Nous les Menteurs

Une famille belle et distinguée. L’été. Une île privée. Le grand amour. Une ado brisée. Quatre adolescents à l’amitié indéfectible, les Menteurs.
Bienvenue dans la famille Sinclair. Tous sont beaux, riches, sportifs, intelligents, aucun n’a droit à l’échec. Ils passent leurs étés à Beechwood, leur île privée au large du cap Cod. Cadence est l’aînée des petits-enfants. Voici son histoire, et celle des Menteurs.

Nous les Menteurs est une lecture qui m’intéressait depuis très longtemps. Je n’avais eu que de bons échos sur ce livre et j’ai finalement craqué il y a quelques semaines lors d’une virée entre copines. Je ne pouvais plus attendre. Le genre de sensation où il faut absolument lire un livre car il vous intrigue tellement fort que vous y pensez tout le temps alors que vous ne l’avez pas encore entamé, vous voyez ? Je l’ai aussitôt commencé sous les encouragements de ma chère Cindy avec son « un conseil, accroche-toi à ton siège ! ».

Le résumé ne dévoile pas grand chose. Une ado brisée mais pourquoi ? Par quoi ? Ou par qui ? C’est là toute l’intrigue de l’histoire. Cadence, l’aînée des petits-enfants Sinclair souffre de fortes migraines et ne se souvient plus de l’accident qui a provoqué cet état deux ans plus tôt, lors de l’été quinze. Elle revient sur l’île à l’été dix-sept et retrouve toute sa famille et les Menteurs. Les Menteurs sont quatre : Cadence, Mirren, Johnny et Gat. Les trois premiers font partie de la riche et formidable famille Sinclair et Gat est l’outsider qui a (presque) trouvé sa place parmi eux.

La devise de ce livre devrait être « l’argent ne fait pas le bonheur ». La famille Sinclair est très riche, ses membres ne manquent de rien mais sont-ils heureux, épanouis et comblés pour autant ? L’histoire tourne autour de ce fameux été quinze où il s’est clairement passé quelque chose. Cadence en est certaine mais impossible de se rappeler quoi que ce soit. Elle a quatre semaines pour découvrir la vérité. Je ne vous en dirais pas plus car c’est à vous de découvrir tout ça, de rassembler les morceaux du puzzle.

Avant les trente dernières pages du livre, j’avoue que je ne comprenais pas pourquoi cette lecture avait bouleversé autant de lecteurs. Puis vient la vérité et je n’étais pas prête pour ça. Pas prête du tout. Ca m’est tombé dessus en un coup et ça m’a complètement prise de court, et c’est là que j’ai tout compris. Les petits détails qui m’avaient échappés, les petites questions laissées sans réponse auxquelles on ne fait pas vraiment attention… On se rend compte de tellement de choses après, et c’est bouleversant.

Bref, Nous les Menteurs est une lecture proche du coup de coeur qui m’a fait vivre tout un tas d’émotions sans que je m’y attende et surtout, sans que je sois prête pour ça. En lisant ce livre, on réfléchit et on se pose des questions. L’argent fait-il le bonheur ? Assurément pas. 


Auteur : E. Lockhart . Date de sortie : 04 mai 2015 . Titre VO : We were liars


Publicités

La Mémoire de Babel (La Passe-Miroir #3)

Deux ans et sept mois qu’Ophélie se morfond sur son arche d’Anima. Deux ans et sept mois que Thorn a disparu. Aujourd’hui, il faut agir, exploiter les indices glanés à la lecture du Livre de Farouk et les brides d’informations divulguées par Dieu. Ophélie décide de rejoindre l’arche de Babel, cosmopolite et joyau de modernité, également dépositaire des archives mémorielles du monde. Sous une fausse identité, elle intègre le Mémorial en tant qu’apprentie virtuose. Ses talents de liseuse suffiront-ils à déjouer les pièges d’adversaires toujours plus redoutables ? Ophélie a-t-elle une chance de retrouver la trace de Thorn ?

Attention, risque de spoiler sur les tomes précédents !

