cendre #3 : Le prix du sang de Sabaa Tahir (22 novembre 2018)
Helene Aquilla, la Pie de sang, est assaillie de toute part, elle doit protéger les habitants de l’Empire contre les forces du mal et déjouer les plans de la Commandante. Au même moment, à l’est, Laia cherche à éliminer le terrible Semeur de Nuit et reçoit des menaces inattendues de la part de ses alliés. Quant à Elias Veturius, quelque part entre le monde des morts et celui des vivants, il rejoint les Attrapeurs d’Âmes, sacrifiant sa liberté et son humanité. Au sein de l’Empire et au-delà, la guerre est imminente…


Les bandes dessinées


La boite à musique #2 : Le secret de Cyprien de Carbone et Gijé (02 novembre 2018)
Sitôt rentrée de sa première visite à Pandorient, le monde merveilleux de la boîte à musique, Nola ne pense qu’à y retourner. Lorsqu’elle repart en cachette, elle tombe en pleine fête nationale ! Tous les habitants sont en liesse, impatients d’assister à la parade du roi Hectorian Ier. Mais une affaire plus urgente appelle Nola et ses amis : Cyprien, le fils du sorcier Anton, est devenu la cible de fréquents rackets. Qui est derrière ces chantages ? Et dans quel but ? Il n’y a pas une minute à perdre, car le danger est bien réel… On en veut au roi !

Les nombrils #8 : Ex, drague et rock’n’roll ! de Delaf et Dubuc (09 novembre 2018)
Célébrité, foules en délire, studios d’enregistrement… c’est ça maintenant, la vie quotidienne de Karine. Il est loin le temps où tout le monde la considérait comme une victime ! Mais devenir une vedette ne vient pas sans son lot de difficultés… Jenny et Vicky, de leur côté, vivent des moments plus tumultueux. La famille de Vicky a explosé, et son père a emmenagé avec… la mère de Jenny ! Les ex-amies devenues ennemies vont donc devoir partager la même chambre. Vicky en veut à Jenny qu’elle tient pour responsable de la situation, alors que Jenny a la tête ailleurs : elle est secrètement amoureuse d’Hugo. Une reine de beauté comme elle, amoureuse d’un gros moche, c’est impensable ! L’heure des décisions a sonné pour les trois filles, et elles pèseront lourd pour leur avenir : sauront-elles faire les bons choix ?

La Quête d’Ewilan #6 : Merwyn Ril’Avalon de Pierre Bottero, Lylian et Baldetti (14 novembre 2018)
Après de terribles épreuves, Ewilan et les siens ont fini par vaincre les Ts’liches qui menaçaient d’anéantir l’empire tout entier. Ensemble, ils ont délivré les Sentinelles, seules capables de rétablir la paix et l’harmonie sur le monde. Mais un puissant ennemi reste à défaire : Eléa Ril’ Morienval, la sentinelle renégate qui sait où sont enfermés les véritables parents d’Ewilan… Au cours de son périple, la détermination de la jeune fille a peu à peu grandi, jusqu’à devenir une évidente nécessité. Et la dernière épreuve qu’il lui reste à surmonter promet d’être aussi la plus dangereuse…

Lou ! #8 : En route vers de nouvelles aventures de Julien Neel (21 novembre 2018)
Pour Lou, il s’en est passé des choses depuis sa rencontre avec Tristan ! Après tous ces événements, toutes ces rencontre, Lou s’est émancipée, elle a grandi. Il est maintenant temps qu’elle apprenne à se connaître vraiment. Elle décide donc de partir seule, en road trip à l’aventure ! Car quoi de mieux que s’ouvrir au monde pour se découvrir soi-même ?

Zombillénium #4 : La fille de l’air d’Arthur de Pins (23 novembre 2018)
Le parc Zombillénium ne s’est jamais aussi bien porté : sa cote de popularité atteint des sommets suite aux réformes démoniaques opérées par Behemoth, qui décide alors de jouer sa propriété au cours d’une compétition bien spéciale… Un sabbat de sorcières ! Gretchen, Aurélien et Von Bloodt ont quant à eux monté un réseau d’évasion clandestin afin d’offrir aux damnés la chance d’une reconversion, loin des neuf cercles de l’Enfer. Des opérations périlleuses, sous le manteau, qui ne font pas du tout les affaires des dirigeants. Déterminés à y mettre un grand coup de balai, ils s’offrent les services d’une redoutable enchanteresse qui donnera du fil à retordre à sa rivale attitrée : Gretchen. Sous terre comme dans les airs, le combat promet d’être épique !


Quelle sortie vous tente le plus ?


Publicités

[Compte Rendu] Foire du livre de Bruxelles 2018

Coucou ! Hier, je me suis rendue dans l’après-midi à la foire du livre de Bruxelles, devenu un incontournable pour moi depuis quelques années. Je ne vais pas faire un article spécial pour mon compte rendu car je n’ai fait aucune photo sur place et je n’y suis finalement restée que 2h30. Ce qui ne m’a pas empêchée de me lâcher totalement sur les achats. C’est en faisant ma photo globale que je me suis dit « Ah ouais, quand même ! ».

J’ai commencé par faire un petit tour aux éditions du Chat Noir pour y acheter NoX d’Eloise Tanghe qui m’a dédicacé le livre (et qui sera ma seule dédicace de la journée) et Les Orphelins du Sommeil (et non du Soleil comme j’ai dit à la caisse ^^) de Pascaline Nolot, que je n’ai pas vue finalement.

