La Collision des Mondes (Le Pays des Contes #6)

Alex a disparu ! Pire, le sortilège de la sorcière Morina l’a transformée en enchanteresse maléfique. Cela ne pouvait tomber plus mal, car la brèche entre le Pays des contes et notre monde est désormais ouverte : héros comme vilains peuvent passer de l’un à l’autre selon leur bon vouloir. Alors que New York découvre avec stupeur l’existence de la magie, Conner, aidé de Rouge, Boucle d’or, Jack et de son armée littéraire, doit à tout prix libérer sa sœur. Car seuls les jumeaux peuvent affronter la plus grande menace qui ait jamais existé. Une menace qui plane de toute sa noirceur sur l’ensemble les mondes…

Attention, risque de spoiler sur les tomes précédents !

Ca fait toujours un petit quelque chose de terminer une saga où on s’est attaché tant à l’histoire qu’aux personnages. Cela fait un peu plus de quatre ans que j’ai fait la connaissance d’Alex et Conner et c’est avec émotion que j’ai refermé la dernière page du Pays des Contes.

J’avais plutôt envie de faire durer un peu le plaisir mais finalement, le livre a été lu en une journée. Dès le prologue, que j’ai trouvé fort original, on est intrigué et on veut savoir ce qu’il se passe. Les événements s’enchainent, on a plusieurs points de vue qui nous apportent des réponses ou bien encore plus de mystères. Cela nous fait tourner les pages pour savoir comment toute cette agitation va se résoudre. Les sorcières et l’Armée de la Littérature débarquent dans notre monde avec Alex de leur côté. Il n’y a que Conner et ses amis pour sauver le monde et sa soeur jumelle par la même occasion.

Les personnages n’ont pas changé, ils sont toujours fidèle à eux-mêmes. Jack et Boucle d’Or sont des parents intrépides et emmènent leur bébé dans leurs aventures, Rouge est toujours aussi égocentrique mais cela rajoute une bonne touche d’humour, Bree est une jeune fille espiègle et pleine de ressources et Conner ne manque pas d’imagination et de courage. Comme Alex doit être sauvée, elle n’est pas très présente une bonne partie du livre et elle m’a manqué.

Dans ce dernier tome, toutes les réponses sont apportées, les résolutions se font et Chris Colfer nous garde encore quelques surprises et quelques jolis messages de tolérance et d’acceptation. Comme d’habitude, j’ai été emportée par la plume de l’auteur, par son style et son humour. J’ai beaucoup aimé la fin que j’ai trouvé parfaitement équilibrée. Il n’en fallait pas plus, il n’en fallait pas moins.

Bref, La Collision des Mondes, le tome qui conclut la saga Le Pays des Contes de Chris Colfer, est un tome plein d’émotions car il faut dire au revoir à l’univers et aux personnages que l’on a côtoyés depuis quelques années déjà. Ils vont me manquer. Au fil des tomes, j’ai aimé suivre les aventures d’Alex et Conner et leurs amis dans le Pays des contes, dans les histoires de Conner, dans différents mondes de la littérature et dans notre monde. Une saga que je chéris beaucoup ♥


Auteur : Chris Colfer . Date de sortie : 24 mai 2018 . Titre VO : Worlds Collide


Mes autres chroniques de la saga
Tome 1 . Tome 2 . Tome 3 . Tome 4 . Tome 5


Publicités

Simon Thorn et le nid de serpents (Simon Thorn #2)

Simon Thorn sait depuis peu qu’il n’est pas un garçon comme les autres : il a le don de se transformer en animal. Alors qu’il s’habitue à sa nouvelle vie dans le REPAIRE, l’école pour les Animalgames, il reçoit des nouvelles inespérées de sa mère, enlevée par son terrifiant grand-père, le roi des oiseaux. Ce dernier cherche à reconstituer une arme si puissante qu’elle lui permettrait de régner sur tous les royaumes animaux. Guidé par l’indice laissé par sa mère sur une carte postale, Simon et ses amis se lancent dans un périlleux voyage qui les mènera au cœur du danger.

Attention, risque de spoiler sur le tome précédent !

