La Mort du Temps

Un éclair aveuglant, suivi d’une terrible onde de choc…
En l’espace de quelques minutes, un séisme temporel ravage la Terre et la vie de Callista bascule. Le monde qu’elle connaissait n’est plus. Les différentes époques se sont mélangées, les corps des survivants ont fusionné les uns avec les autres ou avec leur environnement. Indemne, Callista avance au hasard, à la recherche d’un refuge dans ce chaos. Talonnée par le « Flash », réplique mortelle du tremblement de terre, elle rencontre d’étranges créatures, amis ou ennemies, issues de siècles différents. Pour la jeune fille, une lutte terrifiante s’engage au rythme des pulsations du Flash. Si elle s’arrête ou ralenti, elle sera anéantie…

La Mort du Temps est le premier roman que je lis d’Aurélie Wellenstein et ma lecture a été assez étrange. Je ne m’attendais pas du tout à cette histoire, j’ai eu du mal à entrer dans l’ambiance très inquiétante de ce livre. Il m’a fallu dépasser plus qu’une centaine de pages pour qu’il y ait un élément déclencheur. Malgré un début périlleux, j’ai bien apprécié la fin !

La protagoniste principale est Callista, une jeune fille qui se réveille dans un monde ravagé par un séisme temporel. Les différentes époques se mélangent entre elles et Callista doit fuir le Flash qui détruit tout sur son passage. Je ne sais pas vraiment dire si je me suis attachée à Callista. J’ai compris ses réactions, je n’aurais pas fait mieux, mais elle m’agacée par moment. Pendant tout un temps, on ne suit que Callista seule avec ses douleurs liées à la marche prolongée, la soif et la faim. Ca a été une bouffée d’air frais quand le petit groupe s’est formé. J’ai beaucoup aimé ces autres personnages atypiques, Roland, Gascogne et Jeanne, j’ai particulièrement apprécié cette dernière.

Pour ce qui est de l’histoire, ça n’a pas été facile de m’immerger dedans. Callista découvre le nouvel univers qui s’est créé et pour rien au monde je ne prendrais sa place ! Je me suis malheureusement un peu ennuyée pendant une bonne partie du livre mais un élément par rapport au temps a fini par éveiller ma curiosité, j’ai dévoré la fin de ce livre !

Comme c’est un tome unique, j’étais assez curieuse de découvrir comment Aurélie Wellenstein allait conclure toute cette histoire car une centaine de pages avant la fin, on n’avait encore aucune explication, ni aucune piste. Cela finit par arriver lorsque Callista parvient au bout de sa quête première. J’ai trouvé l’explication au phénomène du Flash et du séisme temporel très originale et assez logique. À la fin tout s’accélère et j’ai beaucoup aimé cette partie là.

Bref, La Mort du Temps d’Aurélie Wellenstein est une lecture qui a mis du temps à démarrer, peut-être un peu trop, mais qui se termine sur une conclusion qui m’a convaincue. J’ai beaucoup aimé le petit groupe de survivants qui se forme. L’ambiance est très particulière et je ne peux pas dire que ce livre m’a déplu. J’ai été simplement désorientée devant cette lecture à laquelle je ne m’attendais pas !


Auteur : Aurélie Wellenstein . Date de sortie : 11 mai 2017


Du même auteur
Les loups chantants


Je remercie les éditions Scrineo pour cette lecture !

scrineo


 

Lune Noire (Zodiaque #3)

Sur la planète du Cancer, comme dans le reste de la constellation du Zodiaque, l’astrologie régit la vie quotidienne. Pas de place pour l’imprévu, et encore moins pour une catastrophe…
Rhoma a ramené la paix dans l’espace grâce à sa victoire sur le groupe dissident du Marad. Mais le maître, son éminence grise, n’a pas été vaincu. Dans l’ombre, il continue d’œuvrer à la destruction du Zodiaque. La jeune fille s’embarque alors dans un nouveau voyage à travers la galaxie pour le traquer avant qu’il commette l’irréparable. Cette quête cache un deuxième objectif qui fait battre le cœur de Rhoma : trouver des informations sur sa mère, disparue depuis des années, mais qui lui apparaît pourtant toujours dans ses visions.

Attention, risque de spoiler sur les tomes précédents !

Zodiaque de Romina Russell est une saga que j’aime beaucoup. Je suis toujours très impatiente de découvrir la suite et c’est sans attendre que j’ai lu ce troisième et avant-dernier tome ! J’ai beaucoup aimé retrouver l’univers et les personnages que j’aime toujours beaucoup.

