Le secret du brouillard (L’île des disparus #2)

Le printemps est là, et pourtant, un épais brouillard a envahi l’archipel suédois. D’après la légende ancestrale, cette brume opaque annonce de terribles événements. Bientôt, elle va noyer les navigateurs et perturber les signaux des GPS, troublant l’équilibre de l’île. Changelin parmi les humains, la jeune Tuva tente par tous les moyens de découvrir la vérité, sur elle-même et sur le danger qui menace sa terre natale. Aux côtés de son meilleur ami Rasmus, et de Maria, la jeune fille comprend qu’une créature mythique offensée par les hommes s’est réveillée sous la forme de ce brouillard. Le peuple des océans dont elle pensait être la seule survivante est loin d’avoir dit son dernier mot.

Attention, risque de spoiler sur le tome précédent !

Ce second tome, je l’attendais avec grande impatience ! J’avais tellement adoré le premier de la trilogie, La fille de l’eau, qui m’avait charmée avec son ambiance et ses mythes nordiques. Les deux autrices, Camille et Viveca Sten, ont réussi à récréer la même atmosphère oppressante sans retomber dans du déjà-vu. J’ai beaucoup aimé !

On retrouve Tuva quelques mois après les événements du premier opus. Malheureusement tout n’est pas au beau fixe pour elle, elle se retrouve à nouveau seule car son ami Rasmus est distant, son père qui a perdu son boulot est dans un état vraiment pitoyable et sa mère travaille deux fois plus pour réussir à joindre les deux bouts. Malgré tout, Tuva peut compter sur le soutien de Maria, l’infirmière qui possède elle aussi quelques pouvoirs. Heureusement que Maria est là parce qu’à la place de Tuva, j’aurais déjà craqué bien des fois sous la pression et la solitude !

Du côté de l’histoire, le sentiment d’oppression ne vient plus de l’eau mais d’un brouillard qui entoure les îles où vit Tuva. Une brume au printemps qui tue des hommes, une créature mythique qui veut se venger d’eux, une créature que la jeune Tuva va devoir vaincre. Dans le premier tome, je disais qu’il y avait un soupçon d’écologie, ici c’est carrément le coeur de cette histoire. Le récit se déroule en mer Baltique qui est une des mers les plus polluées au monde, par leurs mots, les autrices passent un message fort et alarmant. Il est grand temps que l’Homme se réveille et répare les dégâts qu’il a causé !

Bref, Le secret du brouillard, le second tome de L’île des disparus de Camilla et Viveca Sten est encore une réussite pour moi ! J’ai aimé retrouver Tuva et Maria, ainsi que l’ambiance angoissante qui m’avait déjà tant plue dans le premier tome. Les chapitres sont courts et l’histoire se lit très vite et avec plaisir. À nouveau, j’ai été conquise !


Autrices : Camilla Sten et Viveca Sten . Date de sortie : 14 février 2019 . Titre VO : Sjörök


Mes autres chroniques de la saga
Tome 1


Publicités

Démesure (Inaccessibles #3)

Avery a quitté New York depuis plusieurs mois, tournant le dos à un amour impossible. Tôt ou tard, elle devra faire face à l’objet de sa peur. Leda est devenue une autre personne depuis la mort de sa demi-sœur. Rongée par le poids de ses secrets, elle évite tout contact avec le monde extérieur, au plus grand regret de Watt… La vie de Calliope menace de se transformer en un véritable enfer, mais la belle jeune femme compte bien faire basculer la situation en sa faveur. Rylin pourrait retrouver la sûreté des bras de son grand amour mais, mais attirée par d’autres horizons, elle se retrouve à mener deux vies de front. Dans la Tour, aucun d’entre eux n’est à l’abri. Tous sont surveillés par une personne dont le seul but est la vengeance.

Attention, risque de spoiler sur les tomes précédents !