Le troisième tome de La Passe-Miroir est une suite que j’attendais avec énormément d’impatience, lorsque j’ai vu la couverture pour la première fois sur les réseaux sociaux, j’en ai presque oublié de respirer, tellement je voulais le lire. Mais lorsque j’ai reçu le livre, j’étais assez craintive de le commencer, très probablement à cause du fait que Thorn a disparu depuis presque trois ans, ce qui était énorme et ça me faisait assez peur. Mais je l’ai lu et comme pour les deux premiers tomes, malgré l’épaisseur du bouquin, je ne voulais pas le terminer, je voulais rester dans cet univers encore un petit peu ♥

Presque trois ans ont passé et on retrouve Ophélie qui a été obligée de retourner sur Anima, son arche d’origine. Ophélie est sous surveillance et dès qu’elle en a eu l’occasion, elle s’est enfuie sur l’arche de Babel où elle espère en apprendre plus sur Dieu et retrouver Thorn par la même occasion. Ophélie prend une fausse identité et devient Eulalie à qui on ne facilite pas la vie non plus. J’ai beaucoup aimé l’évolution d’Ophélie, elle devient de plus en plus forte et s’affranchit malgré tout ce qu’on lui fait subir ! Elle finit par retrouver Thorn là où elle l’attendait le moins. Ah ces deux-là ! Ils m’en ont fait voir de toutes les couleurs, mon petit coeur battant pour eux ! Thorn est un personnage auquel je me suis beaucoup attachée dans le second tome et ce n’est pas prêt de changer, je l’adore encore plus.

Pour ce qui est des autres personnages que l’on connait déjà comme Archibald, Tante Roseline, Berenilde, etc, ils sont assez absents et même s’ils m’ont manqué, de nouveaux personnages font leur entrée dans cette histoire et on ne s’ennuie pas non plus avec eux. J’ai détesté Mediana et ses cousins de tout mon être même si j’ai fini par avoir pitié d’elle. Octavio m’a énormément surprise dans le bon sens. Tous les personnages, les bons comme les mauvais, sont tellement bien approfondis que c’en est juste impressionnant !

Avec ce troisième tome, Christelle Dabos nous confirme encore son incroyable talent ! L’univers est maîtrisé à la perfection. C’est avec un immense bonheur que je me suis replongée dans cette histoire pas si simple et terriblement bien ficelée. J’ai été captivée par les révélations sur Dieu, sur l’Autre et sur Ophélie également. Je ne trouve pas les mots assez puissants pour exprimer ce que j’ai ressenti durant toute ma lecture et surtout à la fin de ce troisième tome. J’ai retenu mon souffle de nombreuses fois, le coeur battant la chamade, j’avais peur pour ces personnages que j’aime énormément et peur aussi à cause de ce qui nous est révélé.

Bref, La Mémoire de Babel est un troisième tome d’une excellente qualité ! J’ai adoré retrouver Ophélie et Thorn sur l’arche de Babel. Christelle Dabos a une imagination hors du commun et une maîtrise incroyable de son univers, qui est tellement riche et tellement passionnant. Si vous avez aimé les deux premiers tomes, celui-ci ne vous décevra pas, et si vous n’avez pas encore découvert La Passe-Miroir, n’hésitez plus, foncez !


Auteur : Christelle Dabos . Date de sortie : 01 juin 2017


Mes autres chroniques de la saga
Tome 1 . Tome 2


Les Règles du Jeu (Endgame #3)

endgame-t3

Il faut mettre fin à Endgame. Jouer pour gagner ou se battre pour la vie ?
Les joueurs vont terminer Endgame… selon leurs propres règles. Les vrais héros se révèlent et les plus puissants ne sont pas ceux que l’on croit. Et il y a l’étrange Stella, qui semble en savoir plus qu’elle n’en dit, et leur propose une alliance. Faut-il lui faire confiance ? Suspense insoutenable et émotion : au cœur de l’action la plus intense se profilent les interrogations fondamentales d’êtres complexes, profondément humains. Un final audacieux, captivant, vibrant : le dénouement magistral d’un grand roman. Lisez le livre. Trouvez les indices. Décryptez l’énigme.

Attention, risque de spoiler sur les tomes précédents !

J’étais très emballée de lire ce dernier tome d’Endgame, Les Règles du Jeu, car j’avais fort apprécié les deux premiers tomes, la dynamique de l’histoire et certains personnages plus que d’autres. Je n’ai pas attendu très longtemps avant de le lire ! Globalement, j’ai aimé ma lecture mais la fin me laisse perplexe.

Au début de ce troisième opus, il ne reste plus que sept joueurs sur les douze présents lors de l’Appel. Forcément au cours de l’histoire, je me suis attachée à certains dont Sarah et Jago et j’en ai détesté d’autres comme An et Baitsakhan qui sont de vrais psychopathes. Certains survivent et d’autres non, ce sont les règles d’Endgame.

Un groupe de Joueurs se forme pour arrêter Endgame et détruire le Créateur, Kepler 22b. Ces Joueurs qui ne se font pas confiance ou qui se détestent vont devoir collaborer entre eux pour parvenir à leur fin. J’ai aimé le fait que l’on rencontre d’anciens Joueurs ou membre des différentes familles, ça change un peu et ça fait du bien de voir de nouvelles têtes.