On retrouve rapidement Rhoma aux côtés de Mathias et de Stanton. J’aime toujours autant Rhoma, ses réflexions, sa maturité et sa personnalité, c’est une protagoniste que j’apprécie tout particulièrement. Je suis très contente que Romina Russell fasse faire un choix définitif à Rhoma, peu importe lequel de Mathias ou d’Hysan elle choisit, au moins elle s’y tient et bon vent le triangle amoureux ! Et ça, ça fait du bien !

Pour ce qui est des autres personnages, ma mémoire m’a fait défaut. Les intervenants sont très nombreux et j’avoue que je n’ai pas toujours su retrouver qui était qui lors de ma lecture. Je n’ai retenu que les principaux. Nishi et Hysan m’ont beaucoup manqué et j’ai été très contente de les retrouver. On en apprend aussi plus sur la mère de Rhoma. C’est ce que nous promettait le tome précédent et je n’ai pas été déçue !

Côté écriture, je n’ai eu aucun soucis à me laisser emporter par la plume de Romina Russell. Encore une fois, l’immersion était totale. Je visualisais bien les différentes planètes et les différents modes de vie des peuples du Zodiaque, comme si j’y étais. Et j’ai adoré ça. Le Zodiaque est de plus en plus menacé par Le Maitre et Rhoma ne sait plus à qui faire pleinement confiance. J’ai beaucoup aimé cette ambiance et les quelques bons retournements de situations auxquels je ne m’attendais pas du tout.

Et cette fin… Le cliffhanger le plus atroce que j’ai pu lire jusqu’à présent ! Quelle idée de terminer son livre comme ça, c’est un supplice pour les lecteurs. Il me faut la suite immédiatement mais ça restera dans mes rêves car ce n’est pas encore pour tout de suite. J’ai hâte en tout cas et je vais me jeter sur le dernier tome lors de sa sortie !

Bref, Lune Noire, le troisième opus de Zodiaque, est une très bonne suite ! J’ai eu plaisir à retrouver ces personnages qui m’avaient bien manqué et surtout l’univers tellement riche, si bien construit et décrit par Romina Russell. C’est une saga que j’aime beaucoup et j’encourage tout le monde à la découvrir si ce n’est pas déjà fait !


Auteur : Romina Russel . Date de sortie : 13 avril 2017 . Titre VO : Black Moon


Mes autres chroniques de la saga
Tome 1 . Tome 2


Je remercie les éditions Michel Lafon pour cette lecture !


Red Rising (Red Rising #1)

red-rising

Darrow n’est pas un héros. Tout ce qu’il souhaite, c’est vivre heureux avec l’amour de sa vie. Mais les Ors, les dirigeants de la Société, en ont décidé autrement. Ils lui ont tout enlevé : sa raison de vivre, ses certitudes, jusqu’à son reflet dans le miroir. Darrow n’a plus d’autre choix que de devenir comme ceux qui l’écrasent. Pour mieux les détruire. Il va être accepté au légendaire Institut, y être formé avec l’élite des Ors, dans un terrain d’entraînement grandeur nature. Sauf que même ce paradis est un champ de bataille. Un champ de bataille où règnent deux règles : tuer ou être tué, dominer ou être dominé.

Red Rising est une saga qui me tentait beaucoup, elle a eu pas mal de succès auprès des autres blogueurs et j’ai très vite eu envie d’en savoir plus. Je n’ai pas été déçue de ma lecture, malgré quelques points qui m’ont un peu chiffonnées, j’ai passé un très bon moment avec ce livre très addictif !

Dans ce premier tome, on fait la connaissance de Darrow, un Rouge, le plus bas statut de la Société. Très vite, Darrow perd sa raison de vivre et on lui offre la possibilité de se venger et même plus, la possibilité de libérer son peuple. Il doit devenir un Or, le plus haut statut, celui des dirigeants de la Société. J’ai beaucoup aimé Darrow. Au début, sa jeunesse m’a dérangée mais finalement, elle rend ses erreurs crédibles. Il évolue déjà beaucoup dans ce premier opus.

Du côté des autres personnages, j’ai adoré Sevro. Ce n’est pas le personnage le plus charismatique mais je dirai que c’est un des plus intéressants et un des plus drôles. L’histoire est sérieuse mais les personnages sont là aussi pour détendre l’atmosphère. J’ai bien apprécié Mustang et Pax aussi. Mais le soucis avec les nombreux personnages que l’on rencontre est que l’on ne sait jamais à qui faire totalement confiance et surtout à long terme… Seule la suite nous le dira !

