L’Éveil – Stade #1

Un mystérieux virus semble développer prodigieusement l’intelligence des animaux. A travers le monde, l’épizootie se propage rapidement dans les villes, les élevages, les forêts, affolant les biologistes, les amis des animaux… et les compagnies agroalimentaires. Et si le rapport de force entre les animaux et les hommes s’inversait ? Et si les bêtes décidaient de lutter pour sauver leur peau et leur liberté ?

C’est en suivant les conseils de mon amie Cranberries que j’ai acheté les deux premiers tomes de L’Éveil de Jean-Baptiste de Panafieu aux Halliennales. Je n’ai pas résisté bien longtemps avant de découvrir le premier opus que j’ai trouvé très intéressant et qui m’a beaucoup plu !

Le gros point fort de ce livre est son histoire. Suite à la propagation d’un virus, les animaux s’éveillent et deviennent conscients de ce qu’ils sont. J’ai beaucoup aimé la partie propagation, voir comment d’une minuscule souris tout s’emballe, et l’éveil ressenti différemment en fonction des espèces. Se pose ensuite la question de la condition de ces animaux éveillés, certains le vivent mieux que d’autres et j’ai trouvé ça très intéressant et innovant à lire.

Du coup, dans les personnages, il n’y a pas que des humains. On fait la connaissance de Montaigne, Chou-K, Cabosse qui font partie des premiers animaux à s’être éveillé et qui sont gentils, et d’autres plus dangereux comme Prince, à son niveau, et Charles. Du côté des humains, on retrouve un petit groupe dont fait partie Laura, la chercheuse qui a créé le virus à son insu. Si j’ai beaucoup aimé le développement de l’histoire et les questions que cela soulève, à la fin de ma lecture, je me rends compte que je ne me suis pas vraiment attachée aux différents protagonistes. Je les suis avec plaisir mais il me manque un tout petit quelque chose pour que je craigne vraiment pour eux dans leurs aventures.

Je lirais la suite avec grand plaisir pour voir jusqu’où tout ça peut nous mener. Certains animaux sont plus hostiles que d’autres et sont convaincus d’avoir raison, de faire les bonnes choses pour protéger leur espèce et leur environnement. Je suis curieuse de voir l’évolution de tout ça.

Un dernier point légèrement superficiel, je trouve le livre objet vraiment beau. Gulf Stream a fait du bon boulot sur cette couverture avec l’ADN en brillance, les différents plans avec les animaux et la couverture toute douce. Ca n’apporte rien à l’histoire en elle même mais quand un livre est aussi chouette à avoir entre les mains, je tiens à le dire.

Bref, le stade 1 de L’Éveil de Jean-Baptiste de Panafieu est une lecture que j’ai beaucoup aimée grâce à son histoire intéressante d’évolution animale qui incite à la réflexion et qui pose pas mal de questions. Même si je suis restée assez distante face aux différents personnages, animaux comme humains, j’ai hâte de découvrir la suite. J’ai d’ailleurs le deuxième tome déjà en ma possession !


Auteur : Jean-Baptiste de Panafieu . Date de sortie : 22 septembre 2016


Publicités

In My Mailbox #98 – Spécial Halliennales

Diapositive1

In My Mailbox est un moyen de partager les livres reçus dans notre boîte aux lettres ainsi que les livres achetés ou empruntés à la bibliothèque. Rendez-vous repris par Lire Ou Mourir. Je ne ferai pas de IMM chaque semaine, juste les semaines où j’ai quelque chose à vous montrer. (source de l’image)

Coucou ! Hier c’était les Halliennales et j’ai craqué un peu… Ahem ! + 12 livres dans ma PAL (mais un offert, ça amortit la chose non ? ^^). Mais pour ma défense, les copines ne m’ont pas retenue beaucoup ! J’avais dit que c’était mon dernier gros craquage vu qu’après ben il faut construire notre maison et que ce n’est pas gratuit 😀 Alors j’ai acheté les tomes 2 et 3 de La Voie des Oracles d’Estelle Faye. Le premier tome des Étoiles de Noss Head illustré de Sophie Jomain qui n’était absolument pas prévu, mais alors là pas du tout (mais il était trop beau alors faut me comprendre !). Aeternia tome 2 de Gabriel Katz à qui j’ai demandé un dessin un peu spécial, vous verrez ça bientôt !

Puis en faisant la file pour Cindy, j’en ai profité pour acheter les deux premiers tomes de L’Éveil de Jean-Baptiste de Panafieu, conseillé par Cranberries. Chez Plume Blanche, j’ai été plutôt raisonnable puisque je n’ai acheté qu’un livre, Les autres de Sandra Moyon. Ensuite, commencent mes nombreux achats aux éditions du Chat Noir avec Les Larmes de l’Araignée de Pascaline Nolot qui est le deuxième livre dans la collection Chatons Hantés (le premier étant Effroyable Porcelaine que j’ai déjà lu).