Début d’année sortait le premier tome de Simon Thorn, la saga jeunesse écrite par Aimée Carter, j’ai eu l’occasion de découvrir cette histoire et j’avais beaucoup aimé. Une fois arrivé chez moi, je me suis jetée sur ce second tome qui est dans la continuité du premier !

On retrouve Simon près de deux mois après les événements qui ont clôturé la fin du tome précédent, et ce ne fut pas sans douleur. Sans son oncle Darryl et sa mère, capturée par Orion, Simon doit composer avec son autre oncle Malcolm et son frère jumeau Nolan mais l’intégration dans la famille n’est pas des plus faciles pour lui. Quand il reçoit une carte postale de sa mère lui indiquant où elle se trouve, Simon n’hésite pas une seconde à aller la secourir et il n’ira pas seul. Winter, Ariana et Jam se joignent à lui et ainsi démarre une nouvelle fuite vers le royaume des reptiles, vers la mère de Simon et vers un morceau du sceptre du Roi Animal.

Le petite groupe sera sans cesse poursuivit, par les ennemis mais aussi par les alliés, et en sécurité nulle part hors des murs du Repaire, ce qui donne un très bon rythme au livre. On ne s’arrête jamais ou que pour peu de temps avant le prochain rebondissement. Une course poursuite que j’ai beaucoup aimé et qui m’a rappelée l’ambiance du premier tome à laquelle j’avais beaucoup accroché. On en apprend encore un peu plus sur le monde de Animalgames, sur les autres royaumes, celui des reptiles étant mis en avant ici.

L’amitié et la loyauté de Winter envers Simon sera mise à rude épreuve, Winter digérant mal le fait d’avoir été abandonnée par Orion qu’elle considérait comme sa famille. Simon apprendra à lui faire confiance et leurs liens vont se resserrer. Dans ce tome ou même encore dans cette histoire, l’amitié et la famille ont une grande importance et je trouve que c’est bien abordé. Jusqu’où serions-nous prêt pour protéger ceux que l’on aime ? Même s’ils ne comprennent pas toujours nos choix…

Bref, Simon Thorn et le nid de serpents d’Aimée Carter est une très bonne suite avec un rythme effréné qui ne pourra que vous plaire si vous avez aimé le premier opus, qui reste mon préféré des deux. L’univers mis en place par l’autrice se développe encore un peu et j’ai déjà hâte de tenir le troisième tome entre mes mains !


Autrice : Aimée Carter . Date de sortie : 26 avril 2018 . Titre VO : Simon Thorn and the Viper’s Pit


Mes autres chroniques de la série
Tome 1

L’Ouragan de Cristal (Le Dernier Royaume #5)

Magnus et Cléo devront tester la force de leur amour face au retour du terrible roi du sang qui se prétend un homme changé, en quête de rédemption. Lucia, enceinte de l’enfant d’une Sentinelle, a échappé aux griffes du terrible dieu du Feu. Alors que la magie qui l’habite s’éteint progressivement, elle est prête à tout pour accomplir la prophétie qui assurera la survie de son enfant, quitte à le payer de sa vie. Amara a pris le trône de Mytica de force et se retrouve dans l’incapacité de déchaîner le pouvoir aquatique du cristal qu’elle a volé. Sans cette magie, la gloire et la vengeance restent hors de portée pour elle. Jonas, de retour à Mytica, souhaite renverser Amara, mais le destin le pousse sur le chemin de la belle princesse Lucia et il la rejoint dans une périlleuse aventure.

Attention, risque de spoiler sur les tomes précédents !

Ce tome cinq, je ne l’attendais plus. Il avait été annoncé que la suite ne sortirait pas en français et j’avais été terriblement frustrée et déçue. Et puis, environ deux ans après le tome quatre, il a finalement été publié pour le plus grand bonheur des fans de cette saga. Je suis joie et j’ai encore passé un moment très chouette avec ce livre qui a tenu ses promesses et qui a même été plus loin encore !