L’histoire n’est pas en reste. Pierce Brown ne met pas de gants pour écrire et n’y va pas par quatre chemins, il est cru et ça passe très bien dans l’ambiance du livre. Les chapitres sont courts et à la fin de chacun on n’a qu’une envie, lire la suite. Ce livre est tellement addictif ! Les rebondissements sont là où on ne les attend pas toujours et j’adore être surprise lorsque je lis ! J’ai aimé l’univers de ce livre, un style romain qui n’est pas pour me déplaire, que du contraire. C’est d’ailleurs assez difficile de trouver un genre à Red Rising car on a un peu de tout et c’est très bien assemblé.

Le seul petit point négatif est le petit coup de mou que j’ai ressenti au milieu du livre, à la troisième partie. J’ai d’ailleurs eu peur que l’on perde l’objectif de base, à savoir la libération des Rouges. On est tellement pris par l’action sur le champ de bataille des Ors que l’on oublie qui sont les vrais ennemis. Mais je pense que l’auteur sait parfaitement où il veut nous emmener, donc j’ai hâte de découvrir la suite !

Bref, le premier tome Red Rising de Pierce Brown est une lecture excellente avec laquelle j’ai passé un très bon moment. L’histoire est tellement originale qu’il n’est pas facile de la cantonner à un seul genre. Les personnages sont redoutables et je me suis fort attachée à certains, dont Darrow et Sevro. Une saga très addictive à découvrir de toute urgence !


Auteur : Pierce Brown . Date de sortie : 17 juin 2015 . Titre VO : Red Rising


Mirrorcle World caladhiel
En lecture commune avec Mirrorcle World et Dans la Bulle de Caladhiel



La Tour aux mille étages (Inaccessibles #1)

img_2980

Bienvenue à Manhattan, en 2118. New York est à la pointe de l’innovation et du rêve. La ville est désormais une tour de mille étages où les plus aisés vivent à son sommet. Tout semble parfait, lisse et idéal. Jusqu’au jour où une jeune femme tombe du millième étage…
Meurtre ou accident ? Les suspects sont nombreux. La belle et riche Eris, qui découvre un secret familial terrible ? Rylin, qui travaille pour une garçon des étages supérieurs ? Watt, qui espionne tout le monde grâce à une IA qu’il a créée ? Leda, qui cache une addiction ? Ou Avery, la plus parfaite de toues, qui habite le penthouse du millième étage ? Entre soirées débridées, glamour et petits secret entre amis, la Tour aux mille étages va révéler ses mystères.

Globalement, Inaccessibles de Katharine McGee fut une bonne surprise. Au début, j’ai trouvé l’histoire un peu du même genre que Gossip Girl, c’est ce qui m’est venu en tête en premier et je ne m’attendais pas à ce genre de lecture. Puis après un certain nombre de pages, j’ai finalement bien accroché et bien apprécié ma lecture.

Dans ce premier tome, on croise une multitude de personnages et la narration est partagée entre cinq protagonistes bien différents. Parmi ces cinq là, j’en ai apprécié quatre : Avery qui vit un amour interdit, Eris dont le monde s’effondre mais qui arrive à se relever tout doucement, Watt malgré le fait qu’il espionne tout le monde et Rylin que j’ai vraiment adorée, je pense que c’est mon personnage féminin préféré. Celle que je n’ai pas du tout aimée est Leda. Au début ça allait encore et puis je l’ai complètement détestée, elle est tellement obsédée par un garçon qu’elle se transforme en folle furieuse ! Par contre, mon personnage masculin préféré n’est autre que Cord, je l’ai vraiment bien apprécié et j’ai trouvé dommage de ne pas avoir son point de vue (peut-être dans la suite, qui sait ?).

Pour ce qui est de l’histoire, comme on suit cinq personnes à la fois, on est au courant de tout, toutes les informations nécessaires pour comprendre et suivre l’histoire sont données et, contrairement à ce qu’on pourrait croire avec autant de personnages, on ne s’emmêle pas les pinceaux du tout. De plus, ça donne un bon rythme à l’histoire, on tourne les pages avec facilité.

