Transférés

Dans un futur proche, l’humanité a trouvé le moyen de soigner toutes les maladies : les transférer aux criminels, dont la quasi-totalité vient des ghettos, maintenus au ban d’une société qui touche à la perfection. C’est dans ce monde qu’est née Talia Hale. À 16 ans, elle est la fille chérie d’un politique qui se voit déjà Premier ministre d’Angleterre. Atteinte d’un simple rhume, elle doit subir son premier transfert. Mais à l’hôpital, Talia sauve une petite fille d’une agression. Une petite fille qui vit seule avec son grand frère, Galien, dans les ghettos. Grâce à Galien, Talia découvre l’envers du décor et l’horreur d’un système où seuls les plus riches ont le droit à la santé. Pour changer une société où la frontière entre bien et mal est plus floue que jamais, Talia devra briser le cocon doré dans lequel elle a grandi et combattre tout ce en quoi elle a toujours cru… y compris son propre père. Le monde parfait a un prix.

J’ai été très surprise d’apprendre que Transférés était un tome unique. Il n’est pas très épais et j’étais très curieuse de voir comment l’auteur allait conclure son histoire en un seul tome et que le tout reste crédible. Le pari est réussi ! Kate Blair a su rapidement m’emporter dans son univers dystopique dans lequel Talia découvre que tout n’est pas si rose…

On découvre donc Talia, une jeune fille riche et gâtée mais qui n’a pas eu la vie facile non plus, il ne lui reste que son père qui est un peu trop protecteur envers elle. Son père est un politicien qui se présente aux prochaines élections qui sont toutes proches. Talia ne le voit pas autant que ce qu’elle voudrait. J’ai beaucoup aimé l’évolution de Talia tout au long du livre. Elle était plus centrée sur elle-même et sur ses problèmes jusqu’à ce que Galien et Tig lui ouvrent les yeux, elle fera ensuite tout son possible pour changer les choses même si sa vie en sera menacée.

Ce qui me rendait très curieuse dans cette histoire, c’était son sujet, le transfert des maladies aux criminels. J’avais très envie de comprendre les différentes raisons et raisonnements qui ont poussés les gens à cette solution. Ce n’est pas complètement dénué de sens mais ce système n’est pas parfait non plus, c’est pourquoi Talia va s’insurger !

J’ai trouvé ce livre sympathique à découvrir. L’histoire n’est pas une nouveauté dans le genre mais les chapitres sont courts et on est vite pris, ça se lit facilement. Le seul bémol serait l’histoire d’amour. Je ne l’ai pas trouvée très utile, trop rapide et du coup pas très crédible. Mais c’est un livre young adult donc je pense que c’est pour plaire au public visé.

Bref, Transférés est une lecture rapide et chouette à découvrir. Ce genre d’histoire n’est pas nouveau mais je l’ai trouvée bien menée et le thème des maladies était très intriguant. J’ai beaucoup aimé Talia qui évolue bien mais je n’ai pas accroché à l’histoire d’amour qui tombe un peu comme un cheveu dans la soupe. Une histoire sympa à lire malgré tout !

Je remercie les éditions Michel Lafon pour cette lecture !

michellafon


Auteur : Kate Blair
Date de sortie VF : 13 avril 2017
Éditeur : Michel Lafon (16,95€ – 264 pages)
Titre VO : Transferral

Lune Noire (Zodiaque #3)

Sur la planète du Cancer, comme dans le reste de la constellation du Zodiaque, l’astrologie régit la vie quotidienne. Pas de place pour l’imprévu, et encore moins pour une catastrophe…
Rhoma a ramené la paix dans l’espace grâce à sa victoire sur le groupe dissident du Marad. Mais le maître, son éminence grise, n’a pas été vaincu. Dans l’ombre, il continue d’œuvrer à la destruction du Zodiaque. La jeune fille s’embarque alors dans un nouveau voyage à travers la galaxie pour le traquer avant qu’il commette l’irréparable. Cette quête cache un deuxième objectif qui fait battre le cœur de Rhoma : trouver des informations sur sa mère, disparue depuis des années, mais qui lui apparaît pourtant toujours dans ses visions.

