Erika et les princes en détresse

Un monde d’heroic fantasy dominé par les femmes. Ce sont elles le sexe fort et qui détiennent tous les pouvoirs ! Erika, notre princesse, compte bien succéder à sa mère et prendre le pouvoir seule sauf que… Elle ne veut pas se marier ! Et donc, pour échapper à cette tradition on lui confia une mission : celle de sauver des princes en détresse ! Cette quête tombait à pic pour la reine qui va pouvoir s’en servir à son avantage…

Lorsque je suis tombée sur la campagne Ulule lancée par Yatuu pour Erika et les princes en détresse, j’ai dû hésiter cinq minutes pour la forme avant de craquer ! Ce n’est pas ma première contribution sur Ulule et quand un projet me plait, j’aime y participer. Un royaume où les femmes sont plus fortes que les hommes et détiennent le pouvoir, une princesse qui ne veut pas se marier et qui part au secours de princes en détresse pour prouver qu’elle peut se débrouiller seule. Intriguant non ?

Pour vous parler de l’objet livre en lui-même, j’ai été très satisfaite. La BD possède une jaquette toute douce avec des dorures que l’on peut retirer lors de la lecture pour ne pas l’abîmer. J’ai beaucoup aimé les dessins, un style un peu manga qui me plait beaucoup. C’est une belle pièce, un peu plus de 300 pages d’aventures.

Au niveau de l’histoire, je l’ai trouvée très original, c’est ce qui m’avait fortement intriguée. Dans le royaume de Brute, les rôles sont inversés et les clichés qui vont avec le sont aussi. Il y a beaucoup d’humour dans ce livre et chaque personnage a ce petit quelque chose qui le rend spécial, même les animaux ! Erika est pleine de fougue et de courage. Pita est adorable quand on ne critique pas ses petits plats. La Reine cache une part de tendresse, bien cachée mais je suis certaine qu’elle en a un peu. Ducéphale le fidèle destrier qui aime la propreté et le pigeon voyageur qui… non, je vous laisse découvrir ça !

Bref, je n’ai pas du tout regretté mon craquage pour Erika et les princes en détresse de Yatuu. J’ai beaucoup aimé et j’ai hâte d’avoir la suite et de découvrir les futurs princes qu’Erika devra sauver. Pas de doute, je serais au rendez-vous pour la suite ! Et vous, êtes-vous prêt cette première aventure sucrée ?


Autrice et dessinatrice : Yatuu . Date de sortie : Octobre 2018


Publicités

Mes Bandes Dessinées #12 : Comme Convenu

« Comme convenu », c’est l’histoire d’un couple de Français qui plaque tout et part en Californie pour monter un studio de jeux vidéo. Une fois sur place, toutes leurs économies investies dans ce projet, ils se rendent compte qu’ils sont pieds et poings liés, contraints d’obéir à leur associé, qui abuse de la situation. Le rêve américain vire peu à peu au cauchemar.

C’est grâce à mon amie Cranberries que j’ai découvert Comme Convenu écrit par Laurel, dessinatrice de plusieurs bandes dessinées que je ne connaissais pas avant. J’ai commencé par lire le premier tome sur internet car il était mis gratuitement à notre disposition. J’ai été très touchée par cette histoire et par les mésaventures de Laurel et Adrien. Quand une campagne Ulule a vu le jour pour le second tome, je n’ai pas hésité à y participer. C’est un beau projet qui a remporté un franc succès !

Comme Convenu raconte l’histoire de Laurel et d’Adrien qui partent avec leur fille, Cerise, vivre en Californie afin de lancer leur start-up de jeux vidéos avec deux autres collaborateurs, Luc et Joffrey. Si le rêve américain s’annonçait plein de promesses, la réalité fut tout autre. Pendant toute ma lecture je me sentais de plus en plus tendue, emprisonnée dans ces péripéties, dans cette arnaque. Comment est-ce possible de faire vivre ça à quelqu’un ? J’ai détesté Luc et Joffrey qui ne sont que des arnaqueurs égoïstes ! Je n’en reviens toujours pas et ça m’a mise hors de moi.

J’ai suivi l’histoire de Laurel et Adrien en retenant mon souffle. Je ne leur souhaitais qu’une seule chose : d’être enfin libérés. Laurel a partagé tout cela sur son blog pour évacuer la pression et pouvoir tenir le coup. Je la remercie d’avoir partagé ça avec nous. C’est une expérience de vie difficile mais si ça peut éviter à d’autres personnes de tomber dans ce genre de piège, je ne peux que soutenir ce projet !

Quand aux livres reçus, j’accroche beaucoup aux dessins, c’est un style qui me plait. On a un petit mot de Pénélope Bagieu, autrice des BD Culottées dont je vous parlais la dernière fois, puis le point de vue de Cerise sur toute cette histoire. Brume m’a fait craquer et les écureuils m’ont beaucoup fait rire, ces petits personnages apportent un peu de légèreté à l’histoire et ça fait du bien. Mon colis est arrivé avec deux belles BD de 250 pages chacune (ça en fait du boulot !), des stickers et autres petits goodies très chouettes.

Je suis vraiment contente d’avoir participé à la campagne Ulule. Je ne sais pas s’il est possible d’acheter encore les versions papiers mais vous retrouverez l’histoire sur le site de Comme Convenu que je vous encourage à découvrir !

Mulberry Tree

« Le bonheur se conjugue par petites touches, il ne s’impose pas. Pas plus qu’il ne demeure pour toute la vie. »

Mulberry Tree est une nouvelle d’une centaine de pages écrite par ma chère Cindy Van Wilder dont le talent, le rire et la propension à me faire verser des larmes ne sont plus à présenter. Cette nouvelle est en téléchargement libre, c’est d’ailleurs par ici, et je l’avais sur mon ordinateur depuis un bon moment sans jamais la lire. Et puis, une campagne Ulule a vu le jour et j’ai sauté sur l’occasion pour participer à ce beau projet.

Cent pages sont suffisantes pour nous partager une journée très spéciale dans la vie d’un homme. Une seule journée mais une vie remplie de souvenirs et le chemin parcouru pour y arriver. De nouveaux éléments s’ajoutent au fil de la lecture et chamboulent tout ce que l’on c’était imaginé sur le personnage principal.

Ce que j’ai énormément aimé dans Mulberry Tree, c’est cette douceur, cette force et ce réconfort qui émanent de cette histoire. Je me visualisais très bien dans cet immeuble, boire mon thé chaud en admirant ce beau mûrier tout en écoutant les bruits venant des appartements alentours. J’avais moi aussi envie de participer aux jours de fêtes, aux barbecues, entourée de toutes ces personnes, de partager leur bonheur ainsi que leur peine.

D’un coté plutôt superficiel, je dois avouer que je suis conquise par le format et la qualité de ce livre. C’est un très beau travail. La couverture est douce, ce que j’adore, le papier est de bonne qualité et les dessins se marient parfaitement avec le récit.

Bref, Mulberry Tree de Cindy Van Wilder est une lecture courte mais intense ! Je remercie Anais qui a permis à cette histoire de voir le jour en format papier. Une histoire qui dénonce l’intolérance, le racisme, le rejet et l’étroitesse d’esprit, pour reprendre les mots de l’autrice, mais aussi une histoire qui parle d’espoir et de bonheur ! À lire sans hésitation.


Autrice : Cindy Van Wilder . Date de sortie : décembre 2017


De la même autrice
Les Outrepasseurs . Memorex . La lune est à nous . Terre de Brume