Nénamoins, j’avoue avoir eu un peu de mal avec l’histoire dans la première moitié du livre. Je ne m’attendais pas trop à un récit du même genre que Gossip Girl et je peinais à m’y intéresser. Mais ce n’était que le temps qu’elle se mette en place et qu’on connaisse un peu plus les différents intervenants. Passé la moitié du livre, j’ai pris plaisir à lire cette histoire et j’ai vraiment hâte de lire la suite même si ce n’est pas encore pour tout de suite. Je suis très curieuse de voir comment tout cela va se poursuivre.

Bref, Inaccessibles a été une lecture un peu périlleuse au début, le temps que l’histoire se mette en marche pour devenir au final une lecture plaisante qui me rend très curieuse concernant la suite. Je me suis attachée à beaucoup de personnages et j’en ai détesté certains aussi. Je lirai la suite avec grand plaisir !


Auteur : Katharine McGee . Date de sortie : 09 février 2017 . Titre VO : The Thousandth Floor


Je remercie les éditions Michel Lafon pour cette lecture !


 

Les Règles du Jeu (Endgame #3)

endgame-t3

Il faut mettre fin à Endgame. Jouer pour gagner ou se battre pour la vie ?
Les joueurs vont terminer Endgame… selon leurs propres règles. Les vrais héros se révèlent et les plus puissants ne sont pas ceux que l’on croit. Et il y a l’étrange Stella, qui semble en savoir plus qu’elle n’en dit, et leur propose une alliance. Faut-il lui faire confiance ? Suspense insoutenable et émotion : au cœur de l’action la plus intense se profilent les interrogations fondamentales d’êtres complexes, profondément humains. Un final audacieux, captivant, vibrant : le dénouement magistral d’un grand roman. Lisez le livre. Trouvez les indices. Décryptez l’énigme.

Attention, risque de spoiler sur les tomes précédents !

J’étais très emballée de lire ce dernier tome d’Endgame, Les Règles du Jeu, car j’avais fort apprécié les deux premiers tomes, la dynamique de l’histoire et certains personnages plus que d’autres. Je n’ai pas attendu très longtemps avant de le lire ! Globalement, j’ai aimé ma lecture mais la fin me laisse perplexe.

Au début de ce troisième opus, il ne reste plus que sept joueurs sur les douze présents lors de l’Appel. Forcément au cours de l’histoire, je me suis attachée à certains dont Sarah et Jago et j’en ai détesté d’autres comme An et Baitsakhan qui sont de vrais psychopathes. Certains survivent et d’autres non, ce sont les règles d’Endgame.

Un groupe de Joueurs se forme pour arrêter Endgame et détruire le Créateur, Kepler 22b. Ces Joueurs qui ne se font pas confiance ou qui se détestent vont devoir collaborer entre eux pour parvenir à leur fin. J’ai aimé le fait que l’on rencontre d’anciens Joueurs ou membre des différentes familles, ça change un peu et ça fait du bien de voir de nouvelles têtes.

Dès les premières pages, j’ai aimé retrouver l’ambiance si pressante et si addictive des premiers tomes. Le fait d’avoir plusieurs points de vue dans un même chapitre nous permet d’avoir accès aux pensées de chacun et de ne rien louper. Les chapitres sont très courts et le livre se lit vraiment tout seul. C’est ce qui m’a énormément plu. J’ai aussi apprécié le fait de voyager vers les différents sites spécifiques à chaque famille, tels que Stonehenge, Monks Mound, la pyramide des Mu, etc.

Pour ce qui est de la fin, je suis un peu perplexe. Je n’ai pas été déçue, je m’attendais à ce qu’il y ait des morts à la fin du Jeu, à la fin d’Endgame, pour ce point là c’était assez logique et on a été servi. Mais pour les survivants obligés vivre dans un monde dévasté après Endgame, je n’aurais pas aimé être à leur place mais je ne vois quand même pas d’autre fin possible… C’est un sentiment assez étrange car c’est ce à quoi je m’attendais mais ce n’est pas l’idéal non plus.

Bref, ce dernier tome d’Endgame, les Règles du Jeu, de James Frey et Nils Johnson-Shelton m’a bien plu dans son ensemble. J’ai aimé retrouver les personnages, les bons comme les mauvais, et en rencontrer d’autres. L’ambiance est à l’image des précédents tomes, toujours aussi prenante, les pages défilent sans problème. La fin me laisse un peu perplexe mais je ne vois pas comment ça aurait pu se terminer autrement. Une trilogie à découvrir !


Auteurs : James Frey et Nils Johnson-Shelton . Date de sortie VF : 27 octobre 2016
Titre VO : Rules of the Game


Mes autres chroniques
Tome 1 . Tome 2


logofindeserie