Saint-Malo et ses alentours, ou la déception de mon week-end

Coucou ! Début novembre, pour nos 14 ans de couple, on est parti un long week-end avec un bongo reçu à notre mariage (Encore merci les filles pour le cadeau ♥) et notre choix s’est porté sur la Bretagne avec deux jours près du Mont-Saint-Michel et deux jours à Saint-Malo et ses alentours. Le Mont-Saint-Michel, c’était le top ! Un article suivra d’ailleurs. Mais Saint-Malo c’était la grosse déception…

Malheureusement, le week-end où on y était, c’était aussi le 40ème anniversaire de la Route du Rhum, qui a lieu tous les 4 ans. Pour ceux qui ne connaissent pas (comme moi avant de partir), la Route du Rhum est une course transatlantique en solitaire à la voile qui a lieu tous les 4 ans et qui part de Saint-Malo jusqu’en Gouadeloupe. Gros événement donc. Si votre souhait est de visiter Saint-Malo et alentours tranquillou comme c’était notre cas, évitez ce week-end là ^^

Pas de bol pour nous, on y était et on n’en avait strictement rien à faire de la Route du Rhum, ça nous a plus cassé les pieds qu’autre chose. Impossible de se garer pour visiter la ville lorsque l’on est arrivé. On a quand même réussi le samedi matin en y allant très tôt et en trouvant une place hors de la ville, qui n’en était pas vraiment une mais pas le choix. Je ne vais pas faire ma mauvaise langue, ça en valait quand même la peine, ça aurait été dommage de ne pas voir l’Intra-muros tout de même.

 

Le seul côté pratique de la Route du Rhum (oui vous n’avez pas fini de m’en entendre parler), c’est qu’il n’y avait pas grand monde sur les remparts ! Il faisait assez froid, du coup on a été que jusqu’aux îles du Grand Bé et du Petit Bé. Quesako ? Le Grand Bé (à droite sur ma photo) est une île inhabitée qui devient une presqu’île à marée basse et on peut alors y accéder à pied. Le Petit Bé (à gauche) est une île avec un fort construit pour la défense de Saint-Malo.

Avant de quitter Saint-Malo, on a été prendre un bon chocolat chaud pour se remettre d’aplomb et on a quand même été voir les voiliers qui partaient le lendemain pour la course. Bah oui quand même ^^

Du coup, pour fuir Saint-Malo, la Route du Rhum et la foule venue admirer les bateaux, on a été diné à Dinan, une ville fortifiée à même pas une heure de Saint-Malo si mes souvenirs sont bons. On a bien mangé, des crêpes forcément quand on est en Bretagne on ne fait pas les choses à moitié ! On s’est baladé dans les rues et sur les remparts. On a vu l’église Saint-Malo et la célèbre rue du Jerzual qui descend jusqu’au port que j’ai trouvée très charmante. Cette rue était la rue principale pour se rendre dans les hauteurs de la ville, c’est la plus ancienne de la ville. Les maisons et les boutiques sont assez typiques, je me serais crue en plein roman fantasy !

On a ensuite pris la direction du Cap Fréhel et du Fort la Latte. C’était ce que j’attendais le plus de voir lorsque l’on était près de Saint-Malo, j’avais vu de magnifiques photos et j’avais hâte d’en faire à mon tour et de découvrir ces endroits. MAIS ! Je vous le donne dans le mille : sites fermés pour la Route du Rhum ! Là ça a été la goutte d’eau qui fait déborder le vase. Des kilomètres et des attentes pour rien. J’ai quand même fait une photo du fort de loin pour dire que, mais j’étais dégoûtée. On n’est pas resté plus longtemps et on est rentré à notre Airbnb (qui était extra d’ailleurs) pour une soirée cocooning.

Voilà pour cet article sur Saint-Malo et ses alentours, ses hauts et ses bas. Deux jours qui m’ont laissé un petit goût de trop peu. J’y retournerais très certainement car c’était juste un mauvais timing et j’ai vraiment envie de voir le Cap Fréhel et le Fort la Latte mais je ferais attention de ne pas tomber en pleine Route du Rhum ^^


Vous êtes déjà allés à Saint-Malo ? Vous non plus vous n’êtes pas fan de la Route du Rhum ? :D


Publicités

Fort Saint-Elme

Sur les auteurs de Collioure, on retrouve y un incontournable : le fort Saint-Elme. On peut y accéder de deux façons. À pied au départ de Collioure, on arrive jusqu’au moulin (à gauche sur la photo) par des marches et ensuite il faut monter jusqu’au fort par des petits chemins de pierre. L’ascension prend environ 1 heure. Ou alors, on monte en voiture au départ de Port-Vendres par une route sinueuse assez étroite. On fait moins le malin lorsque l’on croise le petit train touristique en sens inverse. Du vécu ? Tout à fait !

Une fois arrivé au fort, on peut observer la magnifique vue sur la ville de Collioure et sur les montagnes aux alentours (avec un joli soleil de fin d’après-midi). C’est juste magnifique. C’est déjà la deuxième fois que je visite ce fort et à nouveau avec visite guidée d’une bonne heure que j’ai beaucoup aimée.

Au départ, le fort n’était qu’une tour de guet construite au 9ème siècle. C’est ensuite en 1538 que Charles Quint décide de construire une défense autour de la tour d’origine. Le fort a une architecture un peu particulière, en forme d’étoile, afin de garantir une meilleure protection lors des nombreuses attaques qui ont été lancées.

Le fort est ouvert au public depuis 2008. La visite guidée était très chouette et le guide intéressant. Je recommande sans hésitation si vous le visiter. Vous aurez l’occasion d’en apprendre beaucoup sur le fort en lui-même, sur les différentes armes et armures, et sur Charles Quint également.

 

Une fois la visite terminée, on se retrouve sur les toits du fort avec une vue toujours plus belle sur Collioure. C’est l’occasion de faire le plein de photos !

Vous comprenez pourquoi j’aime cet endroit ? ♥