Dolorine à l’École (Les Soeurs Carmines #3)

L’école de la vie n’a point de vacances. Même quand on y meurt. Pour Dolorine Carmine, la rentrée des classes est une bonne occasion de se faire de nouveaux ennemis camarades. Cependant, la fillette n’a pas trop l’habitude de parler avec les vivants. Les fantômes, en revanche… Dans le pensionnat bizarre tout à fait normal où elle atterri, les spectres manquent pourtant à l’appel. Ont-ils été chassés par les horreurs mignonnes petites bestioles des environs ? À moins qu’ils ne travaillent au laboratoire de Miss Elizabeth, la nouvelle institutrice ? Personne ne semble avoir la réponses. Monsieur Nyx veut tout brûler. Mais Dolorine reste optimiste : en fouinant partout, elle finira bien par les retrouver ! Un peu de curiosité n’a jamais tué personne… Si ?

Attention, risque de spoiler sur les tomes précédents !

Toutes les bonnes choses ont une fin et malheureusement pour les lecteurs, la trilogie des Soeurs Carmines aussi ! C’est une saga que j’ai découverte en peu de temps, les deux premiers tomes ayant été engloutis lus en mars et je ne voulais pas du tout quitter Grisaille mais je n’ai pas pu résister bien longtemps avant de lire ce dernier opus.

Ce que je trouve très original dans la plume d’Ariel Holzl c’est que chaque tome n’est pas seulement raconté d’un point de vue d’une des trois soeurs, Merry, Tristabelle et Dolorine, mais qu’il est construit d’une façon qui leur est propre à chacune. Chaque tome a du style, du punch, de l’humour (noir certes, mais c’est terriblement bien) et est adapté en fonction de la soeur que l’on suit. Ca sort de l’ordinaire et j’attendais avec impatience ce dernier tome sur Dolorine qui va vivre de nouvelles aventures à l’école.

Comme on a pu le découvrir avant, Dolorine est d’une naïveté touchante, parfois un peu ridicule mais c’est ce qui fait tout son charme d’enfant. Sans être aussi malchanceuse que Merry, Dolorine arrive à se fourrer dans des coups pas possibles, qu’ils soient volontaires ou non, tout en arrivant à s’en sortir on ne sait trop comment.

Ce que j’ai également beaucoup apprécié dans cette trilogie, c’est le fait que, au premier abord, le récit peut paraître un peu sans queue ni tête mais au fur et à mesure que l’on avance, les pièces du puzzle finissent par se mettre en place et on comprend mieux les événements. Si les révélations n’ont pas été aussi nombreuses que dans le deuxième tome, on en apprend un peu plus sur Monsieur Nyx et ça, ce n’est pas négligeable !

Bref, Dolorine à l’École d’Ariel Holzl ne manque pas de cette petite touche que j’ai tant appréciée dans les deux premiers tomes, même si Belle de Gris reste mon préféré. C’est avec un petit pincement au coeur que je quitte déjà l’univers de Grisaille et ses personnages (on est sûr qu’il n’y aura pas de suite ? *yeux de petits chats larmoyants* non j’aurais trop peur de subir le sort que réserve Tristabelle aux chatons et aux maris). Ce qui est certain, c’est que je suivrais de très près les nouvelles publications de l’auteur. Je suis curieuse de ce qu’il peut encore nous faire découvrir !


Auteur : Ariel Holzl . Date de sortie : 24 mai 2018


 Mes autres chroniques de la série
Tome 1 . Tome 2


Publicités

Les sorties qui me tentent : Mars 2018


Les nouveautés VF


La fille qui n’existait pas de Natalie C. Anderson (01 mars 2018)
Tina ne vit pas, elle survit sur le toit d’un immeuble des bas-fonds de Sangui. Cambrioleuse la plus habile d’un gang kényan, elle ne pense qu’à une chose : venger sa mère assassinée par son ancien employeur, le nabab blanc M. Greyhill. L’occasion se présente enfin quand on lui demande de s’introduire dans la luxueuse villa de ce dernier. Prise sur le fait par Michael, le fils Greyhill avec lequel elle a grandi, Tina commence à douter. Submergés par les souvenirs de leur enfance, les deux jeunes gens décident de passer un marché… Entre les rues inquiétantes de Sangui et la guerre qui menace son village natal, Tina voit sa vengeance prendre un tournant qu’elle n’aurait jamais pu imaginer…

The Vanishing Girl #1 de Laura Thalassa (08 mars 2018)
Chaque nuit, Ember disparait. Elle peut alors se téléporter n’importe où : à l’étranger ou dans la chambre du garçon qui lui plait… Elle a toujours réussi à dissimuler ce don incroyable jusqu’au jour où le séduisant Caden la kidnappe. Elle comprend alors que son pouvoir est une arme et que certains sont prêts à tout pour se l’approprier…