Attention, risque de spoiler sur les tomes précédents !

Zodiaque de Romina Russell est une saga que j’aime beaucoup. Je suis toujours très impatiente de découvrir la suite et c’est sans attendre que j’ai lu ce troisième et avant-dernier tome ! J’ai beaucoup aimé retrouver l’univers et les personnages que j’aime toujours beaucoup.

On retrouve rapidement Rhoma aux côtés de Mathias et de Stanton. J’aime toujours autant Rhoma, ses réflexions, sa maturité et sa personnalité, c’est une protagoniste que j’apprécie tout particulièrement. Je suis très contente que Romina Russell fasse faire un choix définitif à Rhoma, peu importe lequel de Mathias ou d’Hysan elle choisit, au moins elle s’y tient et bon vent le triangle amoureux ! Et ça, ça fait du bien !

Pour ce qui est des autres personnages, ma mémoire m’a fait défaut. Les intervenants sont très nombreux et j’avoue que je n’ai pas toujours su retrouver qui était qui lors de ma lecture. Je n’ai retenu que les principaux. Nishi et Hysan m’ont beaucoup manqué et j’ai été très contente de les retrouver. On en apprend aussi plus sur la mère de Rhoma. C’est ce que nous promettait le tome précédent et je n’ai pas été déçue !

Côté écriture, je n’ai eu aucun soucis à me laisser emporter par la plume de Romina Russell. Encore une fois, l’immersion était totale. Je visualisais bien les différentes planètes et les différents modes de vie des peuples du Zodiaque, comme si j’y étais. Et j’ai adoré ça. Le Zodiaque est de plus en plus menacé par Le Maitre et Rhoma ne sait plus à qui faire pleinement confiance. J’ai beaucoup aimé cette ambiance et les quelques bons retournements de situations auxquels je ne m’attendais pas du tout.

Et cette fin… Le cliffhanger le plus atroce que j’ai pu lire jusqu’à présent ! Quelle idée de terminer son livre comme ça, c’est un supplice pour les lecteurs. Il me faut la suite immédiatement mais ça restera dans mes rêves car ce n’est pas encore pour tout de suite. J’ai hâte en tout cas et je vais me jeter sur le dernier tome lors de sa sortie !

Bref, Lune Noire, le troisième opus de Zodiaque, est une très bonne suite ! J’ai eu plaisir à retrouver ces personnages qui m’avaient bien manqué et surtout l’univers tellement riche, si bien construit et décrit par Romina Russell. C’est une saga que j’aime beaucoup et j’encourage tout le monde à la découvrir si ce n’est pas déjà fait !

Je remercie les éditions Michel Lafon pour cette lecture !

michellafon


Auteur : Romina Russell
Date de sortie VF : 13 avril 2017
Éditeur :Michel Lafon (381 pages – 16,95€)
Titre VO : Black Moon
Nombre de tomes prévus : 4
Le tome suivant : Thirteen Rising (VO)
Mes autres chroniques : Tome 1, Tome 2

In My Mailbox #88

Diapositive1

In My Mailbox est un moyen de partager les livres reçus dans notre boîte aux lettres ainsi que les livres achetés ou empruntés à la bibliothèque. Rendez-vous repris par Lire Ou Mourir. Je ne ferai pas de IMM chaque semaine, juste les semaines où j’ai quelque chose à vous montrer. (source de l’image)

Coucou ! Dernièrement, j’ai reçu/acheté quelques livres 🙂 J’ai reçu le premier tome de The Effigies de Sarah Raughley et je trouve que Lumen soigne très bien les promo de leurs livres ! Ensuite, lors d’une chouette après-midi en compagnie de Géraldine de Mirrorcle World, j’ai acheté Je suis ton soleil de Marie Pavlenko et (ENFIN) le quatrième tome d’Oniria de B.F. Parry, j’ai très envie de découvrir cette suite même si c’est le dernier tome de la saga et que je vais être triste de quitter cet univers !