Dès les premières pages, j’ai aimé retrouver l’ambiance si pressante et si addictive des premiers tomes. Le fait d’avoir plusieurs points de vue dans un même chapitre nous permet d’avoir accès aux pensées de chacun et de ne rien louper. Les chapitres sont très courts et le livre se lit vraiment tout seul. C’est ce qui m’a énormément plu. J’ai aussi apprécié le fait de voyager vers les différents sites spécifiques à chaque famille, tels que Stonehenge, Monks Mound, la pyramide des Mu, etc.

Pour ce qui est de la fin, je suis un peu perplexe. Je n’ai pas été déçue, je m’attendais à ce qu’il y ait des morts à la fin du Jeu, à la fin d’Endgame, pour ce point là c’était assez logique et on a été servi. Mais pour les survivants obligés vivre dans un monde dévasté après Endgame, je n’aurais pas aimé être à leur place mais je ne vois quand même pas d’autre fin possible… C’est un sentiment assez étrange car c’est ce à quoi je m’attendais mais ce n’est pas l’idéal non plus.

Bref, ce dernier tome d’Endgame, les Règles du Jeu, de James Frey et Nils Johnson-Shelton m’a bien plu dans son ensemble. J’ai aimé retrouver les personnages, les bons comme les mauvais, et en rencontrer d’autres. L’ambiance est à l’image des précédents tomes, toujours aussi prenante, les pages défilent sans problème. La fin me laisse un peu perplexe mais je ne vois pas comment ça aurait pu se terminer autrement. Une trilogie à découvrir !


Auteurs : James Frey et Nils Johnson-Shelton . Date de sortie VF : 27 octobre 2016
Titre VO : Rules of the Game


Mes autres chroniques
Tome 1 . Tome 2


logofindeserie


Les Disparus du Clairdelune (La Passe-Miroir #2)

la-passe-miroir-t2

Officiellement introduite à la cour comme Vice-conteuse, Ophélie découvre les mondanités d’un univers où complots et tensions politiques sont à l’œuvre derrière les belles apparences. Entre l’arrivée de sa famille au Pôle et les exigences de Farouk, elle n’a d’autre choix que de s’appuyer sur Thorn, son énigmatique fiancé. Quand des nobles disparaissent les uns après les autres, la liseuse d’Anima doit user de ses talents pour mener l’enquête. Une mission qui va l’entraîner beaucoup plus loin que prévu, au cœur d’une vérité plus redoutable que tout ce à quoi elle s’était préparée…

Attention, risque de spoiler sur le tome précédent !

Je l’ai terminé ! Je l’ai fait trainer le plus longtemps possible pour en savourer pleinement chaque page, mais il a bien fallu que je finisse par tourner la dernière page… Je n’ai qu’une envie, c’est de tout oublier pour pouvoir le recommencer ! Si le premier tome m’avait paru très prometteur mais un peu long, ce deuxième tome a été un énorme coup de coeur, plaçant cette saga dans mes préférées, celles dont je ne louperai aucune sortie !

Ce livre fait 550 pages, c’est un joli pavé et pourtant, j’en aurai voulu encore plus. Plus d’Ophélie, plus de Thorn, plus d’énigmes et de souvenirs. J’ai été complètement bluffée par cette histoire et ses personnages si complexes. A la moitié de ce second tome, j’ai compris que je n’allais plus pouvoir m’en passer, c’est une véritable addiction ! Christelle Dabos est pleine d’imagination et nous le prouve bien en écrivant un tome magique, terriblement bien ficelé et approfondi où se mêlent intrigues et mystères. Toutes ces surprises et ce suspense qui nous tient en haleine tout au long de la lecture, pas le temps de s’ennuyer. Je me sens vidée, une part de moi est restée au Pôle. L’attente du troisième tome va être vraiment insoutenable !

Pour ce qui est des personnages, j’aime encore plus Ophélie et surtout Thorn ! Ce ne sont pas des personnages clichés, ils sont bien différents des autres protagonistes, je trouve que cela les rend encore plus authentiques. Ophélie est maladroite, souvent enrhumée, avec des cheveux indomptables et une voix tout timide. Thorn quant à lui est quelqu’un de méthodique, s’accrochant plus à ses chiffres qu’aux sentiments. C’est ce qui fait toute la beauté et la magie de leur duo ! Ce qui rend aussi les petits moments encore plus précieux et plus forts que n’importe quelle attention. Je ne changerai rien, ils sont parfaits et crédibles.