Le Dieu Oiseau d’Aurélie Wellenstein (08 mars 2018)
Une île. Dix clans. Tous les dix ans, une compétition détermine quel clan va dominer l’île pour la décennie à venir. Les perdants subiront la tradition du « banquet » : une journée d’orgie où les vainqueurs peuvent réduire en esclavage, tuer, violer, et même dévorer leurs adversaires. Il y a dix ans, Faolan, fils du chef de clan déchu, a assisté au massacre de sa famille. Sauvé par le fils du chef victorieux, Torok, il est depuis lors son esclave et doit subir ses fantaisies perverses. Sa seule perspective d’avenir est de participer à la compétition de « l’homme-oiseau », afin de renverser l’équilibre des pouvoirs en place et de se venger. Qui du maître ou de l’esclave va remporter la bataille ? Quel enjeu pour les habitants de l’île ? Quel est le prix à payer pour la victoire ?
Le roman le plus fort et le plus brutal d’Aurélie Wellenstein à ce jour.

So long, Alice de Constance Dufort (18 mars 2018)
New York, années 2010. Alice cherche son frère dans Manhattan, rivée à son lecteur MP3. Il ne lui reste que cela de sa vie d’avant : la playlist de Jeff. Ca et l’arrogance de ses 14 ans. Jefferson est ici. Elle le trouvera ! Quitte à dormir dans Central Park au coeur de l’automne. Une rencontre aussi fortuite que désagréable va pourtant bouleverser le déroulement de sa mission. Mais qui est cette vieille harpie endimanchee au chat teigneux, gesticulant devant le chapelier fou de bronze? Et cet etrange majordome qui la talonne, Alice est persuadée de le connaître…


Les nouveautés VO


Legacy of Orïsha #1 : Children of Blood and Bone de Tomi Adeyemi (06 mars 2018)
Zélie Adebola remembers when the soil of Orïsha hummed with magic. Burners ignited flames, Tiders beckoned waves, and Zelie’s Reaper mother summoned forth souls. But everything changed the night magic disappeared. Under the orders of a ruthless king, maji were targeted and killed, leaving Zélie without a mother and her people without hope. Now, Zélie has one chance to bring back magic and strike against the monarchy. With the help of a rogue princess, Zélie must outwit and outrun the crown prince, who is hell-bent on eradicating magic for good. Danger lurks in Orïsha, where snow leoponaires prowl and vengeful spirits wait in the waters. Yet the greatest danger may be Zélie herself as she struggles to control her powers—and her growing feelings for the enemy.

To Kill a Kingdom de Alexandra Christo (06 mars 2018)
Princess Lira is siren royalty and the most lethal of them all. With the hearts of seventeen princes in her collection, she is revered across the sea. Until a twist of fate forces her to kill one of her own. To punish her daughter, the Sea Queen transforms Lira into the one thing they loathe most—a human. Robbed of her song, Lira has until the winter solstice to deliver Prince Elian’s heart to the Sea Queen or remain a human forever. The ocean is the only place Prince Elian calls home, even though he is heir to the most powerful kingdom in the world. Hunting sirens is more than an unsavory hobby—it’s his calling. When he rescues a drowning woman in the ocean, she’s more than what she appears. She promises to help him find the key to destroying all of sirenkind for good—But can he trust her? And just how many deals will Elian have to barter to eliminate mankind’s greatest enemy?

The Wicked Deep de Shea Ernshaw (06 mars 2018)
Where, two centuries ago, three sisters were sentenced to death for witchery. Stones were tied to their ankles and they were drowned in the deep waters surrounding the town. Now, for a brief time each summer, the sisters return, stealing the bodies of three weak-hearted girls so that they may seek their revenge, luring boys into the harbor and pulling them under. Like many locals, seventeen-year-old Penny Talbot has accepted the fate of the town. But this year, on the eve of the sisters’ return, a boy named Bo Carter arrives; unaware of the danger he has just stumbled into. Mistrust and lies spread quickly through the salty, rain-soaked streets. The townspeople turn against one another. Penny and Bo suspect each other of hiding secrets. And death comes swiftly to those who cannot resist the call of the sisters. But only Penny sees what others cannot. And she will be forced to choose: save Bo, or save herself.