Ensuite, j’ai reçu deux réceptions de chez Michel Lafon. Le tome 3 de Zodiaque de Romina Russell qui est l’avant dernier tome de la saga si je ne me trompe pas, et Transférés de Kate Blair, une nouveauté qui me rend très curieuse.

Et vous, qu’avez vous reçu dernièrement ? 🙂

La Tour aux mille étages (Inaccessibles #1)

img_2980

Bienvenue à Manhattan, en 2118. New York est à la pointe de l’innovation et du rêve. La ville est désormais une tour de mille étages où les plus aisés vivent à son sommet. Tout semble parfait, lisse et idéal. Jusqu’au jour où une jeune femme tombe du millième étage…
Meurtre ou accident ? Les suspects sont nombreux. La belle et riche Eris, qui découvre un secret familial terrible ? Rylin, qui travaille pour une garçon des étages supérieurs ? Watt, qui espionne tout le monde grâce à une IA qu’il a créée ? Leda, qui cache une addiction ? Ou Avery, la plus parfaite de toues, qui habite le penthouse du millième étage ? Entre soirées débridées, glamour et petits secret entre amis, la Tour aux mille étages va révéler ses mystères.

Globalement, Inaccessibles de Katharine McGee fut une bonne surprise. Au début, j’ai trouvé l’histoire un peu du même genre que Gossip Girl, c’est ce qui m’est venu en tête en premier et je ne m’attendais pas à ce genre de lecture. Puis après un certain nombre de pages, j’ai finalement bien accroché et bien apprécié ma lecture.

Dans ce premier tome, on croise une multitude de personnages et la narration est partagée entre cinq protagonistes bien différents. Parmi ces cinq là, j’en ai apprécié quatre : Avery qui vit un amour interdit, Eris dont le monde s’effondre mais qui arrive à se relever tout doucement, Watt malgré le fait qu’il espionne tout le monde et Rylin que j’ai vraiment adorée, je pense que c’est mon personnage féminin préféré. Celle que je n’ai pas du tout aimée est Leda. Au début ça allait encore et puis je l’ai complètement détestée, elle est tellement obsédée par un garçon qu’elle se transforme en folle furieuse ! Par contre, mon personnage masculin préféré n’est autre que Cord, je l’ai vraiment bien apprécié et j’ai trouvé dommage de ne pas avoir son point de vue (peut-être dans la suite, qui sait ?).

Pour ce qui est de l’histoire, comme on suit cinq personnes à la fois, on est au courant de tout, toutes les informations nécessaires pour comprendre et suivre l’histoire sont données et, contrairement à ce qu’on pourrait croire avec autant de personnages, on ne s’emmêle pas les pinceaux du tout. De plus, ça donne un bon rythme à l’histoire, on tourne les pages avec facilité.

Nénamoins, j’avoue avoir eu un peu de mal avec l’histoire dans la première moitié du livre. Je ne m’attendais pas trop à un récit du même genre que Gossip Girl et je peinais à m’y intéresser. Mais ce n’était que le temps qu’elle se mette en place et qu’on connaisse un peu plus les différents intervenants. Passé la moitié du livre, j’ai pris plaisir à lire cette histoire et j’ai vraiment hâte de lire la suite même si ce n’est pas encore pour tout de suite. Je suis très curieuse de voir comment tout cela va se poursuivre.

Bref, Inaccessibles a été une lecture un peu périlleuse au début, le temps que l’histoire se mette en marche pour devenir au final une lecture plaisante qui me rend très curieuse concernant la suite. Je me suis attachée à beaucoup de personnages et j’en ai détesté certains aussi. Je lirai la suite avec grand plaisir !

