L’Ombre de Luisen (Pérismer #2)

Alors que Pérismer se remet à peine de la guerre contre les noctères, une ombre s’étend sur l’empire fayeries et Luisen s’enfonce dans les ténèbres. Forcés de réagir, nos quatre héros se retrouvent de nouveau emportés dans la tourmente et plongés au coeur de révélations qui pourraient bien les briser.

Attention, risque de spoiler sur le tome précédent !

Ayant beaucoup apprécié le premier tome de Pérismer, c’est avec plaisir que je me suis plongée dans ce second volet. À nouveau, Franck Dive n’est pas tendre avec ses personnages. Ils subissent encore tout un tas d’épreuves, plus difficiles les unes que les autres mais ils arrivent néanmoins à se relever, ce qui fait leur force ! C’est un point important du livre et heureusement que les protagonistes étaient là sinon j’aurais fini toute patraque je crois.

On ne suit plus que quatre protagonistes principaux : Pharnis, Amonis, Erian et Farah. J’avais beaucoup apprécié cette dernière lors de ma lecture du premier opus, son courage et sa volonté de protéger son peuple meurtri n’a fait qu’augmenter mon attachement à elle ! Du côté des personnages masculins, Pharnis est remonté dans mon estime. Assez isolé dans la première partie, il ouvre enfin les yeux sur ce qui a de l’importance et s’accrochera à cela par la suite. Erian m’a énormément manqué ! Séparé des autres, il a été assez absent. Je préfère lorsqu’ils sont tous ensemble, s’encourageant et se rendant plus fort. Amonis reste fidèle à lui-même, il progresse et on en apprend un peu plus sur ses origines, ce qui apporte encore plus de questions par contre !

Du côté de l’histoire, le bois de Luisen se porte très mal, une ombre s’est étendue parmi les arbres et les pervertit. Malgré un rythme un peu lent au début, Franck Dive est le maitre du suspense ! J’ai tremblé pour les personnages ! Comme les points de vue sont partagés entre nos héros, on termine par exemple un chapitre sur une scène cruciale, on veut savoir ce qu’il se déroule ensuite mais le récit passe à autre chose. Et quand on finit par presque oublier cette scène, elle nous revient en pleine figure avec encore plus de mystères que l’on n’avait pas vus venir !

Par contre, certains événements se déroulent un peu trop vite, ne laissant pas le temps au lecteur de réaliser l’ampleur de ce qu’il vient de se passer. Ca m’a perdue quelques fois. Néanmoins, j’ai hâte de découvrir le dernier tome, hâte que ces personnages auxquels je me suis attachée parviennent à contrôler la bête qui sommeille en eux et libèrent tout leur pouvoir pour vaincre leurs ennemis !

Bref, L’Ombre de Luisen est un second tome agréable à suivre. L’histoire, quoiqu’un peu rapide par moment, est bien maîtrisée par Franck Dive. Cette lecture m’a complètement vidée tellement j’ai eu peur pour les personnages. Mais heureusement, ils ne se laissent pas faire, ils réagissent et deviennent plus forts. Leur répit n’est que de courte durée et tout va se jouer dans le troisième tome que j’attends avec impatience !


Auteur : Franck Dive . Date de sortie : 24 août 2017


Mes autres chroniques de la série
Tome 1


Publicités

Les Halliennales 2017 : mon programme

J’avais envie de vous faire cet article depuis qu’on a appris la date de ce salon ! Et oui, ça fait un moment que je trépigne d’impatience pour pouvoir enfin vous en parler ! Je n’ai jamais été aux Halliennales et du coup ce sera la première fois que j’irais. Quand j’ai appris que de 1) c’était à Lille, donc à 2h de route de chez moi et de 2) que ça ne durait qu’une seule journée, ce qui m’arrangeait plutôt bien, c’était impossible que je ne vienne pas ! Je ne viendrais pas seule car je serais accompagnée des copines Cranberries et Caladhiel, et j’espère Mirrorcle World. Après les Imaginales, c’est un des salons les mieux appréciés alors j’ai hâte d’y être !

