La Reine des noctères (Pérismer #1)

Ils sont cinq. Cinq adolescents qui vivent depuis leur plus jeune âge dans un monastère isolé du monde extérieur. Par une nuit tragique, ils échappent de justesse à l’agression de ténébreuses créatures et, pour survivre, doivent se résoudre à l’exil. Un long périple les attend, au cours duquel ils n’auront pas d’autre choix que d’apprendre à s’entraider et à dépasser leurs différences, car face à eux se dresse la Reine des noctères, un fléau qui les considère déjà comme ses pires ennemis.

Le premier tome de Pérismer a été une très bonne surprise pour moi ! Je ne m’attendais pas à accrocher autant. J’avais commencé à lire le premier chapitre avant de faire une petite pause dans mes lectures fantasy, une pause qui a été bénéfique car ça m’a permis de me replonger pleinement dans ce livre que j’ai beaucoup aimé !

Dans ce premier tome, on rencontre de nombreux personnages dont cinq adolescents, trois garçons, Amonis, Pharnis, Erian, et deux filles plus jeunes, les jumelles Swenn et Colleen. On a les pensées de chacun, ce qui nous permet de ne pas se perdre et d’en apprendre beaucoup plus que si on ne suivait qu’un seul protagoniste mais j’aurais aimé avoir plus souvent le point de vue des jumelles.

Tous les cinq sont bien différents, chacun avec son propre pouvoir et sa propre personnalité, mais tous ont une chose en commun et j’ai énormément aimé ces révélations, j’ai hâte d’en apprendre encore plus et de voir ce que cela va donner par la suite. Je n’ai pas de préférence entre ces cinq là, il n’y en a pas un que j’ai moins aimé que les autres, je les ai tous appréciés. J’ai également beaucoup aimé Farah, la jeune fayeries, et Etan d’Ismaval qui viennent s’ajouter au groupe. Par contre, il y a des personnages comme Osan dont je me suis tout de suite méfiée !

Du côté de l’histoire, je l’ai trouvé assez originale, surtout pour ce qui concerne les origines des protagonistes principaux. À un moment, j’ai eu beaucoup de mal à poser ce livre. Un événement a tout déclenché, c’est d’ailleurs le passage qui est représenté sur la couverture. Ca m’a beaucoup touchée et je n’ai pas su reposer le livre, le quittant à regret pour aller travailler, ce qui ne m’empêchait pas d’y penser !

J’ai malgré tout eu un peu du mal avec la fin, je n’ai probablement pas saisi tous les enjeux finaux mais ça ne m’empêchera pas de lire la suite. Concernant l’écriture, la plume de Franck Dive est fluide et très agréable. Je n’ai eu aucun mal à imaginer le monde de Pérismer et les différents lieux que découvrent nos héros. Les chapitres sont courts, les pages se tournent sans que l’on s’en aperçoive et l’auteur n’est pas toujours tendre avec ses personnages, ce qui rend l’histoire encore plus réelle.

Bref, le premier tome de Pérismer, la Reine des noctères de Franck Dive est un bon premier tome, une chouette découverte ! J’ai beaucoup aimé faire la connaissance des différents personnages, qui en ont vu de toutes les couleurs, et j’ai hâte de les voir évoluer. Une histoire très originale que je vous encourage à découvrir !

banniere erelle FINI2

En lecture commune avec Les petites addictions de Cranberries

Je remercie les Indés de l’Imaginaire et le label Naos pour cette lecture !


Auteur : Franck Dive
Date de sortie VF : 18 novembre 2016
Éditeur : Naos (350 pages – 17,90€)
Nombre de tomes prévus : 3
Le tome suivant : L’Ombre de Luisen (2017)

I.R.L.

gulfstream irl marot

Chloé Blanche a grandi à Life City. Comme tous ses habitants, elle ignore qu’ils sont filmés en permanence. Elle ignore qu’ils sont un divertissement pour des milliers et des milliers de foyers. Elle ignore qu’ils sont les personnages de Play Your Life, l’émission qui fait fureur hors de Life City, IRL. Elle ignore surtout à quel point ils sont manipulés. Lorsqu’elle rencontre Hilmi, le nouveau à la peau caramel, elle tombe immédiatement amoureuse. Mais ceux qui tirent les ficelles ne le lui destinent pas. C’est ainsi qu’elle découvre la nature de tous ceux qui vivent à Life City : les personnages d’un immense jeu vidéo.