Le stand juste en face était celui des Indés de l’Imaginaire où je me suis lâchée niveau achats ! J’ai pris les deux premiers tomes des Soeurs Carmines d’Ariel Holzl que j’avais hâte de lire depuis très longtemps. Puis Espérer le Soleil de Nelly Chadour et La Fée, la Pie et le Printemps d’Elisabeth Ebory qui me tentait beaucoup aussi. Quatre livres déjà mais je suis revenue sur le stand après !

Puis avec déjà six livres en 30 minutes, on retrouve Caladhiel, Cranberries, Antoine et Robin avec qui on papote un peu, à l’écart de la foule. Il y avait du monde et du coup il faisait très très chaud (et très froid à l’extérieur donc pas facile de s’habiller bien). Lorsque j’ai vu la file pour Christelle Dabos, j’ai été bien contente de ne pas prendre mon exemplaire finalement. Et chez Cindy, il y a avait une bonne file aussi du coup ce sera pour une autre fois. Mais j’en profite pour acheter le dernier tome de L’éveil de Jean-Baptiste de Panafieu chez Gulf Stream. Je me demande trop quelle sera la conclusion à cette trilogie ! Un petit tour chez Dupuis pour acheter La boite à musique de Gijé et Carbone.

On se pose un peu près du stand de MxM Bookmark mais je n’ai pas trouvé le livre que je cherchais, ils ne l’avaient déjà plus. Puis on repasse sur le stand des Indés de l’Imaginaire où je me rends compte qu’il y avait des livres que je n’avais pas vus (c’était principalement pour ceux-là que je venais en plus). Mon amoureux m’a donc offert la trilogie Récits du Demi-Loup de Chloé Chevalier et le petit livre compagnon qui va avec. Depuis le temps qu’ils me tentaient, je n’ai pas compris pourquoi je les avais zappé.

Et après on repart déjà. On fait des bisous à tout le monde et un bonjour/au revoir à Gilwen qui faisait les files et que je n’avais pas encore eu le temps de croiser. Promis, on se fera une journée à Lille, les cupcakes et le Furet en ligne de mire ! Voici une photo récapitulative de mes achats au complet (je ne sais pas prendre de photo droite ^^) :

Mes Bandes Dessinées #9 : Beauté – l’intégrale

 

Lorsque Morue délivre sans le faire exprès une fée du sortilège qui la retenait prisonnière, elle ne se doute pas du cadeau empoisonné que va lui faire cette dernière. Très laide, Morue sera désormais perçue comme très belle, ce qui au village n’arrange pas vraiment ses affaires. D’objet de répulsion, elle devient objet d’adoration, au point de subir les assiduités de tous les mâles de la région et la haine renforcée de leurs moitiés. Sauvée de justesse par le jeune seigneur local, elle ne tarde pas à languir après une destinée plus brillante… Pas forcément très futée mais belle comme nulle autre femme au monde, elle va se trouver sans s’en rendre compte au coeur d’un imbroglio familial tout ce qu’il y a de royal.

Beauté est une histoire en trois tomes qui me tentait beaucoup depuis que je l’avais vue sur le blog Les petits mots de Saefiel. J’ai trouvé cette intégrale en édition bichrome et je n’ai pas résisté bien longtemps avant de me l’acheter ! L’objet livre est vraiment superbe avec des détails qui se révèlent sur la couverture lorsqu’on bouge la bande dessinée. Le prix n’est pas mal non plus mais quand je compare à la version colorée, je préfère nettement celle-ci qui donne un rendu plus mature.

Le personnage principal est Morue, la mocheté du village qui délivre d’un sortilège la fée Mab qui lui accorde un voeu. Morue devient Beauté, son apparence ne peut être changée mais c’est la perception qu’ont les autres d’elle qui la changera en la plus belle des femmes. Mais ce don n’est pas un cadeau. Les hommes se battent pour elle jusqu’à en devenir fous et les femmes la jalousent. Beauté n’est pas très maligne et ne se rend pas souvent compte de ses caprices et de leurs conséquences. Une guerre est déclenchée entre la partie du Nord et la partie du Sud, les deux rois voulant s’approprier Beauté et la garder rien que pour eux.

J’ai beaucoup aimé les différents aspects de cette bande dessinée. Le premier est bien entendu axé sur la beauté et le regard des autres. Être belle ne fait pas tout. Beauté s’assagit enfin dans la dernière partie. Aussi, j’ai trouvé le personnage de Claudine très intéressant. Claudine est la soeur du roi que Beauté épouse, elle n’est pas très jolie non plus mais ça lui va très bien. Elle sait qu’elle a d’autres qualités comme l’intelligence, la sagesse, et sait en faire bon usage.

Le deuxième aspect est l’histoire avec les fées, Mab la Sombre et Mara la Claire. Mab qui attisa guerres et passions dans le coeur des hommes, ce qui conduira ceux-ci à mépriser les fées et à leur tourner le dos. C’est pourquoi elle a été punie par les siens. Si les fées sont mortelles, comment peut-on encore les craindre comme des dieux ? J’ai trouvé la question très intéressante.

Bref, la bande dessinée Beauté  de Kerascoët et Hubert est une très chouette découverte qui nous fait réfléchir sur le regard des autres et sur les folies que ça peut engendrer. Je ne regrette absolument pas cette édition en deux couleurs !