L’énigme Christophe Colomb

Vous pensiez connaître Christophe Colomb ? L’explorateur le plus célèbre au monde reste pourtant une énigme… Qui était-il vraiment ? Voilà sept ans que Christophe Colomb tente de convaincre les Rois d’Espagne de la faisabilité de son projet : atteindre les Indes, qui se trouvent à l’est, en passant par l’ouest. Mais pour cela, il lui faut franchir cette mer Ténébreuse qu’aucun homme n’a jamais empruntée. Or, il n’y a ni renom, ni argent, ni navires… Diego, qui le guette et le suit sur le port, va lui proposer un bien étrange marché…

Je l’ai déjà dit plusieurs fois sur le blog, j’aime beaucoup les petits livres historiques parus aux éditions Scrineo. Ils sont souvent assez courts, pas trop long, juste ce qu’il faut. C’est maintenant au tour de l’histoire de Christophe Colomb, et plus particulièrement la découverte des Amériques, d’être publiée.

J’ai beaucoup aimé la façon qu’a Anne Pouget de raconter cette histoire du point de vue de Diego, un personnage fictif qui nous permet de découvrir les événements sous un nouvel angle. Il y a plein de choses que j’ignorais et que j’ai pris plaisir à apprendre, notamment en navigation comment les heures et les jours sont mesurés avec un mousse qui annonce chaque nouvelle heure par une phrase typique. Christophe Colomb était un homme plein d’ambitions, sachant bien parler et convaincre les gens de le suivre. Il ne m’a pas paru très sympathique.

A la fin du récit, on a des explications sur le contexte historique, sur les personnages et les quelques mystères qui restent. J’ai beaucoup aimé, ça m’a permis de mieux comprendre certaines choses. L’expédition de Christophe Colomb n’est pas seulement la découverte d’un nouveau continent, c’est aussi la fuite des juifs expulsés d’Espagne car ils ont des croyances autres que les catholiques. Pareil pour les Indiens d’Amérique que l’on force à travailler et à se convertir…

L’histoire se termine à Valladolid le 15 août 1550 où se déroule un débat historique très important sur l’égalité des hommes et les droits des Indiens et l’abolition de leur esclavage. Comme toutes les colonisations, l’expédition de Christophe Colomb n’a pas apporté que des bonnes choses, loin de là…

Bref, L’énigme Christophe Colomb d’Anne Pouget m’a appris de nombreuses choses. Outre l’exploit de traverser la mer Ténébreuse afin de rejoindre les Indes par l’ouest, ce récit met en avant une partie de l’histoire que je ne connaissais pas du tout. J’ai aimé en apprendre plus sur tout ça.


Autrice : Anne Pouget . Date de sortie : 24 janvier 2019


De la même autrice
Ma vie de monstre


Publicités

[Tag PKJ] Adieu 2018 !

C’est la troisième année que je fais le tag PKJ qui me permet de faire un bilan sur l’année écoulée. Vous pouvez retrouver les années précédentes ici : 2016 et 2017. Cette année, je m’étais mis 60 livres à lire pour le challenge Goodreads, j’en ai lu 85 en comptant aussi les BD et le mangas. Un joli bilan et je vais essayer de diversifier au mieux mes réponses pour ce tag. Si vous cliquez sur les couvertures, ça vous mènera aux différentes chroniques.


1) Vos trois meilleures lectures de l’année.

 

J’ai eu très très dur de faire un choix et m’arrêter sur seulement trois lectures. J’ai été complètement sous le charme du Faiseur de Rêves de Laini Taylor et La fille qui avait bu la lune de Kelly Barnhill, la plume et le style sont enchanteurs. Les Nuages de Magellan d’Estelle Faye fut la bonne surprise qui m’a complètement conquise ! Je ne m’attendais pas à apprécier autant cette lecture et j’ai mis un moment à m’en remettre. J’ai hâte de lire d’autres livres de l’autrice.

2) Vos trois plus grandes déceptions.

J’en attendais probablement trop pour The Vanishing Girl de Laura Thalassa, l’histoire avait du potentiel mais le trop plein de romance m’a dérangée. Always and Forever, Lara Jean de Jenny Han ne m’a pas permis de retrouver ce qui m’avait tant plu dans le premier tome, j’avais d’ailleurs été déçue aussi par le deuxième tome de la série. Malgré qu’il soit tout petit, j’ai eu beaucoup de mal à lire le premier tome de L’académie diplomatique d’Isuldain d’Arthur Ténor. Je l’ai mis en pause pendant deux mois avant de le reprendre d’une meilleure façon, mais quand même ce n’était pas ça…

3) Le meilleur roman PKJ lu cette année.