3:5

Je remercie les éditions Michel Lafon pour cette lecture !

michellafon


inaccessiblesAuteur : Katharine McGee
Date de sortie VF : 09 février 2017
Éditeur : Michel Lafon (413 pages – 17,95€)
Titre VO : The Thousandth Floor
Nombre de tomes prévus : 3
Le tome suivant : The Dazzling Heights (VO)

Au Pays de l’Ailleurs

au-pays-de-lailleurs

Avec sa peau pâle et ses cheveux de neige, Alice détonne à Ferenwood, ce monde éclatant où les couleurs sont révélatrices d’un don magique. L’incolore jeune fille de douze ans n’a donc apparemment aucun intérêt, et les habitants de ce lieu en ont fait une paria. Aussi, lorsque Oliver lui propose de l’aider à chercher son père, la seule personne qui a toujours cru en elle, Alice accepte. Même si le garçon est son ancien ennemi de classe et que son talent consiste à tromper son monde. Même si, pour retrouver celui qui a disparu trois ans plus tôt, ils devront explorer le dangereux pays de l’Ailleurs… Un endroit où rien n’est ce que l’on croit, et où les pièges pullulent. Un endroit où ils trouveront peut-être plus que ce qu’ils sont venus y chercher.

J’ai commencé Au Pays de l’Ailleurs de Tahereh Mafi avec quelques appréhensions car il y a eu beaucoup d’avis assez négatifs. J’avais peur de ne pas accrocher à l’histoire mais finalement, j’ai adoré cette lecture et j’en suis bien contente ! C’est un petit coup de coeur.

On m’avait dit que Alice, l’héroïne principale, était particulièrement difficile à supporter, imbuvable et capricieuse. On m’avait dit aussi qu’il s’agissait d’une réécriture d’Alice au Pays des Merveilles. Et sachant tout cela, j’ai su à quoi m’attendre et j’ai vraiment passé un bon moment. Alice est tout aussi capricieuse que la Alice de Carroll que je n’avais pas aimée lors de ma première lecture mais que j’ai finalement comprise et appréciée par la suite.

Alice est une petite fille seule et incolore dans un monde où la couleur est source de magie, pas facile à vivre pour une fille de douze ans ! Je l’ai tout de suite aimée, son caractère est très bien passé avec moi, je l’ai comprise. J’ai aussi beaucoup aimé Oliver, le garçon qui demande à Alice de l’accompagner en Ailleurs afin de retrouver le Père de celle-ci. J’ai apprécié leur duo et leur évolution, ils ont appris à se faire confiance et à devenir amis.

Du côté de l’histoire, j’ai tout aimé ! J’ai adoré cette façon si « Carrollesque » qu’a l’auteur de nous conter son récit. Je me suis laissée emporter Au Pays de l’Ailleurs sans soucis. J’ai aimé cette façon si poétique et mélancolique de décrire ce pays si atypique et mystérieux, un pays où on n’est jamais en sécurité malgré les apparences.

Les chapitres sont très courts ce qui m’a fait dévorer le livre en peu de temps, je devais me freiner pour ne pas le terminer trop vite, j’avais envie de faire durer ma lecture. J’ai néanmoins trouvé la fin un peu trop rapide mais j’ai beaucoup aimé la jolie morale de l’histoire, s’aimer soi-même, on ne le fait pas assez.

Bref, Au Pays de l’Ailleurs de Tahereh Mafi est un petit coup de coeur inattendu ! Je m’attendais à ne pas apprécier au vu des avis qui sont en général similaires aux miens, mais j’ai beaucoup aimé. Je l’ai trouvé très beau et j’ai été conquise par l’écriture particulière de l’auteur qui me rappelle celle de Lewis Carroll, pour cette histoire en tous cas. Si vous ne l’avez pas encore lu, n’hésitez pas, je croise les doigts pour que votre lecture soit aussi chouette que la mienne !

coup-de-coeur-trop-beau

Je remercie les éditions Michel Lafon pour cette lecture !

michellafon


AU PAYS DE L'AILLEURS_DVLP_140x220_DOS 29mm.inddAuteur : Tahereh Mafi
Date de sortie VF : 13 octobre 2016
Éditeur : Michel Lafon (16,95€)
Titre VO : Futhermore
C’est un tome unique.


Diapositive1