Un peu après avoir terminé le deuxième opus, j’ai assez rapidement enchainé avec ce dernier tome, et je pense que c’est pour ça que j’ai eu un peu plus de mal. Pas que l’histoire ne soit pas intéressante, loin de là, mais je n’ai pas eu cette attente, cette impatience avant de pouvoir le lire et je trouvais que j’avais assez du mal à avancer. Plus les pages défilaient, moins j’avançais. Je l’ai laissé une petite semaine de côté et quand j’ai eu à nouveau envie de savoir ce qu’il s’y passait, je l’ai repris d’une meilleure façon et ça a été !

Je crois que la personne qui en a le plus bavé dans ce tome, c’est Avery. Elle revient à New York après plusieurs mois d’absence, un nouveau petit copain à ses bras et auquel elle tient. Mais une fois de retour dans la tour, elle se fait étouffer par les ambitions de ses parents, par la distance qu’elle et Atlas mettent entre eux, et même par ce petit ami qui envisage trop rapidement leur futur commun. Avery a de bonnes raisons de craquer.

Mais elle n’est pas la seule. Leda est dans une très mauvaise passe, il lui faudra un peu de temps avant de reprendre du poil de la bête. Ce que je trouve un peu dingue, c’est que je détestais Leda en lisant le premier tome, et puis finalement, elle est peut-être même devenue mon personnage favori !

Du point de vue de l’histoire, le résumé dit plusieurs choses que je n’ai pas vraiment retrouvées, ou alors je l’ai ressenti d’une autre façon, je ne sais pas. En tout cas, la partie avec une personne dont le seul but est la vengeance, une fois le livre terminé, je ne vois toujours pas de qui on parle… Mais sinon, l’histoire poursuit son cours avec les différentes intrigues qui se terminent pour chaque personnage et j’ai beaucoup aimé. C’était très bien, comme je le souhaitais pour eux.

Bref, le dernier tome de la trilogie Inaccessibles de Katharine McGee est un tome que j’ai bien aimé malgré la petite pause que j’ai dû faire, mais ce n’était pas en lien avec l’histoire en elle-même. Les choses se terminent pour chaque personnage, on prend le temps de leur dire au revoir et je n’aurais pas imaginé meilleure fin pour chacun d’eux. Ca me fait toujours un petit quelque chose de terminer une série et celle-ci ne fait pas exception. J’en garderais un bon souvenir !


Autrice : Katharine McGee . Date de sortie : 01 janvier 2019 . Titre VO : The Towering Sky


Mes autres chroniques de la saga
Tome 1 . Tome 2


Vertiges (Inaccessibles #2)

Depuis la mort d’Eris, Leda est hantée par cette nuit tragique au millième étage de la Tour. Effrayée à l’idée que la vérité puisse faire surface, elle demande à Watt d’en surveiller les témoins. Mais ce dernier a d’autres projets en tête… Rylin est admise dans une école des étages supérieurs. Là-bas, elle sera forcée de retrouver celui à qui elle a brisé le cœur malgré elle. Pendant ce temps, Avery fait tout pour être avec celui qu’elle aime. Mais existe-t-il un seul endroit au monde où ils pourront être ensemble en toute liberté ? Tout juste arrivée à New York, la belle et mystérieuse Calliope gagne trop facilement la confiance de ses nouveaux amis…

Attention, risque de spoiler sur le tome précédent !

Avec la sortie du troisième tome d’Inaccessibles de Katharine McGee qui se rapproche, c’était le bon moment pour découvrir le deuxième, Vertiges. J’ai bien aimé ma lecture qui est à la hauteur de ce que j’avais lu dans le premier opus.

Avec la mort d’Eris, on ne retrouve qu’Avery, Watt, Leda et Rylin que l’on connaissait déjà avant. Je me suis tout de suite rappelée pourquoi je n’aimais pas Leda ! Après ce qui c’est passé, son côté parano n’a pas diminué, c’est même presque pire. Mais… à la fin de ce tome-ci, elle a évolué et en bien. Je l’ai même un peu appréciée et j’en suis la première surprise, même si ça n’efface rien, je n’ai pas envie qu’il lui arrive malheur pour autant. Ce changement est dû à Watt qui passe beaucoup de temps avec elle et qui finit par l’apprécier beaucoup également.