J’ai un peu honte, je n’ai pas lu beaucoup de PKJ cette année. Le quatrième tome de The Mortal Instruments, La cité des anges déchus de Cassandra Clare est même le seul PKJ que j’ai lu cette année. Et en plus ce n’est pas mon préféré de la saga ^^ Mon avis arrive prochainement.

4) Le premier livre lu en 2018.

Le premier livre que j’ai lu cette année est le premier tome de Simon Thorn : Simon Thorn et le sceptre du Roi animal d’Aimée Carter. Une nouvelle saga que j’apprécie beaucoup et que je recommande. J’ai lu les trois premiers tomes et l’histoire ne s’essouffle pas, au contraire elle s’améliore.

5) Le dernier livre lu en 2018.

Je suis en train de lire le second tome d’Inaccessibles : Vertiges de Katharine McGee et je pense qu’il sera fini pour la fin du mois et donc de l’année 2018. Je suis curieuse de retrouver les personnages et de voir où ils vont m’emmener. Je me rappelle déjà aisément pourquoi je trouvais Leda insupportable !

6) Le livre avec la plus belle couverture.

Je trouve la couverture de Nox d’Eloïse Tanghe magnifique ! L’histoire était sympa, de très bonnes idées mais quelques défauts, mais malgré tout j’en garde un bon souvenir. Une couverture et un titre révélateur.

7) Une saga que vous avez terminée.

C’est avec beaucoup d’émotions et de petites larmes au coin des yeux que j’ai terminé la saga composée de six tomes du Pays des Contes de Chris Colfer. Je l’ai commencée en février 2014 avec le premier tome et au fil de l’histoire, je me suis attachée aux nombreux personnages que l’on découvre. C’est avec un petit pincement au coeur que j’ai lu ce sixième tome.

8) Le meilleur nouvel auteur lu.

 

Je ne peux pas vous parler de mon année lecture sans mentionner la trilogie Les Soeurs Carmines d’Ariel Holzl ! J’ai acheté les deux premiers tomes lors de la Foire du Livre de Bruxelles, je les ai lus et très vite enchaînés car cette histoire et ces personnages sont tellement bien ! Une saga commencée et terminée en 2018 ! Un jeune auteur dont je ne manquerais pas de suivre les prochaines publications à l’avenir. J’ai eu l’occasion de le rencontrer lors des Halliennales en octobre (et Monsieur Nyx bien entendu).

9) La maison d’éditions la plus lue.

Comme l’année passée, la maison d’éditions la plus lue est Scrineo avec 11 livres de lus. Michel Lafon n’est pas loin derrière avec 10 livres lus. Deux maisons d’éditions que j’aime beaucoup !

10) Le dernier livre qui a intégré votre bibliothèque.

Hum, bonne question. J’ai eu un arrivage massif de plusieurs livres et je crois que c’était Lune Rousse de Paul Beorn et Silène Edgar, Le Magicien d’Oz de Sébastien Perez et Benjamin Lacombe, Le château des brumes de Kerstin Gier et Snow de Danielle Paige. Les deux premiers sont déjà lus, j’ai beaucoup aimé d’ailleurs, et les deux autres sont dans ma PAL.

11) Le roman que vous attendiez le plus en 2018.

Sans aucun doute : le premier tome de Terre de Brume, Le sanctuaire des dieux, de Cindy Van Wilder ! Dès qu’un nouveau roman de l’autrice sort, je n’ai pas d’autre choix que de le découvrir tellement j’aime la plume et les histoires de Cindy Van Wilder. En plus, dans celui-ci, on retrouve le pouvoir des éléments et c’est quelque chose qui me plait toujours beaucoup.

12) Le livre que vous avez le plus conseillé.

Les Soeurs Carmines d’Ariel Holzl ! Je crois que j’en ai convaincu plus d’un(e) à lire cette trilogie. D’ailleurs, je ne l’ai plus dans ma bibliothèque en ce moment, je l’ai prêtée à un ami qui aimera très probablement l’humour de ces trois tomes.

13) Le livre dont tout le monde parlait (que vous l’ayez lu ou non).

Le chant des ronces de Leigh Bardugo est le premier qui me vient en tête quand je pense à cette question, que ce soit en VO ou VF. Je ne l’ai pas encore lu, il est dans ma PAL et il y restera encore un peu avant d’en sortir car j’aimerais beaucoup découvrir les autres livres de Leigh Bardugo avant.