En lisant IRL., je me suis retrouvée quelques années plus tôt quand je jouais aux Sims, passant des heures à leurs faire vivre une vie et des choix que j’avais moi-même décidés. Et si ce n’était pas ce qu’ils désiraient ? C’est exactement ce que vit Chloé dans ce livre, elle et tous les habitants de Life City sont les personnages d’un jeu vidéo destiné à divertir ceux qui vivent dans le monde réel ! J’ai beaucoup aimé ce tome unique très original écrit par Agnès Marot que j’aimais déjà beaucoup après avoir lu De l’autre côté du mur. Ce n’est pas passé loin du coup de coeur !

Le personnage principal est Chloé que j’ai tout de suite énormément appréciée pour sa détermination à trouver sa liberté et à l’offrir aussi aux autres habitants de Life City coûte que coûte car ce n’est pas juste de vivre ainsi. En plus de Chloé, on découvre plein d’autres protagonistes, Hilmi dont Chloé tombe amoureuse (peut-être un chouia trop rapidement) et Elsa sa meilleure amie à Life City, puis Link qui contrôle le personnage de Chloé, Whisper et Cindy qui deviendront des amis inestimables, et Farah qui va aider Chloé dans le monde réel. Au début, j’étais pour un couple Chloé/Whisper mais le couple Chloé/Hilmi m’a finalement convaincue et j’ai adhéré, je les trouvais même très mignons ensemble ! J’ai beaucoup aimé aussi le clin d’oeil à Cindy (et ses oreilles d’elfes !). Quant à Link, j’ai trouvé son attachement à Chloé très malsain et ça ne m’a jamais quitté tout au long de ma lecture. J’ai été très déçue de son attitude lui qui était là pour l’aider…

Si IRL est riche en personnages, le récit n’est pas laissé de côté pour autant ! Une grande partie de l’histoire est composée de flashbacks et si au début j’ai eu peur de ne pas m’y retrouver, j’ai vite pris mes repères et je me suis laissée emportée par la plume d’Agnès Marot que j’ai été très heureuse de retrouver. L’auteur sait exactement où elle veut nous emmener, les réponses finissent par arriver tout en gardant un peu le suspense qui nous fait tourner les pages sans que l’on s’en rende compte !

En plus d’être très addictif, IRL nous fait réfléchir sur la technologie qui nous entoure. J’ai beaucoup aimé cette prise de conscience. Dans IRL, tout n’est pas rose, les personnages font des erreurs, parfois catastrophiques, ils sont prêts à se sacrifier pour le bien de ceux qu’ils aiment, ce qui les rend encore plus humains, même si certains sont les personnages d’un jeu vidéo. Pour ce qui est de la fin, je l’ai trouvée parfaite même si en entamant la dernière partie je n’y croyais presque plus !

Bref, IRL d’Agnès Marot est un excellent one-shot très addictif ! J’ai adoré Chloé et sa quête pour obtenir le droit de faire ses propres choix. La romance est très importante car c’est grâce à elle que tout démarre mais à côté de ça, il y a un récit maîtrisé avec justesse qui nous fera passer un très bon moment lecture. Je conseille ce livre à tous ceux qui ne l’ont pas encore découvert, n’attendez plus !

5:5

banniere erelle FINI2

En lecture commune avec Les petites addictions de Cranberries


gulfstream irl marotAuteur : Agnès Marot
Date de sortie VF : 07 avril 2016
Éditeur : Gulf Stream
C’est un tome unique.
Du même auteur : De l’autre côté du mur, Quelques pas de plus