Les suites


The Illuminae Files #3 : Obsidio de Amie Kaufman et Jay Kristoff (13 mars 2018)
Kady, Ezra, Hanna, and Nik narrowly escaped with their lives from the attacks on Heimdall station and now find themselves crammed with 2,000 refugees on the container ship, Mao. With the jump station destroyed and their resources scarce, the only option is to return to Kerenza—but who knows what they’ll find seven months after the invasion? Meanwhile, Kady’s cousin, Asha, survived the initial BeiTech assault and has joined Kerenza’s ragtag underground resistance. When Rhys—an old flame from Asha’s past—reappears on Kerenza, the two find themselves on opposite sides of the conflict. With time running out, a final battle will be waged on land and in space, heros will fall, and hearts will be broken.

Pérismer #3 : Le Serviteur d’Askan de Franck Dive (mars 2018)
Vaincre ou être vaincus ! Après avoir triomphé de la Reine des noctères puis chassé le maléfique Lorcraz et ses hordes de la forêt de Luisen, les cinq amis doivent maintenant se préparer pour leur dernier combat. Les habitants de Pérismer sauront-ils s’unir pour faire face à la plus grande menace qui ait jamais pesé sur leur monde ?


Quels sont les livres que vous attendez le plus en mars ? 🙂 

L’Ombre de Luisen (Pérismer #2)

Alors que Pérismer se remet à peine de la guerre contre les noctères, une ombre s’étend sur l’empire fayeries et Luisen s’enfonce dans les ténèbres. Forcés de réagir, nos quatre héros se retrouvent de nouveau emportés dans la tourmente et plongés au coeur de révélations qui pourraient bien les briser.

Attention, risque de spoiler sur le tome précédent !

Ayant beaucoup apprécié le premier tome de Pérismer, c’est avec plaisir que je me suis plongée dans ce second volet. À nouveau, Franck Dive n’est pas tendre avec ses personnages. Ils subissent encore tout un tas d’épreuves, plus difficiles les unes que les autres mais ils arrivent néanmoins à se relever, ce qui fait leur force ! C’est un point important du livre et heureusement que les protagonistes étaient là sinon j’aurais fini toute patraque je crois.

On ne suit plus que quatre protagonistes principaux : Pharnis, Amonis, Erian et Farah. J’avais beaucoup apprécié cette dernière lors de ma lecture du premier opus, son courage et sa volonté de protéger son peuple meurtri n’a fait qu’augmenter mon attachement à elle ! Du côté des personnages masculins, Pharnis est remonté dans mon estime. Assez isolé dans la première partie, il ouvre enfin les yeux sur ce qui a de l’importance et s’accrochera à cela par la suite. Erian m’a énormément manqué ! Séparé des autres, il a été assez absent. Je préfère lorsqu’ils sont tous ensemble, s’encourageant et se rendant plus fort. Amonis reste fidèle à lui-même, il progresse et on en apprend un peu plus sur ses origines, ce qui apporte encore plus de questions par contre !

Du côté de l’histoire, le bois de Luisen se porte très mal, une ombre s’est étendue parmi les arbres et les pervertit. Malgré un rythme un peu lent au début, Franck Dive est le maitre du suspense ! J’ai tremblé pour les personnages ! Comme les points de vue sont partagés entre nos héros, on termine par exemple un chapitre sur une scène cruciale, on veut savoir ce qu’il se déroule ensuite mais le récit passe à autre chose. Et quand on finit par presque oublier cette scène, elle nous revient en pleine figure avec encore plus de mystères que l’on n’avait pas vus venir !

Par contre, certains événements se déroulent un peu trop vite, ne laissant pas le temps au lecteur de réaliser l’ampleur de ce qu’il vient de se passer. Ca m’a perdue quelques fois. Néanmoins, j’ai hâte de découvrir le dernier tome, hâte que ces personnages auxquels je me suis attachée parviennent à contrôler la bête qui sommeille en eux et libèrent tout leur pouvoir pour vaincre leurs ennemis !

Bref, L’Ombre de Luisen est un second tome agréable à suivre. L’histoire, quoiqu’un peu rapide par moment, est bien maîtrisée par Franck Dive. Cette lecture m’a complètement vidée tellement j’ai eu peur pour les personnages. Mais heureusement, ils ne se laissent pas faire, ils réagissent et deviennent plus forts. Leur répit n’est que de courte durée et tout va se jouer dans le troisième tome que j’attends avec impatience !


Auteur : Franck Dive . Date de sortie : 24 août 2017


Mes autres chroniques de la série
Tome 1 . Tome 3


Les Halliennales 2017 : mon programme

J’avais envie de vous faire cet article depuis qu’on a appris la date de ce salon ! Et oui, ça fait un moment que je trépigne d’impatience pour pouvoir enfin vous en parler ! Je n’ai jamais été aux Halliennales et du coup ce sera la première fois que j’irais. Quand j’ai appris que de 1) c’était à Lille, donc à 2h de route de chez moi et de 2) que ça ne durait qu’une seule journée, ce qui m’arrangeait plutôt bien, c’était impossible que je ne vienne pas ! Je ne viendrais pas seule car je serais accompagnée des copines Cranberries et Caladhiel, et j’espère Mirrorcle World. Après les Imaginales, c’est un des salons les mieux appréciés alors j’ai hâte d’y être !