J’ai une très bonne mémoire en ce qui concerne mes lectures, je savais encore plus ou moins où on avait laissé Magnus, Cléo, Jonas et Lucia. À part quelques noms et événements par-ci par-là, je m’y suis plutôt bien retrouvée. J’ai été relire ma chronique du tome précédent pour savoir un peu ce que je vous racontais et Magnus est toujours mon personnage favori. Le couple Magnus-Cléo m’a carrément fait rêver ! J’aime beaucoup les romances où deux ennemis tombent amoureux, ça ne se fait pas facilement et c’est toujours compliqué de maintenir le cap mais j’adore ça et ils me l’ont bien rendu. J’apprécie toujours beaucoup Félix également. J’aime beaucoup les autres protagonistes qui ont tous un petit quelque chose d’attachant (pas le Roi Gaius ni Amara, faut pas pousser quand même), mais ces trois là ont ma petite préférence.

Pour ce qui est de l’histoire, Morgan Rhodes ne cesse de me surprendre ! Il est impossible de deviner ce qu’il va se passer, l’histoire et les personnages sont imprévisibles et j’adore ça. J’ai pris un peu de temps à me remettre dans le bain mais après ça a été tout seul. À un moment, une grande majorité des personnages se trouvent au même endroit et à partir de là, impossible de lâcher le bouquin. C’était terrible et ça m’a passionnée !

Evidemment, comme à chaque fin de tome, Morgan Rhodes nous laisse sur un « petit » détail qui nous donne envie d’avoir le livre suivant là tout de suite. Je bous littéralement. De rage et d’impatience. C’est pas très sympa de nous faire ça quand même ! « Non non non non non… Raaah mais put*** lutin ! » ont été mes mots en refermant le livre. Je croise fort fort les doigts pour que le sixième tome soit publié.

Bref, L’Ouragan de Cristal, cinquième tome du Dernier Royaume de Morgan Rhodes, est une pure merveille ! J’ai été conquise à la fois par ces personnages incroyables et par cette histoire imprévisible. J’ai vraiment beaucoup aimé, je ne suis pas déçue du tout par ce que j’ai lu. Certaines histoires s’essoufflent parfois au fil des tomes mais ce n’est pas le cas ici. Les fans de la première heure comme moi ou les nouveaux, ruez vous sur ce tome cinq, il est juste parfait !


Autrice : Morgan Rhodes . Date de sortie : 29 mars 2018 . Titre VO : Crystal Storm


Mes autres chroniques
Tome 1 . Tome 2 . Tome 3 . Tome 4


The Vanishing Girl (The Vanishing Girl #1)

Chaque nuit, Ember disparaît. Elle peut alors se téléporter n’importe où : à l’étranger ou dans la chambre du garçon qui lui plaît… Après dix minutes, elle réapparaît là où elle s’est évaporée. La jeune femme a toujours réussi à dissimuler ce don incroyable, jusqu’au jour où le séduisant Caden la kidnappe. Elle comprend alors que son pouvoir est une arme et que certains sont prêts à tout pour se l’approprier. Enfermés dans une base secrète du gouvernement, Ember et Caden s’allient contre leur gré pour assurer des missions de téléportation toutes plus risquées les unes que les autres. Mais Ember est prête à tout pour retrouver sa liberté. Même si cela signifie un dangereux rapprochement avec Caden…

The Vanishing Girl me tentait énormément, je l’ai lu dès que je l’ai reçu, curieuse d’en apprendre plus sur cette histoire sur laquelle je lorgnais déjà en VO. Malheureusement, je ressors de ma lecture assez déçue. En relisant le résumé, je me rends compte qu’il n’est pas tout à fait correct, « Ember et Caden s’allient contre leur gré », c’est plutôt l’opposé que j’ai lu et ça a même pris trop de place à mon goût.

Ember est l’héroïne principale de ce premier tome, elle possède le don de se téléporter n’importe où chaque nuit pendant dix minutes. J’aurais tellement voulu en apprendre un peu plus sur ce fameux don qui n’en est pas vraiment un. Le gouvernement l’utilise et Ember est emmenée de force dans un camp d’entrainement. Déjà à ce moment là, j’ai tiqué. J’ai eu une impression de déjà vu au niveau du fond, j’aurais aimé plus de surprises, de nouveautés avec cette lecture, pas du réchauffé.

