In My Mailbox #100

Diapositive1

In My Mailbox est un moyen de partager les livres reçus dans notre boîte aux lettres ainsi que les livres achetés ou empruntés à la bibliothèque. Rendez-vous repris par Lire Ou Mourir. Je ne ferai pas de IMM chaque semaine, juste les semaines où j’ai quelque chose à vous montrer. (source de l’image)

C’est le 100ème In My Mailbox ! Ca fait 4 ans environ que j’ai commencé à faire ce rendez-vous et je trouve que j’ai été assez raisonnable finalement 😀 Alors quelles sont mes dernières réceptions ? Dans la box FairyLoot d’octobre, on recevait 2 livres : The Language of Thorns de Leigh Bardugo qui est carrément sublime et qui m’emballe plus que l’autre livre de la box, Forest of a Thousand Lanters de Julie Dao, qui a l’air sympa quand même. Puis au niveau des VF, j’ai reçu et déjà chroniqué What Light de Jay Asher que je vous conseille fortement, idéal pour les fêtes, et le dernier tome de la duologie Zalim de Carina Rozenfeld que j’ai terminé à regret cette semaine.

Puis du côté de chez Lumen, deux nouveautés s’ajoutent à ma biblio : le sixième tome de Gardiens des Cités Perdues : Nocturna de Shannon Messenger que j’attendais avec une grande impatience♥, et le deuxième tome de The Effigies : L’assaut des Ombres de Sarah Raughley !

De quoi bien remplir ma bibliothèque 🙂 Et vous, quelles sont vos dernières réceptions ?

Publicités

Zalim #2

Au cœur des paysages hostiles et sublimes d’une Scandinavie rêvée, le combat d’une femme contre le monstre en elle, pour les siens et pour son royaume. Elyana a fui son royaume dans l’espoir de le sauver. Accompagnée de Jad, elle s’éloigne vers le nord inhabité. Mais malgré les efforts de chacun, la guerre prend de l’ampleur à Arensdaal. Alors qu’Ederinn, Kaia et Agda cherchent une solution pour repousser les troupes de Rakeshin qui se font plus dangereuses chaque jour, la jeune femme apprend à connaître ses deux compagnons de voyage. Plusieurs menaces planent au-dessus d’elle… Son ennemi est-il vraiment celui qu’elle croit ?

Attention, risque de spoiler sur le tome précédent !

La suite et fin de Zalim est une histoire que j’ai ADORÉE ! J’aime beaucoup la plume de Carina Rozenfeld que j’ai déjà eu l’occasion de découvrir avec La Symphonie des Abysses ou encore Phaenix, la duologie Zalim est celle que j’ai préférée. J’ai englouti les pages pour connaître le dénouement final. C’est le genre de lecture que l’on ne veut pas quitter de sitôt mais dont on ne peut s’empêcher de tourner les pages pour savoir comment cela va se terminer.

La trame de l’histoire est séparée en deux. D’un côté, il y a Elyana possédée par le démon Zalim qui est partie vers le nord afin de s’éloigner de toute civilisation pour éviter un massacre. Elle ne fait pas le voyage seule car Jad l’accompagne, soldat ennemi qui a juré de tuer le démon et pour cela, tuer son hôte si nécessaire malgré ses sentiments. Une bataille se déroule aussi dans l’esprit du soldat. Cette partie est un peu plus lente, on s’éloigne du combat et on se demande un peu où tout ça va nous mener. Si Ely va revenir un jour et si elle va trouver une solution pour détruire Zalim. J’ai adoré voir un lien complexe se tisser entre eux, je me suis attachée à ce démon qui n’a jamais rien connu d’autre que la haine et la peur à son égard.

L’autre partie de l’histoire que l’on suit en parallèle se déroule à Arensdaal où la guerre fait toujours rage. Il y a plus d’action, c’est bien dosé. On y retrouve Ederinn, Kaia et Agda qui ne sont pas dans une bonne situation car l’armée ennemie a plus d’un tour dans son sac et la menace de la défaite devient de plus en plus grande. Ils vont devoir ruser et riposter.

Comme je l’ai déjà dit au début de ma chronique, la plume de Carina Rozenfeld m’a encore séduite et je n’ai eu aucune difficulté à imaginer les différentes scènes, les différents paysages magnifiques de la Scandinavie, j’avais envie d’y être malgré le froid ! J’ai adoré ma lecture et j’ai été séduite par la fin qui nous donne une vraie conclusion.