Mon personnage préféré est toujours Rylin même si de son côté ça ne s’arrange pas avec Cord. Des moments manqués ou mal interprétés se mettent en travers de leur chemin et j’espère qu’ils seront enfin ensemble dans la suite. Pour Avery, je ne voyais pas d’issue idéale pour elle et Atlas donc j’ai été moins touchée par ce qui lui arrivait.

Un peu de nouveauté et de piment arrive avec les personnages de Calliope et de sa mère, deux arnaqueuses qui ont l’habitude de dépouiller les gens riches avant de prendre la poudre d’escampette. J’ai bien aimé Calliope et je suis curieuse de voir ce qu’elle nous réserve par la suite.

Je n’ai pas encore parlé de l’univers dans lequel vivent nos héros avec le système de tours. Plus tu es riche, plus tu habites haut, et inversement. Leur habitat est fait pour leur faciliter la vie, les tasses qui régulent la température du liquide, le sol qui chauffe à chaque pas pour ne pas avoir froid, des robots qui font tout. L’autrice a mis en place tout un univers original à découvrir.

Bref, ce deuxième tome d’Inaccessibles de Katharine McGee fut une chouette lecture pour moi, comme l’a été le premier tome. J’ai aimé retrouver les personnages, les voir évoluer et les suivre dans leurs différentes intrigues et complots. La fin est encore plus grave que la fois précédente et j’ai hâte de lire le troisième tome pour avoir mes réponses !


Autrice : Katharine McGee . Date de sortie : 08 février 2018 . Titre VO : The Dazzling Heights


Mes autres chroniques de la saga
Tome 1 . Tome 2


[Tag PKJ] Adieu 2018 !

C’est la troisième année que je fais le tag PKJ qui me permet de faire un bilan sur l’année écoulée. Vous pouvez retrouver les années précédentes ici : 2016 et 2017. Cette année, je m’étais mis 60 livres à lire pour le challenge Goodreads, j’en ai lu 85 en comptant aussi les BD et le mangas. Un joli bilan et je vais essayer de diversifier au mieux mes réponses pour ce tag. Si vous cliquez sur les couvertures, ça vous mènera aux différentes chroniques.


1) Vos trois meilleures lectures de l’année.

 

J’ai eu très très dur de faire un choix et m’arrêter sur seulement trois lectures. J’ai été complètement sous le charme du Faiseur de Rêves de Laini Taylor et La fille qui avait bu la lune de Kelly Barnhill, la plume et le style sont enchanteurs. Les Nuages de Magellan d’Estelle Faye fut la bonne surprise qui m’a complètement conquise ! Je ne m’attendais pas à apprécier autant cette lecture et j’ai mis un moment à m’en remettre. J’ai hâte de lire d’autres livres de l’autrice.

2) Vos trois plus grandes déceptions.

J’en attendais probablement trop pour The Vanishing Girl de Laura Thalassa, l’histoire avait du potentiel mais le trop plein de romance m’a dérangée. Always and Forever, Lara Jean de Jenny Han ne m’a pas permis de retrouver ce qui m’avait tant plu dans le premier tome, j’avais d’ailleurs été déçue aussi par le deuxième tome de la série. Malgré qu’il soit tout petit, j’ai eu beaucoup de mal à lire le premier tome de L’académie diplomatique d’Isuldain d’Arthur Ténor. Je l’ai mis en pause pendant deux mois avant de le reprendre d’une meilleure façon, mais quand même ce n’était pas ça…

3) Le meilleur roman PKJ lu cette année.

J’ai un peu honte, je n’ai pas lu beaucoup de PKJ cette année. Le quatrième tome de The Mortal Instruments, La cité des anges déchus de Cassandra Clare est même le seul PKJ que j’ai lu cette année. Et en plus ce n’est pas mon préféré de la saga ^^ Mon avis arrive prochainement.

4) Le premier livre lu en 2018.