Toujours au Chat Noir, j’ai acheté Le Souffle de Midas d’Alison Germain, Dollhouse d’Anya Allyn qui était juste à côté, Bal Masqué qui est un recueil de plusieurs nouvelles d’auteurs dont Pascaline Nolot qui m’a dédicacé sa nouvelle, et pour finir La pelote d’épingles de Cécile G. Cortes qui était offert à l’achat de deux livres chez eux.

Et pour finir cet IMM, Even the Darkest Stars d’Heather Fawcett qui était le livre reçu dans la box FairyLoot de septembre. L’article paraitra bientôt !

Voilà pour cet IMM gigantesque ! Les Halliennales, c’était super et je vous en parle bientôt sur le blog 😉

Les Halliennales 2017 : mon programme

J’avais envie de vous faire cet article depuis qu’on a appris la date de ce salon ! Et oui, ça fait un moment que je trépigne d’impatience pour pouvoir enfin vous en parler ! Je n’ai jamais été aux Halliennales et du coup ce sera la première fois que j’irais. Quand j’ai appris que de 1) c’était à Lille, donc à 2h de route de chez moi et de 2) que ça ne durait qu’une seule journée, ce qui m’arrangeait plutôt bien, c’était impossible que je ne vienne pas ! Je ne viendrais pas seule car je serais accompagnée des copines Cranberries et Caladhiel, et j’espère Mirrorcle World. Après les Imaginales, c’est un des salons les mieux appréciés alors j’ai hâte d’y être !

Il y a plein d’auteurs que je souhaite voir :

  • Agnès Marot (Quelques pas de plus – Scrineo)
  • Alison Germain (Le souffle de Midas – Chat noir)
  • Cindy Van Wilder (La lune est à nous – Scrineo)
  • Franck Dive (Pérismer – Naos)
  • Gabriel Katz (Aeternia – Scrineo)
  • Jean-Baptistede Panafieu (L’éveil – Gulf Stream)
  • Sandra Moyon (Les Autres – Plume Blanche)

 
 

Il y a beaucoup de maisons d’édition que j’aimerais voir, chez qui la liste des livres que je veux acheter s’agrandit de plus en plus. J’espère que j’aurais l’occasion de trouver les livres qui me font de l’oeil. Et je suis sûre que je ferais de chouettes découvertes aussi !

Vous y êtes déjà allé ? Vous y allez cette année ? Quel(s) auteur(s) vous intéresse(nt) ?

Ces auteurs que j’adore #3 : Agnès Marot

Coucou ! Voilà enfin un nouvel article « Ces auteurs que j’adore ». Je me suis rendue compte que présenter 3 auteurs d’un coup, c’était probablement de trop car les articles de ce genre sont alors moins fréquents car j’essaie de lire quelques livres des auteurs avant de vous en parler. Et pourtant, j’adore les écrire et j’aimerais qu’ils apparaissent plus souvent. Ca sera aussi plus facile à éditer par la suite si je rajoute un livre lu. C’est le même principe avec mes articles sur mes bandes dessinées, présenter une série à la fois au lieu de trois, ça diversifie les articles et je peux vous les présenter de façon plus régulière ! Bon j’arrête de papoter de ça et je passe aux choses sérieuses 😉 Agnès Marot donc !


Agnès Marot


Agnès Marot
a sa place dans mes auteurs chouchous dont je ne louperais aucune parution, ça c’est certain ! Je l’ai rencontrée une seule fois pour l’instant, lors de mon deuxième salon du livre à Paris et mon premier en tant que blogueuse. J’y ai acheté et fait dédicacer De l’autre côté du mur qui a été une superbe découverte de son style d’écriture. J’ai énormément apprécié ma lecture et j’ai hâte de découvrir Notes pour un monde meilleur qui est le préquel. J’aimerais beaucoup la rencontrer à nouveau lors d’un salon car on a papoté un peu sur Facebook, notamment lors de ma préparation pour mon voyage en Californie où Agnès m’a donné de bons conseils pour préparer mon road trip !  J’ai appris que je l’avais loupée il y a deux ans à Trolls & Légendes (je ne me félicite pas !).

Comme je l’ai déjà dit plus haut, De l’autre côté du mur est une lecture que j’ai adorée. L’univers était original, neuf et décrit de façon tellement belle et poétique que je me suis laissée emportée aux côtés de Sibel et d’Aslan. Jusqu’à présent, c’est le livre que je préfère d’Agnès Marot et je le conseille à tout le monde.