Ember n’apprécie pas vraiment sa condition, elle souhaite s’échap… Ah mais non en fait, il y a Caden. Caden est trop beau, trop sexy, trop parfait ! Et Ember oublie bien vite toutes ses interrogations dans ses beaux yeux et dans son lit. Je ne dis pas que Caden ne m’a pas plu mais la romance est passée au premier plan, et loin derrière est abandonnée l’intrigue principale. Leur relation est beaucoup trop rapide et je ne suis pas convaincue par les explications. Au bout de deux-trois jours c’est déjà l’amour fou et ça m’a agacée. C’était trop et ça m’a gâché ma découverte. J’aurais tellement préféré avoir plus de passages avec Adrian pour comprendre un peu plus la situation d’Ember, son rôle dans tout ça.

Bref, The Vanishing Girl de Laura Thalassa est une lecture aurait pu me plaire mais qui ne m’a pas convaincue du tout avec son histoire d’amour que j’ai trouvé étouffante, de trop. Le fond de l’histoire se perd totalement et c’est bien dommage. Je ne suis pas certaine de lire la suite, même avec la fin qui aurait dû me rendre plus curieuse.


Autrice : Laura Thalassa . Date de sortie : 18 mars 2018 . Titre VO : The Vanishing Girl


Les sorties qui me tentent : Mars 2018


Les nouveautés VF


La fille qui n’existait pas de Natalie C. Anderson (01 mars 2018)
Tina ne vit pas, elle survit sur le toit d’un immeuble des bas-fonds de Sangui. Cambrioleuse la plus habile d’un gang kényan, elle ne pense qu’à une chose : venger sa mère assassinée par son ancien employeur, le nabab blanc M. Greyhill. L’occasion se présente enfin quand on lui demande de s’introduire dans la luxueuse villa de ce dernier. Prise sur le fait par Michael, le fils Greyhill avec lequel elle a grandi, Tina commence à douter. Submergés par les souvenirs de leur enfance, les deux jeunes gens décident de passer un marché… Entre les rues inquiétantes de Sangui et la guerre qui menace son village natal, Tina voit sa vengeance prendre un tournant qu’elle n’aurait jamais pu imaginer…

The Vanishing Girl #1 de Laura Thalassa (08 mars 2018)
Chaque nuit, Ember disparait. Elle peut alors se téléporter n’importe où : à l’étranger ou dans la chambre du garçon qui lui plait… Elle a toujours réussi à dissimuler ce don incroyable jusqu’au jour où le séduisant Caden la kidnappe. Elle comprend alors que son pouvoir est une arme et que certains sont prêts à tout pour se l’approprier…

Le Dieu Oiseau d’Aurélie Wellenstein (08 mars 2018)
Une île. Dix clans. Tous les dix ans, une compétition détermine quel clan va dominer l’île pour la décennie à venir. Les perdants subiront la tradition du « banquet » : une journée d’orgie où les vainqueurs peuvent réduire en esclavage, tuer, violer, et même dévorer leurs adversaires. Il y a dix ans, Faolan, fils du chef de clan déchu, a assisté au massacre de sa famille. Sauvé par le fils du chef victorieux, Torok, il est depuis lors son esclave et doit subir ses fantaisies perverses. Sa seule perspective d’avenir est de participer à la compétition de « l’homme-oiseau », afin de renverser l’équilibre des pouvoirs en place et de se venger. Qui du maître ou de l’esclave va remporter la bataille ? Quel enjeu pour les habitants de l’île ? Quel est le prix à payer pour la victoire ?
Le roman le plus fort et le plus brutal d’Aurélie Wellenstein à ce jour.

