Bilan du Mois #34 : Juin 2018

  

Si le mois de mai n’avait pas été terrible terrible en terme de lectures, le mois de juin à plutôt bien commencé avec Le Pays des Contes : La Collision des Mondes de Chris Colfer que j’ai lu en un jour. Un dernier tome, c’est toujours difficile de quitter un univers et des personnages que l’on a suivi pendant quelques années et j’ai beaucoup aimé ! Encore un dernier tome avec Dolorine à l’École d’Ariel Holzl, le dernier tome des Soeurs Carmines qui est une série que j’ai vraiment beaucoup aimée (mais ce n’est pas un adieu, juste un au revoir). On continue sur les chouettes lectures avec Rouille de Floriane Soulas que j’ai vraiment beaucoup aimé, un premier roman sans faute !

  

J’ai également écouté l’audiobook de La Fraternité de l’Anneau de J.R.R. Tolkien, lu par Thierry Janssen, et j’ai énormément apprécié cette expérience. J’ai la suite sous la main (ou plutôt dans les oreilles) et je vais continuer ma découverte de l’oeuvre de l’auteur de cette manière. Ma lecture suivante fut La fille d’encre et d’étoiles de Kiran Millwood Hargrave qui malheureusement a été une petite déception pour moi. Je m’attendais à une histoire qui m’en mette plein les mirettes mais finalement, ça n’a pas été le cas. On termine le mois avec une superbe lecture : Moi, Simon, 16 ans, Homosapiens de Becky Albertalli, une lecture toute en douceur et bonheur que j’ai beaucoup aimée. J’ai même donné envie de le lire à une amie qui ne lit presque jamais ^^

  
 

Un ami m’a prêté le second tome de Sangre ainsi que les Sky Doll. Pour Sky Doll, j’en ai profité pour relire le premier tome que j’ai en ma possession pour mieux comprendre l’histoire car je trouve que ce n’est pas toujours facile de saisir le tout. J’ai ensuite craqué sur la BD Blindsprings de Kadi Fedoruk, qui est un webcomic à la base. J’ai beaucoup aimé les dessins, c’est ce qui m’a attirée tout de suite, mais je suis encore un peu perdue quant à l’histoire. J’espère comprendre un peu mieux les différents tenants et aboutissants avec la suite. Je le relirais bien pour vous en parler sur le blog !

Je suis en train de lire La fille qui avait bu la lune de Kelly Barnhill, j’en suis à 38% selon Goodreads, et pour l’instant ça me plait bien. On suit différents intervenants et pour certains, je me demande quel sera leur rôle à la fin. Je pense profiter de mon après-midi pour avancer encore un peu dans cette lecture.

Coucou ! Les deux dernières semaines de juin ont été un peu la folie au niveau du boulot. C’était la fin de l’année fiscale et il fallait sortir un max de trucs dans les temps donc c’était la course mais on y est arrivé, j’espère qu’on va pouvoir souffler un peu maintenant ^^ Et bonne nouvelle, j’ai enfin signé mon CDI ! Mon tout tout premier CDI, je suis très très contente.

Ensuite, ça fait une semaine que j’ai une pêche d’enfer ! Je suis d’excellente humeur et j’ai l’impression que tout est possible, que tout ira bien ! Ca coïncide avec ma reprise du sport, je ne sais pas si c’est lié mais en tout cas, c’est le top. Ca faisait un moment que je ne m’étais pas sentie aussi bien. J’ai bien lu aussi ce mois-ci comparé au mois passé, du coup c’est super chouette aussi.

