Autant en emporte la musaraigne (Le journal intime de Cléopâtre Wellington #2)

Alors que l’esprit de Noël prend doucement possession de Cléopâtre, les catastrophes s’enchaînent. Entre son premier chagrin d’amour, la trahison de sa mère et son tout nouvel appareil dentaire, la vie de Cléo n’est plus que douleur et injustice intersidérales. Une seule solution : concentrer son énergie sur l’arrivée de sa grande et déjantée famille pour célébrer les fêtes à coups de cristaux magiques et de couscous géant. En attendant, elle peut interroger l’univers sur son avenir grâce aux cartes. Mais les astres sauront-ils la préparer au coup de Trafalgar que lui réserve la fin de l’année ?

Attention, risque de spoiler sur le tome précédent !

Aaaah que ça fait du bien de retrouver Cléopâtre ! J’avais adoré le premier tome et j’attendais celui-ci avec grande impatience. Aussitôt reçu, aussitôt lu. Autant en emporte la musaraigne de Maureen Wingrove n’a pas fait long feu entre mes mains. Avec ce livre, j’ai passé un dimanche cocooning comme les aime Cléo.

On retrouve Cléo le lendemain de la fête d’Halloween où elle a embrassé Toni, le plus beau mec de l’école, son premier baiser ! Comme dans le premier tome, je redeviens l’adolescente que j’étais aux côtés de Cléo et ses amies, Chloé, Jo, et Maria, comme si je ne les avais pas quittées à la fin de l’opus précédent. C’est une sensation super, comme celle de retrouver des copines.

On retrouve également la famille totalement décalée de Cléo. Sa petite soeur un brin creepy, sa mère un peu trop lourde mais qui ne cherche qu’à la protéger, son beau-père complément fêlé, son père qui ne fait pas les meilleures blagues et tout le reste de sa grande famille qui se réunit pour Noël.

Ce livre se déroule sur deux mois, novembre et décembre, la fin de l’automne et l’arrivée de l’hiver avec les fêtes de Noël. J’ai beaucoup aimé cette ambiance. J’y étais complètement, me souvenant avec une pointe de nostalgie ce que c’était de profiter des congés de Noël avec insouciance. J’avoue avoir envié Cléo plus d’une fois et j’ai déjà envie d’être à Noël !

J’ai beaucoup ri en lisant ce livre ! L’écriture de Maureen Wingrove est tellement facile et agréable à suivre, sans prise de tête, avec beaucoup d’humour et de réflexions cocasses. J’aime j’aime j’aime ! J’en aurais bien repris encore un peu (beaucoup).

Bref, le second tome du Journal intime de Cléopâtre Wellington de Maureen Wingrove, Autant en emporte la musaraigne est une lecture que j’ai adorée ! Le moment cocooning et feel good par excellence aux côtés de Cléo, sa famille et ses amies. À nouveau, j’ai beaucoup ri et j’ai adoré ! Vivement la suite !


Autrice : Maureen Wingrove . Date de sortie : 11 octobre 2018


De la même série
Tome 1


Publicités

The Farm (The Farm #1)

the-farm-book-cover

La vie était différente dans l’Avant : avant que les vampires ne commencent à dévorer les humains à travers l’Amérique, avant que les jeunes survivants soient arrêtés et mis en quarantaines, qui sont des exploitations où le sang humain sert de nourriture pour les monstres morts-vivants. Entourés par des clôtures électriques, la plupart des enfants tentent de survivre dans les Fermes en se retournant les uns contre les autres… Et quand la confiance est une chose du passé, la fuite est presque impossible. Lily et sa sœur jumelle Mel ont un plan. Bien que Mel puisse à peine communiquer, son autisme l’aide à remarquer des choses que personne d’autre ne peut, comme la partie de la clôture électrique qui s’éteint tous les soirs. S’enfuir ne sera pas facile, alors que Lily rassemble tout ce dont elles ont besoin pour s’échapper, un visage familier apparaît de nulle part pour offrir son aide… Carter était un camarade de classe de Lily dans l’Avant. Ayant réussi à échapper à la capture jusqu’à maintenant, il a une connaissance précieuse du monde extérieur. Mais comme tout le monde à la Ferme, Carter a ses propres motivations et il sait que derrière les monstres, il existe une menace encore plus dangereuse pour la race humaine…

The Farm d’Emily McKay est un livre qui m’avait fortement tentée lorsque je l’ai acheté il y a plus d’un an et c’est grâce à une lecture commune avec Echos de Mots que je l’ai enfin sorti de ma bibliothèque. J’ai bien aimé mais certaines choses m’ont un peu chiffonnée !

Tout d’abord, nous faisons la connaissance de Lily et de sa soeur jumelle Mel, atteinte d’autisme. Elles vivent dans un des endroits où les adolescents sont élevés comme des bêtes afin de nourrir les monstres qui sont de l’autre côté de la clôture. Bref, le monde n’est pas très rose. J’ai beaucoup aimé Lily, elle ferait tout pour la sécurité de sa soeur, c’est d’ailleurs pour cela qu’elle et Mel ont un plan pour s’échapper de la Ferme où elles se trouvent. Même si j’ai apprécié Lily, je trouve qu’on la voit trop par rapport à Mel. La narration étant partagée, on a différents points de vue mais pas assez ceux de Mel à mon goût. C’est dommage car j’adorais voir sa façon musicale de voir et de comprendre les choses !

Dans cette histoire, on ne rencontre pas que ces deux jumelles, il y a aussi Carter, un garçon que Lily connaissait dans l’Avant. Tout comme Lily, j’ai longtemps hésité avant de lui faire pleinement confiance et une fois que cela a été fait, je l’ai trouvé très attendrissant et attachant. Et il y a aussi Sebastian que j’ai eu beaucoup de mal à me le représenter. Il est très mystérieux et je ne sais toujours rien de lui… Du côté des personnages secondaires se retrouvent Joey et McKenna (si si c’est un nom de fille !) que j’ai commencé à trouver sympathiques mais trop peu exploités dans ce premier tome.

Au niveau du récit, j’ai adoré l’ambiance avec les monstres mais au final, je me rends compte que je n’étais pas assez ancrée dans l’histoire, je suivais les personnages avec plaisir mais je n’étais pas emportée plus que cela. Je ne stressais pas des masses lorsqu’il leur arrivait des ennuis. J’ai aussi été quelques fois un peu perdue, l’histoire n’avançant pas assez à mon goût et les réponses aux questions n’étant pas assez développées ou concrètes. Ce qui rattrape un peu la chose, c’est la fin ! Elle m’a donné envie de lire la suite pour savoir ce qui arrive à nos héros et principalement à Mel qui, je pense ou j’espère, aura une plus grande place dans les tomes suivants.

Par contre, un petit coup de gueule concernant la 4ème de couverture sur mon paperback ! Une fois le livre terminé, je me suis rendue compte qu’un des éléments très importants du résumé n’arrive vraiment qu’à une centaine de pages avant la fin… Pendant toute ma lecture, je savais une chose et je ne l’a voyait  toujours pas venir… Donc, pour la surprise et l’intrigue, on repassera ! C’est pour ça que j’ai mis un autre résumé que celui de mon livre dans l’article ^^

Bref, le premier tome de The Farm est une lecture sympathique mais qui ne m’aura pas fait voyager comme je l’avais espéré. Malgré tout, les personnages principaux et la fin sont là pour relever un peu le niveau et donner envie d’en savoir plus par la suite !


Autrice : Emily McKay . Date de sortie : 4 décembre 2012


En lecture commune avec Echos de Mots