La Symphonie des Abysses #2

Une nouvelle ville, de nouvelles lois, les mêmes interdits. Abrielle et ses compagnons croyaient s’être enfin affranchis du tyrannique Règlement Intérieur. Hélas, ils vont découvrir que les rêves qu’ils portent en eux ne pourront jamais s’exprimer dans l’enceinte du Mur. Mais leur rencontre avec Eyal, jeune homme assoiffé de vérité, va faire renaître l’espoir.
Aucun mur, aussi haut soit-il, ne peut étouffer les coeurs épris de liberté. Car un passage vers l’extérieur existe bel et bien. Pour y accéder, Abrielle et ses amis vont devoir vaincre les terribles gardiens qui le défendent farouchement… C’est en n’étant personne que l’on peut devenir quelqu’un.

Attention, risque de spoiler sur le tome précédent !

J’ai lu le premier tome de La Symphonie des Abysses de Carina Rozenfeld il y a presque trois ans et je ne m’étais jamais décidé à terminer ce diptyque. C’est grâce au challenge Fin de série que je m’y suis enfin mise ! Il n’y a que deux tomes et le premier tome m’avait beaucoup plu alors pourquoi attendre encore ? Je me suis lancée, heureusement que j’ai une bonne mémoire, et j’ai beaucoup aimé !

Dans ce second tome, on fait la connaissance d’Eyal qui vit dans la ville de Portes, une autre ville qui compose l’Anneau. J’ai beaucoup aimé Eyal et sa soif de connaissance, il a un objectif : en apprendre plus sur l’Anneau et il va tout faire pour y arriver. C’est un personnage comme je les aime, Eyal est déterminé, doux et intelligent. J’ai aussi beaucoup aimé sa petite soeur Yael.

Puis, c’est la rencontre entre Eyal et les protagonistes du premier tome, Abrielle, Sand et Cahill que j’ai été très heureuse de retrouver. Ils seront tous obligé de fuir ensemble à un moment crucial. J’ai aimé le fait que la narration soit partagée, pas en chapitres distincts comme c’est souvent le cas, mais dans un même chapitre où on a les pensées de tout le monde et on ne s’y perd pas.

Dès les premières pages, je me suis laissée emporter par l’écriture fluide et efficace de Carina Rozenfeld ! On a nos réponses à nos questions, on sait enfin pourquoi dans la ville de Désex, où vivaient Sand et Cahill, on ne pouvait pas se toucher, pourquoi dans la ville de Portes les habitants sont séparés en fonction de leur couleur de peau, pourquoi le chant est interdit, etc. Je sais enfin ce qu’est La Symphonie des Abysses. Je m’en doutais un peu mais j’avoue que je ne m’attendais pas à cela malgré tout, même si j’ai trouvé ça un peu étrange, j’ai été bien surprise ! J’aurais aimé un petit épilogue car la fin reste un peu ouverte.

Cependant, même si j’ai beaucoup aimé, je n’ai pas ressenti les émotions qui m’avaient chamboulée en lisant le premier tome. Peut-être est-ce parce que je lis ce tome deux presque trois ans après le précédent ? Peut-être que je suis aussi devenue plus exigeante avec mes lectures ? Peut-être parce que la découverte de l’histoire de Sa et Ca m’avait vraiment bouleversée et qu’il n’y a plus de découverte ici, juste la suite de l’histoire ?

Bref, le deuxième tome de La Symphonie des Abysses est une très belle conclusion à cette histoire même si je n’ai pas été aussi bouleversée par cette suite ! Abrielle, Sand, Cahill, Eyal et Yael ont enfin trouvé ce qu’ils recherchaient depuis le début, une échappatoire à l’Anneau et à son Mur imposant. Une duologie à lire si ce n’est pas encore fait !


Auteur : Carina Rozenfeld . Date de sortie : 20 novembre 2014


Mes autres chroniques de la saga
Tome 1

Du même auteur
Phaenix



Publicités