Bref, Zalim de Carina Rozenfeld est une lecture en deux tomes que je conseille sans hésitation ! C’est une histoire originale avec des personnages qui vont devoir se battre pour vaincre leurs ennemis et protéger ceux qu’ils aiment. Je me suis attachée à chacun d’eux et surtout à Zalim, ce démon impitoyable ! N’attendez plus pour découvrir cette aventure que j’ai adorée !


Auteur : Carina Rozenfeld . Date de sortie : 16 novembre 2017


Mes autres chroniques de la série
Tome 1

Du même auteur
Phaenix . La Symphonie des Abysses


Sous le soleil de cendres

XXIIIe siècle. Après des années de guerres et de catastrophes climatiques qui ont décimé l’humanité, l’Instance, une société pacifique fondée sur des notions d’humanisme et d’écologie, a vu le jour. La criminalité n’y existe pas, aussi lorsque quatre éminents scientifiques sont assassinés en Haute-Occitanie, l’Instance mandate sa meilleure enquêtrice, Lyla Tran-Dinh.
La jeune femme constate rapidement des tensions inhabituelles au sein de la communauté… Cela a-t-il un rapport avec l’apparition inexpliquée d’un Soleil de Cendres dans le ciel ? Lyla est loin de soupçonner les abîmes vertigineux qui vont s’ouvrir sous ses pieds… Elle n’a pas de pistes sérieuses. Sur qui peut-elle s’appuyer ? Sur Erad Guzlan, un ami de son père, sur Janet Estevan, son assistante ? En Haute-Occitanie, le cauchemar ne fait que commencer !

J’avais quelques appréhensions avant de commencer Sous le soleil de cendres car les avis que j’avais lus n’étaient pas très positifs. Au final, ce livre n’est pas parfait mais m’a quand même embarquée dans son intrigue pour me faire passer un moment lecture plutôt sympathique !

L’héroïne de ce livre est Lyla, une enquêtrice très douée qui débarque dans la ville de Teixat où une série de meurtres a vu le jour, ce qui est plutôt rare dans cette nouvelle société presque parfaite. On suit Lyla dans son enquête et bien au delà mais je n’ai pas eu la petite étincelle qui fait que j’accroche avec un personnage, Lyla n’a pas soulevé d’émotion en moi. Je ne l’ai ni détestée ni adorée, certaines choses terribles lui arrivent mais je n’ai pas tremblé pour elle. Je suis restée assez distante vis-à-vis des autres personnages également. Et curieusement, ça ne m’a pas plus dérangée que ça.

Pour ce qui concerne l’histoire, j’ai été complètement emballée dès le début ! On découvre un tout nouvel univers qui a dû se reconstruire après le Siècle Noir, les moyens mis en place pour garder cette paix et les meurtres qui viennent tout chambouler. J’ai suivi l’intrigue policière avec intérêt. On a des retournements de situation qui changent le quotidien de Lyla de nombreuses fois, ce qui nous fait découvrir encore de nouvelles choses, j’ai adoré cela. J’avais peur que l’on perde l’enquête de vue mais c’est terriblement bien mené, tout est lié et on ne voit pas du tout la conclusion venir !

Et justement, cette fameuse conclusion, l’explication à toute cette histoire. Je ne dirais pas qu’elle ne m’a pas convaincue mais j’ai trouvé ça un peu trop énorme, un peu trop gros pour être complètement crédible. Les auteurs ont superbement maîtrisé leur récit mais se sont attaqué à une chose avec laquelle j’ai personnellement plus de mal. Mais ça peut se tenir malgré tout, c’est ce qui est assez étonnant avec Sous le soleil de cendres. On ne comprend pas toujours tout et l’explication passe quand même crème.

Avant de commencer la lecture, on a une préface des auteurs qui nous expliquent que ce livre devait faire partie d’un projet plus grand et plus complet avec d’autres auteurs. Ce projet ne verra finalement jamais le jour ce qui est dommage car j’aurais trouvé ça assez original.

Bref, Sous le soleil de cendres est une lecture qui m’a étonnamment bien plue dans son intrigue même si la fin ne m’a convaincue qu’à moitié. Les retournements de situations sont inattendus, je n’ai rien vu venir et j’aime quand un livre me surprend de la sorte. Par contre, je suis restée assez distante concernant les personnages mais ça ne m’a pas empêchée d’apprécier ma lecture.