Le premier livre que j’ai lu cette année est le premier tome de Simon Thorn : Simon Thorn et le sceptre du Roi animal d’Aimée Carter. Une nouvelle saga que j’apprécie beaucoup et que je recommande. J’ai lu les trois premiers tomes et l’histoire ne s’essouffle pas, au contraire elle s’améliore.

5) Le dernier livre lu en 2018.

Je suis en train de lire le second tome d’Inaccessibles : Vertiges de Katharine McGee et je pense qu’il sera fini pour la fin du mois et donc de l’année 2018. Je suis curieuse de retrouver les personnages et de voir où ils vont m’emmener. Je me rappelle déjà aisément pourquoi je trouvais Leda insupportable !

6) Le livre avec la plus belle couverture.

Je trouve la couverture de Nox d’Eloïse Tanghe magnifique ! L’histoire était sympa, de très bonnes idées mais quelques défauts, mais malgré tout j’en garde un bon souvenir. Une couverture et un titre révélateur.

7) Une saga que vous avez terminée.

C’est avec beaucoup d’émotions et de petites larmes au coin des yeux que j’ai terminé la saga composée de six tomes du Pays des Contes de Chris Colfer. Je l’ai commencée en février 2014 avec le premier tome et au fil de l’histoire, je me suis attachée aux nombreux personnages que l’on découvre. C’est avec un petit pincement au coeur que j’ai lu ce sixième tome.

8) Le meilleur nouvel auteur lu.

 

Je ne peux pas vous parler de mon année lecture sans mentionner la trilogie Les Soeurs Carmines d’Ariel Holzl ! J’ai acheté les deux premiers tomes lors de la Foire du Livre de Bruxelles, je les ai lus et très vite enchaînés car cette histoire et ces personnages sont tellement bien ! Une saga commencée et terminée en 2018 ! Un jeune auteur dont je ne manquerais pas de suivre les prochaines publications à l’avenir. J’ai eu l’occasion de le rencontrer lors des Halliennales en octobre (et Monsieur Nyx bien entendu).

9) La maison d’éditions la plus lue.

Comme l’année passée, la maison d’éditions la plus lue est Scrineo avec 11 livres de lus. Michel Lafon n’est pas loin derrière avec 10 livres lus. Deux maisons d’éditions que j’aime beaucoup !

10) Le dernier livre qui a intégré votre bibliothèque.

Hum, bonne question. J’ai eu un arrivage massif de plusieurs livres et je crois que c’était Lune Rousse de Paul Beorn et Silène Edgar, Le Magicien d’Oz de Sébastien Perez et Benjamin Lacombe, Le château des brumes de Kerstin Gier et Snow de Danielle Paige. Les deux premiers sont déjà lus, j’ai beaucoup aimé d’ailleurs, et les deux autres sont dans ma PAL.

11) Le roman que vous attendiez le plus en 2018.

Sans aucun doute : le premier tome de Terre de Brume, Le sanctuaire des dieux, de Cindy Van Wilder ! Dès qu’un nouveau roman de l’autrice sort, je n’ai pas d’autre choix que de le découvrir tellement j’aime la plume et les histoires de Cindy Van Wilder. En plus, dans celui-ci, on retrouve le pouvoir des éléments et c’est quelque chose qui me plait toujours beaucoup.

12) Le livre que vous avez le plus conseillé.

Les Soeurs Carmines d’Ariel Holzl ! Je crois que j’en ai convaincu plus d’un(e) à lire cette trilogie. D’ailleurs, je ne l’ai plus dans ma bibliothèque en ce moment, je l’ai prêtée à un ami qui aimera très probablement l’humour de ces trois tomes.

13) Le livre dont tout le monde parlait (que vous l’ayez lu ou non).

Le chant des ronces de Leigh Bardugo est le premier qui me vient en tête quand je pense à cette question, que ce soit en VO ou VF. Je ne l’ai pas encore lu, il est dans ma PAL et il y restera encore un peu avant d’en sortir car j’aimerais beaucoup découvrir les autres livres de Leigh Bardugo avant.