Et puis tout le mystère autour d’un certain personnage, je suis vraiment très curieuse de découvrir où l’auteur va nous emmener. Je pense que je ne vais pas être déçue, j’ai déjà été comblée par tout le talent contenu dans cette histoire que je sens que ça va être quelque chose de pas banal du tout !

Bref, vous l’aurez compris, c’est un véritable coup de coeur pour ce deuxième tome de La Passe-Miroir : Les Disparus du Clairdelune ! J’ai adoré du début à la fin, tant l’histoire que les personnages. Je suis toute chamboulée de ma lecture, c’était fantastiquement parfait. Cette saga est une merveille, j’ai été très impressionnée par le talent et l’imagination de l’auteur. N’attendez plus pour découvrir La Passe-Miroir !


Auteur : Christelle Dabos . Date de sortie : 29 octobre 2015


Mes autres chroniques
Tome 1 . Tome 3


Les Fiancés de l’Hiver (La Passe-Miroir #1)

la-passe-miroir-t1

Sous son écharpe élimée et ses lunettes de myope, Ophélie cache des dons singuliers : elle peut lire le passé des objets et traverser les miroirs. Elle vit paisiblement sur l’Arche d’Anima quand on la fiance à Thorn, du puissant clan des Dragons. La jeune fille doit quitter sa famille et le suivre à la Citacielle, capitale flottante du Pôle. À quelle fin a-t-elle été choisie ? Pourquoi doit-elle dissimuler sa véritable identité ? Sans le savoir, Ophélie devient le jouet d’un complot mortel.

Le premier tome de La Passe-Miroir : Les Fiancés de l’Hiver de Christelle Dabos est un livre que je voulais lire depuis très longtemps ! Je passais à chaque fois devant quand j’allais en librairie et je me suis enfin décidée à l’acheter pour le découvrir. Il y a eu de nombreux coups de coeur pour ce livre et j’en attendais probablement trop, je l’ai trouvé très lent à démarrer pour un premier tome d’une telle épaisseur, même si en fin de compte j’ai bien apprécié ma lecture !

Dans ce récit, on fait la connaissance d’Ophélie et de son univers. Ophélie possède le don de lire les objets afin de découvrir leur passé, elle peut également traverser les miroirs pour se rendre à un autre endroit en un rien de temps. Je me suis très vite attachée à Ophélie… et à Thorn aussi ! J’ai été la première surprise par ce personnage bourru et pas très sympathique au premier regard. J’ai beaucoup apprécié leurs moments, même s’ils étaient extrêmement rares, raison de plus de les savourer ! J’espère que dans le deuxième tome, on verra un peu plus Thorn et qu’on le comprendra un peu plus aussi.

Certains personnages secondaires ne sont pas faciles à comprendre, certains sont vraiment tordus et détestables, alors que d’autres sont une vraie surprise, comme Gaëlle ou encore la tante Roseline qui accompagne Ophélie au Pôle, je l’ai bien aimée alors qu’au départ ce n’était pas gagné. En ce qui concerne Berenilde, la tante de Thorn, je suis toujours aussi perplexe, je ne sais pas encore si je l’apprécie ou non…

Au niveau de l’histoire, je l’ai trouvée vraiment très lente, me demandant quand ça allait enfin démarrer. Mais malgré ça, j’ai passé un très bon moment grâce aux différents personnages et à cet univers plus qu’original, c’est ce qui fait la force de ce premier roman. Ophélie est embarquée dans le monde impitoyable de l’aristocratie, difficile de s’y faire des alliés et encore moins des amis, mais elle ne se laisse pas abattre ! J’ai été très enchantée par les retournements de situation qui me font dire que l’auteur maîtrise bien son sujet. Tout est bien expliqué, en temps et en heure bien sûr, histoire de nous faire attendre pour les réponses et les surprises ! On s’y croirait sans problème.

Je suis vraiment très curieuse de découvrir le second tome, j’espère qu’il sera un peu plus rythmé que ce premier opus, mais qu’il ne perdra en rien la qualité de l’univers et des personnages mis en place par Christelle Dabos !

Bref, Les Fiancés de l’Hiver est un bon premier tome qui présente une histoire très bien ficelée, quoique un peu trop longue par moment. Heureusement les personnages et le monde dans lequel ils vivent arrivent à compenser les longueurs et à nous faire accrocher au récit ! Je lirai très probablement le second tome, j’ai hâte de voir ce que l’auteur nous réserve !


Auteur : Christelle Dabos . Date de sortie : 06 juin 2013


Mes autres chroniques
Tome 2 . Tome 3


Header blog - book and cat 2

En lecture commune avec L0raah Books