Auteurs : Claire et Robert Belmas . Date de sortie : 21 septembre 2017


In My Mailbox #99

Diapositive1

In My Mailbox est un moyen de partager les livres reçus dans notre boîte aux lettres ainsi que les livres achetés ou empruntés à la bibliothèque. Rendez-vous repris par Lire Ou Mourir. Je ne ferai pas de IMM chaque semaine, juste les semaines où j’ai quelque chose à vous montrer. (source de l’image)

Coucou ! Cette semaine, j’ai quelques nouvelles acquisitions à vous montrer ! J’ai reçu Mémoires d’une jeune guenon dérangée de Maureen Wingrove (que l’on connait plus sous le pseudonyme Diglee) que j’ai déjà chroniqué et adoré ! Puis chez Scrineo, j’ai reçu Le feu dans le sang de Johan Heliot, déjà lu et chroniqué aussi mais qui ne m’a pas convaincue du tout, et Sous le soleil de cendres, un roman écrit à quatre mains par Claire et Robert Belmas.

J’ai reçu ensuite ma participation Ulule (la première sur les trois) pour l’Encyclopédie des revenants et des non-morts aux éditions le Héron d’argent. Pour en savoir un peu plus sur ce projet, c’est par ici. Et finalement, j’ai acheté les deux tomes de la BD Culottées de Pénélope Bagieu. J’avais un bon à utiliser chez Slumberland reçu pour mon anniversaire donc j’en ai profité ! J’ai déjà lu la première et je vais la relire pour enchainer sur le tome deux !

Et vous, quelles sont vos derniers réceptions ? 🙂

Le feu dans le sang

Cette nuit et cette nuit seulement, participez à une free party semblable à aucune autre. Venez vous éclater hors de tout contrôle, et goûter au moins une fois dans votre vie à la vraie liberté.
Quand ils trouvent ce message caché dans Paris, Alex, Sam et Marie-Lou s’attendent à passer une soirée de folie. Mais tout ne se passe pas comme prévu… Qui est Caron, ce type étrange qui leur propose des fioles ? Et quelle est cette substance bizarre qu’elles contiennent ? Entre meurtres et disparitions, ils vont vite se retrouver plongés au coeur de l’enfer…

Le feu dans le sang est un livre avec un petit côté thriller qui m’intriguait beaucoup. Malheureusement, ça ne l’a pas fait. Je n’ai pas accroché aux personnages et à l’histoire non plus malgré quelques éléments qui me rendaient curieuse. Trop de répétitions, trop lourdes, et des révélations peu crédibles, c’est dommage.

J’ai malgré tout apprécié le fait que l’on entre directement dans l’histoire et le sujet principal. Le livre ne fait que deux cent pages environ donc ça n’a pas trainé. Souvent, je reproche à ce genre de livre d’être trop petit et de ne pas avoir une histoire plus poussée. Malheureusement, ici, il ne m’en fallait pas plus…

Dans cette histoire, on fait la connaissance de trois adolescents : Sam, Alex et Marie-Lou. Je n’ai pas réussi à m’attacher à l’un d’eux. Alex et Marie-Lou sont amoureux et pour être sûr que l’on ne l’oublie pas, c’est répété de nombreuses fois. Qu’ils sont carrément in love l’un de l’autre, qu’ils ne peuvent pas imaginer la vie sans l’autre s’il lui arrivait malheur, etc etc. C’était de trop ! Dès qu’il y avait un peu d’action, ça tournait à la mièvrerie à cause de ça.

Ensuite, en ce qui concerne Marie-Lou, on nous la décrit comme une jolie métisse. Et ça non plus on ne risque pas de l’oublier car c’est mentionné aussi souvent que les élans d’amour. La jolie métisse par-ci, la jolie métisse par-là, sa peau caramel et épicée. Oui, oui, on a compris ! (Blanche comme un cachet d’aspirine et moche, c’est ça ? Non ?). Ca alourdissait l’histoire pour rien et j’ai levé les yeux au ciel de nombreuses fois.

L’histoire aurait pu relever tout ça car le principe était plutôt pas mal mais ça n’a pas continué bien longtemps à me plaire. Certaines révélations arrivent comme un cheveu dans la soupe et ne sont pas particulièrement nécessaires. Sauf peut-être pour mettre encore plus de barrières à l’amour entre Alex et Marie-Lou mais comme ils s’aiment plus que tout au monde et pour toujours, ils vont surmonter ça. L’amour vaincra ! Ahem.

Bref, Le feu dans le sang de Johan Heliot est une lecture qui ne m’a pas convaincue. Je ne me suis pas attachée aux personnages. Une histoire qui aurait pu être plus intéressante sans l’histoire d’amour à l’eau de rose et le radotage permanent. Il ne m’en fallait pas plus.


Auteur : Johan Heliot . Date de sortie : 19 octobre 2017