Nox

Dans les couloirs glacés d’un asile, des voix chuchotent à votre esprit. Elles vous murmurent une destination, un village. Vous soufflent des images. Un lac cerné de neige. Une église souillée. Un brasier et les cris qu’il renferme. Elles vous content une histoire de sorcières. Vous narrent ses chapitres maudits. Sous un linceul de cendres, git une vérité que nul habitant ne pourra plus ignorer. Leurs secrets. Leurs peurs. La vôtre. Il est déjà trop tard. Bienvenue à Clairemont.

Nox est le premier roman d’Eloise Tanghe et comme je suis faible, j’ai craqué pour cette belle couverture et ce résumé intriguant. J’ai lu ce livre à l’occasion du Pumpkin Autumn Challenge, une histoire de sorcière, c’était parfait pour ce challenge ! Finalement après avoir refermé ce livre, j’ai trouvé qu’il y avait du bon et du moins bon malheureusement.

Ce que j’ai énormément apprécié dans cette histoire est le fait que l’on suive deux intrigues très semblables, l’une en 1645 où tout à commencé et l’autre dans le présent. Celle du présent est vue de deux points de vue, celui de Théa et d’Elias. Celle du passé racontée par on ne sait trop qui au début mais au fur et à mesure, on comprend qui est cet intervenant et j’ai trouvé l’idée de l’autrice vraiment très originale. C’est ce qui m’a le plus plu. J’ai également été bluffée par la fin. Peu de personnes auraient osé conclure cela comme ça et c’est plutôt pas mal !

Par contre, j’ai été un peu plus chiffonnée par l’histoire qui se déroule dans le présent et surtout par le trio principal composé de Théa, d’Elias et de Cléa. Je me plains souvent du manque d’approfondissement des personnages mais ce n’est pas le cas ici, bien au contraire, peut-être même un peu trop en fait ?

Durant leurs années de vie, ces trois-là en ont bien bavé. La vie n’a pas été tendre du tout avec eux. Qu’il y ait un personnage dramatique dans l’histoire, ça me va. Deux, à la limite. Mais là, trois sur trois, c’est un peu trop ! C’est d’ailleurs ce qui a fait que je ne me suis pas attachée à eux. On va dire que je suis difficile mais c’est comme ça que je l’ai ressenti. Je ne voyais pas ce que leurs histoires respectives apportaient à l’intrigue principale, sinon l’alourdir et ralentir le rythme.

Bref, Nox d’Eloise Tanghe est un livre où il y a du potentiel, de bonnes idées mais quelques fausses notes malheureusement. J’en ressors assez mitigée. Trois personnages à l’histoire tragique qui donnent quelques longueurs à la lecture mais un narrateur original et une fin plutôt osée rattrapent un peu le récit. 


Autrice : Eloise Tanghe . Date de sortie : 14 février 2018


Publicités

6 réflexions sur “Nox

  1. C’est un titre qui avais capté mon attention aux Imaginales cette année, mais l’hésitation m’a fait prendre autre chose à la place. Ta chronique étant mitigé, j’avoue ne pas savoir si j’en ferais une priorité ou non la prochaine fois… nous verrons si j’arrive à résister à la couverture ahah !

    Aimé par 1 personne

    • Haha c’est vrai que la couverture est magnifique ! Sinon, pour le contenu c’est vrai que mon avis est assez mitigé mais il y avait de bonnes idées malgré tout, je pense suivre de près les prochaines publications de l’autrice :)

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s