Il y a plein d’auteurs que je souhaite voir :

  • Agnès Marot (Quelques pas de plus – Scrineo)
  • Alison Germain (Le souffle de Midas – Chat noir)
  • Cindy Van Wilder (La lune est à nous – Scrineo)
  • Franck Dive (Pérismer – Naos)
  • Gabriel Katz (Aeternia – Scrineo)
  • Jean-Baptistede Panafieu (L’éveil – Gulf Stream)
  • Sandra Moyon (Les Autres – Plume Blanche)

 
 

Il y a beaucoup de maisons d’édition que j’aimerais voir, chez qui la liste des livres que je veux acheter s’agrandit de plus en plus. J’espère que j’aurais l’occasion de trouver les livres qui me font de l’oeil. Et je suis sûre que je ferais de chouettes découvertes aussi !

Vous y êtes déjà allé ? Vous y allez cette année ? Quel(s) auteur(s) vous intéresse(nt) ?

La Reine des noctères (Pérismer #1)

Ils sont cinq. Cinq adolescents qui vivent depuis leur plus jeune âge dans un monastère isolé du monde extérieur. Par une nuit tragique, ils échappent de justesse à l’agression de ténébreuses créatures et, pour survivre, doivent se résoudre à l’exil. Un long périple les attend, au cours duquel ils n’auront pas d’autre choix que d’apprendre à s’entraider et à dépasser leurs différences, car face à eux se dresse la Reine des noctères, un fléau qui les considère déjà comme ses pires ennemis.

Le premier tome de Pérismer a été une très bonne surprise pour moi ! Je ne m’attendais pas à accrocher autant. J’avais commencé à lire le premier chapitre avant de faire une petite pause dans mes lectures fantasy, une pause qui a été bénéfique car ça m’a permis de me replonger pleinement dans ce livre que j’ai beaucoup aimé !

Dans ce premier tome, on rencontre de nombreux personnages dont cinq adolescents, trois garçons, Amonis, Pharnis, Erian, et deux filles plus jeunes, les jumelles Swenn et Colleen. On a les pensées de chacun, ce qui nous permet de ne pas se perdre et d’en apprendre beaucoup plus que si on ne suivait qu’un seul protagoniste mais j’aurais aimé avoir plus souvent le point de vue des jumelles.

Tous les cinq sont bien différents, chacun avec son propre pouvoir et sa propre personnalité, mais tous ont une chose en commun et j’ai énormément aimé ces révélations, j’ai hâte d’en apprendre encore plus et de voir ce que cela va donner par la suite. Je n’ai pas de préférence entre ces cinq là, il n’y en a pas un que j’ai moins aimé que les autres, je les ai tous appréciés. J’ai également beaucoup aimé Farah, la jeune fayeries, et Etan d’Ismaval qui viennent s’ajouter au groupe. Par contre, il y a des personnages comme Osan dont je me suis tout de suite méfiée !

Du côté de l’histoire, je l’ai trouvé assez originale, surtout pour ce qui concerne les origines des protagonistes principaux. À un moment, j’ai eu beaucoup de mal à poser ce livre. Un événement a tout déclenché, c’est d’ailleurs le passage qui est représenté sur la couverture. Ca m’a beaucoup touchée et je n’ai pas su reposer le livre, le quittant à regret pour aller travailler, ce qui ne m’empêchait pas d’y penser !

J’ai malgré tout eu un peu du mal avec la fin, je n’ai probablement pas saisi tous les enjeux finaux mais ça ne m’empêchera pas de lire la suite. Concernant l’écriture, la plume de Franck Dive est fluide et très agréable. Je n’ai eu aucun mal à imaginer le monde de Pérismer et les différents lieux que découvrent nos héros. Les chapitres sont courts, les pages se tournent sans que l’on s’en aperçoive et l’auteur n’est pas toujours tendre avec ses personnages, ce qui rend l’histoire encore plus réelle.

Bref, le premier tome de Pérismer, la Reine des noctères de Franck Dive est un bon premier tome, une chouette découverte ! J’ai beaucoup aimé faire la connaissance des différents personnages, qui en ont vu de toutes les couleurs, et j’ai hâte de les voir évoluer. Une histoire très originale que je vous encourage à découvrir !


Auteur : Franck Dive . Date de sortie : 18 novembre 2016


Mes autres chroniques de la série
Tome 2 . Tome 3


En lecture commune avec Les petites addictions de Cranberries