 

J’ai ensuite découvert I.R.L., paru aux éditions Gulf Stream, qui fut lui aussi une belle découverte, haletante et avec un univers à nouveau très particulier qui nous pousse à réfléchir. C’est un tome unique que j’ai trouvé bien développé et très addictif. Plus récemment, et toujours en tome unique, est paru chez Scrineo Quelques pas de plus qui m’a bien surprise ! Une histoire mettant en scène Sora, un personnage qui souffre beaucoup et on voit que l’auteure sait de quoi elle parle. Le récit se déroule sur les terres Navajos, ça ne pouvais que me plaire, me replongeant dans les paysages que j’ai eu l’occasion de découvrir en Californie !

 


Vous avez lu les livres de cette autrice ?
Qu’en avez-vous pensé ?

Ferenusia (Les Outrepasseurs #4)

« Qui étaient ces êtres, si semblables et pourtant si différents des hommes ? On ne pouvait pas nier leur peau grise, qui se détachait délicatement de la structure de fer à laquelle ils s’accrochaient avec toute l’aisance d’alpinistes chevronnés. Soudain, la caméra bascula sur le buste de la statue de la Liberté. En lettre majuscules, vert sombre, s’étalait le mot : FERENUSIA. »
Privé de la magie presque disparue, l’empire des Outrepasseurs se disloque de toutes parts. Seul survivants dans cette débâcle, les Ferreux, des fés réduits à l’esclavage, s’échappent de leurs prisons. Soutenus par Ferenusia, un réseau clandestin, ils n’ont qu’un seul objectif : obtenir les mêmes droits que les humains, dans un monde qui ignore tout de leur existence. Mais leurs anciens maîtres sont prêts à tout pour protéger leurs secrets, quitte à éliminer le moindre témoin de leurs forfaits passés…

Attention, risque de spoiler sur les tomes précédents !

Depuis que j’ai appris qu’il y avait une suite à la trilogie des Outrepasseurs qui est l’une de mes sagas chouchoutes, j’ai attendu Ferenusia avec grande impatience, bravant les nombreux teasings de Cindy Van Wilder ! Ce quatrième tome se trouvait en avant-première à la Foire du livre de Bruxelles et j’ai directement été m’acheter un exemplaire que j’ai dévoré en peu de temps. J’ai énormément aimé cette toute dernière plongée dans l’univers des Outrepasseurs !

J’avais imaginé ce tome autrement et surtout à une autre époque, par exemple cinquante ans après et on aurait retrouvé Peter et compagnie plus âgés, mais Ferenusia prend place peu après la fin du troisième tome. Je me demandais surtout si j’allais retrouver les personnages que j’ai appris à aimer et qui m’ont manqués lorsque j’ai tourné la dernière page de l’opus précédent. Pour garder la surprise intacte, je n’ai pas envie de vous dévoiler qui j’ai pu retrouver, je préfère que vous le découvriez par vous même !

Concernant les nouveaux personnages, j’ai beaucoup aimé S. dont je n’avais pas du tout découvert l’identité, c’est un personnage assez atypique et ça fait du bien ! J’ai également apprécié les Ferreux, leur histoire et leur origine qui nous est dévoilée sous forme de nouvelle à la fin du livre, un petit clin d’oeil que la fan de contes et de réécritures que je suis n’a pu qu’apprécier.

Concernant le récit, la plume de Cindy Van Wilder est toujours aussi agréable et les chapitres alternent deux intrigues distinctes. La première suit les Ferreux et d’autres personnages dans la libération de ce peuple opprimé, l’histoire de Ferenusia et du réseau qui l’entoure. La deuxième quant à elle nous replonge dans la suite des trois premiers tomes et, même si ce n’est pas la direction à laquelle je me serais attendue lors de ma lecture du premier tome, dans ce tome quatre, je n’en voyais pas d’autre. C’était logique, inné et attendu !

Bref, le quatrième tome des Outrepasseurs, Ferenusia, de Cindy Van Wilder m’a énormément plu ! J’ai tourné les pages, avide d’en apprendre plus et de retrouver certains personnages et d’en découvrir de nouveaux. Deux fils conducteurs, chacun tout aussi intéressant que l’autre même si j’ai ma petite préférence. Les Outrepasseurs ont eu leur fin, c’était au tour des Ferreux d’avoir la leur. Une très belle conclusion !


Auteur : Cindy Van Wilder . Date de sortie : 04 mai 2017


Mes autres chroniques de la saga
Tome 1 . Tome 2 . Tome 3

Du même auteur
Memorex . La lune est à nous


Diapositive1 logofindeserie