14) Votre meilleur souvenir lié aux livres.

Ces moments avec eux ♥ Sans la lecture, je n’aurais jamais pu les rencontrer et ça aurait été bien dommage. Que ce soit lors de salons comme les Halliennales ou encore la Foire du livre de Bruxelles, ou juste une petite sortie entre bitchounours, ce sont des moments très précieux pour moi et j’ai hâte de les retrouver (mon petit doigt me dit que c’est dans vraiment pas longtemps et je suis impatiente !).

15) Le livre que vous attendez le plus en 2019.

 

Héhé je vais réussir à placer le fait que j’ai ENFIN découvert Shades of Magic de V.E. Schwab cette année, j’ai beaucoup aimé et du coup, Vicious me tente énormément ! J’attends également la suite et fin du Faiseur de Rêves avec La Muse des Cauchemars de Laini Taylor même si je redoute un peu ce qui risque de se passer.


Et vous, comment s’est passée votre année 2018 ?
Avez-vous beaucoup lu et fait de belles découvertes ?


Harley King, détective de l’invisible

Berlin est une grande ville. Harley King est un grand détective. Ses clients, les Toffer, sont une grande famille. L’affaire, elle, pourrait se réduire à de sordides questions d’héritage. Mais à la nuit tombée, une créature cauchemardesque assassine. Enquêteurs du paranormal, Harley, son ami Nosfe et la médium Miss Jade vont devoir agir. Si possible tant qu’il reste des vivants autour d’eux. Berlin after dark !

Harley King, détective de l’invisible est le premier livre de Patrick Mc Spare que je lis. Je vois qui est l’auteur mais je ne connais pas ses histoires alors j’étais assez curieuse de découvrir celle-ci. Et bien, j’ai passé un excellent moment aux côtés de Harley King, Nosfe et Miss Jade !

Le duo de détectives, Harley King et son ami Nosfe, est plutôt atypique mais fonctionne à merveilles. Ils ont chacun leurs particularités et amènent beaucoup d’humour au récit, le rendant dynamique, j’ai bien ri ! Avec ses pouvoirs de médium, Miss Jade agrandit leur groupe, quoique un peu rapidement sans se poser trop de question, mais là n’est pas le point principal de l’histoire et donc ça ne dérange pas trop.

Du côté de l’histoire, il s’agit d’enquêter sur la mort mystérieuse de deux membres de la famille Toffer, une famille richissime de Berlin. Le nombre de cadavres augmentant au fil du temps, une véritable hécatombe, il est plus qu’urgent que nos trois héros mettent la main sur le mystérieux assassin. Je me suis cassée la tête à de nombreuses reprises, changeant de suspect presque à chaque chapitre et j’ai beaucoup aimé ça. Le récit ne souffre d’aucun temps mort, il se passe toujours quelque chose.

Un autre aspect rend l’enquête encore plus difficile. Un point que je ne m’attendais pas du tout à retrouver dans ce genre de lecture. Une partie très importante de l’histoire et qui m’a positivement étonnée. Je n’en dirais pas plus pour que de futurs lecteurs puissent eux aussi avoir la surprise !

Bref, Harley King, détective de l’invisible de Patrick Mc Spare est une lecture très agréable. Je me suis laissée menée dans cette sombre enquête menée par un groupe assez hétéroclite. J’ai été bien surprise par ce récit entraînant et plein de rebondissements !


AuteurPatrick Mc Spare . Date de sortie : 25 octobre 2018


Les nuages de Magellan

Sur Ankou, Damien Sabre, le leader des pilotes, veut renouer avec les rêves d’aventures jadis offerts par l’espace ; il exige des Compagnies qu’elles redonnent aux spatiaux la liberté de mouvement qui leur est désormais refusée.
Aux confins de la Voie Lactée, Dan, une jeune serveuse, chanteuse de blues à ses heures, rêve de partir vers les étoiles. En attendant, elle travaille au « Frontier », un bar miteux. L’espace, la mystérieuse Mary Reed en vient. Habituée du bar de Dan, elle semble se cacher sur ce planétoïde oublié de tous. De qui, et pourquoi ? Dan aimerait lui poser la question…

Les nuages de Magellan n’est pas un style de livre qui m’est très familier. De la science fiction, des voyages dans l’espace, des cyborgs, ce n’est pas mon genre de prédilection, c’est surtout le nom de l’autrice, Estelle Faye, qui m’a décidée à découvrir cette histoire. Et bien, ça fait du bien de sortir de son petit confort de temps en temps. J’ai ADORÉ !