Il y a plein d’auteurs que je souhaite voir :

  • Agnès Marot (Quelques pas de plus – Scrineo)
  • Alison Germain (Le souffle de Midas – Chat noir)
  • Cindy Van Wilder (La lune est à nous – Scrineo)
  • Franck Dive (Pérismer – Naos)
  • Gabriel Katz (Aeternia – Scrineo)
  • Jean-Baptistede Panafieu (L’éveil – Gulf Stream)
  • Sandra Moyon (Les Autres – Plume Blanche)

 
 

Il y a beaucoup de maisons d’édition que j’aimerais voir, chez qui la liste des livres que je veux acheter s’agrandit de plus en plus. J’espère que j’aurais l’occasion de trouver les livres qui me font de l’oeil. Et je suis sûre que je ferais de chouettes découvertes aussi !

Vous y êtes déjà allé ? Vous y allez cette année ? Quel(s) auteur(s) vous intéresse(nt) ?

La Reine des noctères (Pérismer #1)

Ils sont cinq. Cinq adolescents qui vivent depuis leur plus jeune âge dans un monastère isolé du monde extérieur. Par une nuit tragique, ils échappent de justesse à l’agression de ténébreuses créatures et, pour survivre, doivent se résoudre à l’exil. Un long périple les attend, au cours duquel ils n’auront pas d’autre choix que d’apprendre à s’entraider et à dépasser leurs différences, car face à eux se dresse la Reine des noctères, un fléau qui les considère déjà comme ses pires ennemis.

Le premier tome de Pérismer a été une très bonne surprise pour moi ! Je ne m’attendais pas à accrocher autant. J’avais commencé à lire le premier chapitre avant de faire une petite pause dans mes lectures fantasy, une pause qui a été bénéfique car ça m’a permis de me replonger pleinement dans ce livre que j’ai beaucoup aimé !

Dans ce premier tome, on rencontre de nombreux personnages dont cinq adolescents, trois garçons, Amonis, Pharnis, Erian, et deux filles plus jeunes, les jumelles Swenn et Colleen. On a les pensées de chacun, ce qui nous permet de ne pas se perdre et d’en apprendre beaucoup plus que si on ne suivait qu’un seul protagoniste mais j’aurais aimé avoir plus souvent le point de vue des jumelles.

Tous les cinq sont bien différents, chacun avec son propre pouvoir et sa propre personnalité, mais tous ont une chose en commun et j’ai énormément aimé ces révélations, j’ai hâte d’en apprendre encore plus et de voir ce que cela va donner par la suite. Je n’ai pas de préférence entre ces cinq là, il n’y en a pas un que j’ai moins aimé que les autres, je les ai tous appréciés. J’ai également beaucoup aimé Farah, la jeune fayeries, et Etan d’Ismaval qui viennent s’ajouter au groupe. Par contre, il y a des personnages comme Osan dont je me suis tout de suite méfiée !

Du côté de l’histoire, je l’ai trouvé assez originale, surtout pour ce qui concerne les origines des protagonistes principaux. À un moment, j’ai eu beaucoup de mal à poser ce livre. Un événement a tout déclenché, c’est d’ailleurs le passage qui est représenté sur la couverture. Ca m’a beaucoup touchée et je n’ai pas su reposer le livre, le quittant à regret pour aller travailler, ce qui ne m’empêchait pas d’y penser !

J’ai malgré tout eu un peu du mal avec la fin, je n’ai probablement pas saisi tous les enjeux finaux mais ça ne m’empêchera pas de lire la suite. Concernant l’écriture, la plume de Franck Dive est fluide et très agréable. Je n’ai eu aucun mal à imaginer le monde de Pérismer et les différents lieux que découvrent nos héros. Les chapitres sont courts, les pages se tournent sans que l’on s’en aperçoive et l’auteur n’est pas toujours tendre avec ses personnages, ce qui rend l’histoire encore plus réelle.