14) Votre meilleur souvenir lié aux livres.

Ces moments avec eux ♥ Sans la lecture, je n’aurais jamais pu les rencontrer et ça aurait été bien dommage. Que ce soit lors de salons comme les Halliennales ou encore la Foire du livre de Bruxelles, ou juste une petite sortie entre bitchounours, ce sont des moments très précieux pour moi et j’ai hâte de les retrouver (mon petit doigt me dit que c’est dans vraiment pas longtemps et je suis impatiente !).

15) Le livre que vous attendez le plus en 2019.

 

Héhé je vais réussir à placer le fait que j’ai ENFIN découvert Shades of Magic de V.E. Schwab cette année, j’ai beaucoup aimé et du coup, Vicious me tente énormément ! J’attends également la suite et fin du Faiseur de Rêves avec La Muse des Cauchemars de Laini Taylor même si je redoute un peu ce qui risque de se passer.


Et vous, comment s’est passée votre année 2018 ?
Avez-vous beaucoup lu et fait de belles découvertes ?


Simon Thorn et la fosse aux requins (Simon Thorn #3)

Simon Thorn est prêt à tout pour protéger les Animalgames, ceux qui, comme lui, ont le don de se changer en animaux. Pour cela, il doit empêcher le terrible Orion de reconstituer une arme à la magie si puissante qu’elle lui permettrait de régner sur le monde entier.
Aussi, lorsque son meilleur ami Jam est convoqué à Avalon, le royaume sous-marin, Simon voit là une parfaite opportunité de trouver puis de protéger le fragment d’arme qui y est caché. Mais sous l’océan, la vie est bien plus dangereuse qu’à la surface.

Attention, risque de spoiler sur les tomes précédents !

On est quand même bien gâté avec la série Simon Thorn d’Aimée Carter ! Trois tomes de parus en 2018, c’est juste super car je l’apprécie beaucoup ! Dans chaque tome, on découvre un nouveau royaume Animalgame et dans ce troisième opus, on part à la découverte du monde sous-marin. J’ai beaucoup aimé !

On retrouve Simon et ses amis, Jam convoqué à Avalon dans sa famille, Winter, Ariana qui n’est pas au top de sa forme, et… Nolan ! J’ai été très contente que le frère jumeau de Simon fasse partie du voyage, il est souvent laissé en retrait et à force de vouloir le protéger, j’ai peur qu’il s’éloigne et que ce soit pire que mieux. Simon lui prend tous les risques bien qu’il ait également les pouvoirs du Roi Animal, même si c’est un secret jusqu’à présent pour encore un grand nombre de personnages.

J’ai beaucoup aimé découvrir le royaume sous-marin, plein de dangers s’y cachent et un complot notamment ici pour renverser les traditions et le pouvoir tenu d’une main de fer par le père de Jam. De plus, Orion n’est jamais bien loin… J’ai apprécié en apprendre plus sur Jam, sur sa famille composée de sept soeurs redoutables et comment fonctionne ce monde assez militaire.

Encore une fois, j’ai été emportée par les mots de l’autrice avec grande facilité. Les aventures de Simon sont toujours aussi palpitantes et on apprend encore de nouvelles choses auxquelles on ne s’attendait pas du tout. Difficile de sortir la tête hors de l’eau (héhé) dans tout ça, Simon ne sait plus à qui il peut faire vraiment confiance et le lecteur est tout aussi méfiant que lui !

Bref, Simon Thorn et la fosse aux requins d’Aimée Carter est encore une réussite selon moi. La série ne s’essouffle pas du tout et c’est toujours un réel plaisir de suivre Simon et ses amis dans leurs aventures trépidantes ! Je suis très impatiente de lire les prochains tomes pour découvrir les autres royaumes.


Autrice : Aimée Carter . Date de sortie : 15 novembre 2018
Titre VO : Simon Thorn and the Shark’s Cave


Mes autres chroniques de la série
Tome 1 . Tome 2