Cet unique tome, ce n’est pas simplement l’histoire de Dan et de Mary. C’est aussi l’histoire de Liliam Rochelle, de Sol Saint-Clair, de la piraterie et de la liberté. J’avoue que je ne savais pas trop à quoi m’attendre avant de commencer ma lecture, j’avais d’ailleurs quelques appréhensions. J’ai de ces idées parfois… Aucun regret, j’ai vraiment beaucoup aimé et j’en suis très contente !

La tête dans les étoiles, Estelle Faye nous embarque dans une aventure palpitante et passionnante. Je me suis laissée porter par les mots de l’autrice. Comme Dan, j’étais dans un autre monde, tout le reste disparaissait, lorsque Liliam nous racontait son passé mystérieux et l’histoire de Carabe. Carabe… un idéal tellement important et énigmatique pour le lecteur qu’il résonne encore après la fin du livre.

Si les autres livres d’Estelle Faye, j’ai chez moi la trilogie La voie des oracles et Les seigneurs de Bohen, sont aussi bien que celui-ci, il n’en faut pas plus pour me convaincre de les découvrir ! Avec celui-ci, j’ai été emportée très loin et avec grand plaisir dans un genre qui n’est pas celui auquel je suis habituée.

Bref, Les nuages de Magellan d’Estelle Faye m’a complètement captivée. Je ne pensais pas le terminer aussi rapidement, j’aurais d’ailleurs voulu le faire durer un peu plus. J’ai beaucoup aimé les deux héroïnes, fortes et complexes, ainsi que le récit, le passé comme le présent. Une réussite !


Autrice : Estelle Faye . Date de sortie : 04 octobre 2018


De la même autrice
L’île au manoir


Louis XIV, un enfant-roi dans la tourmente

Louis XIV a dix ans. Seulement dix ans, et déjà roi de France ! À cet âge, impossible d’assumer tous ses devoirs. Jusqu’à sa majorité qu’il atteindra à treize ans, c’est sa mère, Anne d’Autriche, et son ministre italien, Mazarin qui dirigent le pays. Mais le Parlement ne voit pas cette régence d’un bon œil… Être dirigé par un étranger ? Non merci ! Le peuple se soulève, la révolte gronde, la guerre civile est proche. La famille royale est obligée de fuir la capitale pour se protéger et Louis se sent responsable. Finies les folles escapades dans les bois, les batailles d’oreiller avec son frère… Finie l’insouciance. Les Parisiens vont-ils aller au bout de leur révolution ?
Un récit touchant qui explore la jeunesse méconnue du futur Roi-Soleil.

J’aime beaucoup les livres historiques que propose la maison d’édition Scrineo, ils sont souvent courts et racontent une partie de l’histoire que l’on connait peu. J’ai déjà lu Ma vie de monstre qui touchait un peu à la royauté et se déroulait aussi en France, et Rosa Parks qui est plutôt dans un autre registre. C’est donc avec plaisir que j’ai lu Louis XIV, un enfant-roi dans la tourmente de Béatrice Égémar.

Ce livre raconte une partie de l’enfance de Louis XIV qui a alors une dizaine d’années et qui n’est pas encore apte à gouverner. C’est donc sa mère et son premier ministre qui se chargent de cela mais leurs décisions ne sont pas vues d’un bon oeil, surtout que le ministre n’est pas français. Ils doivent fuir Paris avec le jeune roi et son frère pour tenter d’apaiser les tensions du peuple.

Le jeune Louis n’a que dix ans et est déjà roi. Certains le considèrent encore comme un enfant mais il est plus intelligent et responsable qu’on ne le pense. J’aurais aimé en apprendre un peu plus sur sa vie, comment était-il en tant que monarque ? Un petit chapitre en plus sur cela n’aurait pas été de trop.

Je connais très peu l’histoire de France mais je suis toujours curieuse d’en apprendre un peu plus et ce genre de lecture est parfaite. Cette lecture se lit rapidement, à nouveau, on va à l’essentiel sans entrer trop dans les détails inutiles qui alourdissent l’histoire, et c’est ce qui me plait.

Bref, Louis XIV, un enfant-roi dans la tourmente de Béatrice Égémar est une lecture qui m’a plue ! J’aime ce format pour ce genre d’histoire plus historique, je n’en lis pas beaucoup mais ça m’intéresse malgré tout, ça me convient très bien. Je pense lire aussi 1791 : une princesse en fuite qui raconte le point de vue de la fille ainée de Louis XVI et Marie-Antoinette.


Autrice : Béatrice Égémar . Date de sortie : 18 octobre 2018