The Book of Ivy (The Book of Ivy #1)

the-book-of-ivy-tome-1-lumen-editions

Au nom de quoi seriez-vous prêt à tuer ? À la suite d’une guerre nucléaire dévastatrice, la population des États-Unis s’est retrouvée décimée. Un groupe de survivants a fini par se former, mais en son sein s’est joué une lutte de pouvoir entre deux familles pour la présidence de la petite nation. Les Westfall ont perdu. Cinquante ans plus tard, les fils et les filles des adversaires d’autrefois sont contraints de s’épouser, chaque année, dans une cérémonie censée assurer l’unité du peuple. Cette année, mon tour est venu. Je m’appelle Ivy Westfall, et je n’ai qu’une seule et unique mission dans la vie : tuer le fils du président que je suis destinée à épouser. L’objectif, c’est la révolution, et le retour au pouvoir des miens. Peu importe qu’un cœur de chair et de sang batte dans sa poitrine, peu importe qu’un innocent soit sacrifié pour des raisons politiques. Peu importe qu’en apprenant à le connaître, je fasse une rencontre qui change ma vie. Mon destin est scellé depuis l’enfance. Bishop doit mourir. Et je serai celle qui le tuera. Née pour trahir et faite pour tuer… Sera-t-elle à la hauteur ?

Oula !! Quelle lecture c’est, The Book of Ivy ! J’ai passé un moment très agréable avec Ivy et Bishop même si la fin m’a complètement achevée…

Dans cette nouvelle dystopie, nous faisons tout d’abord la connaissance de Ivy, une jeune fille forcée de se marier à Bishop, le fils de son ennemi. J’ai adoré Ivy, elle n’a pas sa langue dans sa poche et n’hésite pas à assumer ses idées. Elle a un caractère bien trempé que j’ai beaucoup apprécié, des héroïnes comme ça, on ne peut qu’y adhérer. Ivy fait aussi preuve d’un grand courage, ce qui la rend encore plus attachante. Du côté masculin, il y a Bishop, le fils du président. Je l’ai tout de suite bien aimé, comment faire autrement ? Bishop est un personnage doux et authentique. Sa relation avec Ivy évolue lentement, on prend le temps, et c’est très appréciable. Tout est doux entre eux. J’ai adoré les voir ensemble, ils sont tellement vrais que c’en est encore plus déchirant lorsqu’on arrive à la fin du livre.

Au niveau des personnages secondaires, il n’y en a pas des masses. Le père et la soeur d’Ivy, je ne les ai pas aimé dès le début, ils sont trop calculateurs, manipulateurs, égoïstes et tellement faux que ce n’est pas passé ! Ensuite, j’ai assez bien apprécié Victoria, je trouve que c’est un personnage qui a compris bien des choses… Et du côté de la famille de Bishop, j’ai apprécié ses parents, qui sont censés être « les méchants » mais avec le président on peut discuter, même si les idées divergent, j’ai été assez touchée par son histoire. Quant à Erin, elle ne cache pas ce qu’elle pense, au moins tout est clair.

Du côté de l’histoire, je m’attendais à lire quelque chose du style de La Sélection et j’ai été surprise, dès le début, de constater que c’est assez différent malgré que ce soit aussi une dystopie. On découvre quelque chose qui sort des sentiers battus et ça fait du bien. Je n’ai eu aucun mal à m’imaginer le monde dans lequel vivent nos protagonistes. J’ai été captivée dès les premières lignes, le livre se lit très facilement, on veut toujours en apprendre plus. Dès le début, on sent bien qu’Ivy est manipulée par sa famille et j’ai été vraiment dégoutée par son père et par sa soeur. Ca m’a complètement révoltée !!

Durant tout la lecture, on est sur un petit nuage avec la relation qui s’établit entre Ivy et Bishop, et puis vient la fin… La fin qui est frustrante et insupportable. A la dernière page, je priais pour qu’il y en ait plus, pour qu’on reste encore un peu avec Ivy. L’attente du deuxième tome va être très très longue et je ne sais pas si je vais réussir à supporter ça ^^

Bref, The Book of Ivy d’Amy Engel est une lecture que j’ai adorée ! Entre sentiments et manipulations, Ivy et Bishop, deux protagonistes bien authentiques, doivent s’apprivoiser et le résultat est enivrant. Même si la fin est dévastatrice et qu’on veut la suite immédiatement, c’est une dystopie qu’il ne faut pas laisser passer !

5:5

cropped-banniere-paroledelea1

En lecture commune avec Parole de Léa

Je remercie les éditions Lumen pour cette lecture !

lumen


the-book-of-ivy-tome-1-lumen-editionsAuteur : Amy Engel
Date de sortie VF : 5 mars 2015
Éditeur : Lumen
Titre VO : The Book of Ivy
Nombre de tomes prévus : 2
Le tome suivant : The Revolution of Ivy (05 novembre 2015)
Mes autres chroniques de cette série : Tome 2

Publicités

20 réflexions sur “The Book of Ivy (The Book of Ivy #1)

  1. Un jour, je le lirai!! lol
    Par contre, j’ai du mal à voir le lien avec La Sélection? Le résumé offre un univers bien différent lol Je me demande si tu confonds pas avec Red Queen qui est décrit comme un mélange de La sélection et Hunger Games xD

    J'aime

    • C’est ce que je m’étais imaginé pour le lien avec La Sélection, je pensais que le mariage allait être du même style que La Sélection, avec plein de richesse, et plein de jolies robes, etc. Et en fait, c’était pas ça et ça changeait donc c’était bien ^^

      J'aime

  2. Pingback: Mon avis sur The Book Of Ivy de Amy Engel | Parole de Léa

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s