Bref, le premier tome de Pérismer, la Reine des noctères de Franck Dive est un bon premier tome, une chouette découverte ! J’ai beaucoup aimé faire la connaissance des différents personnages, qui en ont vu de toutes les couleurs, et j’ai hâte de les voir évoluer. Une histoire très originale que je vous encourage à découvrir !


Auteur : Franck Dive . Date de sortie : 18 novembre 2016


Mes autres chroniques de la série
Tome 2


banniere erelle FINI2

En lecture commune avec Les petites addictions de Cranberries


Chimère Captive (Les Arpenteurs de rêves #1)

Fraîchement débarquée à Lyon pour ses études, Céleste regrette le climat d’outre-mer et la vie avec son père. Mais les choses commencent à changer le jour où elle découvre qu’elle peut naviguer dans les rêves des autres et les modifier, à l’instar de ses nouveaux colocataires.
Si vous pouviez changer les rêves d’autrui, le feriez-vous ? Si vous découvriez un un songe qui n’appartient à personne, le visiteriez-vous ? Et comment réagiriez-vous si vous viviez tout cela… dans la peau d’un gros labrador ?

Chimère Captive, le premier tome des Arpenteurs de rêves, de Mathieu Rivero est un livre qui me tentait beaucoup lors de sa sortie et j’ai été très contente lorsque j’ai reçu ce livre en partenariat avec les Indés de l’Imaginaire lors de leur action autour du label Naos. Malheureusement pour moi, c’est une déception. J’ai l’impression d’être passée complètement à côté de cet univers et de ces personnages !

Chimère Captive n’est pas un livre très épais, il ne fait même pas 200 pages et je trouve que l’histoire aurait mérité plus d’explications, plus d’élaboration du thème des rêves. J’ai été complètement laissée dans le flou, un peu comme quand on suit une conversation dont on ne vous explique aucun des éléments clés. J’ai eu l’impression que l’histoire passait du coq à l’âne sans que le lecteur s’y retrouve, comme si l’histoire était plus développée et que l’on avait retiré des parties au hasard. Je n’ai pas compris pourquoi Céleste allait rendre visite à Wielder, ni même d’où sort ce personnage, pourquoi Mano était si obsédé par le Grand Songe et qu’est-ce que le Grand Songe au final ? Je suis passée à côté de tout… J’ai eu l’impression de découvrir une histoire en mode accéléré.

Concernant les personnages, je ne m’y suis pas attachée. Je ne me suis ni identifiée et ni intéressée à eux. Tout ce qui leur arrivait me paraissait lointain et cela vient du fait qu’ils ne sont pas approfondis du tout, on ne les connait pas, on n’apprend rien d’eux au fil de la lecture. De plus, la narration est partagée entre quatre protagonistes ce qui fait qu’on s’éparpille encore plus. Je n’ai pas compris non plus certaines réactions des personnages.

Et tout ça est vraiment dommage car je trouve que le monde des rêves est un sujet qui peut être vraiment génial s’il est bien exploité ! J’aurais aimé avoir plus de précision sur le Grand Songe et sur les capacités des Arpenteurs de rêves. Puis on entraperçoit un autre univers avec les fés dont Obéron, je pense qu’on en apprendra plus sur cette partie là dans la suite.

Bref, Chimère Captive est une déception pour moi. Je me suis complètement perdue dans ces événements sans queue ni tête et je ne m’y suis pas retrouvée une seule fois. C’est une histoire et des personnages qui auraient mérité plus d’approfondissement et de détails car l’univers en vaut la peine et c’est dommage. Je ne compte malheureusement pas lire la suite.


Auteur : Mathieu Rivero . Date de sortie : 18 août 2016