So long, Alice de Constance Dufort (18 mars 2018)
New York, années 2010. Alice cherche son frère dans Manhattan, rivée à son lecteur MP3. Il ne lui reste que cela de sa vie d’avant : la playlist de Jeff. Ca et l’arrogance de ses 14 ans. Jefferson est ici. Elle le trouvera ! Quitte à dormir dans Central Park au coeur de l’automne. Une rencontre aussi fortuite que désagréable va pourtant bouleverser le déroulement de sa mission. Mais qui est cette vieille harpie endimanchee au chat teigneux, gesticulant devant le chapelier fou de bronze? Et cet etrange majordome qui la talonne, Alice est persuadée de le connaître…


Les nouveautés VO


Legacy of Orïsha #1 : Children of Blood and Bone de Tomi Adeyemi (06 mars 2018)
Zélie Adebola remembers when the soil of Orïsha hummed with magic. Burners ignited flames, Tiders beckoned waves, and Zelie’s Reaper mother summoned forth souls. But everything changed the night magic disappeared. Under the orders of a ruthless king, maji were targeted and killed, leaving Zélie without a mother and her people without hope. Now, Zélie has one chance to bring back magic and strike against the monarchy. With the help of a rogue princess, Zélie must outwit and outrun the crown prince, who is hell-bent on eradicating magic for good. Danger lurks in Orïsha, where snow leoponaires prowl and vengeful spirits wait in the waters. Yet the greatest danger may be Zélie herself as she struggles to control her powers—and her growing feelings for the enemy.

To Kill a Kingdom de Alexandra Christo (06 mars 2018)
Princess Lira is siren royalty and the most lethal of them all. With the hearts of seventeen princes in her collection, she is revered across the sea. Until a twist of fate forces her to kill one of her own. To punish her daughter, the Sea Queen transforms Lira into the one thing they loathe most—a human. Robbed of her song, Lira has until the winter solstice to deliver Prince Elian’s heart to the Sea Queen or remain a human forever. The ocean is the only place Prince Elian calls home, even though he is heir to the most powerful kingdom in the world. Hunting sirens is more than an unsavory hobby—it’s his calling. When he rescues a drowning woman in the ocean, she’s more than what she appears. She promises to help him find the key to destroying all of sirenkind for good—But can he trust her? And just how many deals will Elian have to barter to eliminate mankind’s greatest enemy?

The Wicked Deep de Shea Ernshaw (06 mars 2018)
Where, two centuries ago, three sisters were sentenced to death for witchery. Stones were tied to their ankles and they were drowned in the deep waters surrounding the town. Now, for a brief time each summer, the sisters return, stealing the bodies of three weak-hearted girls so that they may seek their revenge, luring boys into the harbor and pulling them under. Like many locals, seventeen-year-old Penny Talbot has accepted the fate of the town. But this year, on the eve of the sisters’ return, a boy named Bo Carter arrives; unaware of the danger he has just stumbled into. Mistrust and lies spread quickly through the salty, rain-soaked streets. The townspeople turn against one another. Penny and Bo suspect each other of hiding secrets. And death comes swiftly to those who cannot resist the call of the sisters. But only Penny sees what others cannot. And she will be forced to choose: save Bo, or save herself.


Les suites


The Illuminae Files #3 : Obsidio de Amie Kaufman et Jay Kristoff (13 mars 2018)
Kady, Ezra, Hanna, and Nik narrowly escaped with their lives from the attacks on Heimdall station and now find themselves crammed with 2,000 refugees on the container ship, Mao. With the jump station destroyed and their resources scarce, the only option is to return to Kerenza—but who knows what they’ll find seven months after the invasion? Meanwhile, Kady’s cousin, Asha, survived the initial BeiTech assault and has joined Kerenza’s ragtag underground resistance. When Rhys—an old flame from Asha’s past—reappears on Kerenza, the two find themselves on opposite sides of the conflict. With time running out, a final battle will be waged on land and in space, heros will fall, and hearts will be broken.

Pérismer #3 : Le Serviteur d’Askan de Franck Dive (mars 2018)
Vaincre ou être vaincus ! Après avoir triomphé de la Reine des noctères puis chassé le maléfique Lorcraz et ses hordes de la forêt de Luisen, les cinq amis doivent maintenant se préparer pour leur dernier combat. Les habitants de Pérismer sauront-ils s’unir pour faire face à la plus grande menace qui ait jamais pesé sur leur monde ?


Quels sont les livres que vous attendez le plus en mars ? 🙂