J’ai aussi fait deux albums photos avec les photos du mariage. Je les attends avec une très grande impatience, j’ai hâte de voir ce que ça donne. Dans le premier, il y a toutes les photos de la journée, la commune, la salle, l’instabox, les invités, la licorne, et dans le second ce sont les photos du shooting que l’on a fait avec les photographes. Les photos sont vraiment canon ♥

Et si j’ai la pêche, je crois que c’est aussi dû à une certaine sortie mi-juin qui m’a fait un bien fou ! J’ai revu Cranberries, Caladhiel, Cindy et Robin lors d’une petite journée à Charleroi où on a été manger un Phô, une soupe vietnamienne. Puis on a été faire un tour en librairie, passage obligé, j’y ai d’ailleurs fait quelques achats, et boire un thé glacé à Livre ou Verre.

Puis d’autres sorties entre amis m’ont aussi fait passer un excellent moment ! J’ai aussi réservé mes vacances pour septembre, je retrouve enfin Collioure. J’y suis allée plusieurs années et là ça me manquait carrément. Bref, mon mois de juin a été vraiment au top du top et j’espère que juillet le sera tout autant !

Publicités

Moi, Simon, 16 ans, Homosapiens

Simon Spier, 16 ans, est gay. Personne n’est au courant. Les seuls moments où il est vraiment lui-même, c’est bien à l’abri derrière l’écran de son ordinateur. C’est sur un chat qu’il a « rencontré » Blue. Il ne sait pas grand-chose de lui. Simplement :
1/ Ils fréquentent le même lycée.
2/ Blue est irrésistible.
3/ Il l’apprécie énormément. (Pour être tout à fait honnête, Simon commence même à être un peu accro.)
Simon commet alors une erreur monumentale : il oublie de fermer sa session sur l’ordi du lycée. Résultat ? Martin, un de ses camarades de classe, sait désormais que Simon est gay. Soit Simon lui arrange un coup avec sa meilleure amie, soit Marin révèle son secret à la terre entière. Problème réglé? Pas si sûr…

J’ai enfin découvert l’histoire de Simon et ce, même avant de voir le film ce qui est plutôt un exploit vu tout l’engouement qu’il y a autour. Un ami m’a prêté le livre et je n’ai pas attendu très longtemps avant de le lire et j’ai beaucoup beaucoup aimé !

Moi, Simon, 16 ans, Homosapiens de Becky Albertalli est une lecture que je qualifierais de petite lecture du bonheur, un livre doudou qui nous fait nous sentir bien. Une lecture rafraichissante, j’ai été surprise que Simon ne s’apitoie pas sur son sort lorsque son homosexualité est révélée au grand jour et ça fait du bien. Une histoire plein de vie, de joie et de douceur. C’est un roman qui nous dit que, peu importe l’orientation sexuelle, la couleur de peau, le poids et autre, tout ira bien.

J’ai adoré tous les personnages sans exception ! Simon est tellement attendrissant, ses réflexions et sa façon de penser sont simples mais tellement vraies, tellement humaines. Et puis, il y a Blue. Impossible de ne pas craquer pour ces deux-là. Leurs échanges de mails ont rythmé ma lecture, je me suis vite prise au jeu et je me suis creusé les méninges pour deviner qui se cachait sous le pseudonyme de Blue.

La famille et les amis de Simon ne sont pas en reste. J’adore ce genre de famille, loufoque avec des petites traditions rien qu’à eux. Leur lien n’en est que renforcé. Du côté des amis, je me suis plus attachée à la pétillante Abby, on la voit un peu plus que Nick et Leah. Plusieurs messages forts sont passés via ces différents personnages et j’ai beaucoup aimé ça aussi.

Bref, il n’y a rien que je n’aie pas aimé dans Moi, Simon, 16 ans, Homosapiens de Becky Albertalli ! J’ai pris beaucoup de plaisir à lire cette histoire, celle de Simon, de Blue, de sa famille et de ses amis. Un livre qui nous fait nous sentir bien. J’y repenserais encore longtemps, un moment lecture plein de tendresse. Bon on va voir le film ? Le tout en mangeant des oréos bien sûr !


Autrice : Becky Albertalli . Date de sortie : 15 avril 2015
Titre VO : Simon vs the Homo Sapiens Agenda